Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/07/2010

n°539 - La propagande, Manipulation de l'opinion et Dossier de Palestine - 02-07 -: Suite - : L’Armée Israélienne a Conçu Une «Nouvelle Doctrine» De Guerre pour Gaza: Nettoyage Ethnique.

n°539 -  La propagande, Manipulation de l'opinion et Dossier de Palestine - 02-07 -: Suite  - : L’Armée Israélienne a Conçu Une «Nouvelle Doctrine» De Guerre pour Gaza: Nettoyage Ethnique.



       L'information est une arme au service de la paix. Sa diffusion est un acte de résistance

                 Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre

Les médias occidentaux dans leurs larges majorités ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources 



La propagande, Manipulation de l’opinion et Dossier de Palestine

n°539                                                      02-07

C.De Broeder & M.Lemaire

 



Vous retrouverez ce journal 

a) sur mes blog : 

http://www.dhblogs.be/categories/International.html

http://www.lalibreblogs.be/categories/International.html

b) sur le site :  www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

c) sur le site de Robert Bibeau :   http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be

 

Sommaire

2 Les brèves

2-1  Le Hamas exige une levée totale du blocus israélien sur Gaza.  

2-2 Campagne contre une députée canadienne qui critique « Israël ».   

2-3 Blocus de Gaza: Un Bateau israélien bloqué dans le port d’Oakland en Californie. 

2-4 Parallèlement au bateau libanais, un bateau européen de femmes pour Gaza. 

2-5 L’espionnage israélien s’étend à l'ensemble du Moyen-Orient.  

3 Dossier

3-1 Tariq Ramadan: « Déconstruire le discours religieux et répondre par un discours politique ».

3-2 Myriam Abraham : L’Armée Israélienne a Conçu Une «Nouvelle Doctrine» De Guerre pour Gaza: Nettoyage Ethnique.

3-3 Manlio Dinucci : Transfert de munitions en Israël pour une possible attaque de l’Iran.



  - : L’Armée Israélienne a Conçu Une «Nouvelle Doctrine» De Guerre pour Gaza: Nettoyage Ethnique.



       L'information est une arme au service de la paix. Sa diffusion est un acte de résistance

                 Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre

Les médias occidentaux dans leurs larges majorités ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources 



La propagande, Manipulation de l’opinion et Dossier de Palestine

n°539                                                      02-07

C.De Broeder & M.Lemaire

 



Vous retrouverez ce journal 

a) sur mes blog : 

http://www.dhblogs.be/categories/International.html

http://www.lalibreblogs.be/categories/International.html

b) sur le site :  www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

c) sur le site de Robert Bibeau :   http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be

 

Sommaire

Tiré à part

1 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

1-1 Vidéo : Protesters Picket Israeli Cargo Ship

1-2 Vidéo : Israël exécute 4 plongeurs palestiniens dans les eaux littorales de Gaza. -

1-3 Vidéo : AHMADINAJAD DENONCE LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

1-4 Vidéo : Le massacre de Jenin,

1-5 Vidéo : L'"Etat" voyou ne veut pas de paix, c'est pas...

1-6 Vidéo : '67 Protest in Bayt Nuba

1-7 Vidéo : La situation à Gaza.

1-8 Vidéo :  Gaza: rencontre avec Nicolas Wadimoff, réalisateur d'un documentaire sur la situation à Gaza

1-9 Vidéo : Un village proche de Bethlémen ; l'armée détruit une place de jeu pour construire le mur de l'apartheid.

1-11 Vidéo : Le vrai visage des pseudos-intellectuel

1-12 Vidéo : Images de Palestine par Gianna Pasini

1-13 Blair, l’envoyé du Quartet au Moyen-Orient, dirige la propagande israélienne.

1-14 Flottille: Abraham Greenhouse, Nora Barrows-Friedman :  Des journalistes indépendants démontent l’emprise israélienne sur le discours médiatique.

