Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/05/2010

n°525 - Journal de Palestine - 01-05 au 23-05 - : Début - : Nous n’oublierons pas, nous ne partirons pas

n°525  - Journal de Palestine - 01-05  au  23-05 - : Début - : Nous n’oublierons pas, nous ne partirons pas



          Face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

     Sa diffusion est un acte de résistance.

                 Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre.

Les médias occidentaux dans leur large majorité ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources.



Journal de Palestine 

n°525                    01-05  au  23-05

C.De Broeder      &  M.Lemaire



Vous retrouverez ce journal 

a) sur mes blog : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site de Eva Resis      :  no-war.over-blog.com

 

c) Et sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html & http://boycottisraelinternational.com  

 

d) sur le site : www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

 

NB : Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


Sommaire

Tiré a part

Ziad Medoukh : Nous n’oublierons pas, nous ne partirons pas.

Des Palestiniens réagissent à la décision d’Abbas.

Jérusalem-Est: Israël tente d'"embarrasser" les Etats-Unis.

Des lois palestiniennes plus sévères.

Les Gazaouis lancent une "résistance populaire" contre « Israël ».

Les Gazaouis amadouent la barrière égyptienne. 

"Israël" incarcère plus de 3.000 détenus palestiniens près du réacteur de Dimona.

Paroles & actions du président cette semaine ...

Obama tient à "son engagement inébranlable de protéger la sécurité d'Israël" .

Obama demande 205 millions afin d'aider Israël à déployer un système antimissile israélien…  

1 Résistance

Détails par région:

2 Décompte des pertes humaines

Suite

3 Politique

Politique Palestinienne

Politique Israélienne

Fin

 Politique internationale des territoires occupés 



01-05  au  23-05 : Peuple Palestinien : 9 tués   -  1 blessés

                          Occupants             :  0 tué   -    1 blessé



Tiré a part

Ziad Medoukh : Nous n’oublierons pas, nous ne partirons pas.

62ème anniversaire de la Nakba- la Catastrophe -

62 ans de souffrance permanente pour un peuple isolé, un peuple sacrifié, mais courageux et déterminé : le peuple palestinien qui, depuis 62 ans, subit la politique coloniale destructrice d’un Etat qui a été créé sur le malheur et la souffrance des habitants, sur leurs villes et leurs villages, sur leurs champs, leurs oliviers, leurs orangers… ; sur le patrimoine de la grande Palestine historique, sa culture, sa tradition d’ouverture et de respect des trois religions monothéistes.

62 ans de massacres, 62 ans de déportations, 62 ans d’exils, 62 ans d’épreuves et de malheurs pour toute une population dans les territoires palestiniens et dans les pays de l’exil.

62 ans de résistance, 62 ans de patience , 62 ans d’attente et d’espoir dans le triomphe de la justice : rien que la justice, mais toute la justice, et l’application des lois  internationales ! 

62 ans après le désastre inhumain causé par l’épuration ethnique de l’occupant à la création de l’Etat d’Israël, au milieu du silence complice des pays qui soutenaient et continuent de soutenir cet Etat d’apartheid , les Palestiniens commémorent aujourd’hui cet événement tragique de leur histoire, plus que jamais déterminés à continuer la résistance,  par tous les moyens et sous toutes ses formes, pour obtenir leurs droits légitimes, notamment le droit de vivre en liberté.

Oui, la commémoration de la Nakba rappelle  l’injustice fondamentale de la spoliation et des massacres qu’a subie et continue de subir le peuple palestinien. Un peuple résistant, courageux et qui veut garder confiance dans l’avenir.

En 2010, l’occupation continue de déporter des milliers de Palestiniens, d’annexer leurs terres, de détruire leurs maisons, de mener des guerres et des massacres contre la population, d’emprisonner arbitrairement des milliers de personnes, dont de 80 femmes et 350 enfants : une Nakba ininterrompue…!

