Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/04/2010

n° 45 - Journal de PAKISTAN - 27-03 au 26-04 – Début - Terrorisme manipulé au Pakistan pour justifier leur guerre au Pakistan.

n° 45 -  Journal de PAKISTAN - 27-03 au 26-04 – Début  - Terrorisme manipulé au Pakistan pour justifier leur guerre au Pakistan.



Aujourd'hui, face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Les médias occidentaux dans leur large majorité acceptent les versions de l'armée américaine et ferment les oreilles aux autres sources. .

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre!

Sa diffusion est un acte de résistance.



Journal de PAKISTAN.

n° 45 - du 27-03 au 26-04

C.De Broeder & M.Lemaire



 Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be


Avant propos

·                     Les médias occidentaux pro USA usent d’un terme générique- Al Qaida- Taliban - pour désigner tous les résistants .... idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes



Sommaire.

Tiré à part :

Les banques continuent d’investir dans les armes à sous-munitions.

La résistance s'adapte aux drones.

The Power of Nightmares, ou comment fabriquer des cauchemars.

Terrorisme manipulé au Pakistan pour justifier leur guerre au Pakistan.

Agata Kovacs :  Les Pakistanais ne croient plus aux « versions officielles » des attentats.

Dommages Collatéraux... le Pentagone prolonge

Tueries

1 Au jour le jour

2 Positions

Fin

3 Politique

a) locale

b) Institutions internationales

Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

3-1"The Power of Nightmares" : Le pouvoir US comme fabrique à cauchemars.

3-2 Fabrice Aubert : Obama bon pour l'image. 

3-3 Médias au Pakistan : propagande  américaine.

4 Brèves

4-1 Ron Paul, a tiré la sonnette d'alarme sur les politiques erronées de l'administration US. 

4-2 Le quartier du consulat américain à Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan, a été la cible des résistants.

5  Dossiers

5-1 Françoise Chipaux : Le retour en grâce du Pakistan.

5-2 Le Pakistan promet son aide aux USA, mais veut quelque chose en échange.

5-3 «Le Pakistan ne peut pas perdre la bataille».

 



Tiré à part :

19-04

Les attaques visant les convois de la force de l'Otan (Isaf) en Afghanistan sont régulièrement revendiqués par le Mouvement des Résistants du Pakistan (TTP), comme ils l'ont fait pour neuf camions-citernes dynamités et incendiés les 6 et 7 avril dans la passe de Khyber, la principale voie d'accès terrestre à l'Afghanistan.
Les zones tribales sont les fiefs des résistants pakistanais. Elles sont considérées par Washington comme "la région la plus dangereuse du monde", sanctuaire du réseau d'Oussama ben Laden(...)  et importante base-arrière des résistants afghans.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/04/19/97001-201004...

 

Les banques continuent d’investir dans les armes à sous-munitions.

146 institutions financières, originaires de 15 pays ont investi 31,5 milliards d’euros dans la production de sous-munitions annoncent les ONG Netwerk Vlaanderen et IKV Pax Christi, dans un rapport actualisé sorti ce mercredi. La majorité de ces investissements proviennent de pays qui ont signé un accord de non prolifération des sous-munitions en 2008 à Oslo.

Différentes institutions financières, banques, fonds d’investissements ou de pensions, ont investi à hauteur de 43 milliards de dollars dans des entreprises produisant des armes à sous-munitions. Ces armes, roquettes et mines anti-personnelles par exemple, ont la particularité de contenir plusieurs bombes en une.
Elles permettent d’occuper une zone importante tout en limitant le nombre de munitions utilisées. Une des principales critiques formulées à leur encontre relève de leur capacité à s’activer, même longtemps après la fin d’un conflit, notamment les mines.

