Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/05/2010

n° 47- Journal de PAKISTAN - 26-04 au 19-04 : Début :- USA et Pakistan "travaillent étroitement" .

n° 47- Journal de PAKISTAN  -  26-04 au 19-04  : Début  :- USA et Pakistan "travaillent étroitement" .



Aujourd'hui, face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Les médias occidentaux dans leur large majorité acceptent les versions de l'armée américaine et ferment les oreilles aux autres sources. .

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre!

Sa diffusion est un acte de résistance.



Journal de PAKISTAN.  

                                                                             n° 47- 26-04 au 19-04

     C.De Broeder & M.Lemaire                                                                                    



 Le "Journal de PAKISTAN" est visible sur les blogs :

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site de Eva Resis  :  no-war.over-blog.com 

c) et sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be 



Avant propos

·                     Les médias occidentaux pro USA usent d’un terme générique- Al Qaida- Taliban - pour désigner tous les résistants .... idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes



Sommaire.

Tiré à part :

Eric Prince, président de "Blackwater  "Les gens que nous tuons ne méritent pas de vivre."  

Bernard Mounier : Menteur comme un journaliste

Le Pakistan au cœur des débats.

Le chef des résistants du Pakistan ne serait pas mort…

Plus de troupes américaines au Pakistan ?

Les Etats-Unis envisagent de placer les talibans pakistanais sur liste noire...

1 Au jour le jour

2 Positions

3 Politique

a) locale

b) Usa

4 Institutions internationales

Fin 

Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

5-1 Vidéo : la stratégie du choc

5-2 17 chaînes de télévision du Moyen-Orient interdites aux Etats-Unis.

6 Brèves

6-1 Cinquante otages libérés dans le nord-ouest du Pakistan 

6-2 Les plans de la Chine sont soigneusement examinés...

7  Dossiers

7-1 Attentat manqué à Times Square...

1 La voiture piégée avait été découverte samedi soir dans le quartier de Times Square

2 L'armée pakistanaise sceptique.

3 USA et Pakistan "travaillent étroitement" …

4 Pepe Escobar : Et maintenant apparaissent les résistants étasuniens.

5 Bill Van Auken : États-Unis : L’attentat à la bombe de Times Square



Tiré à part :

Eric Prince, président de "Blackwater  "Les gens que nous tuons ne méritent pas de vivre."  

Le président de la tristement célèbre compagnie privée américaine de sécurité "Blackwater", Eric Prince, a déclaré que les gens tués par les agents de sa compagnie, "ne méritaient pas de vivre", lors d'un discours, à l'Université du Michigan, dont une partie a été publiée par le magazine "The Nation".

Il a qualifié les Irakiens, les Pakistanais et les Afghans de reptiles qui vivent dans des égouts!

5/05

 http://french.irib.ir/index.php/info/international/item/94977-qles-gens-que-nous-tuons-ne-meritent-pas-de-vivreq-president-de-qblackwaterq

 

Bernard Mounier : Menteur comme un journaliste

Extrait

L’AVIS D’UN EXPERT !
À New York,  lors d’un banquet,  le 25 septembre 1880,  le célèbre journaliste John Swinton s’énerve quand on propose de boire un toast à la liberté de la presse : 
« Quelle folie que de porter un toast à
la Presse indépendante ! 
Chacun ici présent sait que la presse indépendante n’existe pas.  Vous le savez et je le sais.  Il n’y en a pas un parmi vous qui oserait publier ses vraies opinions.  S’il le faisait,  vous savez d’avance qu’elles ne seraient jamais imprimées. 

Je suis payé pour garder mes vraies opinions en dehors du journal pour lequel je travail.  D’autres parmi vous sont payé pour un travail similaire.  Si j’autorisais la publication d’une bonne opinion dans un simple numéro de mon journal,  je perdrais mon emploi en moins de 24 heures.  Un homme suffisamment fou pour publier la bonne opinion serait bientôt à la rue en train de rechercher un nouvel emploi. 
La fonction d’un journaliste est de détruire la vérité, de mentir radicalement,  de pervertir le faits,  d’avilir,  de ramper aux pieds de Mammon et de se vendre lui-même,  de vendre son pays et sa race pour son pain quotidien ou ce qui revient au même,  son salaire. 
Vous savez cela et je le sais. 

