Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/05/2010

n°521 - Journal de Palestine - 01-04 au 01-05 - : Début : - : Fayad prêt à célébrer aux côtés d'"Israël" "l'usurpation de la Palestine"


n°521  - Journal de Palestine -  01-04  au  01-05 - : Début  : - : Fayad prêt à célébrer aux côtés d'"Israël" "l'usurpation de la Palestine"



          Face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

     Sa diffusion est un acte de résistance.

                 Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre.

Les médias occidentaux dans leur large majorité ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources.



Journal de Palestine 

n°520                    30-04  au  01-05

C.De Broeder      &  M.Lemaire



Vous retrouverez ce journal 

a) sur mes blog : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

NB : Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


Sommaire

Tiré à part

Fayad prêt à célébrer aux côtés d'"Israël" "l'usurpation de la Palestine"  

Dan Mridor (chef de la délégation israélienne au sommet sur le nucléaire) : "Israël" détient des matières nucléaires dangereuses

Israël pilonne Gaza avec des missiles.

Israël sommé de prendre en considération les intérêts américains. /

Nestlé investit et soutient ainsi l’économie israélienne et l’occupation de la Palestine.

G.Houbbalah : Coca Cola, Starbucks et Motorola sont des entreprises pro-israéliennes, Attention!

Anat Kam, soldate israélienne, est accusée de fuite d’informations.

1 Résistance

Détails par région:

2 Décompte des pertes humaines

Fin

3 Politique

Politique Palestinienne

Politique Israélienne

4 Politique internationale des territoires occupés 

5 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

5 Médias/Vidéos 

5-1 Vidéo : Un milliardaire Juif veut acheter la Palestine (...) -

5-2 Vidéo : Nouvelle action militante contre les produits cosmétiques AHAVA, étiquetés "made in Israël".

5-3 Vidéo : Palestine occupée - Dexia impliquée

5-4 Vidéo : Journée de la terre au checkpoint de Huwwara :

5-5 Vidéo : ACTIONS contre Ben Gourion.

5-6 Vidéo : "Je ne respecte pas les larmes de crocodiles. Si vous aviez un cœur, vous auriez pleuré sur les Palestiniens" 
5-7 Vidéo : Chacun d'entre nous sera jugé face à ce silence

5-8 Vidéo : 15 mai 2010 : 62 ans d’occupation ça suffit !

 



 16-04 au 01-05: Peuple Palestinien : 4 tués   -  4 blessés

                          Occupants             : 0 tué    -  0 blessé



Tiré a part

Fayad prêt à célébrer aux côtés d'"Israël" "l'usurpation de la Palestine"  

Après avoir participé, fin janvier 2010, à la conférence sioniste d'Herzliya, à Jérusalem occupée, le premier ministre palestinien Salam Fayad, s'est dit prêt à participer aux soi-disant "cérémonies d'indépendance d'"Israël", oubliant ainsi les douleurs des milliers de Palestiniens chassés de leurs foyers après l'usurpation de la Palestine.
Lors
d'un entretien accordé au quotidien israélien Haaretz, Fayad a soutenu la vision israélienne de l'instauration d'un état palestinien vivant en toute harmonie au côté de l'Etat d'"Israël". Ajoutant qu'il n'a pas de problème de croire au fait qu'"Israël" est la terre mentionnée dans le Torah.

Fayad s'est meme dit convaincu de trouver une solution médiane à l'usurpation par "Israël" de la partie orientale de la ville sainte de Jérusalem occupée.
S'agissant de
la Cisjordanie, Fayad a reconnu que ses "forces de sécurité" répriment les libertés, sous prétexte d'interdire toute incitation contre l'entité sioniste et ses pratiques. Il a appelé à oublier les souffrances du peuple palestinien, considérant que ce qui importe actuellement c'est la relance des négociations loin de toute divergence liée à la "version historique" pour que celle-ci ne devienne pas à un cauchemar.
Fayyad a en outre renoncé au droit du retour des réfugiés palestiniens à leur territoire occupé en 1948, indiquant que l'état palestinien sera capable de les accueillir dans les territoires occupés en 1967.  
LE CPLP CONDAMNE LES PROPOS DE FAYAD
 Le comité populaire de la libération de
la Palestine (CPLP), a condamné les propos de Fayad.