Ces munitions, pas toujours mortelles causent généralement de graves mutilations.
Ce chiffre provient du rapport détaillé, « worldwide investments in cluster munitions: a shared responsibility”, proposé par les ONG Netwerk Vlaanderen et IKV Pax Christil. Il choque d’autant plus qu’une convention, signée par 94 Etats - dont les principaux pays européens - à Oslo en 2008, interdit l’emploi, la production, le stockage et le transfert d’armes à sous-munitions. Les pays acheteurs subissent souvent un embargo sur les armes comme le Soudan, ce qui n’empêche nullement les entreprises de vendre, et les investisseurs de financer.
Dans le nouveau classement des banques pratiquant des investissements nuisibles,
BNP-Paribas-Fortis, Axa – 730 millions d’euros -, Citybank – 417 millions d’euros– et Deutsche Bank – 293 millions d’euros– occupent le haut du pavé avec un risque très élevé selon Netwerk Vlaanderen. Les banques belges ne sont pas en reste. KBC et Dexia occupent l’échelon inférieur où les risques sont considérés élevés.
Ces différentes institutions ont financé une huitaine d’entreprises notamment les américaines Alliant Techsystems ATK, L-3 Communicaitons, Lockheed Martin et Textron ; et les sud-coréennes Poongsan et Hanwha. Les investissements financiers s’élèvent à 3,3 milliards d’euros, l’octroi de crédit à 3,6 milliards et au moins 8,6 milliards pour la détention ou la gestion d’actions et d’obligations.
De nombreuses associations militent depuis des années pour l’arrêt des investissements dans la production des sous-munitions. "C'est inacceptable que ces institutions continuent d'investir dans ces armes qui tombent sous la législation internationale et qui tuent ou blessent des gens depuis des dizaines d'années", a insisté Esther Vandenbroucke de Netwerk Vlaanderen.

Guillaume Bur.

20/4

belga.

 

La résistance s'adapte aux drones.

La multiplication des attaques de drones américains en Irak ou au  Pakistan force les résistants à adapter ses tactiques mais ne semble pas l'empêcher d'agir, estiment témoins et analystes.
Les raids meurtriers de ces avions sans pilotes, armés de missiles et télécommandés depuis les Etats-Unis, sont devenus la hantise des résistants cachés dans les déserts irakiens ou dans les régions montagneuses aux confins du Pakistan et de l'Afghanistan.

Dans les zones tribales pakistanaises, une centaine d'attaques en un an et demi (dont plus de 20 depuis début 2010) ont tué des centaines de résistants, mais surtout, selon des responsables militaires pakistanais, de nombreux civils.
Ces attaques "représentent l'opération la plus agressive dans laquelle
la CIA a été impliquée de toute son histoire", a assuré mercredi dans le Washington Post le directeur de la centrale américaine, Leon Panetta. "Ces opérations empêchent sérieusement Al Qaïda de fonctionner".
Sur internet et lors d'interrogatoires devant des juges occidentaux, des résistants ont évoqué la peur que leur inspire cet ennemi invisible et implacable. "Ils peuvent suivre nos mouvements et prendre des photos de jour comme de nuit", avertissait récemment, dans une vidéo mise en ligne, un membre d'Al Qaïda en Irak.
L'expert américain Peter Bergen, qui étudie au sein de
la New America Foundation l'impact de la "guerre des drones" (www.newamerica.net/drones), estime "qu'il faut être idiot, si vous êtes un membre d'Al Qaïda, pour rester à attendre dans les zones tribales d'être rattrapé par un missile Hellfire".  "Ces zones sûres ne le sont plus. Nous pouvons raisonnablement penser qu'il y a eu (pour les membres d'al-Qaida) un mouvement de retour vers les grandes villes", ajoute-t-il, .

Mais, même s’ils subissent des pertes, les hommes d'al-Qaida et les résistants pakistanais ont prouvé qu'ils savaient s'adapter.
"La campagne des drones a tué un nombre important de chefs et de soldats jihadistes", écrivent Peter Bergen et Katherine Tiedermann dans un rapport de février, intitulé "L'année des drones", "mais ces pertes ont clairement été absorbées".

"Et l'extension de ce programme n'a pas empêché Al Qaïda et ses alliés de continuer à entraîner des recrues occidentales".

19/03

http://www.lefigaro.fr/f & ‘Le Parisien’

 

The Power of Nightmares, ou comment fabriquer des cauchemars.

Comment les puissants de ce monde génèrent la peur pour imposer leur politique.

Al-Qaida serait un leurre créé de toutes pièces, un cauchemar soigneusement élaboré et nourri par l’élite qui prétend nous protéger d’une terreur qu’elle fabrique.

