Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/06/2010

n°530 - Dossier ‘La Flottille de la Liberté’ - 01-06 - Début - : Un nouveau massacre israélien s’est ajouté au répertoire de l’entité sioniste

 n°530 - Dossier ‘La Flottille de la Liberté’ - 01-06 -  Début - : Un nouveau massacre israélien s’est ajouté au répertoire de l’entité sioniste



       L'information est une arme au service de la paix. Sa diffusion est un acte de résistance

                 Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre

Les médias occidentaux dans leurs larges majorités ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources 

                                                       



Dossier La Flottille de la Liberté

                       n°530                                                    01-06

                     C.De Broeder & M.Lemaire



Vous retrouverez ce journal 

a) sur mes blog : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site de Eva Resis            :  no-war.over-blog.com 

c) Et sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html & http://boycottisraelinternational.com  

d) sur le site : www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire

Tiré a part

eva R-sistons : Flotille de la Liberté: La désinformation bat son plein.

Découverte d'une liste israélienne de liquidations contre les activistes

Gaza : « Les gens se regroupent pour exprimer leur colère »

Réactions à l’attaque israélienne meurtrière contre la Flottille de la Liberté. 

1 Politique Internationale des territoires occupés

1-1 De Paris à Istanbul, la colère contre le raid meurtrier israélien.

1-2 La Turquie et la Grèce annoncent des mesures contre Israël.

1- 3 Ahmadinejad menace de déraciner "Israël" en cas de crime contre Gaza.

1-5 Flottille: des "meurtres", selon l'Égypte.

1-6 Louis Michel et Isabelle Durant condamnent avec fermeté.

1-7 Flottille: "inacceptable" pour l'Irlande.

Suite

2 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos  

2-1 Video : IDF Boarding Gaza Aid Flotilla

http://www.youtube.com:80/watch?v=pn-l_JltCB4

2-2 Vidéo du rassemblement à Paris, lundi 31 mai :

http://www.dailymotion.com/video/xdidgo_manifestation-de-soutien-a-la-floti_news

 2-3 Michel Collon - "Pourquoi Israël a attaqué la flottille de la paix -? visionner l'interview
2-4 Michel Collon - "Les 10 grands médiamensonges d'Israël"
2-5 Michel Collon vient de publier le livre Israël, parlons-en !. 

2-7 Vidéo : Manif à Mulhouse contre l'attaque de la flotte humanitaire pour Gaza.

http://www.alterinfo.net/Manif-a-Mulhouse-contre-l-attaque-de-la-flotte-humanitaire-pour-Gaza_a46777.html

2-8 La Campagne de Désinformation d'Israël Contre La Flottille de la Liberté de Gaza.

3 Les brèves

3-1 Impunité: Israël tue encore.

3-2 Spécial terrorisme israélien.

3-3 Flottille Gaza: 480 passagers détenus, 48 en voie d'expulsion.

3-4 Israël confronté à la réprobation internationale.

3-5 Manifestations en France après le raid israélien: des tensions à Paris.

Fin

Dossier

4-1 Un nouveau massacre israélien s’est ajouté au répertoire de l’entité sioniste, pourtant bien lourd  depuis l’usurpation de la Palestine.
4-2 Thierry Meyssan : Pourquoi Israël a t-il attaqué des civils en Méditerranée ?

5 Courrier des lecteurs & trouvé sur le net & témoignage.

5-1 Le massacre des civils est une politique fondamentale d'Israël.

5-2 Un nouveau crime contre l’Humanité vient d’être exécuté par le terrorisme d’Etat israélien.

5-3 Un nouvel acte fasciste du gouvernement israélien.

5-4 Déclaration de Marie-George Buffet, Secrétaire nationale du PCF.

5-5 Attaque de la flotte Free Gaza par les criminels sionistes.

5-6 Un État criminel et voyou.

6 Analyse - Géopolitique et stratégie – Réflexion.

6-1 Nabil El-Haggar : Permis de tuer - Cela dure depuis plus de soixante-deux ans !

6-2 Ziad Medoukh : Un pas de plus dans l’escalade des crimes israéliens !

6-3 Koffi Cadjehoun : De l'eau dans Gaza.

6-4 Alain Gresh : Israël, l’impunité jusqu’à quand ?

6-5 Aluf Benn : Questions après un fiasco.

6-6 Michel Collon : Israël est devenu fasciste, c'est à nous de l'arrêter maintenant !

7 Annexe

7-1 Pour info : Bradley Burston : Ce n'est plus Israël que nous défendons mais le siège, devenu en lui-même le Vietnam d'Israël.



Tiré a part

eva R-sistons : Flotille de la Liberté: La désinformation bat son plein.

Vous le savez, les médias sont essentiellement  aux mains des néo-sionistes (§) ou de leurs partisans, ce n'est pas de l'antisémitisme de l'affirmer, c'est de l'information; Il suffit de regarder les intervenants partout, des Grandes chaînes de télévision françaises ou internationales aux Chaînes parlementaires, pour comprendre:

De Pujadas à Elkabbach, de Leymergie à Calvi...  

Ou bien, c'est un défilé de journalistes du Figaro, du Point, de l'Express, du Nouvelobs, de Libération... tous grands défenseurs de la Pensée Unique ultra-libérale, atlantiste, néo-sioniste.  

Et ces journalistes sont épaulés par de pseudos sondeurs, tous là pour justifier les politiques contraires aux intérêts des peuples. 

Et la journaliste que je suis, attachée à la neutralité, au pluralisme, ne cesse de dénoncer une main-mise qui condamne l'information à n'être que de la désinformation, de la manipulation et de la propagande, au service de ceux qui piétinent impunément les peuples. 