Quelle folie donc que de porter un toast à la presse indépendante.  Nous sommes les outils et les vassaux d’hommes riches qui commandent derrière la scène.  Nous sommes leurs marionnettes. 

Ils tirent sur les ficelles et nous dansons. 

Notre temps,  nos talents,  nos possibilités et nos vies sont la propriété de ces hommes. 

Nous sommes des PROSTITUÉS INTELLECTUELS. » 
(Cité dans : Labor’s Untold Story, de Richard O. Boyer and Herbert M. Morais, NY, 1955/1979.)
Bernard Mounier 

4 Mai
http://www.alterinfo.net/Menteur-comme-un-journaliste_a45720.html



Crimes Collatéraux... le Pentagone prolonge

Civil

25-04

Des responsables militaires et des habitants affirment par ailleurs régulièrement que ces frappes américaines tuent de nombreux civils.

Les missiles tirés par les drones Predator ou Reaper américains ont fait, en près de 100 attaques recensées, près de 880 morts depuis août 2008, selon les responsables militaires pakistanais.

AFP



Le Pakistan au cœur des débats.

Le chef des résistants du Pakistan ne serait pas mort…

Le chef des résistants du Pakistan, Hakimullah Mehsud, aurait survécu à une frappe américaine en janvier dernier, a déclaré jeudi un responsable des services de renseignements.

Cette révélation contredit les déclarations des autorités américaines et pakistanaises, qui assuraient que Hakimullah Mehsud avait succombé aux blessures infligées par un tir de missile d'un drone à la mi-janvier. Ses hommes ont toujours nié son décès, mais refusaient d'apporter des preuves de vie pour ne pas compromettre sa sécurité.

Des enquêtes indépendantes et des informations de plusieurs sources sur le terrain mènent à la conclusion que Mehsud a survécu malgré des blessures, a précisé ce responsable des renseignements.

Deux autres responsables des services de renseignements dans le nord-ouest du pays ont précisé à l'AP qu'ils ont également conclu il y a quelques jours que Mehsud était toujours vivant.

AP

 

Plus de troupes américaines au Pakistan ?

10.05.2010

Débat au sein du gouvernement Obama sur l'opportunité d'envoyer davantage de troupes américaines dans ce pays, rapporte le New York Times. La présence militaire américaine au Pakistan s'est déjà étoffée l'année dernière, rappelle le quotidien. "Elle se chiffre aujourd'hui à plus de deux cents ( ???) hommes qui œuvrent principalement dans les domaine du renseignement et de la formation aux côtés de l'armée pakistanaise".

10.05.2010

http://www.courrierinternational.com/breve/2010/05/10/plus-de-troupes-americaines-au-pakistan

 

Les Etats-Unis envisagent de placer les talibans pakistanais sur liste noire...

Le département d'Etat américain a indiqué mardi qu'il "envisageait sérieusement" de placer les talibans pakistanais sur la liste noire des organisations terroristes, après l'annonce de leur implication dans l'attentat raté de Times Square à New York.

"C'est une chose que nous envisageons sérieusement", a dit le porte-parole du département d'Etat Philip Crowley, interrogé sur une proposition en ce sens émanant du Congrès.

Un groupe de sénateurs américains avait appelé dans la matinée à ce que les talibans pakistanais (Tehrik-e-Taliban) soient placés sur cette liste noire des organisations terroristes internationales, ce qui entraînerait un gel de tous leurs avoirs aux Etats-unis, interdirait aux Américains de financer ou d'aider l'organisation et empêcherait à ses membres d'entrer sur le territoire américain.

Selon M. Crowley, avant d'être inscrit sur cette liste, "une organisation doit répondre à une série de critères précis", et l'enquête sur l'attentat manqué de Times Square permettra sans doute de décider si les talibans pakistanais doivent y figurer.