1-15 Le Hamas dénonce la décision de Paris d'interdire Al-Aqsa TV 

1-16Un nouveau blocus contre Gaza: Al-Aqsa TV interdite en Europe.

1-17 "Israël" prétend qu'Al Aqsa appartient au patrimoine juif!

1-18 Al Aqsa TV : NON au blocus médiatique imposé par la France et l’Europe pour étouffer la voix de la résistance palestinienne !

2 Les brèves

2-1  Le Hamas exige une levée totale du blocus israélien sur Gaza.  

2-2 Campagne contre une députée canadienne qui critique « Israël ».   

2-3 Blocus de Gaza: Un Bateau israélien bloqué dans le port d’Oakland en Californie. 

2-4 Parallèlement au bateau libanais, un bateau européen de femmes pour Gaza. 

2-5 L’espionnage israélien s’étend à l'ensemble du Moyen-Orient.  

3 Dossier

3-1 Tariq Ramadan: « Déconstruire le discours religieux et répondre par un discours politique ».

3-2 Myriam Abraham : L’Armée Israélienne a Conçu Une «Nouvelle Doctrine» De Guerre pour Gaza: Nettoyage Ethnique.

3-3 Manlio Dinucci : Transfert de munitions en Israël pour une possible attaque de l’Iran.

3-4 David Cronin : L’aide de l’Union européenne à l’armée israélienne : Avions de guerre et drones.

3-5 Rim al-Khatib : Le nettoyage ethnique se poursuit en Palestine occupée en 1948.

3-6 Israël relance un projet immobilier controversé à Jérusalem-Est.

3-7 es Israéliens prennent petit à petit le contrôle d'Al Qods, les Arabes y seront de 12%.  

3-8 De nouveau l’Arabie pressentie : une base militaire israélienne à Tabouk ?!

3-9 Plus que jamais Tel Aviv a besoin du soutien de l’Égypte.



2 Les brèves

Ndlr : La publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage les analyses ou point de vue des auteurs, mais doit être vu comme information

2-1 Le Hamas exige une levée totale du blocus israélien sur Gaza  

Le Hamas a rejeté jeudi l'annonce par "Israël" d'un soi-disant assouplissement de son blocus du territoire palestinien, exigeant sa levée totale.
 "Nous rejetons la décision sioniste, qui constitue une tentative de contourner la décision internationale d'une levée complète du blocus de la bande de Gaza", a déclaré à l'AFP Ismaïl Radwane, un dirigeant du mouvement palestinien Hamas.
Il a dénoncé "une tentative d'atténuer la pression internationale afin de pouvoir continuer le siège de Gaza".

17-06

 http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=142612&language=fr


2-2 Campagne contre une députée canadienne qui critique « Israël » .  

Une députée canadienne, Libby Davies  fait l’objet d’une campagne virulente pour avoir critiqué les agressions israéliennes et soutenu les palestiniens.
Selon le site palestinien en ligne Arabs 48, cette campagne est menée par les amis de l’entité sioniste au sein du parlement et du gouvernement canadien. Elle s’est intensifiée depuis que Davis a critiqué l’attaque israélienne meurtrière de la flottille de la liberté au cours de laquelle les soldats israéliens ont tué 9 militants pacifistes turcs.
En guise de soutien, «  La Maison palestinienne » dans la ville de Toronto a publié jeudi dernier un communiqué de presse dans lequel elle a salué le courage de la députée. Les Palestiniens de Vancouver ont également émis un mémorandum lui rendant hommage.
Le mois de mars dernier, Davies a mené une bataille politique contre un projet de loi présenté par les conservateurs, interdisant toutes les activités médiatiques visant à dénoncer le régime d’apartheid israélien.
Davies qui dirige le bloc du parti nationale démocratique est parvenu à le faire avorter au motif qu’il porte atteinte aux droits des Canadiens à la libre expression. 

21/06/2010

 http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=143164&language=fr


2-3 Blocus de Gaza: Un Bateau israélien bloqué dans le port d’Oakland en Californie. 