Naturellement, cette main-mise sur les Médias de ceux qui défendent seulement les intérêts du capitalisme ultra-libéral, militaro-financier, a pour conséquence une coloration unique qui apparaît très clairement lors d'événements comme celui que nous venons de connaître avec la Flottille humanitaire de Gaza. 

Les Sionistes seront juges... et parties.

Comment voulez-vous qu'ils soient neutres ?  

Ils sont là pour défendre leur clocher, comme D. Strauss-Kahn annonçant au micro d'une radio juive qu'en se levant, chaque matin, il se demande comment servir Israël".  

Vous voyez cet homme-là servir la France, vous ? Eh bien, pour les Médias c'est pareil. Ils vont défendre la position sioniste, même si elle est... indéfendable. Cela nous vaut des contorsions incroyables !

D'abord, la part belle est consacrée au point de vue israélien. La Communauté internationale condamne, certes, il y a des morts parmi les "activistes pro-Palestiniens" et des dizaines de blessés, certes, car les faits sont incontournables.

Mais c'est Israël qui bénéficiera du temps de parole le plus important, pour justifier... l'injustifiable, accréditer l'idée qu'"ils ont été attaqués", et par "des Islamistes violents" s'il vous plaît, "armés de barres, de couteaux, d'armes blanches", et donc qu'ils "n'avaient pas d'autre choix que de répondre à la violence par la violence".  On "leur a tiré dessus" (avec des couteaux ???) ?, ils se contentent de "répondre". La "volonté délibérée d'attaquer" incombe aux humanitaires, pas à Israël. Au contraire, il "a tout fait pour empêcher cela", et cerise sur le gâteau, cet Etat réputé pour sa mansuétude en effet, "regrette les pertes en vies humaines". 

L'agression israélienne est non seulement minimisée, mais justifiée. Le crime de guerre est honteusement maquillé !

La presse israélienne soutient qu'il y a dix morts, il y en aurait dix-neuf.  

Les termes employés ? En face d'eux, les Israéliens ont des "activistes"(terme très méprisant, tendant à rabaisser les humanitaires), des "Islamistes", des "terrroristes", des "provocateurs" (et la provocation est "préméditée"), des militants "appartenant à des organisations djihadistes internationales comme Al Quaïda et le Hamas", "dont les intentions, les méthodes et les résultats sont naturellement violents". Attention ! Je me contente de citer les expressions que j'ai entendues sur les Chaînes de télévision françaises et internationales ce lundi matin.

C'est à peine si l'on entend dire, entre deux justifications par l'Armée israélienne, que les militants comptent dans leurs rangs des dirigeants d'associations humanitaires, des journalistes, ou des Députés européens, et que l'intervention plus que musclée "viole les lois internationales" en particulier parce qu'elle a lieu au milieu des eaux internationales appartenant à tous.

La réalité, c'est qu'Israël continue d'imposer sa loi, au détriment du Droit international, c'est qu'il ne connaît que la force pour résoudre les problèmes, comme ses amis texans, et qu'il fait peu de cas de la vie humaine. La réalité, c'est que Gaza est victime d'un blocus, autrement dit que toute sa population est punie en violation du Droit de la Guerre (protégeant les civils, rejetant les punitions collectives) parce qu'il n'a pas voté dans le sens souhaité par l'Occident colonial, qui montre là son vrai visage, anti-démocratique.

Et cet événement a au moins le mérite de rappeler au monde dans quelles conditions vivent les Gazaouis, privés de tout parce qu'ils ont voté pour des dirigeants qui refusent de collaborer avec un Etat criminel, raciste, ayant en fait pour objectif non seulement de retirer aux victimes de l'occupation meurtrière le droit pourtant inaliénable de se défendre, mais même, avec le Gouvernement israélien actuel (de coloration fasciste), le droit d'exister, puisque les habitants sont privés de liberté, des moyens vitaux (eau, électricité, médicaments, travail...) et même d'avoir une descendance jouissant d'une santé normale: Je ne cesse de rappeler que les mamans palestiniennes, suite aux bombardements sur un périmètre très restreint, avec des armes de destruction massive interdites par la Loi, mettent de plus en plus au monde des enfants malformés.

Bref, il s'agit d'un génocide qui ne dit pas son nom, toléré par une Communauté internationale au mieux résignée et apathique, au pire, comme en France, complice.

Je rappelle que le Gouvernement de notre pays est aux mains des néo-conservateurs, et qu'ils sont un simple relais des diktats usraéliens.

Cet événement effroyable nous rappelle deux choses: Que les Médias sionistes sont une caisse de résonance pour les crimes d'Israël, toujours justifiés, bref qu'ils sont outrageusement partiaux; ensuite, que les bourreaux, encore et toujours, se font passer pour les victimes, et qu'ils jouissent d'une impunité scandaleuse, suspecte,  qui devrait tous nous interroger.

Il est temps d'accélérer la dénonciation des crimes d'israël, et de faire triompher la vérité, la justice, la paix.

Faute de quoi l'Occident, et pas seulement Israël, se déconsidèrera encore un peu plus aux yeux de l'opinion internationale.

Aux Etats-Unis, Obama se débat avec une marée noire provoquée par la cupidité de ses concitoyens, dans le monde entier les citoyens subissent les effroyables conséquences du cynisme des financiers qui vampirisent la planète, et aujourd'hui le massacre accompli par Israël, en haute mer, nous renvoie à la face notre scandaleuse tolérance envers... l'intolérable.

Cet intolérable, justement, que je ne cesse de dénoncer dans mes blogs. Parce que je suis une humaniste, et surtout pas une antisémite. Les amalgames scandaleux, ça suffit ! 