En effet, aujourd’hui, 62 ans après, la situation actuelle en Palestine est toujours marquée dramatiquement par :

  - La poursuite de la politique coloniale de l’Etat d’Israël contre la population civile palestinienne à travers la confiscation de sa terre, la construction de nouvelles colonies dans ses territoires et la poursuite de sa politique de déportation ; 

  - Le silence complice des pays dominants de la communauté internationale qui encourage les Israéliens à continuer leur politique raciste, contraire aux droits humains fondamentaux, contre les Palestiniens ;

  - Et plus, maintenant, la division entre les différents partis politiques en Palestine qui affaiblit la position palestinienne pour résister à l’occupation israélienne, à ses exactions et toutes ses mesures illégales et criminelles.

Malgré cela, aujourd’hui, 62 ans après le drame initial qu’ont subi les Palestiniens, notre peuple conscient demeure très attaché à sa terre et aux principes suivants :

- Le droit au retour est sacré, et tous les Palestiniens et leurs descendants  réfugiés, en Cisjordanie, à Gaza, et dans des pays d’exil, depuis 1948 jusqu’à nos jours, ont le droit imprescriptible et inaliénable de retourner sur leurs villages et villes occupés en 1948, après les massacres commis par l’armée israélienne contre les civils palestiniens ;

- La création d’un Etat palestinien libre et indépendant, géographiquement et économiquement viable, avec Jérusalem comme capitale ;

- La poursuite, pour y parvenir, de la résistance sous toutes ses formes contre l’occupation et la colonisation israéliennes ;

- La libération de tous les prisonniers palestiniens, détenus d’une façon illégale non-conforme aux conventions internationales et dans des conditions inhumaines dans les prisons israéliennes .

Notre peuple est très attaché aux principes de la paix. Il est prêt à vivre en paix avec ses voisins, mais dans les conditions d’une paix réciproque basée sur la justice. 

62 ans déjà ! Malgré les massacres, les crimes et toutes les mesures d’oppression prises par l’occupation, nous n’oublions pas nos territoires de 1948 et nous n’oublions pas la souffrance indicible que notre peuple continue de subir.

62 ans déjà ! Nous ne partirons pas d’ici malgré la répression et les conditions de vie inhumaines que nous connaissons. Nous resterons ! Toujours très attachés à notre terre et aux principes de la paix !

62 ans après, jour pour jour, nous souhaitons lancer trois messages :

 Il faut que la communauté internationale cesse de légitimer la politique de spoliation et d'apartheid de l’Etat d’Israël qui est responsable des massacres de milliers de Palestiniens.

Les Israéliens et le monde entier doivent comprendre que nous n’oublierons jamais l’histoire noire de l’occupation et que nous ne quitterons jamais notre terre malgré ce que l’occupant nous fait subir. Nous ne partirons pas! Ici est notre terre. Ici sont nos maisons. Ici, notre patrie, laPalestine !

Nous appelons instamment les différentes tendances politiques en Palestine et dans la diaspora de l’exil à s’unir pour renforcer la lutte et la résistance contre l’occupation et la colonisation israéliennes .Aujourd’hui, 62 ans après la Nakba, la dramatique réalité demeure et s’aggrave.

Les Palestiniens où qu’ils se trouvent, continuent d’aspirer à la restauration de leurs droits fondamentaux, leur droit à la vie en tant que peuple, à la liberté et  à la jouissance de la paix et de la sécurité sur leur terre.

Les Palestiniens continuent de résister pour la restauration de leurs droits légitimes.

 Et, seul le chemin de la justice pourra conduire à la paix !

Ziad Medoukh 

15 mai 1948 -15 mai 2010 ; 62 ans déjà!
http://www.eset.com

 

Des Palestiniens réagissent à la décision d’Abbas.

Les groupes de résistance palestinienne ont rejeté toute négociation avec le régime sioniste, condamnant la récente décision du Président de l’Autorité autonome, Mahmoud Abbas sur le début des négociations indirectes avec ce régime. Pour le rappel, Mahmoud Abbas a exprimé, après sa rencontre avec l’émissaire spécial des Etats-Unis au Moyen-Orient, sa disponibilité aux dialogues indirects avec Israël rappelant qu’il mettrait, bientôt, au courant les pays arabes de la proposition américaine sur ce sujet.

Abbas a dit que Mitchell lui a présenté des propositions et que le dialogue se poursuit dans ce domaine.

