Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/04/2010

N° 38 - journal d'Iran - 25-03 au 24-04 - :-Suite - : Obama échoue à rallier des pays du "Sud" à un renforcement des sanctions contre l’Iran.

N° 38 - journal d'Iran -  25-03 au 24-04 - :-Suite  - : Obama échoue à rallier des pays du "Sud" à un renforcement des sanctions contre l’Iran.



journal d'Iran   n°28 du 25-03 au 24-04

C.De Broeder & M.Lemaire



 Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


Sommaire :

1 Politique

1) Iran(suite)

2 Politique Internationale

3 Organisations Mondiales & régionales

 

 


Préparation à la guerre

 26-03

Ramin Mehmanparast, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, a affirmé jeudi que les sanctions décidées précédemment contre son pays n'avaient pas eu d'impact notable, rapporte l'agence officielle Irna.

Les autres pays ne devaient pas recourir à "des méthodes déplacées comme les pressions et les sanctions", a-t-il ajouté.

http://fr.news.yahoo.com/4/20100401/twl-iran-nucleaire-bd5ae06_1.html

http://www.almanar.com.lb   

L'Iran sanctionnera tous ceux qui se rallieront à la politique US  

« L’Iran dispose de grandes capacités dans le secteur du pétrole et du gaz et tous ceux qui choisissent de se rallier à la politique anti-iranienne des Etats-Unis seront sanctionnés par notre industrie pétrolière » c’est ce qu’a averti le ministre iranien du pétrole, Massoud Mir Kazémi.
Lors d'un entretien, accordé jeudi, à la chaîne al-Alam, le ministre iranien a rappelé que « les pays qui sont hostiles à la présence de leurs entreprises en Iran, portent préjudices, avant tout, à eux-mêmes ». 
«Nous ne permettrons pas à ceux qui suivent la politique coloniale des Etats-Unis et de leurs alliés, de poursuivre leurs activités en Iran » a-t-il souligné.

26/03

http://www.almanar.com.lb

 

"Les pays qui sont hostiles à la présence de leurs entreprises en Iran, portent préjudices, avant tout, à eux-mêmes "

« L’Iran dispose de grandes capacités dans le secteur du pétrole et du gaz et tous ceux qui choisissent de se rallier à la politique anti-iranienne des Etats-Unis seront sanctionnés par notre industrie pétrolière » c’est ce qu’a averti le ministre iranien du pétrole, Massoud Mir Kazémi.
Lors d'un entretien, accordé jeudi, à la chaîne al-Alam, le ministre iranien a rappelé que « les pays qui sont hostiles à la présence de leurs entreprises en Iran, portent préjudices, avant tout, à eux-mêmes ». «Nous ne permettrons pas à ceux qui suivent la politique coloniale des Etats-Unis et de leurs alliés, de poursuivre leurs activités en Iran » a-t-il souligné.
 

 

Khamenei appelle les forces armées à la vigilance

"Les forces armées doivent être prêtes et vigilantes, face aux menaces." a affirmé le Guide suprême de la Révolution islamique Khamenei, évoquant la nécessité d'une programmation pour l'entraînement et les mesures militaires et défensives qui s'imposent. Khamenei l'a rappelé, lors de l'audience qu'il a accordée au chef d'état-major des forces interarmes, aux officiers supérieurs de l'armée et du corps des Gardiens de la Révolution islamique, ainsi qu'à certains hauts commandants militaires et des forces de l'ordre, avant de rappeler aux forces armées la nécessité de prendre les mesures censées rehausser leur puissance militaire et défensive, dans les conditions actuelles du monde où règnent la violence, l'oppression et l'ignorance. "Dans un tel monde, aussi bien la solidarité et la puissance des forces armées que la sauvegarde de la lucidité, de la sagesse et de la bravoure, s'avèrent primordiales.", a-t-il renchéri. Il est vrai que le Moyen-Orient connaît une situation particulière: les forces militaires étrangères ont occupé l'Irak et l'Afghanistan, maintiennent une présence suivie, dans les eaux du golfe Persique et de la mer d'Oman, sans oublier leurs bases militaires installées dans les pays du bassin du golfe Persique. Par ailleurs, le régime sioniste poursuit, cyniquement, ses actes agressifs contre le Liban et la Palestine, tandis que la RII fait l'objet, depuis la victoire de la Révolution islamique, des menaces des ennemis.

