Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/10/2008

n°210- journal de l'Afghanistan – 1 -: Le 7 octobre 2008, il y aura 7 ans que la guerre en Afghanistan a commencé.

n°210-  journal de l'Afghanistan – 1 -: Le 7 octobre 2008, il y aura 7 ans que la guerre en Afghanistan a commencé.

journal de l'Afghanistan  

n° 210            du 29-09 au 09-10

 Marc Lemaire                                                                                 


Ps : Avant de vous lancer dans la lecture du journal, noter ceci: 'Al Qaïda'  & Al-Zarqaoui, Ben Laden Mollah omar  = concept réducteur inventé par les Usa, pour désigner la résistance . idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes
 Le "journal de l'Afghanistan" est  visible : a)  sur le site de Robert Bibeau  : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html 

NB : Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire.

Tiré à part : Jonathon Burch : L'Onu estime la guerre en Afghanistan ingagnable militairement.

Un accord avec la résistance ?

Le Royaume-Uni en faveur d'une dictature en Afghanistan ?

Dommages Collateraux... L'armée US admet enfin d'avoir tué 33 civils afghans. 1 La résistance contre l'agresseur Résistance : Analyse & déclaration Occupation de l'Afghanistan  Analyse & déclaration

2-1 Sur le terrain

2 Occupation de l'Afghanistan 

3 Politique 1) collaborateurs afghans

Suite 1 2) occupants 

4 Lutte pour la libération du territoire

Détails.

L'Afghanistan en chiffre. 
Fin
7 Brèves
7-1 Des "désertions" pour ne pas aller en Afghanistan.
7-2 Le Pentagone cherche des renforts pour l'Afghanistan hors l'Otan.
7-3 Les Canadiens connaîtront enfin le prix de la guerre en Afghanistan.
7-4 Poliomyélite: 190.000 enfants afghans n'ont pas pu être vaccinés.
7-5 Développement de l’accrochage à Kapisa.
7-6 Guantanamo : Les Brèves 1 Etats-Unis: Le juge Ricardo Urbina ordonne la libération des 17 Ouïgours.
8 Dossiers
8-1 James Cogan : Un diplomate britannique brosse un portrait sombre de la guerre en Afghanistan.


L'Afghanistan en chiffre du 29-09 au 09/10/08  
tués blessés
Usboys / Autres boys

 3 + x

1+ x

Policiers, armée et collaborateurs

 1 + x

 1 + x

Peuple Afghan

 34

 4 + x


                      Le 7 octobre 2008, il y a 7 ans que la guerre contre l'Afghanistan a commencé. 



Tiré à part :