Le CPLP a affirmé dans un communiqué que les propos de Fayad ne représente que lui. Il a ajouté que les Palestiniens ne peuvent pas compter sur une personne qui n'ose pas rendre hommage aux détenus et persécute les résistants.

03/04

http://www.almanar.com.lb/

 

Dan Mridor (chef de la délégation israélienne au sommet sur le nucléaire) : "Israël" détient des matières nucléaires dangereuses

Le chef de la délégation israélienne au sommet sur le nucléaire à Washington Dan Mridor a révélé qu'Israël possède deux réacteurs nucléaires contenant des matières dangereuses, sans pour autant souligner l'ampleur de l'arsenal nucléaire israélien.
"Nous œuvrons depuis des années pour nous protéger des dangers nucléaires", a-t-il dit, faisant référence à Dimona et Nahal Shorik.  
Ce n'est pas la première fois qu'un responsable israélien reconnait la présence des deux réacteurs, mais "Israël" continue d'imposer un blackout total sur son arsenal.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netenyahu a annulé sa participation au sommet nucléaire pour éviter d'éventuelles exigences arabes, dont l'Egypte et
la Turquie, de dévoiler son arsenal nucléaire et de le soumettre au contrôle international

14/04

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=133574&language=fr

Israël pilonne Gaza avec des missiles.

Trois enfants ont été blessées dans l’est de la ville de Gaza, après que l’aviation israélienne ait lancé une série d’attaques par missiles sur le territoire assiégé.

Des responsables hospitaliers palestiniens ont dit que les enfants avaient été blessés par des éclats, après les raids aériens qui se sont produits dans les premières heures de ce vendredi.

Casey Kauffman d’Al Jazeera,rapportant de Gaza, nous a dit que les attaques s’étaient produites sur au moins six endroits.

Il a ajouté que l’activité dans les tunnels, généralement utilisés pour faire entrer des marchandises dans le territoire sous blocus, avait été interrompue de peur des frappes aériennes, et le gouvernement du Hamas a également ordonné l’évacuation des postes de police dans la bande de Gaza.

Des témoins et ainsi que des responsables du Hamas ont déclaré que les missiles israéliens avaient touché deux caravanes près de la ville de Khan Younis et une fromagerie, tandis que des hélicoptères ont attaqué une fonderie dans le camp de réfugiés de Nusseirat.

L’armée israélienne a prétendue avoir ciblé des installations servant à la fabrication des armes et à leur stockage dans le centre de la bande de Gaza, dans la ville de Gaza, au nord et au sud de la bande de Gaza, en réponse à des tirs de roquettes sur le territoire [israélien].

[...] Il n’y avait eu aucune revendication pour les roquettes tirées ce jeudi, lesquelles n’ont fait aucune victime, mais l’armée israélienne avait antérieurement déclaré qu’elle tiendrait le Hamas, l’organisation palestinienne qui gouverne la bande de Gaza, « comme seul responsable du maintien de la paix et la tranquillité dans et autour du territoire ».

Fawzi Barhoum, porte-parole du Hamas, a déclaré à Al Jazeera que le Hamas tenait le gouvernement israélien, dirigé par Benyamin Netanyahou, comme responsable de l’escalade, mais selon lui « les raids aériens avaient été anticipés suite aux menaces proférées par Ehud Barak, le ministre de la défense, et par d’autres ministres ».

Il a également accusé « la communauté internationale et les états arabes » de ne « rien entreprendre au sujet de la situation à Gaza ».

« L’absence de la communauté internationale et des états arabes a permis aux Israéliens de faire monter la tension », dit-il.