Quelle meilleure méthode pour imposer de nouveaux pouvoirs au monde et justifier les visées expansionnistes des faucons de Washington ?

A la suite de l’article paru dans Le Monde, nous vous proposons de regarder les meilleurs extraits du long métrage  "The Power of Nightmares" du réalisateur britannique Adam Curtis. Ce documentaire, produit en 2004, a été présenté au Festival de Cannes.

Pour étayer son sujet, A. Curtis se réfère à deux "théoriciens" qui, dans les années 50, ont stigmatisé une dépravation générale des comportements à travers le monde, une véritable plaie à combattre. Il s’agit de l’Américain Leo Strauss, professeur de philosophie politique dont s’inspireront les néoconservateurs de la Maison Blanche, et de Sayyid Qutb, membre des Frères Musulmans dont la pensée influera sur l’idéologie de ben Laden.

Mélangeons le tout, et nous avons là une parfaite recette pour fabriquer la peur.

Le film que nous vous présentons a été traduit et sous-titré par l’équipe ReOpen911.

Published on

mars 22, 2010

 apetimedia

 

Terrorisme manipulé au Pakistan pour justifier leur guerre au Pakistan.

Bonjour à toutes et à tous,

La CIA vient encore de tuer une cinquantaine de personnes à l’aveugle au Pakistan, en faisant croire que ce sont les prétendus "Résistants" venus des zones tribales qui ont fait le coup, afin de pousser les Pakistanais à accepter de faire la guerre contre ces fameuses zones tribales qui sont à la frontière entre le Pakistan et l’Afghanistan.

Cette zone est tenue par la résistance pachtoune, la même qui combat avec succès contre l’armée américaine en Afghanistan.

Le problème des americains, c’est que l’approvisionnement de leur armée en Afghanistan doit passer par ces zones tribales très montagneuses et très favorables à la guérilla.

Or les Américains ne parviennent pas à contrôler ces montagnes.

Donc, ils veulent leur faire la guerre depuis le Pakistan, avec l’aide de l’armée pakistanaise.

Mais, pour cela, il faut une bonne excuse. C’est pourquoi la CIA commandite régulièrement des attentats terroristes au Pakistan en prétendant que ce sont des "Résistants" venus des zones tribales qui ont commis ces crimes.

Mais, seuls des Américains sont capables, dans cette région, de commettre de telles ignominies. J’espère que les Pakistanais de base l’ont bien compris. sinon, traduisez ce message, et faites-le leur passer.

Bien à vous,
do
http://mai68.org

25.03.2010

 

Agata Kovacs : Les Pakistanais ne croient plus aux « versions officielles » des attentats.

Une moyenne de sept attentats par jour, plus de 3.000 morts, 7.334 blessés…

2009 a été l’année la plus meurtrière jamais connue au Pakistan. Le nombre de morts par attentat y est le plus élevé au monde après l’Irak.

La plupart de ces attaques ont été revendiquées par le Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP), une coalition de Résistants et de groupes jihadistes locaux.

Mais, pour la majorité des Pakistanais, ces groupes sont infiltrés et manipulés par l’Occident.

« Beaucoup de Pakistanais se rendent compte que ces terroristes sont soutenus par l’Occident », constate Khadim Hussain, un universitaire d’Islamabad.

Les partis islamistes et certains intellectuels accusent l’Inde, Israël et les Etats-Unis de commanditer les attentats. Le plus virulent est le général Hamid Gul qui a dirigé l’ISI, les services secrets pakistanais, entre1987 et1989. «Ce sont les Américains qui nous ont forcés à nous engager dans la guerre contre le terrorisme et les Résistants qui nous attaquent en représailles car ils haïssent les Etats-Unis», explique t-il. Il affirme également que certains groupes Résistants se sont alliés aux services secrets occidentaux: «Ces Résistants qui commettent les attentats sont financés et armés par des espions présents au Pakistan qui travaillent pour les services secrets indiens, afghans et israéliens. Ces pays agissent sur ordre des Etats-Unis qui cherchent à déstabiliser le Pakistan pour mieux le contrôler. En effet, notre territoire est une voie d’accès à l’Asie Centrale, riche en gaz et en pétrole.»