Les récentes déclarations du Président américain, Barack Obama, lorsqu'il parle des armes atomiques, menaçant, implicitement, l'Iran, constituent un exemple flagrant de ces positions hostiles et belliqueuses des puissances arrogantes. L'attitude belliciste de l'administration américaine se manifeste, alors que la présence militaire de ce pays, dans la région, et l'occupation des voisins de l'Iran, n'ont apporté que conflits, massacres et extension du terrorisme, pour les nations de la région. Pourtant, les autorités américaines se targuent d'humanisme, au nom de la défense des Droits de l'Homme et de la démocratie, et se posent en protecteur de la paix et de l'amitié, dans le monde, en employant des termes séduisants. "Ceux qui sont les véritables va-t-en guerre parlent aujourd'hui de la paix, et les mêmes gens, qui n'accordent aucun droit ou crédibilité aux hommes, scandent le slogan des Droits de l'Homme.", a déploré le Guide suprême . "L'administration américaine a fait tout son possible, pendant ces dernières années, pour tromper l'opinion publique mondiale sur les activités nucléaires pacifiques de l'Iran, en essayant de faire croire qu'on ne pouvait pas faire confiance à l'Iran, afin de mobiliser, ainsi, les gouvernements contre l'Iran.", d'après le Guide suprême Khamenei . Le caractère mensonger et trompeur des positions américaines a été, cependant, révélé, compte tenu des menaces proférées par l'administration américaine d'utiliser les armes atomiques contre les pays du monde, d'où la nécessité pour les forces armées iraniennes de se tenir prêtes à toute éventualité. C'est pourquoi Khamenei a insisté sur la nécessité pour l'Iran de préserver son indépendance et de renforcer sa puissance, dans les domaines militaires et défensifs. Les forces armées sont considérées comme un rempart et une forteresse par le Guide suprême de la Révolution islamique, qui a, également, parlé de l'importance, aussi bien du mental et du spirituel, que de la puissance et de la volonté du peuple iranien, qui sont encore plus déterminantes que la capacité militaire et défensive du pays.

12-04

http://french.irib.ir/

Si un pays attaque l'Iran, il n'aurait même pas le temps de le regretter.

"Si un des pays attaque l'Iran, il n'aurait même pas le temps de le regretter", c'est ce qu'a réaffirmé le porte-parole de la diplomatie Ramin Mehmanparast, qui a assuré que son pays poursuit "avec force son programme nucléaire".
 S'agissant de nouvelles sanctions américaines contre l'Iran, M. Mehmanparast a expliqué dans un entretien avec la chaine qatarie Al-Jazeera, que les Etats-Unis menacent l'Iran depuis 30 ans, avant même le lancement du programme nucléaire.

Les Etats-Unis cherchent des prétextes pour sanctionner l'Iran, a-t-il affirmé.
M. Mehmanparast a précisé que même si nous parvenions à un accord sur le nucléaire avec Washington, ce dernier ouvrirait un nouveau dossier.
 Quant à un éventuel changement de position de Moscou et Pékin vis-à-vis du programme nucléaire iranien, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré que Téhéran entretient de bonnes relations avec ces deux pays, affirmant que leurs intérêts sont réciproques.

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=13...

 

La promotion des capacités défensives des forces terrestres  
Le Commandant des forces terrestres de l'armée iranienne, le Général Pourdastan, a annoncé la promotion des capacités défensives des forces terrestres, tout en rappelant le pacifisme du peuple iranien.

Mardi, au seuil de la journée du 29 farvardin du calendrier iranien, (18 avril), dédiée à l'Armée de la RII, le Général Pourdastan a déclaré, devant les attachés militaires des pays étrangers: "Forte de huit années de Defense sacrée, les forces terrestres iraniennes ont su transformer les sanctions en des opportunités et en satisfaisant elles-mêmes à leurs besoins, elles ont développé leur capacité défensive." "L'Iran est en mesure de confronter toutes sortes d'agressions. Il ne cherche qu'à assurer la sécurité de la région, en collaboration avec les pays voisins et avec le minimum de frais.", a réitéré le Général Pourdastan.
Lors de ces cérémonies, le Colonel Soleymanov de
la République d'Azerbaïdjan a présenté, au nom des participants, ses félicitations, à l'occasion de la Journée de l'Armée iranienne; il a souhaité le progrès en pleine expansion de l'armée de la RII et il a plaidé pour la coopération des pays de la région.