Jonathon Burch : L'Onu estime la guerre en Afghanistan ingagnable militairement. Le représentant spécial de l'Onu en Afghanistan, Kai Eide, s'est dit lundi d'accord avec le commandant des troupes britanniques sur place, le général Mark Carleton-Smith, pour estimer que la guerre contre les taliban était ingagnable militairement. "Nous n'allons pas gagner cette guerre", avait déclaré Carleton-Smith dans une interview publiée la veille par le Sunday Times de Londres, en précisant que les 8.000 soldats britanniques pourraient quitter le pays sans y avoir maté la rébellion islamiste.   "Il s'agit de la réduire à un niveau d'insurrection contrôlable, ne constituant pas une menace stratégique et pouvant être géré par l'armée afghane", avait ajouté le 'patron' des 8.000 militaires britanniques déployés en Afghanistan. A l'inverse, les Etats-Unis prévoient de dépêcher au début de l'an prochain en Afghanistan 8.000 soldats supplémentaires, qui viendront s'ajouter aux 33.000 hommes qu'ils ont déjà déployés sur le terrain face à la guérilla des taliban et d'Al Qaïda.   Le ministre afghan de la Défense , Abdul Rahim Wardak, s'est dit "déçu" des propos du général Carleton-Smith, les qualifiant d'"opinion personnelle". Il a assuré que "le principal objectif du gouvernement afghan et de l'ensemble de la communauté internationale (était) de faire échec à cette guerre de la terreur".   Le Pentagone a refusé de commenter l'interview de l'officier britannique, renvoyant au dernier briefing du général David MacKiernan, commandant des troupes de l'Otan en Afghanistan, qui s'était dit mercredi dernier "plus convaincu que jamais que les taliban n'auraient pas le dessus". "Si notre perspective est seulement une perspective militaire, alors c'est une mauvaise perspective. Nous avons besoin d'une perspective plus large incluant la dimension politique, cruciale pour tout succès", a déclaré lundi Kai Eide. "J'ai toujours dit à ceux qui parlaient de renforcement militaire que ce dont nous avions besoin par dessus tout c'est d'un coup de pouce politique, de plus d'énergie politique", a-t-il ajouté. "Nous savons tous que nous ne pouvons pas gagner militairement." "Si on veut obtenir des résultats pertinents, il faut parler à ceux qui sont concernés. Si on veut obtenir des résultats qui importent, il faut parler à ceux qui importent", a ajouté Kai Eide, sans mentionner spécifiquement les taliban. "Si les taliban étaient prêts à s'asseoir à une table pour parler d'une solution politique, ce serait le genre de progrès susceptible de mettre fin à ce type d'insurrection", a pour sa part estimé Carleton-Smith.   "Les taliban ne négocieront jamais avec les envahisseurs", lui a rétorqué dimanche un porte-parole du mouvement islamiste renversé fin 2001 par les forces occidentales. "Nous redisons une fois de plus que les forces étrangères doivent se retirer sans aucune condition." Plus de 70.000 soldats étrangers, principalement occidentaux, sont déployés en Afghanistan, où la violence atteint désormais un niveau inégalé depuis la chute du régime des taliban.  Le président Hamid Karzaï a révélé récemment qu'il avait demandé à l'Arabie saoudite de jouer les médiateurs avec le mollah Omar, chef des taliban. Mais ceux-ci ont démenti tout contact avec son régime.   (Reuters) –

Version française Marc Delteil
Sources Alerte OTAN
Posté par Adriana Evangelizt
http://usa-menace.over-blog.com/article-23528129.html  

Un accord avec la résistance ? Le commandant McKiernan a estimé qu'un accord des autorités avec les résistants était envisageable. Quand on lui a demandé, lors de sa conférence de presse au Pentagone, si un accord était possible avec le chef suprême des talibans, le mollah Mohammad Omar, le général a répondu qu'il s'agissait là d'une décision politique. Suggérant une répartition du pouvoir entre le gouvernement central et les tribus, il a dit qu'en fin de compte « la solution en Afghanistan va être une solution politique et non une solution militaire ». 01-10 http://qc.news.yahoo.com/s/01102008/3/world-

Le Royaume-Uni en faveur d'une dictature en Afghanistan ?  L’hebdomadaire français Le Canard Enchaîné a publié des extraits d'une correspondance par câblogramme entre l'ambassadeur britannique à Kaboul, Sherard Cowper-Coles, et un représentant français. Selon le journal, M. Cowper-Coles a affirmé qu'il serait mieux pour l'Afghanistan d'être gouverné par un dictateur acceptable et que l'opinion publique devrait être préparée à accepter une telle éventualité. L'ambassadeur aurait ajouté que la présence de troupes étrangères ajoutait aux problèmes de ce pays en aidant à consolider un gouvernement défaillant à Kaboul. Le Canard Enchaîné cite également l'ambassadeur britannique disant que la stratégie américaine en Afghanistan était vouée à l'échec et que la présence des troupes étrangères faisait partie du problème, et non pas de la solution. Le câblogramme aurait été envoyé de Kaboul à Paris le 2 septembre et aurait été rédigé par l'ambassadeur adjoint de la France en Afghanistan, Jean-François Fitou, après une rencontre avec M. Cowper-Coles. AP  

Mission des F16 belges: Operation « Guardian Falcon » Quelques chiffres Coût mission belge= 45,2 millions d’euro sur un an. Budget total Commissariat Réfugiés ONU en Afghanistan: 49 millions d’euro Aide de la Belgique au développement en Afghanistan periode 2007 -2011: 35 millions d’euro  Budget nécessaire pour aider 5 millions d’Afghan à passer la famine hivernale: 280 millions d’euro Budget réellement trouvé: 56 millions d’euro (début septembre 2008 – Info: Oxfam Novib) = budget prolongation mission F-16 (15 mois) Un vol F-16 représente 31.250 Euro (budget total à diviser par le nombre de vols) = budget total pour 4 mois “Maisons des femmes à Istalif” (30.000 euro), qui aide/atteint 500 personnes par jour.  Arnaud Ghys, CNAPD :


Dommages Collatéraux...