Des journalistes étrangers accusés d’espionnage

Le 5 novembre 2009, The Nation, un quotidien anglophone, publiait un article accusant un journaliste du Wall Street Journal de travailler pour la CIA et le Mossad.

Quinze jours plus tard, le quotidien démontrait comment deux journalistes espagnols étaient en fait des agents de la CIA.

Même les artistes ne croient plus à ces histoires de terrorisme qu’on leur ressasse sans arrêt, comme pour les rendre crédibles. Ali Azmat est un chanteur de rock très populaire. Désormais, il dénonce l’impérialisme occidental et les intérêts américano-sionistes qui n’ont pour but que de diaboliser l’Islam et maintenir au pouvoir les dirigeants corrompu des pays musulmans, qui sont soutenu par les « démocraties occidentales ». «Des entreprises comme Haliburton et Blackwater, qui sont des sous-traitantes de l’armée américaine, ne poursuivent qu’un but : créer le chaos pour ensuite légitimer leur présence». Pour lui, les Résistants pakistanais sont armés et équipés par l’Occident. « Tout démontre que ces attentats ne sont pas organisé par des gens d’ici, mais planifié et exécuté par des groupes clandestins qui veulent assoir leur puissance dans la région et discréditer les véritables forces de la résistance musulmane qui luttent contre l’occupant.»

Agata Kovacs,

 Mecanopolis

16 jan 2010

Avec les infos des quotidien The Nation et La Tribune de Genève (Suisse)

http://www.mecanopolis.org/?p=12613


Dommages Collatéraux... le Pentagone prolonge

Tueries

27.03.

Une frappe présumée américaine a tué au moins quatre personnes au Nord-Waziristan, dans le nord-ouest du Pakistan, ont annoncé les services de renseignements pakistanais.

Selon deux responsables des services de renseignement pakistanais ayant requis l'anonymat, les missiles ont touché deux maisons du village de Hurmaz dans la région du Nord-Waziristan, frontalière de l'Afghanistan.

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/asiepacifique/20100327.FAP6785/pakistan_quatre_morts_dans_des_tirs_de_missile_americai.html

 

Une tuerie a fait 45 morts 

10 avril

Quarante-cinq personnes ont été tuées samedi dans un raid de l'aviation pakistanaise dans la zone tribale de Khyber, à la frontière afghane, annoncent les résistants. "Ils ont d'abord touché une maison où se trouvaient des gens et, quelques minutes plus tard, quand d'autres sont venus extraire les corps des décombres, les avions ont attaqué à nouveau", a déclaré à Reuters l'un des dirigeants locaux de la guérilla.

Le raid a été confirmé par un porte-parole militaire qui a dit tout ignorer du bilan.

http://fr.news.yahoo.com/4/20100410/twl-pakistan-raid-41953f5_1.html

17-04

Le chef d'état-major pakistanais, le général Ashfaq Kayani, a présenté samedi de rares excuses pour la mort "malheureuse" de civils au cours d'une offensive la semaine dernière dans la zone tribale de Khyber.

Selon l'armée, au moins 42 résistants avait été tués lors d'échanges de tirs et de deux raids aériens samedi dernier dans la vallée de Tirah mais des membres des tribus locales ont ensuite affirmé que des douzaines de civils avaient été tués.

http://www.romandie.com/ats/news/100417123849.wvnk0qsb.asp

 

13-04

Au moins 71 civils ont été tués lors d'une frappe aérienne menée par l'armée le week-end dernier, à proximité de la frontière afghane, ont affirmé mardi des rescapés et un responsable pakistanais. Ce responsable a précisé que les autorités avaient donné l'équivalent de 125.000 dollars (92.025 euros) aux familles en compensation de la mort de leurs proches tués dans un village isolé de la zone tribale de Khyber.

Deux rescapés interrogés à l'hôpital de Peshawar mardi ont donné des détails sur l'attaque de samedi, expliquant que des civils avaient été tués en tentant d'aider des habitants piégés dans une maison détruite par une première frappe.

