Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/05/2008

n° 356 -Journal d'Irak -du 28-04 au 04-05 -Début- MOyen-Orient : la paix ou la guerre totale.

n° 356 -Journal d'Irak -du 28-04 au 04-05 -Début- MOyen-Orient : la paix ou la guerre totale.

Journal d'Irak   

N°356      du 28/04 au 04/05/08

Par M.Lemaire



NB : Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be
Sommaire :

Tiré à part :

Etats-Unis: grève des dockers contre la guerre en Irak.

Bush demande 70 milliards de dollars en 2009 pour le financement des guerres d’Irak et d’Afghanistan.

Lutte pour la libération du territoire

La résistance contre l'agresseur

Résistance :

1 Analyse

Des résistants

Des occupants

2 Occupation de l'Irak

3 Politique

1) collaborateurs Irakiens

2) occupants 

3) Les voisins

La guerre dans la guerre

4 Libération du territoire

Détails.

L'Irak en chiffre.



L'Irak en chiffre: du 28-04 au 04/05/08

Tués Blessés
Peuple irakien 28 + x 215 + x
Usboys/Autres boys + miliciens 11 21
Policiers, armée et collaborateurs & miliciens 8 4+ x

Tiré à part :

Etats-Unis: grève des dockers contre la guerre en Irak

Ils protestaient contre la guerre en Irak. 25 000 dockers travaillant dans 29 ports de la côte Pacifique des Etats-Unis, observaient jeudi un mouvement de grève, a indiqué une source syndicale. Le 1er mai n'est pas un jour férié aux Etats-Unis, où la fête du Travail est célébrée en septembre." Cette grève d'un jour intervient cinq ans après l'annonce par Bush de la fin des opérations majeures de combat en Irak(…)  Nous soutenons les soldats et disons aux politiciens de Washington qu'il est temps d'arrêter la guerre en Irak", a déclaré le président du syndicat des dockers, Bob McEllrath. Des responsables des ports de Long Beach et de Los Angeles, dans le sud de la mégalopole californienne, les principaux terminaux de conteneurs de l'ouest des Etats-Unis, ont indiqué que leur activité était totalement paralysée. Cette grève, effective de 8h00 à 17h00 jeudi, intervient deux mois avant l'expiration d'un contrat de travail de six ans, conclu entre les dockers et l'Association maritime du Pacifique (PMA), qui représente les gestionnaires de ports et les armateurs. Le porte-parole du PMA, Steve Getzug, a indiqué à l'AFP que le mouvement social était analysé par son organisation comme un moyen de pression des dockers."  ats / 02 mai 2008 


Bush demande 70 milliards de dollars en 2009 pour le financement des guerres d’Irak et d’Afghanistan.

Bush a adressé aux parlementaires une demande de financement des guerres en Irak et en Afghanistan, d’un montant prévisionnel de 70 milliards de dollars (45,2 milliards d’euros) en 2009, ont déclaré vendredi des responsables du Congrès. Cette somme pour l’année budgétaire 2009 débutant le 1er octobre 2008 porterait à 875 milliards de dollars (566 milliards d’euros) les sommes engagées depuis 2001 pour les guerres en Irak et en Afghanistan, ajoutent ces responsables. La majeure partie des 70 milliards de dollars, 45 milliards (29,1 milliards d’euros), est destinée à financer les opérations de combat, tandis que deux milliards de dollars (1,2 milliard d’euros) Bush a également demandé 1,7 milliard de dollars (1,1 milliard d’euros) Motif invoqué : des améliorations aux infrastructures, des programmes sociaux et des initiatives de développement économique en Irak et en Afghanistan. (…) En vertu de sa demande, l’armée afghane recevrait 3,7 milliards de dollars (2,4 milliards d’euros) pour ses efforts de ‘contre-insurrection’ et l’armée irakienne deux milliards de dollars (1,3 milliard d’euros) dans le même but. Le Pakistan, recevrait 193 millions de dollars (125 millions d’euros) pour l’aide qu’elle apporte.