Osons affirmer nos choix en faveur d'un monde pacifié, en rappelant que pour être durable, la paix ne se bâtit que sur la Justice.

Eva R-sistons à l'intolérable, une fois de plus ! 

(§) J'utilise ce mot pour dénoncer les tenants israéliens du libéralisme militaro-financier qui sévit sur la planète. Je ne parle pas de la création de l'Etat d'Israël. Je m'en prends aux grandes forces qui rendent la vie difficile, sinon impossible, aux peuples de la planète.

eva R-sistons

31 Mai 2010

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-flotte-humanitaire-gaza-les-medias-sionistes-tentent-de-justifier-le-massacre-51395785.html 

http://www.alterinfo.net/Flotille-de-la-Liberte-La-desinformation-bat-son-plein-Par-eva-R-sistons_a46746.html

 

Découverte d'une liste israélienne de liquidations contre les activistes

Des médias turcs ont évoqué " une liste de morts" préparés par les israéliens pour liquider des activistes qui faisaient partie des passagers de la flottille " Liberté pour Gaza".
Cette liste qui était entre les mains de certains des centaines de soldats qui ont pris d'assaut la flottille, est tombée de l'un d'entre eux, durant l'attaque.
Présentée sur les chaînes de télévision, elle a suscité un tollé au sein de l'opinion publique turque.
A noter que parmi les blessés figure le dirigeant célèbre du Mouvement islamique dans les territoires de 1948, Cheikh Raed Salah.
Il se trouve dans une situation critique, et toutes les informations concernant sa situation sont monopolisées par les autorités de l'occupation israéliennes.
Selon notre correspondant à Ramallah, l'annonce de son martyre pourrait provoquer une troisième intifada.

31/05

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=139862&language=fr

 

Gaza : « Les gens se regroupent pour exprimer leur colère »

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas décrète trois jours de deuil dans les territoires.

 

13h25. Maria Teresa Conesa Alcazar, au service presse du Parlement européen, participait à une mission d'observation du Parlement européen en Israël et dans les Territoires palestiniens la semaine dernière. Selon elle, les députés européens n'ont pas embarqué à bord de la flotille :

« Les informations que nous reçevons sont très confuses d'autant que ce n'était pas une mission officielle. D'après ce que nous savons, il n'y avait pas d'eurodéputés à bord des navires. »

 

13h06. Un communiqué de l'Elysée indique que Nicolas Sarkozy condamne l'opération israélienne :

« Le président de la République exprime sa profonde émotion devant les conséquences tragiques de l'opération militaire israélienne contre la flottille de la paix à destination de Gaza.

“Il condamne l'usage disproportionné de la force et adresse ses condoléances aux familles des victimes.”

 

12h37. Selon la télévision israélienne, 19 personnes auraient été tuées dans le raid. Une trentaine de passagers de la flottille seraient blessés. Leur identité n'est toujours pas connue.

12h19. Contacté par Rue89, Rami Fayyad, professeur de français à Gaza, affirme que toutes les administrations ont fermé à l'annonce du raid :

“Tout le monde est triste ici. Les étudiants ont arrêté les cours. En ce moment, les gens se regroupent pour exprimer leur colère. Plusieurs manifestations vont avoir lieu dans l'après-midi. En général, les manifestations se dirigent vers la mer pour montrer au monde entier qu'on est là et qu'on ne baissera pas les bras.

On ne s'attendait pas à ce que la barbarie puisse toucher des pacifistes. Cette fois, le monde entier fait l'expérience dans sa chair de cette barbarie.”

 

L'arrivée des navires était très attendue à Gaza :

“Ce n'était pas tant pour ce qu'ils transportaient. C'était la portée qui nous a remis du baume au cœur. L'écho, le retentissement international de l'arrivée des navires et la dénonciation du blocus était très attendus.”

 

11h33. La Campagne civile internationale pour la protection du peuple palestinien (CCIPPP) a qualifié l'attaque d'“acte de barbarie ignoble”.

A Paris, la CCIPPP est sans nouvelle de ses sept militants, embarqués à bord de la flotille. Selon Gulay Erdogan, militante et porte-parole de l'organisation :

“La dernière fois que nous avons eu des nouvelles, il était 4 heures du matin et on nous a parlé de deux morts. Depuis, la connexion est impossible.”

 

Dans un témoignage mis en ligne le 30 mai, Thomas Sommer-Houdeville, à bord de l'un des bateaux, évoque la tension à l'approche de Gaza mais ne semble pas imaginer qu'un assaut est possible :

“Tout d'abord, ils ont créé une équipe spéciale d'urgence réunissant le ministère israélien des Affaires étrangères, le commando de marine israélien et les autorités pénitentiaires pour contrer la menace existentielle que nous et nos quelques bateaux remplis d'aide humanitaire représentent.

Puis, Ehud Barak lui-même a pris le temps, malgré son agenda chargé, de nous mettre en garde à travers les médias israéliens. Ils nous annoncent maintenant qu'ils nous enverront dans la pire des prisons israéliennes, dans le désert près de Beersheva.

Ce sont des annonces pour nous faire peur. Et d'une certaine façon nous avons peur. Nous avons peur de leurs navires de guerre, peur de leurs Apaches et de leur commando tout noir. Qui n'en aurait pas peur ?

Nous avons peur qu'ils saisissent notre cargaison et toute l'aide médicale, les matériaux de construction, les maisons préfabriquées, les kits scolaires, et qu'ils les détruisent. Toute cette solidarité patiemment rassemblée dans de si nombreux pays pendant plus d'un an.”