"Cette maison a été bombardée sur une fausse information", a déploré Khanan Gul Khan, habitant du village qui rendait visite à un proche. "Cette zone n'a rien à voir avec les résistants". Il a souligné que de nombreuses familles du village de Sara Walla avaient des fils servant dans l'armée pakistanaise et que les habitants coopéraient avec l'armée.

http://fr.news.yahoo.com/3/20100413/twl-pakistan-violences-2f4e741_4.html



Au jour le jour

Les zones tribales pakistanaises frontalières de l'Afghanistan sont considérées comme des bases arrière pour les résistants, d'où ils mènent des attaques contre les forces internationales déployées en Afghanistan ainsi que contre l'armée pakistanaise.

Résistance

19-11

Les attaques devenues quasi-quotidiens depuis les quelques jours qui ont précédé le lancement de l'offensive du Waziristan, le 17 octobre, les résistants  empêchant ainsi de dissuader l'armée d'y engager quelque 30.000 soldats au sol.

(Source AFP)

http://www.liberation.fr/monde/

31-03

L'armée pakistanaise a annoncé mercredi que six soldats ont été tués dans des combats déclenchés par une attaque des résistants, contre un point de contrôle près de la frontière afghane. Les affrontements se sont déroulés dans le district de Khyber près de la plus grande ville du nord-ouest du pays Peshawar.

Dans son communiqué, l'armée explique que les soldats ont repoussé les assaillants et que plusieurs voitures piégées ont été détruites.

http://fr.news.yahoo.com/3/20100331/twl-pakistan-résistants-attaque-2f4e741_2.html

03-04

La ceinture souvent montagneuse des régions tribales pakistanaises frontalières de l'Afghanistan est devenue un bastion des résistants car les résistants qui s'y sont regroupés après avoir fui le pays à la suite de la chute en 2001 du régime des Taliban.

Les résistants repassent régulièrement la frontière pour mener des attaques ponctuelles contre les troupes sous commandement américain stationnées en Afghanistan.

http://www.romandie.com/

05-04

Un kamikaze s’est fait exploser au milieu d’un meeting du Parti national Awami, un parti séculier allié au gouvernement. Le bilan est très lourd, plus de 40 morts et près de cent blessés.

06 avril 2010

http://www.rfi.fr/contenu/20100405-le-pakistan-fortement-touche-attaques-talibanes

 http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=132155&language=fr

05-04

Peshawar : Cette fois-ci, c’est le consulat américain qui a été visé et des assaillants lourdement armés ont essayé de franchir l’entrée du bâtiment. Ils ont fait sauter les voitures chargées d’explosifs et les explosions ont ensuite été suivies d’échanges de tirs.

Cette tentative d’assaut du consulat américain s’est soldée par un échec parce que le lieu est extrêmement protégé, mais les Résistants ont fait passer un message fort. Ils s’en sont pris directement aux Etats-Unis dont ils réclament le départ d’Afghanistan et qu’ils condamnent également pour leurs attaques aériennes contre les zones tribales pakistanaises.

06 avril 2010

http://www.rfi.fr/contenu/20100405-le-pakistan-fortement-touche-attaques-talibanes

Images choc de l’attaque, lundi, visant le consulat américain à Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan. Une voiture piégée et des grenades ont été utilisées. Au moins deux gardes de sécurité pakistanais employés par les Etats-Unis ont été tués.

http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/les-etats-unis-attaques-au-25859

12/4

Des résistants ont attaqué samedi à l'aube un poste des forces de sécurité dans la localité de Sararogha, où un soldat pakistanais et six résistants ont été tués dans la fusillade qui a suivi l'attaque, selon un communiqué de l'armée.

La passe de Khyber est la principale route empruntée par les convois de ravitaillement des forces occidentales qui combattent les résistants en Afghanistan. Ces convois y sont régulièrement attaqués par des résistants

AFP

12-04

Une centaine de résistants ont attaqué lundi matin deux points de contrôle dans le nord-ouest de l'Afghanistan, entraînant de violents combats ayant causé la mort d'au moins deux soldats, ont annoncé des responsables.

Les forces de sécurité ont repoussé les résistants contre les villages de Shireen Dara et Sangrana, dans la zone tribale d'Orakzai, a précisé un administrateur local Samiullah Khan. Trois soldats ont été blessés.