02 avril EDT par

SOULEIMAN

http://fr.news.yahoo.com/3/20100402/twl-gaza-israel-palestiniens-hamas-951b410_4.html

 

Israël sommé de prendre en considération les intérêts américains. /

L'ancien ambassadeur américain en "Israël" Martin Indyc a sommé  "Israël, s’il a besoin de l’aide américaine, de prendre en considération les intérêts américains ».
S’exprimant ce mercredi pour le microphone de la radio de l’armée israélienne, le diplomate américain a souligné que lorsque « Tel Aviv s’estimera être une grande puissance, et n’aura donc plus besoin de l’aide américaine, il pourra prendre seul ses décisions ».
 S’adressant au Premier ministre israélien Benjamin Netenyahu, il l’a appelé à trancher: « soit il affronte ses partenaires dans la coalition gouvernementale, soit il fait face au Président américain Barack Obama », propose-t-il.
Dans un article publié depuis deux jours par Indyc même au New York Times, celui-ci a mis en garde Netanyahu contre « les répercussions affreuses de sa politique d'atermoiement sur les relations américano-israéliennes ».
"Netanyahu n'a pas participé au sommet nucléaire aux Etats-Unis pour ne pas présenter de réponses sur l'arrêt des constructions à Jérusalem de l'Est", a-t-il écrit.

21/04 

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=134393&language=fr

 

Nestlé investit et soutient ainsi l’économie israélienne et l’occupation de la Palestine .

Nestlé a un lourd passé de collaboration active avec l’Apartheid sud-africain. Ici une publicité pour un aliment de substitution au lait maternel ; cette campagne avait été vigoureusement dénoncée par le mouvement anti-apartheid.

La mainmise d’Israël sur les Palestiniens dure maintenant plus d’un demi siècle déjà : leur terre et leur eau leur sont volées, leurs oliviers coupés et leur économie ruinée (ainsi que leur tissu social).

Derrière le Mur de l’Apartheid encore un vaste territoire a disparu, pendant que les colonistes - dans la plupart des cas des juifs fondamentalistes - déchirent la terre conquise en des bantoustans ingouvernables en soi, ce qui était clairement l’intention et l’est toujours.

Fondamentalement le but visé est clair : rendre un état Palestinien impossible pour ses habitants d’origine. Et pour cela tous les moyens sont bons. De la discrimination directe de ses propres habitants Arabes par Israël jusqu’à la violation permanente des Droits de l’Homme (pas de protection de la population en terre occupée, une masse de prisonniers politiques, qui en plus subissent des tortures).

Dans la bande de Gaza ce système est encore mis en accélération. La population y est littéralement affamée.

Nestlé a commencé ses investissements en 1995 en s’engageant dans un partenariat avec la firme Israélienne Osem (production alimentaire). Nestlé possède maintenant $140 millions du capital de cette firme et la contrôle avec 50,1% des actions.

Un accord passé entre Israël et la Suisse en janvier 2002, prévoit l’exonération fiscale pour des firmes suisses qui produisent en Israël et vendent en Europe. Cela a incité Nestlé à augmenter ses investissements d’encore 80 millions de dollars.

Le bureau et l’usine principale de Nestlé sont situés à Sderot, une colonie érigée en 1951 à un kilomètre de la bande de Gaza. Sderot est bâti sur les terres de la petite ville palestinienne d’Al-Najd, qui a subi un nettoyage ethnique en 1948. Les anciens habitants Palestiniens vivent aujourd’hui dans la bande de Gaza en tant que réfugiés.

En 2002 Nestlé a bénéficié d’un subside de 5,6 millions de dollars de la part du gouvernement israélien pour continuer à investir dans des lieux dont les Palestiniens ont été expulsés et où de nouveaux immigrants juifs se sont établis et s’établissent toujours.

531 villages ont été judaïsés de la même façon. Ainsi par exemple ils ont une nouvelle usine à Kiryat Gat (précédemment le village palestinien Irak al Mansiya) et un centre logistique à Nachsolim (précédemment al Tantura). Au total il s’agit de 11 lieux et 4000 employés.

Confronté au boycott, Nestlé a cru résoudre le problème en établissant vite une usine dans la bande de Gaza occupée, dans le zoning de Karni, contrôlé dans les faits par Israël. En fait, il s’agit là donc d’outplacement.

Officiellement il est question d’une firme “palestinienne”, mais elle reste sous contrôle israélien, avec encore cet avantage qu’elle peut bénéficier de la main d’œuvre palestinienne sous-payée, tendis que les taxes de la société affluent au trésor Israélien.