L’émissaire spécial des Etats-Unis au Moyen-Orient, George Mitchell s’est entretenu en Palestine occupée avec les responsables de l’entité sioniste et de l’Autorité autonome leur présentant un plan qui appelle les deux parties israélo-palestiniennes à entamer au moi de mai leurs négociations indirectes. Entre temps, l’un des chefs du Mouvement du Djihad islamique de la Palestine, Khezr Habib a dit au reporter d’al-Alam que l’Autorité autonome manque la volonté politique. « Pour nous, rappelle-t-il, toute négociation avec l’ennemi sioniste est rejetée car le peuple palestinien a à maintes reprises vécu cette solution sans aboutir à aucun résultat. « Le dialogue avec le régime sioniste n’a d’autre résultat que l’intensification du blocus, l’augmentation de la souffrance et l’extension de la colonisation. », a-t-il averti ajoutant qu’en fournissant des besoins vitaux de l’Autorité autonome, les Etats-Unis et l’Occident exploitent cette autorité pour nuire aux intérêts du peuple palestinien. Un des autres membres de ce mouvement, Ahmad al-Madlal a indiqué lors d’une interview avec la chaîne al-Alam, qu’accepter les négociations indirectes avec le régime occupant et les dictats des Etats-Unis, par l’Autorité autonome entraîne l’humiliation des Palestiniens et leur ôtent leur volonté. « Les Etats-Unis n’étaient jamais impartiales, en interaction avec les Palestiniens et l’on ne peut jamais attendre à ce qu’ils restaurent les droits des. », a-t-il fait remarquer. De même, Ezzat al-Rashaq, un des hauts responsables du Mouvement de la résistance islamique de la Palestine (Hamas), a dit que la reprise des négociations de compromis avec le régime sioniste approfondirait les différends et la fosse entre les groupes palestiniens. « Mahmoud Abbas veut affaiblir la position des groupes palestiniens face au régime sioniste. », a-t-il rappelé.

Les efforts de l’Autorité autonome pour la reprise des dialogues avec Israël, interviennent alors qu’aucune possibilité n’existe encore en ce qui concerne la formation d’un Etat palestinien ; d’autant plus que le régime sioniste a intensifié ses crimes grâce aux soutiens tous azimut des Etats-Unis. La bande de Gaza est toujours bouclé par le régime occupant sioniste tandis que la Cisjordanie et Qods-Est sont confrontés à l’expulsion de leurs habitants palestiniens et à l’extension de la colonisation.

29/04

 http://french.irib.ir/index.php/commentaires/34301

 

Jérusalem-Est: Israël tente d'"embarrasser" les Etats-Unis.

Israël "tente d'embarrasser ou de défier les Etats-Unis" en refusant un gel de la colonisation à Jérusalem-Est, a affirmé dimanche soir un conseiller du président palestinien Mahmoud Abbas, Nimr Hammad.

"Les déclarations israéliennes sont une tentative d'embarrasser ou de défier l'administration américaine", a affirmé à l'AFP M. Hammad.

Le conseiller de M. Abbas réagissait aux propos d'un responsable israélien, proche du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui a démenti tout engagement d'Israël à geler pendant deux ans un important projet immobilier juif à Jérusalem-Est annexée.

L'annonce de ce même projet avait torpillé en mars la précédente tentative de lancer des pourparlers indirects entre Israéliens et Palestiniens.

Ces discussions indirectes par le biais des Etats-Unis ont commencé dimanche, selon le négociateur palestinien Saëb Erakat.

AFP / 09 mai

 

Des lois palestiniennes plus sévères.

Un nouveau texte législatif palestinien a été signé cette semaine par Mahmoud Abbas.

Les Palestiniens se voient désormais interdits de travailler dans les implantations juives.

Les contrevenants risquent jusqu'à cinq ans de prison et s'exposent à des amendes de plusieurs milliers de dollars.
Les Palestiniens considèrent les implantations juives en Judée-Samarie comme un obstacle clé à l'établissement de leur propre Etat.

Cette nouvelle législation, plus sévère, a pour but de cesser d'aider les implantations.
Autre disposition adoptée dans la même logique : l'interdiction de vendre des produits issus d'implantations juives. Les forces de sécurité palestiniennes ont saisi des biens de cette sorte, d'une valeur d'environ 5,3 millions de dollars depuis que le gouvernement a annoncé une répression, il y a plusieurs mois, selon le ministre de l'Economie Hassan Abou Libdeh.
Ceux qui continuent de travailler dans une implantation juive, et sont donc passibles de sanctions, bénéficieront néanmoins de temps pour trouver un autre emploi.