Pour la première fois depuis la chute du régime d'Apartheid, en Afrique du Sud, un groupe de syndicalistes américains, assistés par des centaines d'activistes et des sympathisants de la communauté palestinienne et arabe, ont empêché le déchargement d’un bateau israélien, de la compagnie Zim, qui venait d’accoster au port d’Oakland, en Californie.
Ces manifestants ont ainsi protesté contre l’arraisonnement de la Flottille de Gaza et les événements qui ont suivi.
L’un des organisateurs a déclaré que ce blocage durerait 24 H en protestation aux actes de piraterie israéliens et en haute mer, aux assassinats de civils palestiniens, à la colonisation et au mur de l’apartheid.
Il rappelle que c’est grâce à des actions de cette sorte, qui ont débuté en 1984, que le régime d’apartheid a pu être vaincu en Afrique du Sud.
Un autre protestataire a expliqué: "Notre position est claire, "Israël" interdit les bateaux de se diriger vers la Bande de Gaza, et par conséquent, ses bateaux n'ont pas le droit d'arriver à aucun lieu dans le monde".   
"Il n'est pas acceptable qu'"Israël" attaque froidement les civils dans les eaux internationales, assiège encore la Bande de Gaza, poursuit la construction du mur d'apartheid en Cisjordanie occupée et nomme des responsables racistes tel que  Avigdor Liebermann comme ministre des affaires étrangères", s'est indigné l'un des organisateurs, qui a appelé à la poursuite du boycott des  produits et marchandises israéliens aux Etats-Unis".

22/06

http://www.almanar.com.lb


2-4 Parallèlement au bateau libanais, un bateau européen de femmes pour Gaza. 

En parallèle au bateau de femmes libanaises et arabes qui se prépare à prendre la mer, à partir du Liban vers Gaza, la Campagne européenne pour lever le blocus contre la bande de Gaza a annoncé de son siège à Bruxelles qu’elle allait également organiser un bateau totalement féminin, en collaboration avec l’organisation «  Femmes pour Gaza ».  
«  Il a été convenu de préparer un bateau qui transportera exclusivement des femmes, des Européennes dans leur majeur partie, et ce pour briser le blocus imposé pour la quatrième année consécutive contre la Bande de Gaza », a précisé un porte-parole de cette Campagne, laquelle fait partie de l’Alliance de la Flottille de la liberté, indiquant que le voyage sera entamé dans les semaines à venir.
Pour sa part, l’organisme féminin de l’alliance a lancé « un appel à toutes les femmes du monde qui refusent l’injustice et le despotisme, et veulent garder leurs empreintes sur les pages de l’histoire » pour rejoindre le bateau et le soutenir de toutes leurs forces.  «  Nous le déclarons haut et fort que nous sommes avec les  femmes de Gaza,  avec les veuves et les sinistrées, avec nos sœurs captives, avec toutes celles qui subissent l’oppression à chaque instant, et subissent les sévices sans cesse », déclare cette organisme dans un communiqué. 
Et de conclure : «  Nous allons venir vers vous, femmes de Gaza, en bateau, pour saluer votre patience et votre persévérance. Nous sommes des femmes comme vous et savons que veut dire le fait d’être une mère d’enfants affamés et sans vivres, et les épouses d’hommes malades sans l’espoir d’être guéri, et les filles de pères au chômage, dans une région enfermée ». 
Mis à part les bateaux de femmes, un deuxième bateau libanais baptisé du nom du célèbre caricaturiste palestinien, Naji Al-Ali,  et transportant des journalistes et des hommes de médias devrait également prendre la mer pour  Gaza.   

23/06/2010

 http://www.almanar.com.lb


2-5 L’espionnage israélien s’étend à l'ensemble du Moyen-Orient.  