14/04

http://french.irib.ir/

 

Ramin Mehman-Parast: l'Iran réagira "fermement" à toute attaque  

Le porte parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Ramin Mehman-Parast a mis en garde et a prévenu que la réaction de l'Iran et des pays de la région à toutes les attaques seraient très dures.
S'adressant aux journalistes lors de sa Conference  de presse hebdomadaire, mardi, il a dit que les menaces militaires lancées contre l'Iran par les États-Unis et le régime sioniste s'apparentaient très souvent à des déclarations creuses qui ne servaient qu'à des fins de propagande.
Il a estimé que la nature même du régime illégitime sioniste et sa survie était liée à la création de guerres et aux effusions de sang.
Soulignant que l'Iran était tout à fait prêts à faire face aux attaques lancées par ses ennemis, le porte parole du ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré que les États-Unis, le régime sioniste et leurs alliés, aussi, étaient pleinement conscients du potentiel de l'Iran ce qui les empêchera de se lancer dans une prise de décisions stupides.
Interrogé sur
la Conference   sur la sécurité nucléaire qui se tient actuellement à Washington, il a d'abord rappelé les remarques récentes du président américain Barack Obama qui a menacé certains pays du monde de la bombe nucléaire, ainsi que ceux du président français Sarkozy qui a fait part de la détermination de son pays à ne pas abandonner ses armes nucléaires.
Ramin Mehman-Parast a souligné que ces pays ne pourraient jamais être considérés comme véritablement pionniers d'une Conference   sur les questions de sécurité nucléaire.
Il a en outre souligné l'importance de la prochaine réunion internationale sur le désarmement qui se tiendra à Téhéran la semaine prochaine.
Il a précisé que près de 200 invités provenant de 60 pays du monde participeront à l'événement, et qu'une quinzaine de pays enverront des délégations à cette Conference   au niveau des ministres des Affaires étrangères.
Commentant la question nucléaire iranienne, il a déclaré que les performances nucléaires de Téhéran sont transparentes, notant que les responsables iraniens ont à plusieurs reprises insisté sur le caractère pacifique du programme nucléaire de l'Iran qui se développe uniquement à des fins civiles.
Sur les moyens de fournir le combustible nécessaire pour le réacteur nucléaire de Téhéran, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a estimé que l'Iran est toujours prêt à des discussions sur la fourniture du carburant nécessaire pour son réacteur de recherche à travers l'achat ou des offres d'échange. En attendant, l'Iran a du prendre des mesures concrètes pour fournir ce combustible en le produisant localement
.

14/4

http://www2.irna.ir/fr/

Sayed Ali Khamenei  dénonce le seul criminel atomique du monde et propose un désarmement.

Sayed Ali Khamenei, a dénoncé, ce samedi, les "mensonges" des Etats-Unis, "seul criminel atomique du monde", qui accusent l'Iran de chercher à se doter de l'arme nucléaire.
Dans un message à la conférence internationale sur le désarmement nucléaire et la non-prolifération réunie pour deux jours à Téhéran, Khamenei a affirmé que "seul le gouvernement américain a commis un crime nucléaire. Le seul criminel atomique du monde ment en se présentant lui-même comme opposé à la prolifération des armes nucléaires, alors qu'il n'a pris aucune mesure sérieuse dans ce domaine".
Sayed Khamenei, a par ailleurs réitéré, que l'utilisation des armes nucléaires est "interdite par l'islam" ("haram").  

17/04

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=133781&language=fr

 

20-04

Dimanche soir, le ministre de la defense, le général Ahmad Vahidi, réaffirmé que les forces iraniennes sont totalement prêts à défendre le pays.
Nos forces armées gardent un moral élevé et jouissent d'une capacité combative issue des différentes manœuvres terrestres, aériennes et maritimes qu'elles ont exécutées, a-t-il assuré.

20/04

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=134168&language=fr

 

Les sanctions sur l'essence sont "une plaisanterie"  