Le sénateur démocrate de New York Charles Schumer, qui a écrit avec quatre autres sénateurs démocrates à la secrétaire d'Etat Hillary Clinton pour lui demander de mettre le Tehrik-e-Taliban sur liste noire, s'est dit convaincu mardi que "ce groupe représente une menace existentielle pour la sécurité non seulement de nos soldats qui combattent à l'étranger mais aussi pour les Américains ici, chez eux".

Le ministre américain de la Justice, Eric Holder, a annoncé dimanche que les Etats-Unis avaient désormais la preuve que les talibans pakistanais étaient derrière l'attentat raté à la voiture piégée commis le 1er mai à New York.

La liste noire des Etats-Unis comprend entre autres le mouvement pakistanais Lashkar-e-Taiba, accusé d'avoir conçu les attentats sanglants de 2008 à Bombay, ainsi que le Hamas palestinien, le Hezbollah libanais, l'IRA irlandaise ou les Tigres tamouls sri-lankais.

M. Schumer a dit comprendre la nécessité de ne pas y ajouter les talibans d'Afghanistan, dont la réintégration dans la société afghane fait partie de la stratégie du président américain Barack Obama pour pouvoir commencer à retirer ses troupes du pays.

Mais les talibans pakistanais, "c'est une autre histoire", a-t-il dit, estimant qu'en planifiant une attaque à New York, ils avaient "déclaré la guerre aux citoyens des Etats-Unis".

ANP/AFP

11 mai 2010

http://www.rnw.nl/afrique/bulletin/les-etats-unis-envisagent-de-placer-les-talibans-pakistanais-sur-liste-noire



Au jour le jour

Les zones tribales pakistanaises frontalières de l'Afghanistan sont considérées comme des bases arrière pour les résistants, d'où ils mènent des attaques contre les forces internationales déployées en Afghanistan ainsi que contre l'armée pakistanaise.

Résistance

19-11

Les attaques devenues quasi-quotidiens depuis les quelques jours qui ont précédé le lancement de l'offensive du Waziristan, le 17 octobre, les résistants  empêchant ainsi de dissuader l'armée d'y engager quelque 30.000 soldats au sol.

(Source AFP)

http://www.liberation.fr/monde/

21-04

La semaine dernière, huit soldats avaient été tués dans une embuscade tendue à leur convoi dans le secteur de Datta Khel.

Cette zone est pour sa part sous le contrôle de Sadiq Noor, l'un des rares commandants résistants à opérer au Nord-Waziristan. Mais on considère que leur nombre est en augmentation, les résistants pakistanais ayant fui leur bastion du Sud-Waziristan, chassés par l'offensive de l'armée pakistanaise.

AP

24/04

Des hommes armés ont tué trois policiers et détruit quatre camions-citernes transportant de l'essence pour les forces de l'Otan dans l'Afghanistan voisin samedi, à environ 160 km au sud d'Islamabad, la capitale pakistanaise, a annoncé la police locale.
"Des hommes armés ont ouvert le feu sur les camions-citernes garés dans une station-service dans la ville de Talagang, provoquant un gigantesque incendie", a déclaré à l'AFP un responsable de la police locale, Aslam Tareen.
"Une patrouille de police qui se trouvait sans les environs a répliqué aux assaillants, et trois policiers ont été tués dans les affrontements qui ont suivi", a-t-il ajouté. Le groupe armé a ensuite pris la fuite, alors que les services de secours étaient dépêchés sur place pour éteindre l'incendie.

AFP

27/4

 Des combattants présumés ont attaqué mercredi un checkpoint des forces de sécurité pakistanaises au Nord-Waziristan, un affrontement qui s'est soldé par la mort de quatre assaillants et au cours duquel un soldat a été blessé, ont annoncé des responsables de la sécurité.

C'est le deuxième affrontement en moins d'une semaine dans cette région tribale où l'armée aurait passé un accord de non-intervention avec les groupes militants.