AP

16/4

Un kamikaze( ?)  a fait exploser sa bombe vendredi dans un hôpital du sud-ouest du Pakistan, à Quetta, faisant au moins huit morts dont un journaliste et deux policiers, a annoncé la police.

Selon des images de la télévision, des secouristes évacuaient les personnes blessées de l'établissement. Le kamikaze s'est fait exploser à l'entrée des urgences, alors que des civils s'étaient rassemblés pour pleurer un responsable bancaire assassiné.

Une fusillade a éclaté après l'explosion. Le directeur de banque avait été tué par balle vendredi matin. Sa famille et ses amis se trouvaient aux urgences lorsque le kamikaze a déclenché ses explosifs, a expliqué un responsable de la police Mohammad Sabir.

Parmi les victimes figurent un cameraman travaillant pour la chaîne de télévision pakistanaise Samaa TV, a précisé Saifuddin Khan, un responsable hospitalier. Deux policiers ont également été tués, tandis que 35 personnes étaient blessées, a précisé un enquêteur, Qazi Abdul Wahid.

Des journalistes se trouvaient aux urgences pour enquêter sur la mort du banquier au moment de l'attaque.

Quetta est la capitale de la province du Baluchistan.

http://fr.news.yahoo.com/3/20100416/twl-pakistan-attentat-2f4e741_6.html

18-04

Une attaque kamikaze a fait sept morts et 26 blessés dimanche dans le nord-ouest du Pakistan, selon la police.

Un kamikaze a projeté un camion rempli d'explosifs contre un poste de police dans le district de Kohat, près de la frontière avec l'Afghanistan, selon la police.

AP

19-04

Une bombe a détruit ce matin deux camions-citernes d'essence destinés à l'Otan en Afghanistan, dans le nord-ouest du Pakistan où les résistants attaquent régulièrement les biens acheminés aux forces internationales de l'autre côté de la frontière, ont indiqué les autorités locales.
Six personnes ont été blessées dans les explosions, selon les mêmes sources.
Un engin artisanal plaqué sur la citerne d'un des camions a explosé près du village de Takhtabeg, dans le district tribal de Khyber, transformant le véhicule en une véritable boule de feu, a déclaré Rehan Gul Khattak, un responsable de l'administration locale.
A proximité du premier, le second camion-citerne, qui appartient également à une compagnie pakistanaise privée livrant pour l'Otan, s'est enflammé et a été détruit aussi, a précisé le fonctionnaire.
L'attaque a été confirmée par Shafeerullah Wazir, le chef de l'administration du district.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/04/19/97001-201004...

20/4

Un kamikaze (?) s'est fait sauter lundi au" Bazar des conteurs" du vieux quartier de Peshawar, entraînant dans la mort 23 personnes, a annoncé la police pakistanaise. L'attentat visait des policiers qui surveillaient un meeting de protestation organisé par un parti religieux contre les coupures d'électricité dans cette ville pakistanaise qui fait office de verrou sur la route vers l'Afghanistan.

Plusieurs responsables du Jamaat-i-Islami (JI), parti proche des résistants (?) qui organisait le meeting, figurent parmi les morts.

Une trentaine de personnes ont en outre été blessées, dont des policiers.

http://fr.news.yahoo.com/4/20100419/twl-pakistan-violence-41953f5_1.html

AFP

23-04

Huit  soldats pakistanais ont été tués dans une embuscade menée par des résistants présumés près de la frontière afghane, annonce vendredi l'armée. Seize militaires ont également été blessés au moment de l'attaque qui s'est produite jeudi dans la région du Nord-Waziristan.

Par ailleurs, quatre hommes (deux Pakistanais et deux Afghans.) accusés d'espionner pour le compte des Etats-Unis ont été exécutés.

AP

23/4

Huit soldats pakistanais ont été tués dans une embuscade menée par des résistants présumés près de la frontière afghane, a annoncé vendredi l'armée. Seize militaires ont également été blessés au moment de l'attaque qui s'est produite jeudi dans la région du Nord-Waziristan.

A



Au jour le jour

26-04

Ces derniers mois, les unités de la CIA et de l'armée américaine basées en Afghanistan ont considérablement intensifié les attaques dans les zones tribales pakistanaises frontalières.