 

11h23. La communauté internationale a condamné l'assaut israélien. L'Union européenne exige une enquête complète sur les circonstances de l'assaut. En France, Bernard Kouchner s'est dit profondément choqué :

“Rien ne saurait justifier l'emploi d'une telle violence que nous condamnons.”

Les Etats-Unis n'ont pas encore réagi.

Zineb Dryef

 

Réactions à l’attaque israélienne meurtrière contre la Flottille de la Liberté. 

 Dernière nouvelle en fin d’après midi : le Conseil de sécurité de l’Onu se réunit tandis que Netanyahou rentre finalement en Israël au lieu de rencontrer le président Obama. Depuis ce matin, de toutes parts, les réactions indignées affluent, dont celle de l’ancien Premier ministre français, Alain Juppé qui dénonce "la position totalement extrémiste" d’Israël, alors qu’une réunion extraordinaire des ambassadeurs de l’UE se tiendra ce lundi à Bruxelles

 Selon Associated Press, la déléguée générale de la Palestine en France, Hind Khoury, a estimé lundi que l’assaut meurtrier donné par la marine israélienne contre la flottille d’aide humanitaire à destination de Gaza relevait "de la barbarie" et devait "être condamnée par le monde entier". L’opération s’est soldée par au moins dix morts. "Ce qui se passe est très grave", a-t-elle affirmé sur RTL.

"C’est une attaque dans les eaux internationales et une attaque contre des activistes étrangers internationaux qui agissent pour arrêter le blocus contre Gaza", a-t-elle rappelé. "Il est temps d’arrêter cette impunité d’Israël pour qu’on puisse avancer dans le dialogue au lieu de continuer un état de guerre et d’agression", a-t-elle ajouté.

Un communiqué de presse a suivi :

"La Délégation Générale de Palestine en France dénonce avec la plus grande fermeté le massacre commit ce matin par l’armé israélienne contre la flottille internationale de militants civils pacifistes qui se dirigeait vers la bande de Gaza en mission civile afin de transmettre de l’aide humanitaire au peuple palestinien de Gaza, soumit à un blocus par Israël depuis trois ans déjà.

Plus de 19 militants on été tués et 26 blessés lors de ce massacre déplorable, qui a eu lieu en pleine mer et constitue une violation claire de la loi internationale, et un crime contre l’humanité, n’est qu’une continuation de la politique israélienne d’arrogance et de défiance de tous les efforts internationaux afin de lancer le processus de paix. Israël vient de montrer son manque de volonté d’arriver à une paix réelle.

La Délégation Générale de Palestine en France lance un appel à la communauté internationale dont la France, et la société civile, à mettre fin à l’impunité d’Israël et l’amener à assumer ses responsabilités vis-à-vis du peuple palestinien et les missions civiles internationales et de tout mettre en œuvre afin que le blocus de peuple palestinien à Gaza soit levé. Une commission d’enquête internationale doit mettre la lumière sur ce crime perpétré contre des civils non-armés en mission humanitaire.

Fait à Paris, le 31 mai 2010"

De plus, la cérémonie de passation entre Mme Khoury et son successeur est annulée et remplacée par une conférence de presse :

" La Délégation Générale de Palestine en France annule la réception d’adieu prévue à l’occasion du départ de S.E.Mme Hind Khoury, annonce la tenue d’une conférence de presse en condamnation de l’acte barbare perpétré par les forces d’occupation israéliennes à l’encontre de la flottille internationale de la liberté et appelle tous les citoyens épris de justice à manifester leur indignation face au nouvel acte de barbarie de l’armée israélienne en se joignant à la manifestation organisée aujourd’hui par le mouvement de solidarité.

Lors de la conférence de presse, il y aura des prises de paroles par Madame La Déléguée Générale de Palestine et plusieurs personnalités politiques et militantes de la société française."  [1]

 A Bruxelles, Leïla Chahid, déléguée générale de l’Autorité palestinienne auprès de l’Union européenne, a estimé lundi que l’assaut donné par la marine israélienne contre la flottille d’aide humanitaire à destination de Gaza constituait "encore un crime de guerre" visant "des citoyens de différents pays qui ne sont pas en guerre avec Israël".

"Ces citoyens non armés, civils, solidaires, qui appartiennent à plus de 17 pays, ont été attaqués par air et par mer par l’armée israélienne comme s’ils étaient une cible militaire", a-t-elle souligné sur France-Info.

Assurant que l’attaque israélienne constituait "une violation du droit", Leïla Chahid a affirmé que les personnes se trouvant à bord des bateaux de la flottille avaient "montré beaucoup plus de courage que tous les Etats membres des Nations unies".

"Il est urgent que le Conseil de sécurité (de l’ONU) se réunisse pour condamner, pour prendre les mesures pour protéger ceux qui restent comme passagers, puisque l’opération israélienne n’est pas terminée", a ajouté la déléguée générale de l’Autorité palestinienne auprès de l’Union européenne. [2]

 Quant au président palestinien, M. Abbas, il a décrété 3 jours de deuil national et demandé une réunion urgente à l’ONU

Le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas a condamné lundi le raid meurtrier israélien contre la flotille internationale en route vers Gaza, le qualifiant de "massacre", et a décrété trois jours de deuil dans les territoires palestiniens.

"Nous considérons qu’il s’agit d’un massacre que nous condamnons", a indiqué M. Abbas dans une déclaration sur la télévision palestinienne, décrétant trois jours de deuil dans l’ensemble des territoires palestiniens. "Nous prendrons des décisions difficiles ce soir", a-t-il affirmé.

Une réunion de la direction palestinienne sur cette question est prévue lundi à 18H00 locales (15H00 GMT), a-t-on précisé de source officielle palestinienne à Ramallah (Cisjordanie).