La question des sanctions contre les importations d'essence par l'Iran est "une plaisanterie", c'est ce qu'a affirmé, ce jeudi, le ministre iranien du Pétrole Massoud Mirkazemi à l'ouverture du 15e Salon pétrolier international de Téhéran marqué par une forte présence chinoise. 
"La présence des sociétés étrangères au Salon est très importante et montre que les sanctions et les restrictions sont sans effet"', a également affirmé M. Mirkazemi.
Au total, 434 sociétés étrangères participent à ce Salon, dont un quart (107) sont chinoises. Pékin est devenu en 2009 le premier partenaire économique de l'Iran, et le principal investisseur dans le secteur pétrolier. 
De son côté, le ministre iranien de l'Economie, Shamseddine Hosseini, a déclaré que l'Iran "a des capacités importantes pour gérer ses affaires par conséquent la politique de sanctions n'aboutira pas. 
  "Tant du point de vue technique que de celui de la capacité, les raffineries sont telles que nous pourrons répondre aux besoins essentiels de la population (en essence) en modifiant les lignes de production", a-t-il ajouté. 
  Les responsables iraniens ont affirmé ces derniers mois avoir pris des mesures pour pouvoir augmenter la production d'essence en baissant celle d'autres produits raffinés en cas de sanctions sur les importations de carburants. 

 Les pays occidentaux, dont notamment les Etats-Unis, ont évoqué l'idée d'imposer un embargo international sur la vente d'essence à l'Iran dans le cadre de nouvelles sanctions visant à amener Téhéran à suspendre son programme d'enrichissement d'uranium. 
Mais la Chine et la Russie, qui discutent au sein du groupe des Six (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Allemagne) de la question de nouvelles sanctions, se sont déclarées hostiles à des mesures frappant le secteur de l'énergie. 

22/04/2010

 http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=134512&language=fr

 

Nous ne tolérerons pas que l'Amérique établisse à nouveau sa domination diabolique.

Réagissant aux récentes menaces américaines contre l'Iran, le chef suprême de la révolution iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei, a par ailleurs déclaré hier que la communauté internationale ne devait pas laisser le président Barack Obama « s'en tirer comme cela avec ses menaces nucléaires », rapporte Fars. « Nous ne tolérerons pas que l'Amérique établisse à nouveau sa domination diabolique en brandissant de telles menaces », a-t-il dit.
De son côté, le ministre iranien de
la Défense, le général Ahmad Vahidi, a démenti hier que l'Iran veuille produire des missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) capables d'atteindre les États-Unis. « Nous n'avons pas un tel programme. Cela fait partie de la guerre psychologique des ennemis », a affirmé M. Vahidi, qui était interrogé à propos d'un rapport du département américain de la Défense selon lequel l'Iran pourrait parvenir à fabriquer un missile de longue portée capable d'atteindre les États-Unis en 2015.
Concernant les nouveaux sites d'enrichissement d'uranium récemment approuvés par le président Ahmadinejad, le chef du programme nucléaire iranien a affirmé hier que le chef de l'État n'avait pas encore approuvé leur emplacement, démentant des propos faits en ce sens par un conseiller du chef de l'État.
Sur un autre plan, le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a estimé, dans des propos publiés hier, que des progrès ont été réalisés lors de ses entretiens à Téhéran visant à trouver une solution à la crise du nucléaire iranien. « Le plus important est le fait que les Iraniens sont très réceptifs », a-t-il déclaré à la presse turque. « On peut aller plus loin. Je suis très optimiste », a-t-il ajouté. Tout en saluant les efforts turcs, la diplomatie américaine a toutefois fait part à nouveau mardi de son scepticisme quant aux chances de cette démarche. « Pour jouer un rôle de médiation, il faut avoir un pays, l'Iran, véritablement désireux de dialoguer sérieusement, et c'est ce qui manque depuis des mois », a commenté Philip Crowley, le porte-parole du département d'État.

22/04/2010

http://www.lorientlejour.com:80/category/Moyen+Orient+et+Monde/article/654595/Manoeuvres_iraniennes_dans_le_Golfe_et_le_detroit_d'Ormuz.html  


Sur le terrain

22-04

L’information parue jeudi explique que des unités terrestres, maritimes et aériennes participeront à ces manœuvres de trois jours appelées « le grand prophète ».

L’Iran organise chaque année des manœuvres militaires dans le Golfe Persique et le détroit d’Ormuz, une voie navigable par laquelle passent 40 pourcents du pétrole mondial, pour montrer ses capacités militaires.

http://sos-crise.over-blog.com/article-l-iran-entame-des-manoeuvres-dans-le-detroit-d-ormuz-49118743.html

 

 Manœuvres iraniennes dans le Golfe et le détroit d’Ormuz

   Les gardiens de la révolution iraniens entameront aujourd'hui trois jours de manœuvres dans le Golfe arabo-persique et le détroit d'Ormuz, a rapporté hier l'agence de presse Fars. Ce secteur maritime est un passage vital pour le commerce pétrolier mondial et un enjeu dans le bras de fer entre l'Iran et les pays occidentaux autour du dossier nucléaire. « Préserver la sécurité dans le Golfe persique et le détroit d'Ormuz, voies primordiales pour l'économie et l'énergie mondiales, est le principal objectif de ces manœuvres », a déclaré le général Hossein Salami, cité par Fars. « Cet exercice ne constitue une menace pour aucun pays ami », a-t-il ajouté.