Des responsables militaires et des habitants affirment régulièrement que ces frappes américaines tuent de nombreux civils.

AFP /

Civil

03-04

Les bombardements dans la région d'Orazkai, où vivent normalement 450.000 habitants, ont fait fuir au moins 10.000 civils qui ont rejoint un camp installé par le gouvernement dans le secteur voisin de Kohat.

http://fr.news.yahoo.com/3/20100403/twl-pakistan-violences-2f4e741_4.html

 

Plus de 209.000 personnes ont fui la récente offensive dans le nord-ouest du Pakistan, selon l'ONU

 12 avril

Pres de 210.000 personnes ont fui l'offensive lancée il y a quelques semaines par les forces pakistanaises contre des résistants dans la région tribale d'Orakzaï (nord-ouest du Pakistan), ont annoncé lundi les Nations unies.

L'armée a intensifié ses opérations dans le secteur, théâtre de bombardements constants.

http://fr.news.yahoo.com/3/20100412/twl-pakistan-offensive-onu-2f4e741_1.html



Au jour le jour

Armée Pakistanaise

27/3

Neuf résistants présumés ont été tués au Pakistan, dans une région tribale près de la frontière afghane, dans des frappes aériennes de l'armée qui visaient plusieurs caches de l'insurrection, a rapporté samedi un responsable du gouvernement.

Sami Ullah a précisé que des troupes au sol opéraient dans la région tribale d'Orakzai, où les autorités ont récemment lancé une intervention.

Les frappes aériennes ont été menées vendredi par des hélicoptères de l'armée.

Orakzai est considérée comme une base importante des résistants pakistanais.

http://fr.news.yahoo.com/3/20100327/twl-pakistan-violences-2f4e741_2.html

29-03

Deux kamikazes ont pris pour cible lundi des collaborateurs dans le nord-ouest du Pakistan, tuant trois membres de tribus et en blessant dix, ont annoncé des responsables locaux de la police et de l'administration.

L'auteur du première attaque a pénétré dans les locaux d'une force paramilitaire composée de volontaires à Tank, localité de la province de la Frontière du Nord-Ouest, et a actionné sa charge peu après la fin d'une réunion de collaborateurs.

La deuxième attaque a eu lieu à Mamoond, une localité du district de Bajaur dans une zone tribale semi-autonome, où une milice privée collaborateurs était visée.

Son chef, Malik Taj Mohammad, et un autre membre de tribu ont été tués par la charge explosive du kamikaze, qui a aussi fait huit blessés, a déclaré à l'AFP au téléphone un responsable local, Iqbal Khatok.

http://www.romandie.com/infos/news2/100329163859.4dhde0jx.asp

03-04

Les troupes pakistanaises ont bombardé des positions présumées des résistants et se sont battues avec des résistants samedi dans une région tribale du nord-ouest du pays, près de la frontière avec l'Afghanistan. Ces affrontements ont tué au moins six soldats et 30 résistants, selon les autorités.

Deux responsables militaires ayant requis l'anonymat ont en outre de dix soldats blessés.

Ces informations n'ont pu être confirmées dans l'immédiat de source indépendante.

http://fr.news.yahoo.com/3/20100403/twl-pakistan-violence...

04-04

Les forces de sécurité pakistanaises ont investi des caches d'activistes, tuant 12 résistants.

AP

05-04

Une démonstration de force

L’armée pakistanaise a lancé des opérations dans le nord-ouest du pays et en particulier sur la zone tribale du Sud-Waziristan en octobre dernier pour s’en prendre au bastion des Résistants.

Les résistants ont été déstabilisés par ces offensives de l’armée, l’armée qui affirme d’ailleurs qu’aujourd’hui les résistants sont très affaiblis.

Pourtant les combattants continuent à mener des opérations comme celle qui a eu lieu aujourd’hui contre le consulat américain. Une opération commando très organisée et qui suppose une logistique importante.

Ce lundi, les Résistants ont certainement voulu prouver aux autorités qu’ils avaient toujours une force de frappe beaucoup plus importante que celle que leur prête Islamabad.