L’Autorité palestinienne a réclamé aussi la tenue d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU après le raid meurtrier israélien contre la flottille internationale en route vers Gaza, a déclaré lundi le négociateur palestinien Saëb Erakat.

"Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a donné instruction au délégué palestinien aux Nations unies de demander au Conseil de sécurité la tenue d’une réunion d’urgence pour discuter de la piraterie, du crime et du massacre israéliens", a précisé M. Erakat.

L’Autorité palestinienne a également demandé à l’administration américaine une intervention d’urgence pour mettre un terme à ces "crimes israéliens", a-t-il ajouté. [3]. En Palestine occupée des manifestations sont prévues dans de nombreuses villes et "la colère gronde" dans les pays musulmans

Le Hamas condamne ce "crime contre l’humanité" et cet acte de piraterie tout comme le Fatah [4] dont la section en France "condamne vigoureusement le crime barbare commis ce matin par l’armée israélienne" [5]Tous deux demandent à la communauté internationale de prendre ses responsabilités.

 Par ailleurs, Kouchner, "profondément choqué" par la violence de l’armée israéliennecontre la Flottille pour Gaza, affirme que "rien ne saurait justifier l’emploi d’une telle violence" [6], et l’ancien premier ministre Juppé dénonce "la position totalement extrémiste" d’Israël [7] tandis que le Danemark, la Jordanie, la Turquie, la Grèce et l’Espagne convoquent les ambassadeurs israéliens, et que La haut commissaire de l’ONU aux droits de l’homme Navi Pillay s’est dite "choquée" par l’assaut de l’armée israélienne, tout comme plus récemment le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon. Le Rapporteur spécial de l’ONU pour les territoire palestiniens Richard Falk appelle, quant à lui, la communauté internationale à traîner en justice « les responsables du meurtre » de civils désarmés lors de l’assaut par l’armée israélienne contre la flottille d’aide pour Gaza.
 
La FIDH juge "scandaleux" l’assaut meurtrier contre la flottille pour Gaza alors qu’Amnesty international demande une enquête..

 La Députée européenne Véronique De Keyser qui a quitté Gaza vendredi déclare : « Je suis bouleversée de l’attaque par Israël de la flottille humanitaire qui s’acheminait vers Gaza. C’est une folie et un crime. Israël devra rendre compte de son acte devant la Communauté Internationale et j’attends de l’Union européenne une réaction sans ambiguïté. Pour l’heure, le temps est à la tristesse ».

L’eurodéputée fera un point presse au Parlement européen à Bruxelles dès 14h et rencontrera aujourd’hui la famille d’une passagère de la flottille dont on est encore sans nouvelles.  [8]".

 Les Eurodéputés Verts demandent à l’Europe la fin du blocus [9]

 Le PS belge condamne l’attaque de « La flottille de la Liberté pour Gaza » par l’armée israélienne et demande l’ouverture d’une enquête internationale.

 Le Parti communiste français dit son indignation par la voix de MG Buffet [10]

Quant au NPA [11], au parti de gauche [12] ils appellent au

rassemblement à Paris ce soir 18h. Franklin Roosevelt,

comme les députés communistes et républicains, qui demandent un débat au parlement  [13].

 Comme la CFDT, la CGT déclare que "l’intervention israélienne sape toute éventualité d’un règlement pacifique’ [14]

 Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, connu pour son soutien sans faille à Israël, condamne aussi ces meurtres [15].

 Mais le porte-parole de l’UMP Frédéric Lefebvre a osé seulement regretter ce crime. Il a honteusement tenté faire porter des soupçons sur les militants pacifistes à bord des navires :

Toujours selon Libé, "il a « regretté » la mort de militants pro-Palestiniens lors de l’abordage de leur flottille en route pour Gaza par des commandos israéliens tout en évoquant des « provocations » de la part « ceux qui se disent les amis des Palestiniens »".

A noter en milieu de journée la déclaration de N. Sarkozy qui ne déplore pas l’usage de la force militaire contre les pacifistes à bord des navires mais seulement son aspect "disproportionné". Ca, pour un euphémisme !! Des commandos surarmés contre des civils sans armes : " Nicolas Sarkozy condamne "l’usage disproportionné de la force" à propos de l’opération commando israélienne contre une flottille d’aide pro-palestinienne s’approchant de Gaza, exigeant "toute la lumière sur cette tragédie", selon un communiqué de l’Elysée.

"Le président de la République exprime sa profonde émotion devant les conséquences tragiques de l’opération militaire israélienne contre la "flottille de la paix" à destination de Gaza", indique le communiqué. "Il condamne l’usage disproportionné de la force et adresse ses condoléances aux familles des victimes", est-il ajouté. "Toute la lumière doit être faite sur les circonstances de cette tragédie, qui souligne l’urgence d’une relance du processus de paix", souligne la présidence de la République [16]. L’ambassadeur d’Israël vient d’être convoqué au Ministère des Affaires étrangères à Paris, comme le demandait dès les premières heures de la matinée le Collectif national pour une Paix juste ente Palestiniens et Israéliens. Il semble néanmoins que ce soit pour explication et non condamnation déterminée comme nous le souhaitons et que les événements l’exigent.

 Selon Libération, "Le Crif « déplore profondément » l’opération militaire israélienne contre le convoi maritime destiné à Gaza, jugeant que « ce n’est pas une bonne nouvelle pour la paix », a déclaré lundi à l’AFP Haïm Musicant, directeur général du Conseil représentatif des institutions juives de France". Mais le président du Crif a ensuite modifié sa déclaration et osé affirmer que "les soldats israéliens ont été accueillis par des armes qui étaient dans les mains d’activistes du Hamas". Ou comment se déshonorer...