En fait Nestlé bâtit sur de la terre Palestinienne volée.

La firme offre des emplois et des possibilités pour l’épanouissement économique d’Israël au dépends des Palestiniens.

Pas étonnant donc que Nestlé ait reçu en 1998, de la part du premier ministre de l’époque, Benjamin Netanyahu, la médaille d’honneur de 50 ans d’Israël, la "plus haute distinction accordé par l’Etat d’Israël aux individus et organisations qui, par leurs investissements et relations commerciales, ont contribué au renforcement de l’économie Israélienne”.

Nestlé continue consciemment à soutenir Israël. Nestlé devrait savoir que des gens de conscience partout dans le monde condamnent le soutien économique et moral aux systèmes sociaux racistes.

Que demandons-nous ?

1. Nestlé doit fermer ses usines en Israël jusqu’à ce qu’Israël assure le Droit au Retour (rés.194 NU) et pratique des droits égaux pour ses habitants palestiniens et juifs.

2. Tant que Nestlé continue à investir en Israël, nous appelons au boycott de Nestlé.

3. Nestlé est un bailleur de fonds important de Kind en Gezin : nous faisons un appel aux jeunes ménages et assistants sociaux à ne plus promouvoir la nourriture Nestlé.

Avant l’occupation la Palestine exportait encore des denrées alimentaires vers les pays voisins. Aujourd’hui 70% de la population palestinienne dépend de l’aide alimentaire et doit vivre avec moins de 2 dollars par jour.

Il y a eu plus de 19 ans de "négociations de paix" avec Israël, et la situation se dégrade de jour en jour : bombardements, famine, le Mur de la Honte,... Les politiciens n’assument pas leur responsabilité. Et vous ?

La campagne BDS (Boycott-Désinvestissement-Sanctions), via la pression économique, vise à obliger Israël à renoncer à sa politique agressive d’occupation, de colonisation, d’oppression et de guerre.

Ce moyen de pression pacifique sera exploité jusqu’à ce qu’Israël arrête l’occupation et la colonisation de la Palestine, mette en œuvre les résolutions des Nations Unies et mette fin au racisme et procure des droits égaux aux Palestiniens en Israël (un cinquième de la population de l’état juif).

Tout comme lors du régime de l’Apartheid en Afrique du Sud, on interpelle aussi les banques et les firmes qui investissent en Israël. Il va sans dire que par le biais de leur activité économique celles-ci soutiennent Israël, procurant ainsi à cet état de plus amples moyens pour mener la guerre au peuple Palestinien.

La firme Suisse Nestlé, le plus grand groupe alimentaire mondial, a réalisé en 2009 un bénéfice net de 10,4 milliards de francs suisses (DeTijd 19/2/10), sur un chiffre de vente de 107,6 milliards de francs.

Correspondance : codip

Transmis par courriel - CODIP (Centrum voor Ontwikkeling, Documentatie en Informatie Palestijnen)

 

G.Houbbalah : Coca Cola, Starbucks et Motorola sont des entreprises pro-israéliennes, Attention!