30-09 La force internationale (Isaf), sous commandement de l'Otan, a annoncé qu'un de ses militaires avait abattu un civil après deux tirs de sommation dans le district de Sangin, dans la province d'Helmand. La majeure partie des soldats de l'Isaf dans l'Helmand sont britanniques. Reuters

02-10 Des soldats français blessent quatre civils afghans   Des soldats français de l'OTAN ont ouvert le feu sur un minibus qui s'était glissé dans un convoi militaire dans la banlieue de Kaboul, blessant quatre civils qui se trouvaient à bord, a-t-on appris auprès d'Ayub Salangi, chef de la police de Kaboul. The Associated Press 

L'armée US admet enfin d'avoir tué 33 civils afghans. Trente-trois civils afghans ont péri dans un bombardement américain en août dernier dans l'ouest de l'Afghanistan, a admis mercredi l'armée américaine. Ce nouveau bilan résulte d'une enquête de l'armée sur les frappes aériennes contre le village d'Azizabad, dans la province de Herat, le 22 août dernier. Kaboul et les Nations unies évoquent eux un bilan supérieur à 90 civils tués. L'état-major des forces américaines avait dans un premier temps reconnu la mort de cinq à sept civils afghans, suscitant la colère de la population afghane et une scission entre, d'une part, les forces internationales et, de l'autre, le gouvernement afghan et l'Onu. La diffusion d'une vidéo tournée au moyen d'un téléphone portable et montrant des cadavres a conduit l'armée à rouvrir une enquête sur le déroulement de ce raid. AF - 9 octobre

La guerre et ses conséquences chez les alliés.  L’Italie compte plus de 2500 soldats tombés malades après leur engagement au Kosovo, au Liban, en Irak, en Somalie et en Afghanistan. La plupart des maladies dont ils souffrent sont des cancers dont certains sont très agressifs. L’origine en est l’utilisation d’armes à l’uranium radioactif par l’alliance de guerre, mais officiellement, le lien est nié catégoriquement.
Plus de 170 jeunes soldats sont déjà morts.
Le 7 juillet 2008, Tonio Currao est, lui aussi, mort à l’hôpital militaire Celio de Rome. Il souffrait d’une tumeur osseuse agressive. Il avait appartenu à une unité de parachutistes qui était au Liban en 2007. Les médecins qui l’avaient en charge étaient très surpris de l’agressivité de sa tumeur. Ils n’avaient encore jamais rien vu de semblable.
Peu de temps avant sa mort, Tonio voulait voir le ciel encore une fois. Son père l’a accompagné dehors. Tonio a regardé le ciel et un sourire a éclairé son visage. Rentré à l’hôpital, il a fermé les yeux et est mort.
Source: vittimeuranio.com du 29 juillet 2008
http://www.horizons-et-debats.ch/index.php?id=1146



1 La résistance contre l'agresseur -

Analyse & déclaration

 a) Résistance Omar a publié un message à l'occasion de l'Aïd el-Fitr, s'attaquant autant aux troupes étrangères présentes sur le sol afghan qu'aux forces de sécurité afghanes qui collaborent avec elles. "Les troupes étrangères volent notre culture, tout comme nos ressources naturelles", "De la même façon, l'armée et la police volent notre argent, notre dignité et l'honneur de notre peuple". explique-t-il Omar : "Reconsidérez votre occupation injuste issue d'une décision erronée et cherchez une porte de sortie sûre en retirant vos forces", "Si vous quittez notre terre, nous pouvons arranger raisonnablement votre départ", propose-t-il, assurant que les résistants n'auraient alors aucune intention de s'en prendre à quiconque en dehors d'Afghanistan. Si l'occupation se poursuit, ajoute Omar, "vous serez vaincus partout dans le monde" dit-il dans un message repéré par l'agence de renseignement américaine SITE…. Reuters - AP - 30-09 30-09 Gulbuddin Hekmatyar menace les troupes internationales de mener de nouvelles opérations de guérilla contre elles, tout en appelant par ailleurs les résistants locaux à éviter d'utiliser les téléphones portables et satellitaires lors des combats. AFP   05-10 "Les 'talibans' ne négocieront jamais avec les envahisseurs", "Nous avons dit par le passé, et nous le redisons une fois de plus, que les forces étrangères doivent se retirer sans aucune condition", a déclaré Qari Mohammad Yousuf à l'agence de presse afghane AIP, basée au Pakistan. Reuteurs