Le général Salami a également affirmé le « rôle constructif et efficace » de l'Iran dans le maintien de la sécurité régionale. « Nous voulons que le monde soit conscient de l'importance de la sécurité dans cette région et du rôle indéniable de la République islamique à cet égard. La paix et l'amitié, la sécurité, la tranquillité et la confiance mutuelle sont les messages adressés par ces manœuvres aux pays voisins du golfe Persique », a-t-il ajouté. Les composantes terrestre, navale et aérienne des gardiens de la révolution prendront part aux manœuvres. L'Iran organise fréquemment des exercices dans le golfe, dans le but apparent de montrer sa volonté de riposter à toute attaque américaine ou israélienne.

22/04/2010

http://www.lorientlejour.com:80/category/Moyen+Orient+et+Monde/article/654595/Manoeuvres_iraniennes_dans_le_Golfe_et_le_detroit_d'Ormuz.html



2) Politique Internanationale

1 Usa

Préparation à la guerre

12-03

"Le plus grand danger vient de l'Iran qui défie la communauté internationale en voulant se procurer d'armes nucléaires et en soutenant le Hezbollah", a estimé Biden.
12/03

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=128831&language=fr

 

Le Pentagone inquiet (...) de la stratégie d'Obama sur l'Iran
Le secrétaire américain à
la Defense Robert Gates estime dans un rapport secret remis à la Maison Blanche que les Etats-Unis n'ont pas de stratégie efficace à long terme face au programme nucléaire iranien, rapporte le New York Times dans son édition de dimanche.
Selon le journal, qui cite des officiels gouvernementaux sous couvert d'anonymat, un haut responsable a qualifié le document «d'avertissement». Le quotidien assure que le rapport, écrit en janvier, a conduit le Pentagone,
la Maison Blanche et les agences de renseignement à travailler sur de nouveaux scénarios à soumettre au président Barack Obama.
Les options à l'étude comprendraient notamment des opérations militaires secrètes contre l'Iran si des sanctions internationales n'amenaient pas le pays à renoncer à ce que les Occidentaux considèrent comme sa volonté de disposer de l'arme nucléaire. Téhéran dément que son programme nucléaire ait des visées militaires.
Robert Gates expose plusieurs inquiétudes dans son rapport, notamment un scénario considéré comme le plus probable par nombre d'experts, selon le New York Times, dans lequel Téhéran disposerait de tous les éléments-clés d'une arme nucléaire, mais s'abstiendrait de son assemblage complet.
L'Iran pourrait dans ce cas rester signataire du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP), tout en étant une puissance militaire nucléaire «virtuelle», selon le journal.

19/4

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkZEZEkkkVNCQ...


Dans les coulisses et au sénat

Les drones iraniens préoccupent les USA

Le secrétaire américain à la Defense, Robert Gates, s'est déclaré préoccupé aujourd'hui par l'existence de drones iraniens (avions sans pilote), tout en minimisant les risques encourus par les forces armées américaines déployées en Irak et en Afghanistan.
"L'Iran a des drones. C'est inquiétant, car s'ils le voulaient, ils pourraient nous créer des difficultés en Irak ou en Afghanistan", a-t-il déclaré lors d'une audition parlementaire. "En même temps, les drones volent relativement lentement et nous avons une excellente armée de l'Air", a-t-il relativisé. "Je pense que nous sommes capables de protéger nos troupes, en particulier dans ces zones de combat". "Je crains surtout de voir de telles capacités tomber entre les mains d'acteurs non-étatiques qui les utiliseraient à des fins terroristes", a conclu Robert Gates.
Le ministre iranien de
la Defense, le général Ahmad Vahidi, a inauguré en février deux lignes de production d'avions pilotés à distance par une entreprise aéronautique dépendant de son ministère, selon l'agence Fars. "Ces drones sont capables de mener des opérations de surveillance, de détection et même d'attaque avec une grande précision", avait-il affirmé.