Si vous buvez du  Coca-Cola ou que vous prenez un café au  Starbucks ou encore que vous  utilisez le téléphone portable Motorola, alors sans aucun doute vous soutenez l’entité sioniste !
C’est l’organisme international populaire de boycott des entreprises pro-israéliennes qui a dénoncé ces trois multinationales, et ce au cours d’une conférence de presse qui s'est tenue au syndicat de la presse à Beyrouth le vendredi 26 Mars sous l'égide de l'ancien Premier ministre libanais Hoss Salim.
Au cours de cette conférence, l’organisme en question a annoncé le lancement d’une campagne contre toutes les multinationales qui soutiennent directement ou indirectement l’entité sioniste, notamment en révélant sur son site internet (www.ipbcnet.com) des informations et des documents attestant un tel lien, et dont voici un aperçu :
Motorola:
La société a établi sa première succursale en Amérique du Nord en 1948 pour soutenir  l'entité sioniste face au boycott des Arabes, cette succursale est la plus grande usine Motorola dans le monde.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, avait par ailleurs récompensé l'entreprise en 1998 du Diamond Award, la plus haute distinction généralement accordée aux institutions israéliennes qui ont contribué à renforcer l’économie en « Israël » et à l’établissement de relations d'affaires solides avec lui.
Motorola est le bras de l'armée d'occupation israélienne dans le domaine de la technologie militaire, notamment les composantes d'armes (fusibles de bombes), les systèmes de communications militaires, les systèmes de surveillance et de reconnaissance militaire "d'espionnage".
Starbucks:
Son fondateur Howard Schultz a été récompensé en  1988, par le Fonds de Jérusalem au cours de la 50éme cérémonie des amis d’ « Israël »  pour son rôle clé qu’il a joué dans le renforcement des relations entre les États-Unis et l'entité sioniste.
Starbucks soutient la guerre dite «contre la terrorisme» en ouvrant des succursales dans les bases américaines en Afghanistan. En Mars 2005, la société a ouvert une succursale à Guantanamo Bay avec pour slogan"Nous sommes fiers d'offrir des boissons alcoolisées". Starbucks continue de démontrer son allégeance à « Israël », par des campagnes de collecte de fonds pour "Israël".
Coca Cola:
Cette société est étroitement liée à la Chambre de commerce américano-israélienne, dont la mission est de soutenir l'économie israélienne, la plupart des membres de la Chambre étant des responsables dans l'entreprise.
Coca-Cola s’efforce d'encourager les entreprises américaines à investir en « Israël » en offrant des primes  à toute entreprise qui souhaite soutenir  l'économie israélienne.
Elle a demandé au Fond d‘investissement  pour la création de capitaux  en 'Israël' de rechercher des projets prometteurs pour les soutenir  en signant un chèque blanc pour tout projet.

G.Houbbalah 

10/04  

 

Anat Kam, soldate israélienne, est accusée de fuite d’informations.

03/04

Israël a assigné à résidence surveillée une ancienne soldate suspectée d’avoir contribué  des fuites d'informations militaires top secrets sur la politique de Tsahal d’assassinats des résistants palestiniens.
Un tribunal israélien a imposé un black out sur le sujet, interdisant aux responsables et aux médias d’aborder son cas.
Arrêtée depuis le mois de décembre dernier, Anat Kam (23 ans) est accusée d’avoir «  porté atteinte à la sécurité nationale ».
Parmi les activités qui lui sont reprochées figure le fait d’avoir copié des dossiers secrets, et de les avoir transmis au journal israélien Haaretz.
Ce dernier a publié en novembre 2008 un rapport accablant dans lequel il soupçonne l’armée israélienne d’avoir transgressé  une décision décrétée par le tribunal supérieur interdisant l’assassinat des résistants palestiniens s’il est possible de les arrêter vivants.
Le journal évoque entre autre que le commandant israélien en Cisjordanie occupée, qui était alors le général Yair Navie, auprès duquel Kam travaillait, avait donné l’autorisation en mars 2007 d’ouvrir le feu sur trois résistants palestiniens qui ne représentaient aucun danger. Durant l’été de la même année, Tsahal avait assassiné le dirigeant du Jihad islamique Zi Mallayché à Jénine
.

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=131944&language=fr



1 La lutte pour la libération dans les  territoires occupés

Résistance

02-04

Plus de quarante roquettes et obus de mortier ont été tirés de Gaza contre Israël depuis le début de l'année, dont près de vingt pour le seul mois de mars, selon un bilan de l'armée israélienne publié jeudi.

La bande de Gaza connaît depuis la mi-mars une flambée de violence, la plus sérieuse depuis la fin de l'opération "Plomb durci" de l'armée israélienne, censée mettre fin aux tirs de roquettes, qui avait fait plus de 1 400 morts palestiniens à l'hiver 2008-2009.

 02.04.

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2010/04/02/israel-menace-le-hamas-d-une-nouvelle-operation-punitive_1328172_3218.html#xtor=AL-32280184

 

L’opération de Khan Younes sème la terreur dans l’armée israélienne

A Khan Younes, une opération héroïque a été effectuée par les brigades Ezziddine Al-Qassam, branche armée du mouvement de la résistance Hamas.