Une décision qui témoigne de la difficulté d'appliquer la disposition en Judée-Samarie où quelque 21 000 Palestiniens sont employés.
En dépit d'un rétablissement économique modeste, près d'un quart de la force de travail en Judée-Samarie est sans travail. Abou Libdeh a précisé mercredi que les travailleurs ne seraient pas soumis à des sanctions immédiates. "Nous leur accordons une période de répit puis nous appliquerons la loi", a-t-il dit, sans fournir de détails sur le délai offert.
Des responsables israéliens ont dénoncé cette loi. "Alors qu'Israël fait de grands efforts pour promouvoir et améliorer l'économie palestinienne", ce texte "endommage les chances d'une paix politique et économique", a estimé Silvan Shalom, ministre de
la Coopération régionale.

MOHAMMED DARAGHMEH :

29.04.
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1272465526618&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull

 

Les Gazaouis lancent une "résistance populaire" contre « Israël ».

Chaque mercredi, des centaines de Gazaouis défient l'interdiction israélienne de pénétrer dans un "no man's land" à la frontière entre la bande de Gaza et Israël, imitant la campagne de "résistance populaire" des Palestiniens de Cisjordanie contre le "mur de l'apartheid" israélien. 
Les manifestants se retrouvent à proximité de la zone-tampon de 300 mètres --imposée par l’entité sioniste pour des raisons sécuritaires-- pour protester contre ce qu'ils considèrent être une confiscation de leurs terres.  
Il y a une semaine un jeune manifestant, Ahmed Salim, 20 ans, qui selon l'armée s'était approché trop près de la clôture de sécurité bouclant Gaza, a été mortellement touché par un tir israélien.
 Ces manifestations diffèrent de la stratégie de la résistance armée à  Gaza qui  prône la la fin de l’occupation israélienne..  
"Nous ranimons la Résistance populaire qui était morte. Nous ne nous présentons pas comme une alternative à la résistance armée", explique à l'AFP Mahmoud Al-Zaq, qui a lancé ce nouveau mouvement, avec l'aide de politiciens, d'intellectuels et de militants des droits de l'Homme.
   Selon un porte-parole du Hamas, "ces manifestations servent la résistance armée en révélant les crimes de l'ennemi". "La résistance populaire est une forme de lutte qui attire la solidarité internationale", se félicite-t-il.De plus en plus de Gazaouis se tournent vers la "résistance populaire", à l'image des activistes palestiniens de Cisjordanie qui manifestent chaque vendredi contre la barrière de sécurité érigée par l’occupation israélienne depuis 2002, rebaptisée par eux "mur de l'apartheid".
 Les habitants de Gazaouis ont commencé il y a un mois à organiser à leur tour ces marches hebdomadaires.

05/05

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=136297&language=fr

Les Gazaouis amadouent la barrière égyptienne. 

Des palestiniens de la bande de Gaza sont parvenus à contourner la barrière souterraine  que l’Égypte est en tain d’édifier tout au long de la frontière entre les deux côtés.

Selon la chaîne britannique BBC, c’est un Gazaoui s’appelant Mohammad et travaillant dans le creusement des tunnels qui a réussi cet exploit : «  le mur égyptien constituait pour nous un obstacle ; mais nous lui avons trouvé une solution. Nous avons travaillé pendant des mois pour construire un tunnel de 850 mètres entre Gaza et L’Égypte », a-t-il précisé. 
Qualifiant la construction de ce mur par les égyptiens de canular,  Mohammad a révélé l’utilisation de soudeuses  de forte intensité fonctionnant à l’aide de l’oxygène pour creuser des alvéoles  dans le mur : «  nous avons payé la somme d’un millier de dollars à quiconque pouvant le faire. Le travail a pris trois semaines pour être mené à bien » a-t-il ajouté.
C’est un journal égyptien, «  le septième jour », citant une source responsable égyptienne  qui a révélé jeudi que ce mur de  plomb d’une longueur de 11 Km et d’une profondeur de 18 mètres, et d’une épaisseur d’un demi mètre, construit pour entraver le passage de marchandise vers la bande de Gaza a été infiltré. 
Selon la BBC, cet acte, s’il s'avère être vrai, devrait embarrasser le gouvernement égyptien qui a entamé la construction de cette barrière  à la demande américaine et israélienne.