Les combattants ont attaqué le checkpoint du village d'Esha, et les forces de l'ordre ont repoussé l'assaut, précisait-on de même source.

Ce secteur du Nord-Waziristan est sous le contrôle de Hafiz Gul Bahadur, un commandant qui combat les forces de l'OTAN et américaines de l'autre côté de la frontière, en Afghanistan, et qui aurait passé un accord de non-agression avec l'armée pakistanaise.

AP

28.04

Une attaque kamikaze a visé mercredi matin un point de contrôle routier près de Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan, tuant 5 policiers et blessant huit personnes, a annoncé la police.

Le kamikaze a fait sauter son véhicule rempli d'explosifs à Tir Bala, dans la banlieue de la capitale de la province de la frontière du Nord-Ouest (NWFP), voisine de l'Afghanistan.

http://www.lemonde.fr/depeches/2010/04/28/attentat-suicide-a-la-voiture-piegee-au-pakistan-4-policiers-tues_3210_60_42302200.html

18-05

Au moins 12 personnes (policiers – civils ?), -trois policiers, dont un officier de police qui était la cible et neuf civils, ont été tuées mardi dans le nord-ouest du Pakistan.

La bombe a explosé près d'un véhicule de la police à bord duquel un officier de haut rang, Iqbal Khan, circulait, dans la banlieue de Dera Ismaïl Khan, a indiqué la police..

La police et le médecin ont confirmé que l'officier Iqbal Khan avait été tué, avec son garde du corps et son chauffeur, tous deux policiers.

"La bombe, cachée sur un vélo, était commandée à distance", a déclaré à l'AFP Riaz Khan, le porte-parole de la police pour la province.

Dera Ismaïl Khan jouxte le district tribal du Waziristan du Sud, principal fief du Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP).

Un couple et leur fillette de six ans, des piétons qui passaient à proximité, figurent aussi parmi les tués dans l'attentat, a indiqué à l'AFP Qibla Khan Mehsud, de l'hôpital de Dera Ismaïl Khan.

AFP

19/5

Plus de 200 résistants taliban pakistanais ont attaqué mercredi un poste de l'armée dans la région de l'Oraksaï, dans le nord-ouest du pays, ont annoncé des responsables gouvernementaux.

L'affrontement a fait 28 morts chez les assaillants et deux soldats ont également été tués, ajoute-t-on de même source.

AFP



Au jour le jour  - Armée Pakistanaise 

16-05

Depuis deux mois, les bombardements incessants ont fait des centaines de morts dans les rangs résistants, affirme l'armée pakistanaise.

Selon Samiullah Khan, responsable gouvernemental dans la région d'Orakzai, 25 militants présumés ont été tuées dans les villages de Dabori, Gojar et Kamer Mela. Un peu plus tard, une nouvelle vague de bombardements sur les mêmes secteurs a fait 15 morts de plus.

Enfin, l'armée a lancé une attaque sur le village de Koul, a annoncé Jehanzeb Khan, responsable local du gouvernement. Au moins 18 résistants ont été tués, et 25 autres blessés dans l'affrontement, au cours duquel cinq soldats ont également été blessés.

Ces bilans étaient impossibles à confirmer de sources indépendantes, la région étant dangereuse et interdite aux médias.

AP


Au jour le jour -Usa

25/4

Sept résistants ont été tués samedi par les tirs d'un drone américain dans une zone tribale du nord-ouest du Pakistan frontalière de l'Afghanistan, où les appareils de la CIA visent régulièrement les résistants alliés à Al-Qaïda, selon des responsables locaux.

L'avion sans pilote américain a tiré trois missiles sur un repaire rebelle présumé vers 21h00 locales (16h00 GMT) dans la zone de Marsikhel, à 20 km à l'est de Miranshah, la principale ville du Waziristan du Nord, ont indiqué deux responsables sous couvert d'anonymat.

La nationalité des sept victimes restait difficile à déterminer, a déclaré à l'AFP un haut responsable des services de sécurité pakistanais. Un autre responsable pakistanais a confirmé ces bombardements et ce bilan.