Affluence de combattants étrangers. Selon le général McKierman, les résistants ont bénéficié cette année d'un afflux important de combattants étrangers venus leur prêter main-forte en Afghanistan. Ces combattants proviennent du Pakistan, de Tchétchénie, d'Arabie saoudite, d'Ouzbékistan ou encore d'Europe. 01-10 http://qc.news.yahoo.com/s/01102008/3/world- AP


b) Les Troupes d'occupation.

USA Les résistants ayant multiplié les attaques contre les troupes de la Force internationale d'assistance à la sécurité (FIAS) au cours des derniers mois,le général américain David McKiernan, a requis davantage de moyens économiques et d'assistance politique afin de mener à bien sa mission en Afghanistan. Pour faire face à l'intensification des attaques, David McKierman réclame dans l'immédiat l'envoi de plus de 10 000 militaires supplémentaires, principalement dans le sud et l'est du pays, où les résistants concentrent leurs attaques. Les attaques ont en effet augmenté de 30 % en Afghanistan en 2008 par rapport à la même période l'an dernier. 01-10 http://qc.news.yahoo.com/s/01102008/3/world-

07-10 Gates a réaffirmé le besoin de troupes supplémentaires en Afghanistan", ou sont basés 70.000 soldats étrangers dont 33.000 Américains. "Je veux m'assurer que tout le monde comprenne que l'augmentation des forces américaines ne vise pas à remplacer les contributions de l'Otan", a-t-il souligné, en estimant que l'envoi des formateurs pour l'armée afghane était "la plus grande priorité". AFP

Rapport du renseignement  US sur l'Afghanistan.

Selon un projet de synthèse des agences américaines du renseignement  l'Afghanistan est plongé dans une spirale négative et il est peu probable que son gouvernement soit en mesure de contrer la résurgence des résistants, Ce rapport classé confidentiel évoque un effondrement du pouvoir central accéléré par la corruption au sein du gouvernement Karzaï et l'augmentation des attaques menées par les résistants. Ce rapport affirme que nombre des problèmes les plus lourds de l'Afghanistan trouvent leur origine dans l'administration même du pays. Le New York Times, qui cite des sources US autorisées ayant eu accès à ce document, précise qu'il s'agit de la version quasi définitive d'un National Intelligence Estimate (NIE, ou document de synthèse du renseignement US) sur l'Afghanistan attendu pour le mois de novembre, après l'élection présidentielle.. Les National Intelligence Estimates sont des documents formels établissant une synthèse des recherches menées par les 16 agences américaines de renseignement. Il s'agira, ajoute le quotidien, de l'évaluation la plus complète de la situation en Afghanistan remise depuis des années à l'administration américaine Reuters 9 octobre