Source : http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=4644 3 mai 2008



La résistance contre l'agresseur

Résistance :

Analyse & déclaration

02-05 Moqtada Sadr a refusé de négocier avec des parlementaires envoyés en Iran par le gouvernement Al-Mamiki. Des responsables américains, avaient salué cette tentative du gouvernement irakien, et souligné la nécessité d’inclure les sadristes dans le processus politique.(…) http://www.aloufok.net/



Occupation de l'Irak

Analyse & déclaration

USA & Coalition

01-05 Le général David Petraeus, a annoncé qu'un nombre "très, très significatif" (…) d'armes iraniennes avaient été saisies depuis fin mars.( plus d'un millier d'obus de mortier et d'artillerie, des centaines de roquettes et des dizaines de bombes antichars). Reuters



3) Politique

a) des collaborateurs Irakiens

Talabani & Maliki

Maliki 30-04 Le Premier ministre irakien Nouri al Maliki a répété que l'objectif final du gouvernement était de "démanteler l'Armée du Mahdi", et d'autres groupes de résistance, comme "l'Armée islamique, l'Armée d'Omar, ainsi qu'Al-Qaïda". (AFP)


Les grandes manoeuvres

01-05 Une délégation de cinq parlementaires de l'Alliance irakienne unie (AIU) est en Iran afin de "demander au gouvernement iranien d'arrêter de financer et de soutenir les résistants",(…)  a déclaré Sami al Askari, un influent député de l'AIU, qui comprend les principaux partis soutenant Maliki.Le porte-parole du gouvernement irakien, Ali Al Dabbagh, a déclaré que la délégation demanderait des réponses précises aux iraniens, notamment sur la question de l'armement des résistants. "Toutes les questions qui ont été soulevées seront évoquées (...). Nous attendons et nous voulons que l'intervention de l'Iran (en Irak) se fasse par le biais du gouvernement élu et non par un tiers", a-t-il dit, sans préciser quels seraient les interlocuteurs côté iranien. Reuters

04-05 Le gouvernement irakien a rejeté des allégations, avancées par les Etats-Unis, selon lesquelles les résistants recevaient un soutien iranien, et notamment des armes. "Nous n'avons pas ce genre de preuves", a indiqué le porte-parole du gouvernement Ali Dabbag, interrogé sur des saisies d'armes iraniennes évoquées par le commandement américain en Irak. Le commandement américain annonce régulièrement l'action des "groupes spéciaux", qui sont, selon lui, entraînés, financés et armés par des services iraniens. L'Iran a assuré soutenir les efforts du gouvernement irakien pour désarmer les milices en Irak mais lui a déconseillé l'usage de la force."Nous soutenons les efforts du gouvernement irakien pour désarmer les milices mais nous lui conseillons de ne pas confronter (par la force, ndlr) la population", a déclaré un responsable iranien ayant requis l'anonymat. Yahoo

05-05 Bagdad doit former une commission pour établir d'éventuelles interférences iraniennes en Irak, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Ali Dabbag. Cette commission sera composée des représentants des ministères chargés des affaires de sécurité, a précisé M. Dabbag, laissant entendre que les ministères de la Défense et de l'Intérieur en feront partie. Interrogé sur des saisies d'armes iraniennes récentes évoquées régulièrement par le commandement américain en Irak, il a indiqué: "Nous n'avons pas ce genre de preuves. Nous cherchons des preuves et nous voulons présenter des documents plus tard". "Si nous obtenons ces preuves, nous défendrons notre pays", a ajouté le porte-parole.  (AFP)



B) Politiques des occupants 

3-1 Usa

Les grandes manoeuvres

01-05 Le directeur de la CIA Michael Hayden a déclaré "Mon opinion, c'est que la politique du gouvernement iranien, approuvée au plus haut niveau, est de faciliter la mort des Américains en Irak", "Soyez sûr qu'il y a des preuves à ce sujet". Il s'agit de la première déclaration d'un haut responsable Etats-unien. AP



C Les voisins

Turquie

La guerre dans la guerre

2 mai Raid aérien turc. Le bombardement a impliqué un grand nombre d'avions. (environ 50 avions ) Un total de 43 objectifs, comprenant des abris et un centre de communications du PKK, ont été détruits par les bombardements menés dans la région montagneuse de Qandil, qui ont débuté jeudi en fin de soirée et se sont poursuivis pendant la nuit, précise le communiqué. Pas de bilan officiel.