Ces derniers mois, les unités de la CIA et de l'armée américaine basées en Afghanistan ont considérablement intensifié les attaques de drones dans les zones tribales pakistanaises frontalières de l'Afghanistan.

Les bilans annoncés par ces responsables militaires sont impossibles à vérifier de source indépendante.

AFP 



Les Déclarations 

 Résistance

24/04

Des résistants présumés attaquent régulièrement les convois de ravitaillement de compagnies privées chargées de traverser le Pakistan pour aller approvisionner les forces internationales de l'Otan déployées dans l'Afghanistan voisin.
La plupart empruntent la fameuse passe de Khyber, route frontalière située dans les zones tribales pakistanaises instables, et principale voie d'accès par la route à l'Afghanistan.

AFP 


Troupes d'occupation

USA

25-04

Les Etats-Unis considèrent les zones tribales pakistanaises comme le principal sanctuaire d'Al-Qaïda mais aussi comme la base arrière des résistants afghans, qui infligent de lourdes pertes de l'autre côté de la frontière aux forces internationales, aux deux tiers américaines.

AFP

25-04

Le Waziristan du Nord, visé par de nombreux bombardements de drones américains ces derniers mois, est un bastion des résistants et d'autres groupes plus ou moins liés à Al-Qaïda.

AFP

 

26.04.

Le quotidien américain The Washington Post a rapporté lundi que la CIA avait commencé à utiliser des missiles plus petits que ceux tirés par ses drones jusqu'à maintenant dans les zones tribales pakistanaises, afin de minimiser les pertes civiles.
Le Washington Post, qui cite des responsables américains et pakistanais, assure que le premier de ces nouveaux missiles, pesant environ
16 kg et pas plus gros qu'un étui à violon, a été tiré en mars dans le Waziristan du Nord, tuant un haut responsable d'Al-Qaïda et neuf résistants.

Washington Post


Pakistan

 24/04

Le Pakistan, allié des Etats-Unis, désapprouve officiellement les attaques menées par les drones en disant qu'elles violent sa souveraineté et alimentent des sentiments anti-américains, compliquant la lutte menée par Islamabad contre ses activistes.

http://www.lexpress.fr/actualites


    «Qu'il s'agisse d'une attaque ou d'une attaque par drone,
Pour moi c'est la même chose, un Pakistanais a été tué "

 

Suicide Bombing Victims

Dead = 3607, Injured = 9189, Total = 12796 and Counting…

Drone Attacks Victims

Dead = 1296, Injured = 445, Total = 1741 and Counting…

Success Rate of Drone Attacks against Al-Qaeeda ~ 2.5%

19- 05  - 08H42

Les données sont recueillies à partir des rapports des médias, les hôpitaux, et internet.

Toutes les données sont accessibles au public et il n'y a pas de données classées ici. Il s'agit d'un effort pour montrer au monde l'intensité de suicide et les attaques Drone au Pakistan ".

Pakistan Body Count: http://www.pakistanbodycount.org/

 

 



3 Politique

a) Locale

Sur le terrain

Quatre suspects de l'attentat du Marriott d'Islamabad acquittés

Quatre hommes soupçonnés d'avoir préparé et commandité l'attentat qui a fait 55 morts le 20 septembre 2008 à l'hôtel Marriott d'Islamabad ont été acquittés par la justice pakistanaise, a annoncé un de leurs avocats.

"La Cour a considéré que les éléments produits et les témoins cités par le parquet étaient insuffisants pour prononcer une quelconque peine à l'encontre de nos clients", a-t-il déclaré à Reuters.

L'attentat suicide a été commis à l'aide d'un camion piégé. Parmi les 55 tués, figurent l'ambassadeur tchèque et trois Américains.

5/5

AP



b) Usa

Obama - Clinton

11-05

Retrait des Etats-Unis de leurs positions virulentes vis-à-vis du Pakistan

A la suite de la mise en garde par la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, du Pakistan, contre les répercussions du dernier attentat raté à New York, le département d’Etat américain avait démenti les propos virulents de Mme Clinton contre Islamabad.