Cette opération a semé une terreur affreuse dans l’armée israélienne. Le moral de ses soldats est en berne. Ils ont peur de recevoir d’autres frappes de la part de la résistance palestinienne.

Selon les médias sionistes, le chef d’état-major israélien Ghabi Achkanazi a fait allusion à l’opération palestinienne qui avait causé la mort d’un officier de la brigade et d’un soldat, à Khan Younes, au sud de la bande de Gaza. Cette opération menée il y a une semaine a beaucoup affecté le moral des soldats.

Les confrontations de vendredi dernier « nous ont rappelé que la guerre contre Gaza n’a pas encore pris fin. Elle continue », a dit Achkanazi.

A noter que la presse israélienne s’est beaucoup concentrée sur la réussite des combattants du mouvement du Hamas dans la mise à mort de deux militaires israéliens, dont un officier de la brigade élite de Gholani.

Pour la presse, cette opération ressemble à celle de l’enlèvement du soldat Gilad Shalit.

 02/04/2010

http://www.palestine-info.cc

 

Après que les résistants ont fait face à une incursion, les chars de l’occupation bombardent le centre et sud de la Bande de Gaza.  

Les chars militaires de l’armée de l’occupation israélienne ont bombardé, le mardi soir 20/4, l’est de Khan Younès et Dir Al Balah, au sud et centre de la Bande de Gaza, après que la résistance nationale a découvert et affronté une force armée sioniste qui envahissait la région.

Des sources locales ont affirmé que des chars sionistes ont tiré au moins 10 obus sur des régions agricoles, à l’est d’Al Karara et Wadi Salaka, à l’ouest du poste militaire de Kissoufim.

Les Sarayas du mouvement du Djihad islamique ont annoncé que leurs résistants ont découvert une force de l'armée de l'occupation qui pénétrait dans la région de Kissoufim, en menant un combat acharné face aux sionistes, ce qui a conduit à l’intervention des avions de guerre et l’artillerie des ennemis occupants qui ont protégé le retrait des soldats envahissants.

21/04/2010

http://www.palestine-info.cc/fr/


Pertes des Résistants   

16/04

Un combattant a été tué aujourd'hui par des tirs de l'armée israélienne lors d'un accrochage dans la zone frontalière de la bande de Gaza, selon une source médicale palestinienne. Des sources militaires en Israël ont confirmé, sous couvert de l'anonymat, la mort d'un combattant palestinien.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/04/16/97001-20100416FILWWW00366-un-combattant-palestinien-tue-a-gaza.php

 

Les Brigades Al Qassam sont en deuil après la mort ce lundi 26 avril du dirigeant Ali Sweiti, du village de Beit Awa près de la ville de al-Khalil [Hebron] en Cisjordanie.

Ali Sweiti a été défiguré et énucléé après avoir été tué dans la destruction de sa maison par des explosifs déposés par les troupes israéliennes d’occupation

Le combattant est tombé en martyr ce lundi matin, en se défendant contre les forces sionistes d’occupation qui avaient envahi le village de Beit Awwa.

Les yeux d’Ali ont été brutalement arrachés et son visage a été défiguré après qu’il ait été lâchement assassiné par les occupants sionistes.

Le martyr a refusé de se rendre et a voulu se défendre jusqu’à ce qu’il succombe, après une vie brillante consacrée au djihad contre l’ennemi sioniste.

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=8609   



Bande de Gaza - Au jour le jour

7 raids de représailles aériens israéliens.

L'aviation israélienne a effectué sept raids dans la nuit de jeudi à vendredi contre la bande de Gaza, occasionnant des dégâts matériels selon des témoins et les forces de sécurité du mouvement islamiste Hamas qui contrôle le territoire palestinien.
Trois des raids ont visé un secteur à l'ouest de Khan Younès, dans le sud de l'enclave palestinienne.
Deux missiles ont touché un camp de gardes des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, ont indiqué les sources.
Un quatrième raid a détruit un atelier mécanique dans le camp de réfugiés de Nusseirat (centre de la bande de Gaza).
Enfin, les chasseurs israéliens ont mené deux autres raids contre des objectifs à l'ouest de la ville de Gaza, dont une petite usine de produits laitiers dans le quartier de Sabra qui a été complètement détruite, selon des témoins.
Tous les raids ont été conduits par des chasseurs F16, ont-ils précisé.