Le PKK a affirmé :"Des dizaines d'avions ont attaqué les monts Qandil qui abritent des bases du PKK. Nous n'avons pas eu de victimes". Jabbar Yawar, porte-parole des peshmergas, les forces de sécurité de la région autonome du Kurdistan d'Irak, a lui aussi rapporté le raid aérien turc et a déclaré ne pas avoir d'informations sur d'éventuelles victimes. Euronews

02-05

Selon le porte-parole du PKK, il y a "une coordination entre les militaires turcs et iraniens pour attaquer le PKK et le Pejak", une organisation séparatiste kurde d'Iran. "Nous avons des informations selon lesquelles il y a eu une rencontre entre Turcs et Iraniens, le 30 avril. La rencontre a eu lieu à la frontière sur le territoire iranien et visait à identifier les cibles qu'ils veulent attaquer", a affirmé le porte-parole du PKK. Le gouvernement turc dispose d'une autorisation d'un an du Parlement, qui expire en octobre, pour mener des opérations militaires transfrontalières contre le PKK. Depuis le début des actions d'Ankara contre le PKK en Irak, les Etats-Unis, allié de la Turquie au sein de l'Otan, l'assistent en lui fournissant en temps réel des informations sur les mouvements des rebelles kurdes en territoire irakien. La Maison Blanche a approuvé vendredi le nouveau raid turc. Les Etats-Unis, l'Irak et la Turquie sont tous trois engagés pour s'occuper de ce problème (…) ", a déclaré un porte-parole de la Maison Blanche , Gordon Johndroe. AFP) http://fr.news.yahoo.com/afp/20080502/twl-turquie-kurdes-irak-bombardements-3e-ba734b9.html

04-05 150  kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ont été tués dans des raids dans la région des monts Qandil. La région des monts Qandil est une zone difficile d'accès située aux confins de l'Irak, de l'Iran et de la Turquie Le document souligne que des commandants du PKK pourraient figurer parmi les personnes a précisé vendredi soir un précédent communiqué de l'armée. Depuis décembre, l'armée turque a bombardé douze fois les positions du PKK dans le nord de l'Irak. Elle a effectué des raids aériens ainsi qu'une opération terrestre d'une semaine en février. (AFP) -



4 Lutte pour la libération du territoire

Pertes occupants.

29-04 Un militaire a été tué mardi lorsque son véhicule a heurté une bombe en bordure de route. Un deuxième a succombé à des blessures faisant suite à une attaque le même jour, a rapporté l’armée d’occupation mercredi. Les deux incidents ont eu lieu dans le nord-ouest de la capitale irakienne. Associated Press

30-04 Un soldat est mort dans l’explosion d’une bombe au bord d’une route au cours de la nuit de mardi à mercredi dans l’est de Bagdad, selon l’armée d’occupation. Le communiqué ne fournit pas plus de détails. . Associated Press.

30-04 L'armée américaine a annoncé que trois soldats américains avaient été tués mercredi dans l'explosion de deux bombes en deux endroits de Bagdad. (AFP)

02-05 Un soldat américain a é perdu la vie vendredi dans l'explosion d'une bombe posée en bord de route dans l'est de Bagdad, selon l'armée. AP

02-05 Une explosion dans un quartier commerçant du centre de la capitale irakienne a fait des tués dont un soldat américain, et 21 blessés, au passage d’une patrouille. http://www.aloufok.net/

04-05 Quatre soldats américains des forces d’occupation ont été tués vendredi par l’explosion d’une mine. L’explosion qui a tué les soldats américains s’est produite dans la province d’al-Anbar au passage du véhicule des Marines, indique un communiqué militaire qui ne donne aucun détail sur le lieu précis et les circonstances de cette attaque. Al-Anbar, largement désertique, est frontalière de la Syrie , de la Jordanie et de l'Arabie Saoudite. AFP 



Les combats par provinces

Détails autorisés par la censure.

1-1 Bagdad

28-04 "Ce qui se passe à Sadr City est un crime contre l'Humanité", avait estimé mardi le porte-parole des sadristes à Najaf, Salah al-Obeidi. (AFP

28-04 Dix résistants  ont trouvé la mort lors d’une attaque, dans la nuit de jeudi à vendredi, d’hélicoptères de combat américains armés de missiles et appuyés par des troupes au sol, dans l’est de Bagdad, a annoncé l’état-major américain. Selon des sources dans deux hôpitaux de la grande banlieue chiite de Sadr City, dans l’est de la capitale irakienne, onze corps de victimes - tous des hommes - de bombardements aériens ont été réceptionnés. Les hôpitaux ont également soigné 74 blessés, dont neuf femmes et 12 enfants. AP