07/05

 http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=136505&language=fr

"Israël" incarcère plus de 3.000 détenus palestiniens près du réacteur de Dimona.  

"Israël a incarcéré plus de 3000 détenus palestiniens dans une prison proche du réacteur nucléaire de Dimona, les exposant ainsi aux radiations émises par ce réacteurs, c'est ce qu'a rapporté le quotidien "Al Qods el Arabi" citant des sources palestiniennes. 
Kaddoura Fares, président du club des détenus palestinien, a réclamé l'ouverture d'une enquête et le calcul de la quantité des radiations à laquelle les détenus palestiniens dans la geôle d'Al Naqab sont exposés.
Fares a signalé que le ministère de l'Environnement israélien a demandé aux forces de l'occupation israélienne d'éliminer les grandes quantités de l'amiante, matière génératrice de maladies cancérigènes.

ALMANAR

18/05
Moqawama.org

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=138037&language=fr



Paroles & actions du président cette semaine ...

Obama tient à "son engagement inébranlable de protéger la sécurité d'Israël" .

Obama a réitéré devant le ministre de la guerre israélien Ehud Barack l'engagement "inébranlable" des Etats-Unis à protéger la "sécurité d'Israël" malgré les "tensions "dues aux constructions des colonies dans les territoires occupés en 1948.
Rapportant la teneur des discussions entre Obama et Barack à
la Maison Blanche, le porte-parole Robert Gates a affirmé que le président américain est toujours décidé à réaliser une paix globale au Proche-Orient.    

28/04

 http://www.almanar.com.lb

 

Obama demande 205 millions afin d'aider Israël à déployer un système antimissile israélien  

Barack Obama a demandé au Congrès américain de débloquer 205 millions de dollars afin d'aider Israël à déployer un système de défense antimissile. Celui-ci serait destiné à protéger l'Etat hébreu d'éventuelles attaques du Hezbollah libanais ou du Hamas, a annoncé jeudi la Maison Blanche.
Le président étasunien "reconnaît la menace que font peser sur les Israéliens les missiles ou les roquettes lancées par le Hezbollah ou le Hamas, et a donc décidé de demander un financement du Congrès pour soutenir la production du système israélien de défense contre les missiles de courte portée", a précisé un porte-parole de M. Obama, Tommy Vietor.
Cette annonce intervient quelques semaines après une grave crise de confiance dans les relations israélo-américaines, provoquées par l'annonce par les autorités de l'Etat hébreu de nouvelles constructions dans la partie orientale annexée de Jérusalem, en pleine visite du vice-président Joe Biden.
"Comme le président l'a dit à de multiples reprises, notre engagement à la sécurité d'Israël est inaltérable et notre relation en matière de défense est plus solide que jamais. Les Etats-Unis et notre allié, Israël, sont confrontés aux mêmes problèmes de sécurité, du combat contre le terrorisme à la menace posée par le programme iranien d'armes nucléaires", a ajouté M. Vietor.
Test réussi Israël avait annoncé en janvier dernier avoir testé avec succès ce système baptisé "voûte d'acier", l'Etat espérant ainsi changer les données d'un éventuel nouvel affrontement avec le Hezbollah basé au Liban ou le Hamas dans la bande de Gaza. Selon des médias israéliens, un premier système devait être mis en service dans le premier semestre 2010 face à Gaza.
En octobre et novembre dernier, les Etats-Unis et Israël avaient mené des manœuvres militaires conjointes destinées à tester des systèmes de défenses antimissiles présentées comme les plus perfectionnés au monde.
Les commandants israéliens et américains avaient refusé de décrire les scénarios simulés, mais ont reconnu vouloir tester leurs systèmes respectifs de missiles afin de les utiliser simultanément contre des missiles à courte, moyenne et longue portée susceptibles d'être tirés respectivement par le Hamas, le Hezbollah, les Syriens et l'Iran.
Radar Egalement sur fond d'inquiétude provoquée par le programme nucléaire iranien, Washington avait fourni en 2008 à Israël un puissant radar antimissile d'une portée de
2.000 km, installé dans le désert du Néguev
(sud).
14 mai

http://www.romandie.com/infos/ats/display.asp?page=20100514004449090172019048094_brf001.xml