 02/04/2010

http://www.romandie.com/ats/news/100401224936.77rnn8yh.asp

20/04

Un Palestinien a été tué lundi dans l'effondrement d'un tunnel, à la frontière entre la bande de Gaza et l'Egypte, a-t-on appris de sources médicales à Gaza.
Mohamed Abou Chaar, 22 ans, est mort à la suite de l'effondrement d'un des nombreux tunnels situés dans le sud de l'enclave palestinienne, a-t-on indiqué de même source.
 Les accidents sont fréquents dans ces souterrains qui servent au passage d'aliments, de carburants et d'armes à la résistance de l'Egypte vers la bande de Gaza où vivent 1,5 million de personnes.
 Le territoire palestinien est soumis par "Israël" à un blocus renforcé depuis juin 2007.

L'Egypte a également récemment débuté la construction d'une barrière métallique souterraine pour empêcher le passage de marchandises de toute sorte entre l'Egypte et l'enclave palestinienne.

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=134146&language=fr

24/04  
T
rois Palestiniens et une Maltaise ont été blessés samedi par des tirs de l'armée israélienne alors qu'ils manifestaient dans la bande de Gaza, près de la frontière avec Israël, selon des sources médicales et des témoins palestiniens. 
 Environ 150 manifestants, dont six étrangers, protestaient contre l'interdiction faite par l'armée israélienne à des agriculteurs palestiniens de s'approcher de la clôture frontalière.
 A cet effet, l'armée a décrété une "zone tampon" de
300 mètres de profondeur, tirant à vue en direction de toute personne s'approchant de la frontière.

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=134854&language=fr  


Cisjordanie occupée par Israël depuis 1967 : Au jour le jour 

Les agressions des colons extrémistes se poursuivent au quartier de Cheikh Jarrah.  

De violents accrochages se sont produits entre les palestiniens et les extrémistes protégés par la police israélienne, dans le quartier de Cheikh Jarrah, notamment près de la maison de la vieille dame, Refka Al-Kurde, après que les colons se sont emparés d'une partie  de son habitation, il y a quelques mois.

"La vieille dame Refka Al-Kurde et sa fille ont été violement agressées et frappées par les colons extrémistes sionistes", ont affirmé des sources locales à Cheikh Jarrah.

Le centre médiatique d'Al Qods a dit, le vendredi 2/4, qu'un grand nombre de colons ont envahi le quartier de Cheikh Jarrah sous la protection des forces armées occupantes  installés sur les barrages militaires, en empêchant l'arrivée des palestiniens qui luttent contre la Judaïsation de leur quartier.

"Plusieurs palestiniens ont été blessés par les forces occupantes qui encouragent les agressions des colons extrémistes, en accentuant le colonialisme et la confiscation des maisons palestiniennes, tout en violant les chartes, règles, lois humaines et internationales.

03/04/2010 

http://www.palestine-info.cc

14/04

 Des colons israéliens ont vandalisé mercredi à l'aube une mosquée près de Naplouse en Cisjordanie occupée, selon des responsables des services de sécurité palestiniens.
 Les colons ont écrit le nom en hébreu du prophète Mahomet assorti de l'étoile de David, symbole du judaïsme, sur l'un des murs de la mosquée dans la localité palestinienne de Houwara, ont-ils précisé.  
Des soldats israéliens, arrivés sur place, ont effacé ces inscriptions en repeignant le mur, selon eux.
Le groupe de colons a également incendié deux voitures appartenant à des Palestiniens en sortant de la mosquée avant de disparaître, ont ajouté les mêmes responsables.
.
http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=133560&language=fr