06 avril 2010

http://www.rfi.fr/contenu/20100405-le-pakistan-fortement-touche-attaques-talibanes



Au jour le jour

Otan, Usa, Cia

26-04

Les missiles tirés par les drones Predator ou Reaper américains ont fait, en plus de 100 attaques recensées, près de 900 morts depuis août 2008, selon les responsables militaires pakistanais.

Les Etats-Unis considèrent les zones tribales pakistanaises comme l'"endroit le plus dangereux du monde".

(©AFP /

 26 avril

http://www.romandie.com/ats/news/100426072228.9teq4zt4.asp

30-03

Trois missiles américains tirés par un drone contre un camp ont tué au moins six résistants cette nuit dans les zones tribales du nord-ouest du Pakistan, frontalières de l'Afghanistan, selon des responsables pakistanais.

"Une attaque de drones américains a visé un camp appartenant au chef tribal Samir Khan et utilisé par des résistants" dans le village de Napi, situé à une vingtaine de km à l'est de Miranshah, la principale ville du district, a déclaré à l'AFP un responsable de sécurité pakistanais sous couvert d'anonymat.

"Deux missiles ont été tirés. Quatre personnes ont été tuées", selon lui.

Un autre responsable de sécurité pakistanais a confirmé ces deux tirs en ajoutant qu'un troisième visant la même cible avait tué deux autres résistants présumés, portant le bilan de l'attaque à six morts.

Ce chiffre ne pouvait être confirmé de source indépendante, et il était impossible de connaître l'identité ou la nationalité des morts.

Plus de 90 frappes américaines ont été menées surtout avec des avions sans pilote (drones) au Pakistan depuis août 2008, faisant plus de 830 morts.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/03/30/97001-20100330FILWWW00830-pakistan-6-morts-dans-des-tirs-us.php

01-04

Au moins 18 victimes sont mortes au cours d'affrontements, a précisé Sami Ullah, membre du gouvernement.

Et des hélicoptères militaires ont touché trois véhicules entre les régions d'Orakzai et de Kurram, tuant 10 passagers,(civil ???)  a ajouté le lieutenant-colonel Akbar Butt, à la tête de l'armée.

La région d'Orakzai était le bastion du commandant pakistanais Hakimullah Mehsud.

http://fr.news.yahoo.com/3/20100401/twl-pakistan-violence...

03-04

La CIA a également tué des résistants, en tirant de nombreux missiles près de la frontière afghane pour tenter de mettre fin aux attaques contre ses troupes en Afghanistan.

http://fr.news.yahoo.com/3/20100403/twl-pakistan-violences-2f4e741_4.html

26-04

Quatre résistants ont été tués lundi par des missiles tirés par un drone américain dans les zones tribales du nord-ouest du Pakistan, selon des sources militaires.

En milieu de matinée, un de ces avions sans pilote a tiré trois missiles sur un bâtiment dans la zone montagneuse de Khushali Toorkhel, dans le district tribal du Waziristan du Nord, bastion des talibans pakistanais, a assuré au téléphone à l'AFP un haut responsable des forces de sécurité.

L'attaque et le bilan ont été confirmés par un autre responsable militaire pakistanais, également sous couvert de l'anonymat, mais les bilans livrés régulièrement par les officiers ne sont pas vérifiables de sources indépendantes, ces zones étant interdites d'accès ou aux mains des talibans.

AFP /



    «Qu'il s'agisse d'une attaque ou d'une attaque par drone,
Pour moi c'est la même chose, un Pakistanais a été tué "

 

Bombing Victims

Dead = 2770, Injured = 6996, Total = 12314 and Counting…

Drone Attacks Victims

Dead = 904, Injured = 305, Total = 1558 and Counting…

 

Success Rate of Drone Attacks against Al-Qaeeda = 2.5%  

Les données sont recueillies à partir des rapports des médias, les hôpitaux, et internet.

Toutes les données sont accessibles au public et il n'y a pas de données classées ici. Il s'agit d'un effort pour montrer au monde l'intensité de suicide et les attaques Drone au Pakistan ".

Pakistan Body Count: http://www.pakistanbodycount.org/

 




 


Les commentaires sont fermés.