 Au Royaume uni, le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague a "déploré les pertes humaines" provoquées par l’assaut israélien lundi contre la flottille internationale à destination de Gaza, et a appelé Israël à agir dans le respect de ses obligations internationales. Les Etats-Unis également ""regrettent profondément les vies perdues et le fait qu’il y ait des blessés" à la veille de la visite de Netanyahou, criminel de guerre cynique, qui "a exprimé son ’soutien complet’ à l’armée." [17]

 La Ligue arabe a convoqué une réunion d’urgence pour mardi alors que le Conseil de coopération du Golfe a condamné un "crime haineux" et "prémédité" d’Israël.

 

Bulletin Palestine,

31 mai 2010 –

http://alqods-palestine.blogspot.com:80/

http://alqods-palestine.blogspot.com/2010/06/reactions-lattaque-israelienne.html



1 Politique Internationale des territoires occupés

1-1 De Paris à Istanbul, la colère contre le raid meurtrier israélien.

Récit d'une journée.

Les Israéliens avaient prévenu qu'ils ne laisseraient pas passer la “flottille de la liberté” montée par des ONG pro-palestiniennes en direction de la bande de Gaza.

Mais l'interception nocturne des bateaux par un commando israélien a tourné au massacre : au moins dix morts et des dizaines de blessés parmi les militants de toutes nationalités qui se trouvaient à bord. (Voir le reportage d'un journaliste d'Al-Jazeera embarqué à bord d'un des navires)

Un porte-parole israélien a affirmé que le commando, arrivé par hélicoptère, s'était fait agresser par les militants de manière “très violente”, à coups de “couteaux et de barres de fer”, lorsqu'il est monté à bord du principal navire de la flottille. Le porte-parole évoque aussi des “coups de feu”, comme l'indique le site du quotidien israélien Haaretz.

Mais sur un bilan extrêmement lourd, il n'y a que deux membres du commando israélien blessés.

Les premiers éléments n'expliquent pas pourquoi le commando a ainsi tiré de façon massive, faisant autant de victimes. Haaretz souligne que les “règles d'engagement” de l'armée israélienne autorisent l'ouverture du feu dans les cas “menaçant la vie humaine” (“life-threatening”).

Un ministre israélien, Benyamin Ben Elezier, a exprimé ses “regrets” pour les victimes.

L'assaut a-t-il été donné dans les eaux internationales ?

Pour Israël, cette opération qui s'achève avec autant de victimes est un désastre politique, même si un assez large consensus existait en Israël pour s'opposer à cette flottille visant à défier le blocus de Gaza.

A l'extérieur, ce sera perçu comme un geste inutilement violent vis-à-vis d'une flotte humanitaire. La Turquie, pays musulman ayant des relations diplomatiques avec Israël, et dont c'est un des navires qui a été attaqué, a fortement protesté dès lundi.

Le lieu exact de l'assaut n'est pas encore clairement établi, mais il pourrait s'être produit dans les eaux internationales, un élément qui sera retenu contre Israël.

L'Etat hébreu avait annoncé qu'il ne laisserait pas les navires entrer dans ses eaux territoriales, ce qui s'applique également aux côtes de la bande de Gaza même si, officiellement, les Israéliens se sont totalement retirés du territoire palestinien en 2005.

Les six navires transportaient quelque 15 000 tonnes de produits de première nécessité et de ciment pour la reconstruction de Gaza, soumis à un blocus quasi total depuis la guerre qui a opposé en décembre 2008 et janvier 2009 l'armée israélienne au mouvement Hamas qui contrôle Gaza.

Israël ne laisse passer l'aide humanitaire par camions qu'au compte-goutte, et a considérablement restreint la liste des produits autorisés.

Les autorités israéliennes avaient proposé aux organisateurs de la “flottille de la liberté” de faire passer leurs marchandises par le port israélien d'Ashdod, pour des contrôles de sécurité, mais ceux-ci avaient refusé.

Le mythe de l'Exodus

Les Israéliens affirmaient que la “flottille de la liberté” était une opération de communication dirigée contre eux. Raison de plus pour éviter la catastrophe à laquelle a abouti l'opération de commando nocturne, et qui sera un désastre absolu en termes d'image pour Israël, déjà sévèrement critiqué pour le blocus de Gaza et pour la manière dont il a conduit la guerre de 2009, accusé de “crimes de guerre” par le rapport du juge Goldstone.

Difficile de ne pas penser, comme l'ont déjà écrit quelques riverains sur Rue89, au parallèle avec l'Exodus, ce bateau parti de France en 1947 chargé de réfugiés juifs de la Shoah, et qui fut une première fois repoussé par la marine britannique alors en charge de la Palestine du mandat, puis une deuxième fois par la force, faisant “seulement” quelques dizaines de blessés.

L'affaire avait fait scandale et reste un mythe bien ancré, surtout depuis que Otto Preminger en a fait un film avec Paul Newman.

Par Rue89 | 31/05

Cet article est régulièrement actualisé par la rédaction de Rue89.

http://www.rue89.com/2010/05/31/plusieurs-morts-apres-lattaque-par-israel-dun-bateau-humanitaire-152958

 

1-2 La Turquie et la Grèce annoncent des mesures contre Israël.

Grèce et Turquie ont immédiatement réagi au raid israélien meurtrier contre la flottille pro-palestinienne au large de Gaza, qui comprenait un navire turc et un navire grec.

La Grèce et la Turquie ont déjà réagi au raid meurtrier des forces israéliennes sur la flottille d'aide pro-palestinienne au large de Gaza. L'assaut qui a fait au moins 10 morts parmi les passagers. La flottille comprenait un navire turc et un navire grec.