AFP
25/03

 

Gates: Les USA n’ont pas de stratégie efficace face au nucléaire iranien.

Nb

Le secrétaire à la Defense Gates estime dans un rapport secret remis à la Maison Blanche que les Etats-Unis n'ont pas de stratégie efficace à long terme face au programme nucléaire iranien, rapporte samedi le New York Times.
Selon le journal, qui cite des officiels gouvernementaux sous couvert d'anonymat, un haut responsable a qualifié le document "d'avertissement".
Le quotidien assure que le rapport, écrit en janvier, a conduit le Pentagone,
la Maison Blanche et les agences de renseignements à travailler sur de nouveaux scénarios à soumettre a Obama.
Les options à l'étude comprendraient notamment des opérations militaires secrètes contre l'Iran si des sanctions internationales n'amenaient pas le pays à renoncer à ce que les Occidentaux considèrent comme sa volonté de disposer de l'arme nucléaire. Téhéran dément que son programme nucléaire ait des visées militaires.
M. Gates expose plusieurs craintes dans son rapport, notamment un scénario considéré comme le plus probable par nombre d'experts, selon le New York Times, dans lequel Téhéran disposerait de tous les éléments clé d'une arme nucléaire, mais s'abstiendrait de son assemblage complet.
L'Iran pourrait dans ce cas rester signataire du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP), tout en étant une puissance militaire nucléaire "virtuelle", selon le journal.
Dans son rapport, M. Gates recommande aussi, selon le quotidien, de réfléchir aux moyens de contenir l'Iran s'il décidait de produire l'arme atomique, et à la possibilité pour un groupe terroriste soutenu par l'Iran de disposer de matière, voire d'une arme, nucléaire.
   Interrogé sur l'article du New York Times, le porte-parole du Pentagone, Geoff Morrell, a assuré que "le président et son équipe de sécurité nationale ont passé un temps et fait des efforts considérables à étudier et préparer toute les éventualités possibles concernant l'Iran".

18/04

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=133903&language=fr 

 

McCain dénonce une politique incohérente…
Dans son rapport, Robert Gates recommande aussi, selon le quotidien, de réfléchir aux moyens de contenir l'Iran s'il décidait de produire l'arme atomique, et à la possibilité pour un groupe terroriste soutenu par l'Iran de disposer de matière, voire d'une arme, nucléaire.
Interrogé sur l'article du New York Times, le porte-parole du Pentagone, Geoff Morrell, a assuré à l'AFP que «le président et son équipe de sécurité nationale ont passé un temps et fait des efforts considérables à étudier et préparer toute les éventualités possibles concernant l'Iran».
Dans le même temps, l'opposition républicaine, par la voix du sénateur John McCain, a fustigé une politique de defense qu'elle juge être conduite sans boussole par l'administration Obama. «Je n'avais pas besoin d'un rapport de M. Gates pour en avoir le coeur net», a lancé John McCain sur la chaîne Fox dimanche. La politique américaine «n'est pas cohérente. Je pense que c'est assez évident».
«Il va falloir que nous nous décidions à prendre des sanctions conséquentes (contre l'Iran, ndlr). Ensuite, nous devrons nous préparer à toute éventualité dans le cas où ces sanctions n'atteindraient pas leur objectif», a martelé l'ancien rival de Barack Obama à la présidentielle de 2008.
A l'issue du sommet sur la sécurité nucléaire organisé en début de semaine à Washington, les Etats-Unis et leurs alliés espéraient avoir convaincu
la Chine, jusque-là réticente, d'adopter de nouvelles sanctions contre la République islamique.

19/4

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkZEZEkkkVNCQ...



2) Israël

Netanyahou

25-03

Le Premier ministre a déclaré mardi à Washington qu'Israël attendait que "la communauté internationale agisse de manière rapide et décisive" contre la menace nucléaire iranienne et se réservait "le droit de se défendre par lui-même".
Les déclarations de Netanyahu "s'inspirent de pensées sataniques et sont sans valeur", a réagi le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast, cité par l'agence Isna.
Il s'agit "pensées venues des bas-fonds".

25/03

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=13...

 

28-03

Des sources proches du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, ont affirmé que le  président Barack Obama est  "la plus grande catastrophe pour Israël».
Des propos que le Premier ministre israélien a dénoncés, au cours de sa réunion hebdomadaire de son cabinet, et qui ont été rapporté par le quotidien israélien «Yediot Ahronot».
http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=131199&language=fr


Les commentaires sont fermés.