FarsNews –

http://french.irib.ir/index.php/info/item/94790-le-retrait-des-etats-unis-de-leurs-positions-virulentes-vis-%C3%A0-vis-du-pakistan


Occupation du Pakistan

656 millions de dollars au Pakistan pour les opérations en 2009

Un porte-parole de l'ambassade américaine à Islamabad a déclaré mardi que les États-Unis ont débloqué 656 millions de dollars pour le Pakistan pour rembourser une partie du coût des opérations militaires menées en 2009 contre les talibans. Les fonds ainsi débloqués font partie d'un programme appelé le Fonds de soutien à la coalition, et est utilisé pour rembourser les pays qui soutiennent la lutte contre le terrorisme.

http://www.guysen.com/news_Etats-Unis-656-millions-de-dollars-au-Pakistan-pour-les-operations-en-2009_273633.html



Dans le monde

France

Balladur : des commissions  pour  la campagne présidentielle de 1995

Ndlr : La publication de l’article ne signifie nullement que la rédaction partage l’analyse de l’auteur mais doit être vu comme information.

en partie financée par des commissions occultes liées à la vente par la France de sous-marins au Pakistan ?

Le quotidien Libération publie lundi des documents qui étayent la thèse d'un financement frauduleux de cette campagne, une affaire qui serait liée à l'attentat de Karachi où onze employés français avaient trouvé la mort en 2002.

Une enquête de police a été ouverte début février sur le sujet.

L'ancien Premier ministre Edouard Balladur a démenti que sa campagne présidentielle de 1995 ait été en partie financée par des commissions occultes liées à la vente par la France de sous-marins au Pakistan.

"Ce drame a fourni à certains un prétexte pour me mettre en cause, au motif, prétendent-ils, qu'à la faveur de la vente de ces sous-marins en 1994, j'aurais autorisé le versement de commissions permettant ultérieurement le financement de ma campagne présidentielle de 1995", écrit Edouard Balladur dans une tribune à paraître mardi dans Le Figaro et diffusée sur le site internet du journal.

"Ainsi est invoquée ma responsabilité indirecte dans la mort de onze Français, dès lors que l'annulation des commissions en 1996 aurait entraîné, par rétorsion, l'attentat de 2002", écrit-il.

"Dans cette présentation des choses rien ne correspond à la vérité, rien n'est étayé par les faits, tout s'appuie pour l'essentiel sur une note émanant d'un agent d'une officine privée de sécurité, note établie en 2002, après l'attentat, et qui amalgame un tissu d'invraisemblances et d'absurdités."

Les onze Français travaillaient pour la Direction des constructions navales (DCN) au Pakistan à la construction de sous-marins et le non-paiement de commissions promises serait à l'origine de l'attentat, selon une piste suivie par les enquêteurs.

LES COMPTES DE CAMPAGNE "VALIDÉS SANS RÉSERVE"

Un ancien policier considéré comme un agent officieux du pouvoir chiraquien et entendu comme témoin par le juge d'instruction Marc Trévidic a précisé être intervenu en 1996 pour empêcher le paiement de commissions au camp Balladur.

L'ancien Premier ministre venait alors d'affronter sans succès Jacques Chirac lors de l'élection présidentielle de 1995.

"Je n'ai pris en tant que Premier ministre aucune décision d'octroi de commissions", assure Edouard Balladur dans Le Figaro. "La décision d'autoriser l'octroi de commissions n'était pas de la responsabilité du Premier ministre ou de ses services. J'ignore si, en l'espèce, il a été décidé d'y avoir recours", ajoute-t-il en rappelant qu'à l'époque les commissions étaient légalement permises et n'ont été interdites que six ans plus tard.

L'enquête est la conséquence d'une plainte pour "corruption, faux témoignage et entrave à la justice" déposée en décembre par des familles de victimes de l'attentat, commis le 8 mai 2002.

Selon Libération, des intermédiaires imposés par le camp Balladur ont reçu 54 millions de francs en 1995 et le compte de campagne de l'ancien Premier ministre a enregistré un dépôt en espèces de 10 millions de francs.