Ce dernier, le Sfendoni, aurait essuyé des tirs à "balles réelles" dans la nuit à partir d'hélicoptères et de canots gonflables israéliens, a affirmé une ONG grecque engagée dans la flottille.

La Grèce annule un partenariat et une visite

Après avoir convoqué l'ambassadeur d'Israël, la Grèce a pris immédiatement des mesures à l'encontre de l'état hébreu.

Le ministre adjoint aux Affaires étrangères, Dimitris Droutsas, a ainsi informé l'ambassadeur israélien que "la visite du chef d'état-major de l'armée de l'air israélienne prévue pour demain [mardi] était annulée et que l'exercice gréco-israélien qui se déroulait était interrompu".

Le ministre grec de la Défense, Evangélos Vénizélos, a demandé à l'état-major de l'armée de l'air de mettre fin à un exercice aérien commun gréco-israélien qui se déroulait depuis mardi en Crète. L'exercice "Minoas 2010" avait débuté mardi dernier sur la grande base aérienne de Souda, dans le nord-ouest de l'île, et devait s'achever jeudi. L'exercice "d'entrainement" impliquait principalement des F-16 des deux armées de l'air, a précisé à l'AFP un porte-parole de l'état-major de l'armée de l'air.

La Grèce a "activé une cellule de crise" et mis en place une ligne téléphonique spéciale pour les proches de la trentaine de Grecs qui sont à bord de trois navires de la flottille attaquée par un raid israélien.

La Turquie parle de "conséquences irréparables sur nos relations"

Les relations entre la Turquie et Israël, jadis alliés stratégiques dans la région, sont au plus mal après le raid israélien. La Turquie a "fermement condamné" ce raid qui a fait au moins 10 morts parmi les passagers. Cette opération meurtrière "peut entraîner des conséquences irréparables sur nos relations bilatérales", a averti le ministère des Affaires étrangères, où l'ambassadeur israélien, Gabby Levy, a été convoqué pour un entretien d'une vingtaine de minutes.

"Une telle action contre des civils impliqués seulement dans des activités pacifiques est inacceptable", a précisé le ministère. "Israël devra supporter les conséquences de cette attitude, qui constitue une violation de la loi internationale."

"Nous examinons les actions que nous pourrions décider selon le droit international", a confié un diplomate turc à l'AFP.

Le vice-Premier ministre turc, Bulent Arinc, a tenu une réunion d'urgence avec de hauts responsables, dont le ministre de l'Intérieur, le chef de la marine et le chef des opérations militaires, selon l'agence de presse Anatolie.

Manifestations à Istanbul et Ankara

La police a renforcé les mesures de sécurité devant la résidence de l'ambassadeur israélien à Ankara, où 200 personnes ont manifesté contre le raid israélien. Les manifestants ont organisé une prière devant le domicile de l'ambassadeur.

A Istanbul, 400 manifestants scandant des slogans hostiles à Israël se sont rassemblés devant le consulat israélien. D'importantes forces de police étaient sur place, et il n'y a pas eu d'incidents majeurs.

Un responsable de l'organisation humanitaire turque IHH a dit avoir reçu des images vidéo du navire turc Mavi Marmara, au large de Gaza, qui montrent "les blessés rassemblés au milieu du bateau comme un troupeau de moutons". "Nous avons reçu des informations disant qu'une personne est morte d'une blessure par balle à la tête et une autre de plusieurs blessures. Nous n'avons pas pu les identifier", a déclaré Veysel Basar, cité par Anatolie. 800 personnes sont à bord du Mavi Marmara, dont des femmes et un bébé de six mois, selon lui.

Le bureau israélien de lutte contre le terrorisme, qui dépend des services du Premier ministre, a appelé lundi les Israéliens à reporter leurs projets de visite en Turquie de crainte de manifestations hostiles après l'assaut contre la flottille pour Gaza. 

La Turquie est la "principale menace pour la paix", selon Israël

Les relations entre la Turquie et Israël, marquées par la signature 1996 d'un accord de coopération militaire, n'ont cessé de se dégrader depuis l'opération israélienne à Gaza fin 2008, et les vigoureuses déclarations anti-israéliennes de Recep Tayyip Erdogan, qui dirige un gouvernement islamo-conservateur.

En janvier, l'ambassadeur de Turquie en Israël a été humilié en public au ministère des Affaires étrangères, et en avril, Recep Tayyip Erdogan a vivement attaqué Israël, qualifié de "principale menace pour la paix" au Proche-Orient.

La tension entre les deux pays s'est accentuée lorsque la Turquie et le Brésil ont signé un accord sur le nucléaire avec l'Iran, pays soupçonné par les Occidentaux de vouloir se doter de l'arme nucléaire. Cet accord signé le 17 mai a été qualifié d'"imposture" par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Plus généralement, Israël voit d'un très mauvais œil le réchauffement spectaculaire des relations entre la Turquie et les pays arabes ou musulmans, Iran, Irak, pays du Golfe et surtout Syrie. En 2008, la Turquie avait agi comme médiateur entre la Syrie et Israël, mais ce processus a pris fin lorsque Ankara a condamné l'offensive israélienne à Gaza.

(Nouvelobs.com avec AFP)

 

1-3 Ahmadinejad menace de déraciner "Israël" en cas de crime contre Gaza.

 Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a accusé mardi "Israël" de planifier une "attaque massive" contre Gaza ajoutant qu'elle provoquerait "une tempête de colère dans la région qui déracinera" l'entité sioniste.  
Dans un discours retransmis par la télévision d'Etat, M. Ahmadinejad a révélé avoir "des informations précises selon lesquelles les Israéliens ont planifié une attaque massive contre Gaza pour compenser leurs échecs passés".  
"Je vous mets en garde. Si cette fois-ci vous commettez un crime contre Gaza, la tempête de colère provoquée dans la région vous déracinera", a-t-il averti, ajoutant qu'"ils croient qu'ils peuvent commettre n'importe quel crime et qu'ils ne seront pas punis".
 Le président iranien a en outre critiqué la position de Washington qu'il a accusé de ne pas avoir condamné fermement l'agression israélienne.
"Le gouvernement américain a adopté une position très faible et partiale.

Au lieu de condamner, ils ont fait des déclarations ambiguës et tenté de se dérober à toute prise de position", a expliqué M. Ahmadinejad, qui a ajouté que "certains pays européens ont en revanche adopté de très bonnes positions".

01/06

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=139956&language=fr

 

1-4 Flottille: Ashton appelle le chef de la diplomatie israélienne.

La chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton, a déclaré lundi avoir appelé le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, pour réclamer une enquête d'Israël après l'intervention meurtrière contre une flottille humanitaire internationale.

"J'ai parlé ce matin au ministre des Affaires étrangères d'Israël. J'ai exprimé ma profonde préoccupation concernant la tragédie qui a eu lieu. Je lui ai dit que nous avions besoin d'une enquête sur ses circonstances, menée par Israël", a déclaré Mme Ashton à la presse à Varsovie.

"J'ai aussi profité de l'occasion pour souligner l'importance d'ouvrir l'acheminement de l'aide humanitaire, pour assurer aux gens ordinaires une existence meilleure que celle que j'ai pu voir moi-même à Gaza", a-t-elle ajouté.

L'intervention israélienne meurtrière contre une flottille pro-palestinienne dans les eaux internationales au large de Gaza a fait lundi 19 morts et 36 blessés, selon la chaîne 10 de la télévision israélienne.

(AFP

31 mai 2010

http://www.romandie.com/ats/news/100531120957.q0vb3qa2.asp

 

1-5 Flottille: des "meurtres", selon l'Égypte

L'Egypte a "condamné" lundi les "meurtres" commis lors de l'intervention israélienne contre une flottille pro-palestinienne et a renouvelé son appel à lever le blocus de Gaza.
Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hossam Zaki a dans un communiqué "condamné les meurtres perpétrés par l'armée israélienne à bord d'un bateau de la flottille qui se dirigeait vers Gaza pour briser le blocus israélien".
"L'Egypte a toujours attiré l'attention sur le danger du blocus israélien illégitime imposé à la bande de Gaza" et elle "appelle à nouveau après ces incidents tragiques à la levée immédiate" de ce blocus, a-t-il poursuivi.
L'Egypte est le premier pays arabe à avoir signé un accord de paix avec Israël en 1979.

AFP 31/05

 

1-6 Louis Michel et Isabelle Durant condamnent avec fermeté.

Les députés européens Louis Michel (ADLE) et Isabelle Durant (Verts/ALE) ont condamné lundi "avec la plus grande fermeté" l'intervention militaire de la marine israélienne contre la flottille transportant du matériel humanitaire à destination de Gaza. 
Respectivement co-président de l'Assemblée parlementaire paritaire UE-ACP et vice-présidente du Parlement européen, Louis Michel et Isabelle Durant ont exprimé leur indignation contre ce qu'ils qualifient d'"atteinte grave aux principes du droit humanitaire international et contre la réaction d'une violence disproportionnée face à une initiative humanitaire de citoyens européens et extra-européens".
Les deux anciens ministres et l'ex-commissaire européen au développement sont d'avis que "l'intimidation et la violence ne résoudront en rien la situation dans la région" et que de tels actes ne font "qu'encourager ceux qui ne souhaitent pas un règlement pacifique du conflit".
 Ils attendent une "réaction claire, rapide et sans ambiguïté du gouvernement belge et de
la Commission européenne". (

Belga

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1735/Israel-Palestine/article/detail/1112042/2010/05/31/Louis-Michel-et-Isabelle-Durant-condamnent-avec-fermete.dhtml

lundi 31 mai 2010 (14h44)

 

1-7 Flottille: "inacceptable" pour l'Irlande. 

Le ministre irlandais des Affaires étrangères Micheal Martin a dénoncé l'action "totalement inacceptable" d'Israël, dont l'armée a donné aujourd'hui l'assaut sur une flottille internationale d'aide pour la bande de Gaza. "Je suis sérieusement préoccupé par les informations sur l'assaut d'un navire turc ce matin par des commandos israéliens", a déclaré M. Martin dans un communiqué. "Mon ministère cherche à établir les faits et à s'assurer de la sécurité des huit Irlandais qui étaient à bord".
"Les informations selon lesquelles jusqu'à 15 personnes auraient été tuées et 50 blessées, si elles étaient confirmées, constitueraient une réponse totalement inacceptable par l'armée israélienne à ce qui était une mission humanitaire tentant de livrer un approvisionnement absolument nécessaire aux gens de Gaza", a-t-il ajouté.
Plus de dix passagers ont été tués lorsque des commandos israéliens ont pris d'assaut la flottille internationale de militants pro-palestiniens qui se dirigeait vers la bande de Gaza, selon l'armée israélienne. Selon une ONG turque qui participait à l'opération humanitaire navale, au moins 15 passagers de la flottille ont été tués, pour la plupart des ressortissants turcs.

31/05/

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/05/31/97001-20100531FILWWW00405-flottille-inacceptable-pour-l-irlande.php

Les commentaires sont fermés.