1 La lutte pour la libération dans les  territoires occupés

Bande de Gaza - Au jour le jour

 Quatre Palestiniens tués dans un tunnel gazé par l’armée égyptienne.
Les forces égyptiennes ont envoyé du gaz toxique dans un tunnel transfrontalier utilisé pour l’acheminement de produits dans la Bande de Gaza, provoquant la mort de quatre Palestiniens, ont rapporté mercredi des responsables du Hamas.
L’Egypte subit des pressions pour boucler plusieurs centaines de tunnels. S’ils représentent des éléments clefs pour la vie économique du territoire palestinien soumis à un blocus, le Hamas les utilisent également pour acheminer des armes.

Un responsable de sécurité du Hamas en charge du secteur des tunnels le long de la frontière a déclaré mercredi sous couvert d’anonymat que les forces égyptiennes avaient rempli le passage souterrain d’un gaz utilisé pour disperser les foules.
Le ministère de l’Intérieur du Hamas a un peu plus tard déclaré que le gaz utilisé dans le tunnel était toxique. Outre les quatre Palestiniens tués, six personnes ont été blessées, a-t-il dit.
Un responsable égyptien de la sécurité frontalière s’est refusé à tout commentaire.
Selon des représentants du Hamas, c’est la première fois que des gaz envoyés par les forces de sécurité égyptiennes dans un tunnel entraînent la mort de plusieurs personnes.
29 avril

http://www.aloufok.net/spip.php?article1796

04-05

Huit chars israéliens et un bulldozer, appuyés par au moins un hélicoptère, ont pénétré mardi matin de 400 mètres dans le sud de la bande de Gaza, ont indiqué des témoins palestiniens et des responsables des services de sécurité du Hamas. 
Le bulldozer a déblayé les débris d'une mosquée endommagée durant la guerre israélienne fin 2008 et début 2009 contre la bande de Gaza, selon les mêmes sources qui n'ont pas fait état d'affrontements.

04/05

 http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=136109&language=fr

04-05

Les bateaux de guerre israéliens ont ouvert le feu massivement sur les pêcheurs palestiniens présents à la côte nord-ouest de la bande de Gaza.   
Les tirs de mitrailleuses ont provoqué d'importants dégâts à certains bateaux de pêche, et les pêcheurs ont dû quitter les eaux immédiatement.

 http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=136109&language=fr

10-05

L'aviation d'occupation israélienne a effectué un raid durant la nuit de dimanche à lundi contre le sud de la bande de Gaza, c'est ce qu'ont indiqué des responsables des services de sécurité palestiniens.
Un appareil a tiré un missile en direction d'un tunnel de contrebande dans le secteur de Rafah, à la frontière avec l'Egypte, causant des dommages matériels sans faire de blessé, selon la même source  http://french.irib.ir/

15-05

Des soldats israéliens ont tué par balles un Palestinien âgé de 75 ans vendredi près de la frontière séparant la bande de Gaza d'Israël, apprend-on auprès de l'armée et des services d'urgence palestiniens.

Selon des responsables des urgences à Gaza, l'homme, dont le corps n'a été retrouvé qu'à la levée du jour samedi, a été tué de plusieurs balles.

Sa famille avait fait part de sa disparition il y a deux jours, ont ajouté ces responsables.

Selon un porte-parole de l'armée, les soldats ont repéré l'homme à la nuit tombée dans une zone désignée par l'armée comme une zone d'affrontements.

Reuters, 


Cisjordanie occupée par Israël depuis 1967 :  Au jour le jour 

29-04

Des sources médicales palestiniennes ont affirmé que Janna Foukaha, agée de 8 ans et Massa Foukaha agée de 10 ans, ont été tuées, alors que leur père Emad Hussein Foukaha, 40 ans, et leur frère Hussein, 11 ans, ont été différemment blessés, après avoir été heurtés par une jeep militaire, dans la région d’Al Beidha, à Al Aghwar.
«La famille qui était dans un tracteur et retournait de leur terre agricole vers leur maison, a été heurtée directement par une jeep militaire, ce qui a conduit à la mort des deux petites filles», ont souligné des sources oculaires.
http://www.palestine-info.cc/fr/

 

1 blessé et 6 arrêtés durant la manifestation hebdomadaire contre le Mur de Bil'in

Un résident a été blessé et six autres arrêtés vendredi par l'armée durant la manifestation hebdomadaire contre le Mur au village de Bil'in, au centre de la Cisjordanie.