Otan- Isaf  L’Otan fait le point, les difficultés s'accumulent  Les ministres de la Défense de l'Otan doivent faire le point jeudi à Budapest sur l'Afghanistan où les difficultés s'accumulent pour l'alliance occidentale qui y mène l'opération la plus grande et la plus complexe de son histoire. Face aux attaques de plus en plus meurtrières, le Secrétaire américain à la Défense Robert Gates demandera à ses 25 alliés d'envoyer des troupes en renfort des quelque 50.700 soldats de la force internationale basée en Afganistan (Isaf) placée sous le commandement de l'Otan depuis 2003. Un gonflement temporaire des effectifs de l'Isaf serait également envisagé en vue de l'élection présidentielle afghane prévue au second semestre 2009, suivie de législatives en 2010. Washington ne veut pas être le seul à y contribuer. Le ministre afghan de la guerre  Rahim Wardak, invité pour l'occasion, et le commandant en chef de l'Otan, le général américain Craddock, souhaitent que l'Isaf participe au démantèlement du trafic d'héroïne dont l'Afghanistan est la plaque tournante mondiale. Ce trafic rapporterait jusqu'à 100 millions de dollars par an aux talibans pour financer leurs achats d'armes, a rappelé lundi le général Craddock. Il voudrait que l'Isaf détruise les laboratoires des trafiquants et intercepte leurs expéditions d'opium et d'héroïne. Le sujet divise cependant les alliés. L'Allemagne, l'Espagne et l'Italie craignent que l'Isaf s'éloigne de sa mission et fasse davantage de victimes civiles. La modernisation militaire de l'Otan doit aussi être évoquée jeudi par les ministres de la Défense de l'Alliance. Toutefois la crise financière mondiale risque de compromettre d'éventuelles augmentations des budgets de la Défense des Etats membres dont la majorité sont actuellement inférieurs au minimum de 2% du PIB fixé par l'Otan. AFP - 9 octobre
http://fr.news.yahoo.com/afp/20081009/twl-afghanistan-l-otan-fait-le-point-les-3caf257.html

Allemagne Le gouvernement allemand se prononce pour une prorogation de la mission de ses troupes pour 14 mois Le gouvernement  Merkel s’est prononcé mardi lors d'un vote en faveur de la prorogation de la mission des soldats allemands en Afghanistan pour une période de 14 mois. Cette décision doit encore recevoir le feu vert de la chambre basse du Parlement, où la coalition d'Angela Merkel dispose de la majorité. La question devait faire l'objet de débats dans la journée de mardi. Dans le cadre de ce nouveau mandat qui va déborder le cadre des élections législatives de l'an prochain en Allemagne, le plafond pour le nombre de soldats allemands engagés dans la Force internationale d'assistance à la sécurité (FIAS) devrait passer à 4.500.( La FIAS , est forte de 47.600 hommes.) L'Allemagne compte actuellement quelque 3.300 hommes en Afghanistan. La plupart sont déployés dans le nord, région relativement calme. Le renforcement des troupes permettra à l'Allemagne de disposer de la "souplesse nécessaire", a déclaré Thomas Steg, porte-parole du gouvernement. L'Allemagne est le troisième pays contributeur après les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, mais a été critiquée pour n'avoir pas envoyé ses troupes dans le sud du pays, fréquent théâtre de violences. 7-10 AP


2 Les forces en présence Troupes d'occupation

7-10 Une quarantaine de pays apportent leur contribution dans le cadre de la FIAS , forte de 47.600 hommes. AP USA 07-10 Un nombre sans précédent de soldats américains -32.000 environ- sont actuellement déployés dans le pays. AP



3) Politique a) Les collaborateurs afghans

Karzai 30/9  Karzaï a déclaré qu'il avait demandé l'aide du roi Abdallah d'Arabie saoudite pour faciliter des pourparlers de paix avec les talibans. Aucune négociation n'a encore eu lieu, a assuré le président. "Pour la sécurité et la prospérité de l'Afghanistan et pour la réconciliation en Afghanistan (...) il devrait nous aider", a-t-il déclaré Il a rappelé qu'il avait déjà tendu la main au mollah Omar, le chef des talibans, l'invitant à "revenir sur notre sol et à travailler au bonheur du peuple". AP


Sur le terrain "Il faut que nous réussissions", a affirmé le ministre afghan de la Défense. Abdul Rahim Wardak ajoutant que le succès dépendait de la stratégie des militaires britanniques déployés dans la province de Helmand. Huit mille soldats britanniques sont déployés dans cette région pachtoune où ils se heurtent chaque jour un peu plus à la résistance armée. "Si les résistants étaient prêts à s'asseoir à une table pour parler d'une solution politique, alors cela serait précisément le type de progrès susceptible de mettre fin à ce type d'insurrection", estime Carleton-Smith dans le Sunday Times.Reuteurs

 Afghanistan, Al Qaida-Talibans,résistants,occupants,Usa,Attentats,11-Septembre,OTAN,militaire, Belgique, France,

 

Les commentaires sont fermés.