28-04 Des troupes d’occupation nord-américaines et des soldats irakiens ont pris d’assaut aujourd’hui l’hôpital psychiatrique Al Rashad, à l’est de Bagdad, et ont arrêté toutes les personnes qui étaient à l’intérieur, y compris les malades, selon des informations fournies par le porte-parole du ministère de la santé, a rapporté EFE. Gramna

30-04 De nouveaux accrochages à Sadr City mercredi ont fait au moins 13 tués, selon un porte-parole américain, le colonel Steven Stover. (AFP

 01-05 Selon des sources irakiennes, au moins huit personnes ont été tués jeudi à Sadr City, où les combats ont fait plus de 900 morts en avril. http://www.aloufok.net/

02-05 Une explosion dans un quartier commerçant du centre de la capitale irakienne a fait des tués dont un soldat américain, et 21 blessés, au passage d’une patrouille. http://www.aloufok.net/

01-05 Une bombe placée en bordure de route a tué deux autres soldats dans le sud de Bagdad, selon un communiqué séparé. lAssociated Press.

03-05 A Sadr City, l'armée américaine continuait ses opérations dans le secteur, tirant des missiles sol-sol contre une cible à une cinquantaine de mètres seulement de l'hôpital de Sadr City. Le Dr Ali Bustan al-Fartusee, directeur général du département de la Santé de Bagdad, a par ailleurs déclaré à l'Associated Press que 23 civils ont été blessés par les raids. L'armée américaine a expliqué dans un communiqué avoir détruit "un centre de commandement et de contrôle " dans le secteur. Selon des journalistes locaux, des miliciens ont occupé par le passé des locaux près de l'hôpital.(…) Ces combats  ont fait 14 victimes parmi les résistants, a annoncé samedi l'armée américaine d’occupation. (Dont 3 ont été tués par des tirs de char M1A1 Abrams, après avoir attaqué des soldats irakiens, selon la même source) Les affrontements, qui ont commencé vendredi dans les quartiers adjacents d'Ubaydi et de Sadr City, (est de la capitale irakienne), ont également fait plus d'une centaine de blessés, selon des sources médicales irakiennes (AFP)

03-05 Une bombe a tué un civil et blessé huit policiers dans l'ouest de la capitale samedi. AP

04-05 Une salve de puissantes roquettes a endommagé samedi un hôpital et blessé 28 personnes dans Sadr City. L’hôpital se trouve relativement éloigné de la zone, plus au sud, des combats. Le commandement d’occupation a utilisé de puissantes roquettes guidées qui portent des charges explosives de plus de 100 kg chacune. Ce bombardement, survenu peu après 10H00 à provoqué la panique des employés et des patients de l’établissement. Devant l’entrée de l’hôpital, à une dizaine de mètres, une baraque a été réduite en un amas de briques et de débris de béton, selon un journaliste de l’AFP. Des sources sur place ont affirmé qu’il s’agissait d’une salle de repos pour des familles de personnes décédées. "C’est un crime de l’occupant", a lancé le Dr Ali Bistan, un responsable du ministère de la Santé venu sur place constater les dégâts. "Ils cherchent à détruire l’infrastructure du pays. Ils veulent empêcher les médecins de travailler, et les médicaments d’arriver", a-t-il accusé devant le journaliste de l’AFP. Un gardien de l’hôpital, Alaa Mohammed, 26 ans, visiblement encore sous le choc, a attribué à des avions de chasse américains le bombardement, précisant qu’il y avait eu cinq déflagrations. Les murs de bétons censés protégés le parking des ambulances ont été soufflés, des débris ont été projetés à plusieurs dizaines de mètres, et des fenêtres et des portes de l’hôpital ont été brisées. Les couloirs d’un bâtiment qui sert de dortoir au personnel médical étaient jonchés d’éclats de verre, de fils électriques, et de matériel de bureau renversé. "J’ai eu très peur. J’ai cru que j’allais mourir", a expliqué Zahra, une jeune infirmière en blouse blanche et un foulard sur la tête. "L’immeuble a tremblé et tout le monde a paniqué et s’est mis à courir dans tous les sens". AFP.