"Les comptes de ma campagne présidentielle ont été validés sans réserve, il y a quinze ans, par le Conseil constitutionnel", répond Edouard Balladur lundi.

L'enquête pourrait en théorie viser Nicolas Sarkozy, qui fut son directeur de campagne de 1995.

Le président français avait l'an dernier qualifié de "fable" l'hypothèse selon laquelle l'attentat de Karachi serait dû au non-versement de rétro-commissions liées aux sous-marins.

Le Parti socialiste, par la voix de son porte-parole Benoît Hamon, a réclamé que toute la transparence soit faite.

"Nous disons que si, comme le président de la République l'affirme, cette affaire n'est qu'une fable et si, comme M. Balladur l'affirme, ces accusations sont infondées, il y a une manière très simple de faire la transparence sur ce sujet : nous demandons solennellement au ministre de la Défense de déclassifier les documents que réclame le juge Marc Trévidic sur les attentats de Karachi", a-t-il dit à la presse.

26/4

http://fr.news.yahoo.com/4/20100426/tts-france-pakistan-attentat-balladur-ca02f96_2.html



4 Institutions internationales.

Communauté internationale

Les donateurs promettent cinq milliards au Pakistan

Ndlr : La publication de l’article ne signifie nullement que la rédaction partage l’analyse de l’auteur mais doit être vu comme information.

Réunis hier à Tokyo, les donateurs internationaux se sont engagés à apporter cinq milliards de dollars d'aide au Pakistan sur deux ans, le président Asif Ali Zardari ayant promis de lutter contre les résistants retranchés dans les zones tribales du nord-ouest de son pays.

Islamabad espérait lever quatre milliards de dollars à l'occasion de cette conférence, à laquelle participaient des représentants d'une vingtaine de pays.

Les fonds permettront de financer la lutte contre la pauvreté au Pakistan, ainsi que des programmes en matière d'éducation et de santé.
La communauté internationale s'inquiète de voir la situation économique du Pakistan s'effondrer et nourrir le soutien aux militants islamistes et d'al-Qaïda.
Le gouvernement pakistanais a déjà reçu un prêt de 7,6 milliards de dollars du Fonds monétaire international (FMI).
Le Pakistan est au coeur de la stratégie du président américain Barack Obama en vue de pacifier l'Afghanistan, où les forces internationales sont confrontées depuis plusieurs mois à une intensification de l'insurrection islamiste.
Lors de la réunion, le président pakistanais, Asif Ali Zardari, avait exhorté la communauté internationale à aider son gouvernement à stabiliser le pays et avait promis de renforcer la lutte contre les islamistes.
Les États-Unis se sont engagés à verser un milliard de dollars d'aide sur deux ans, une décision qui doit encore être approuvée par le Congrès. Le Japon avait déjà promis jeudi de verser la même somme.
La communauté internationale redoute que les difficultés économiques du Pakistan nourrissent le soutien aux taliban, à al-Qaïda et à d'autres groupes extrémistes.
«Nous sommes résolus à combattre» le terrorisme, avait déclaré Zardari.
«J'espère et, en toute humilité, je demande à la communauté internationale de nous aider à relever cet énorme défi [...] qui ne s'arrête pas à ma frontière», a poursuivi Zardari.
Le Pakistan est un pôle essentiel de la politique américaine en Asie du Sud, où le président Barack Obama espère parvenir à stabiliser l'Afghanistan voisin en renforçant la présence militaire.
Le premier ministre japonais, Taro Aso, s'est pour sa part dit impressionné par la détermination du président pakistanais.
L'émissaire américain Richard Holbrooke, qui a salué le «grand succès» de cette réunion, a démenti les rumeurs selon lesquelles il allait profiter de la conférence pour s'entretenir avec le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, également présent à Tokyo.
Reuters  

18 avril 2009 

http://libredepenser.org/international/asie/246411/les-donateurs-promettent-cinq-milliards-au-pakistan


Les commentaires sont fermés.