Les villageois ont été rejoints par des activistes internationaux et Israéliens. Les manifestants se sont dirigés vers le Mur en portant des drapeaux Palestiniens et appelant à l'unité nationale contre l'occupation Israélienne, la confiscation des terres et déclarant leur refus de toutes les procédures militaires pour fermer le village et empêcher les activistes de rejoindre les manifestants.
Les manifestants d'aujourd'hui (7 mai), constitués de Palestiniens, Israéliens et internationaux, ont processionné de
la Mosquée de Bil'in vers le Mur. Au milieu du chemin le long de la route, la procession a pris des manifestants en plus, sous la forme d'hommes entièrement habillés en noir, portant un cercueil avec un homme à l'intérieur.
La scène sinistre symbolisait la perte des terres Palestiniennes durant
la Nakba et leur incapacité à retourner sur ces terres. Plus important, le cercueil symbolisait le fait que les réfugiés Palestiniens ne sont pas autorisés à enterrer leurs aimés décédés dans leur sol natal.
Quand la manifestation a atteint le Mur, une unité de l'armée Israélienne était en stationnement devant un bloc en béton. La porte qui mène à la terre confisquée était déjà fermée et des fils barbelés étaient placés devant.
L'armée a tiré du gaz lacrymogène qui a causé un incendie dans les buissons d'oliviers. Un homme local a été touché par une canette de gaz lacrymogène et a été transféré à Ramallah pour un traitement médical.
L'armée a arrêté trois résidents : Ashraf Abu Rahmah, 28 ans, Abed et Al-fatah Burnat, 53 ans, Haitham Alkhateeb, 34 ans. Deux activistes Israéliens : Dr. Roy Vakner, 37 ans, Ori Baytmen, 27 ans, et un activiste Américain, Stormy, 27 ans, a aussi été arrêté.
Ecrit par PNN /

09/05/2010
Traduction :
Monique Poupon

http://french.pnn.ps/index.php?option=com_content&tas...

14/5

Un adolescent a été retrouvé mort en Cisjordanie après une blessure par balle, a-t-on appris vendredi auprès de Palestiniens et de la police israélienne.

Selon les sources palestiniennes, le garçon jetait des pierres sur des voitures israéliennes et a probablement été abattu par un colon. Le conducteur d'ambulance Talal Eideh a précisé que son équipe avait retrouvé l'adolescent mort près de son village, non loin de Ramallah, jeudi soir.

Des habitants du village et un journaliste, Samer Shalaby, ont rapporté les déclarations d'autres jeunes qui se trouvaient avec l'adolescent et qui ont confirmé qu'ils jetaient des pierres et avaient été visés par un voire plusieurs colons.

AP



2 La Palestine en chiffre (Depuis le début de l'Intifada le 25 septembre 2000


Civils & résistants tués                                                                            :  7.075

Palestiniens blessés                                                                               :  54.758

Internationaux blessés                                                                             : 192 (chiffre tout a fait minimal)

(balles réelles ou caoutchoutées, gaz lacrymogène, autres moyens)

Arrêtés     :                                                                                            :  47.733

En prison :                                                                                             : 11.800

Pacifistes en prison ou arrêtés                                                                  : 108

Autres actes           

Journalistes tués                                                                                      : 9

Journalistes blessés                                                                                :  ? + 32

Nombre de maisons palestiniennes détruites ou partiellement démolies       :  66.275

 

2-2 Occupants:

Israéliens  tués                                                                                        : 1.206

                                                                                                                ( 359 militaires/policiers)

Israéliens blessés                                                                                     : 6626


Les chiffres indiqués sont  vérifiés par le recoupement des chiffres des pertes communiqués par la résistance & les médias occidentaux & XINHUANET (Chine)  


Les commentaires sont fermés.