Yitzhak Ben Yisrael, président de l’agence spatiale israélienne, a prétendu que "l’Iran ne peut plus transporter des produits prohibés sans que ceux-ci ne soient interceptés par Israël".  
Le journal israélien, Yediot Aharonot, a rapporté, par la voix d’experts israéliens, que "le satellite espion Ofek 9, lancé mardi (22 juin) par Israël, sera capable dans les prochains jours de transmettre des quatre coins du monde, et qu’il est doté de très grandes capacités, outre qu’il permet la diffusion d’informations secrètes relatives à ses activités d’espionnage".
Selon Yitzhak Ben Yisrael, "Ofek 9 porte le nombre de satellites à 10, chacun fait un tour autour de la terre pendant une heure et demie, puis c’est le satellite suivant qui prend le relais. Il n’y a ainsi aucun endroit au Moyen-Orient qui ne peut-être filmé en permanence".
Il a par ailleurs laissé entendre "qu’aucun pays ne peut effectuer des opérations secrètes au Moyen-Orient, et que l’Iran ne peut plus transporter des matériaux proscrits sans qu’il ne soit contrôlé".
Selon ses dires, "Ofek 9 est essentiellement installé au-dessus du Moyen-Orient et de l’hémisphère sud".
"Les données officielles évoquent la possibilité pour Ofek 9 de filmer des corps de
70 cm de long, mais sur le terrain, les capacités d’Ofek 9 sont nettement supérieures, allant même jusqu’à repérer des objets portés par des personnes".
Ofek 9 lancé mardi depuis la base de Palmachim", dans le sud d’Israël, est équipé d’une caméra radar, capable de filmer derrière les nuages et les réseaux.
Yitzhak Ben Yisrael a annoncé l’intention d’Israël de lancer l’année prochaine un autre satellite, à même de fournir des réponses sur le réacteur nucléaire iranien de Bouchehr, à travers une caméra ultra développée. Sept pays autonomes sont présents dans l’espace, Israël occupe la deuxième place après les Etats-Unis, a-t-il encore indiqué.

alquds.com

24/06/2010

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/lespionnage-israelien-setend-a-l-ensemble-du-moyen-orient/id-menu-957.html



3 Dossier

Ndlr :La publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage les analyses ou point de vue des auteurs, mais doit être vu comme information 

3-1 Tariq Ramadan: « Déconstruire le discours religieux et répondre par un discours politique ».

Lors de la conférence au Salon international du livre à Genève, Tariq Ramadan a abordé quelques enjeux du conflit israélo-palestinien : le rôle des Etats-Unis, la question religieuse, les divisions palestiniennes, la résistance et la solidarité…
Il y a quelques semaines, nous avons pu observer des tensions entre l’administration Obama et Benyamin Netanyahu sur les nouvelles colonisations à Jérusalem.