24/04

Un manifestant palestinien a été sérieusement blessé, touché au front par une bombe lacrymogène tirée par un soldat israélien, lors de protestations vendredi à Bilin en Cisjordanie contre la construction par "Israël" d'un mur de séparation, selon des témoins.
Imad Rezka, 38 ans, originaire de Jaffa (territoires occupés en 1948), a été aussitôt conduit dans un établissement à Ramallah en Cisjordanie occupée pour se faire soigner avant d'être transféré dans un hôpital israélien à Jérusalem, mais ses jours ne sont pas en danger, selon des sources médicales israéliennes. 
Dans un avis rendu le 9 juillet 2004,
la Cour internationale de justice (CIJ) a jugé illégale la construction de ce mur et exigé son démantèlement, tout comme l'a fait ensuite l'Assemblée générale de l'ONU. Comme c'est le cas avec toutes les résolutions internationales, Israël n'a pas tenu compte de ces demandes.

ALMANAR

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=134756&language=fr



2 La Palestine en chiffre 

(Depuis le début de l'Intifada le 25  septembre 2000)


Civils & résistants tués                                                                            :  7.067

Palestiniens blessés                                                                               :  54.757

Internationaux blessés                                                                             : 192 (chiffre tout a fait minimal)

(balles réelles ou caoutchoutées, gaz lacrymogène, autres moyens)

Arrêtés     :                                                                                            :  47.733

En prison :                                                                                             : 11.800

Pacifistes en prison ou arrêtés                                                                  : 108

Autres actes           

Journalistes tués                                                                                      : 9

Journalistes blessés                                                                                :  ? + 32

Nombre de maisons palestiniennes détruites ou partiellement démolies       :  66.275

 

2-2 Occupants:

Israéliens  tués                                                                                        : 1.206

                                                                                                                ( 359 militaires/policiers)

Israéliens blessés                                                                                     : 6626


 Les chiffres indiqués sont  vérifiés par le recoupement des chiffres des pertes communiqués par la résistance & les médias occidentaux & XINHUANET (Chine)


Israël détient toujours plus de 7.000 prisonniers palestiniens

Plus de 7.000 Palestiniens sont toujours détenus dans les prisons israéliennes, dont un bon nombre de prisonniers sont incarcérés sans jugement, a indiqué hier un organisme palestinien.
Dans un communiqué publié à l'occasion de
la Journée du prisonnier palestinien célébrée samedi, le Bureau central palestinien des statistiques a affirmé que parmi ce nombre important de Palestiniens détenus dans les geôles israéliennes, trois d'entre eux sont détenus depuis plus de 30 ans, et 315 depuis plus de 15 ans.
Par ailleurs, 264 autres prisonniers sont en détention administrative et sont incarcérés sans jugement, précise cet organisme dans le communiqué. Début avril, une grève de la faim a été déclenchée par des centaines de détenus palestiniens dans la prison israélienne d'Ofer en Cisjordanie occupée pour protester contre les conditions dans lesquelles ils sont internés.
La libération de tous les prisonniers palestiniens est une des conditions annoncées par le président palestinien Mahmoud Abbas avant toutes négociations de paix avec Israël.

18/4

http://www.elmoudjahid.com/accueil/monde/56409.html

 

"340 enfants palestiniens dans les geôles israéliennes"

Une organisation palestinienne de droits de l'homme a indiqué qu'Israël détient 340 enfants palestiniens dans ses prisons dans des conditions inhumaines qui violent toutes les résolutions onusiennes.   Selon le centre palestinien de défense des détenus, les enfants subissent les tortures physiques et psychiques des autorités pénitentiaires de l'occupation.  
"Ce que subissent les enfants palestiniens dépassent les normes et les lois des droits de l'homme, ils sont torturés, battus, et emprisonnés dans des petits cachots qui les empêchent de bouger et de dormir confortablement", a précisé le centre précité, indiquant qu'ils sont âgés de moins de 18 ans, et qu'ils sont interdis de visiter leurs parents. 
"La plupart de ces enfants ont été capturés alors qu'ils jouaient dans les rues, ou dans leurs écoles ou dans leurs maisons, sous prétexte qu'ils jetaient des pierres sur les soldats", a ajouté le centre palestinien, révélant que 231 enfants ont été jugés, alors que 100 autres restent en détention administrative en attendant la cour militaire.     

06/04
  http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=132348&language=fr


Les commentaires sont fermés.