04-05 Dans la matinée de samedi, des rafales d’armes automatiques pouvaient être entendues sporadiquement et des hélicoptères d’attaque américains ont ouvert le feu à la roquettes au-dessus de la zone, dans le sud de Sadr City, où se déroulent les plus violents combats. Le commandement occupant annonçait que 14 résistants avaient été tués dans des affrontements depuis vendredi à Sadr City. http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=4648

04-05 Le commandement américain a annoncé que treize résistants avaient été tués depuis samedi soir dans des accrochages dans Sadr City. Yahoo

04-05 L'épouse du président Talabani a échappé dimanche à une attaque dans le centre de Bagdad Le convoi de Mme Hero Ibrahim Ahmed, 60 ans, a été visé par une bombe près du Théâtre national, dans le quartier de Karrada. Elle a échappé à la déflagration mais quatre de ses gardes du corps ont été blessés. Auparavant, Adel Kawiss, chargé de la protection de l'épouse du président avait indiqué à l'AFP que l'explosion s'était produite vers 10H00 (07H00 GMT), et que le dernier véhicule du convoi avait été touché. Mme Talabani, âgée de 60 ans, est une femme d'affaires active dans le domaine de la communication. Elle est la fille d'Ibrahim Ahmed, l'un des fondateurs du Parti démocratique du Kurdistan (PDK). Yahoo

05-05 Au moins six personnes ont été tués dans des combats nocturnes dans le quartier de Sadr City, ont déclaré aujourd'hui des responsables des forces de sécurité et des services de santé irakiens.
AFP&  le figaro


1-3 Province de Ninive (Mossoul (capitale de la région nord du pays - à 375 km au nord de Bagdad,) Hawijah, Kassak"(70 km au nord-est de Mossoul) & Tall Afar ) 

 La province de Nievah dont Mossoul est le chef-lieu dispose déjà de quelque 18.000 policiers mais seuls environ 3.000 d'entre eux opèrent dans la ville de près de 2 millions d'habitants, selon le porte-parole de la police Saïd al-Jubouri. La grande ville du Nord est en outre situé à un carrefour stratégique, notamment entre Bagdad et la Syrie.   L’armée américaine d’occupation considère Mossoul, comme le premier bastion urbain d’Al Qaïda en Irak,)

Mossoul

Mossoul est considérée par les militaires US comme l'épicentre de la résistance.

02-05 Abdullah Saleh al-Ajmi,  ancien prisoniers à Guantanamo est mort à Mossoul, rapportait jeudi chaîne de télévision Al-Arabiya. Salem al-Ajmi, le cousin d'Abdullah Saleh al-Ajmi, a déclaré à Al-Arabiya que l'ancien prisonnier était à l'origine de la dernière attaque menée à Mossoul, sans donner plus de détails. Trois voitures piégées visant des forces de sécurité ont explosé à Mossoul le 26 avril, faisant au moins sept morts parmi les policiers et soldats. AP



L’Irak en chiffres (depuis le début de la guerre de conquête en mars 2003)

 

 
Peuple
Civils tués (depuis l'occupation) 679.733
Civils blessés (depuis l'occupation)  7071092 ( chiffre très très minimum)
Civils violés (par les troupes d'occupations) 2.507     (voir Ibrahim Allousch
Civils/Résistants arrêtes : (une dizaine par jour...) 48.938    (chiffre minimum)
Résistants (décrit tel quel ) tués 4156  (chiffre minimum)
Résistants (décrit tel quel ) blessés 3.885   (chiffre minimum)
En prison 40.268. (chiffre minimum)
Embargo 750.000 enfants (chiffre minimal)
Embargo 750.000 adultes (chiffre moyen)
Militaires irakiens tués pendant l'invasion 45.595 (chiffre minimal)
Civils tués pendant l'invasion 120.190 (chiffre minimal)
Coalition
Nombre de Soldats tués (ou morts...)  34.598
Soldats rapatriés (blessés ou malades) 52.805 (chiffre très minimal)
(*) dont 10% meurent en cours de route ou à l'hopital)
Disparus (dans la nature) 1.014
Désertions 5.501
Mutinerie 2 corps + 25
Aide psychologique 320.108***
Suicides Mercenaires tues                                                                                  79 933
non-combattants accidentés, 27 103
Policiers/soldats irakiens  tués 13.038
Policiers /soldats irakiens blessés <span style="font-size: 10
30-04

Le porte-parole civil du plan de sécurité de Bagdad, Tahsin Cheikhly, et les ministères irakiens de l'Intérieur, de la Défense et de la Santé , indiquent que 966 civils irakiens, 38 soldats et 69 policiers irakiens ont été tués en avril.

Selon ces chiffres, 1.745 civils, 104 militaires et 159 policiers ont été blessés au cours de la même période. (AFP)

Les commentaires sont fermés.