Est-ce un signe d’un divorce entre Tel Aviv et Washington ?
Toute la question portait sur les colonies de peuplement qui aujourd’hui sont une réalité à Jérusalem et qui continuent. Toute personne sait que les différents gouvernements israéliens ont joué, résolution après résolution, véto après véto (essentiellement américains), sur le temps qui passe, pour une politique du fait accompli : gagner du temps en parlant de paix, gagner du temps en parlant de dialogue et… sur le terrain, on voit que la solution de deux États est mise à mal par la stratégie israélienne, et c’est vrai aussi à Jérusalem.
Obama (malgré son discours du Caire) est allé devant un lobby israélien, l’AIPAC, à Washington, pour leur dire que Jérusalem était la capitale éternelle de l’Etat d’Israël. C’était donc une position qui était une carte blanche pour le gouvernement israélien.
Et Netanyahu devant le même AIPAC a dit « nous ne sommes pas en train de coloniser Jérusalem, c’est une terre qui nous appartient depuis 3000 ans ». Ce premier ministre justifie une action de colonisation par un argument strictement religieux. On nous présente un Etat démocratique et laïque, mais il prend comme argumentaire de sa colonisation un justificatif strictement religieux.
Cette polémique autour de la mosquée al-Aqsa voudrait pourtant nous faire croire qu’il s’agit vraiment d’un conflit entre juifs et musulmans…
On aurait dû entendre tous les Etats européens, tout comme l’administration américaine dénoncer ce discours scandaleux. Ils auraient dû rejeter ce discours religieux qui provient des plus extrémistes de l’échiquier israélien. Et rien n’a été dit ! On a simplement reconnu que le gouvernement de Netanyahu est soutenu par des extrémistes et que lui ne plie pas devant l’administration américaine… Mais derrière ceci et avant tout, ce que nous avons est un justificatif de la politique israélienne par des questions religieuses.
Raison pour laquelle il faut faire deux choses : déconstruire le discours religieux et répondre par un discours politique.
Il ne faut pas rentrer dans le jeu de l’acceptation au nom du discours religieux, mais en venir à une vraie question politique ; ne pas laisser un Premier ministre jouer, quand il veut sur le religieux, et quand il veut sur le politique.
Sur le politique, il dit c’est le terrorisme palestinien donc « je suis un politicien qui résiste à cela » ; et quand il n’a pas d’arguments, il passe de l’autre côté pour donner un discours essentialiste, religieux et alors nous ne savons plus sur quel pied danser parce que selon l’argumentaire, on passe de l’un à l’autre.
Déconstruire le religieux et se placer dans le politique.

Aujourd’hui, il faut mettre en évidence que Jérusalem n’appartient pas au peuple juif. Jérusalem doit être une capitale internationale qui appartient égalitairement à tous les citoyens du monde (juifs, chrétiens, musulmans et même aux humanistes, aux agnostiques, aux athées).
Souvent on entend des personnes de confession musulmane qui n’arrivent pas à traduire ce discours universaliste. Il n’a jamais été question de mettre les juifs à la mer en tant que juif ! Il est question de faire sortir les colons de la colonisation qu’ils sont en train de mener.
Il faut dire ceci : « Nous ne sommes absolument pas d’accord avec ce prétexte religieux » et mettre en évidence ce qui est en train de se passer et non cette rhétorique de « la terre nous appartient, nous la rachetons, nous y revenons », alors qu’il est prouvé que les Palestiniens arabes, chrétiens, juifs et musulmans, et même ceux qui n’ont pas de religion, qui sont maintenant en Israël, étaient déjà en Israël avant la création de l’Etat. Ce ne sont pas des gens qui ont colonisé une terre qui ne leur appartenaient pas. Beaucoup sont issus de conversion dans un sens ou dans l’autre. Et c’est cela qu’il faut relever : tout ce mythe qui est lié à ces 3000 ans est un discours qu’il faut aussi déconstruire.
Cette stratégie est-elle utilisé aussi pour Gaza ?
Ce qui est fait à Gaza, c’est exactement le même procédé médiatique : la politique du fait accompli silencieuse avec le mensonge entretenu. Mais Gaza n’a jamais été libérée. Cette espèce de mise en scène qui consistait à dire « nous nous retirons mais nous gardons les clés de toute la prison », c’est un mensonge fondamental.
Shimon Perez, prix Nobel de la paix, soutient tout ce qui s’est passé. Cet homme a soutenu l’intervention israélienne à Gaza, en janvier de l’année dernière. Il l’a soutenue et justifiée en disant « nous sommes les victimes ». C’est un discours politique victimaire inacceptable. C’est une honte de laisser encore une crédibilité à un président qui soutient le fait d’aller massacrer des civils à Gaza, tirer sur des bâtiments civils, sur des écoles, sur des hôpitaux. Le rapport Goldstone, était clair. Par exemple : des militaires israéliens ont avoué : « nous avons reçu l’ordre de tirer, lorsque nous rentrions dans une maison, de tirer dans la première chambre, la deuxième, jusqu’à ce qu’on trouve des gens dans la 3e chambre, si on les trouvait on tirait encore ». Ce sont des choses qui sont avérées, on n’a pas inventé ça. C’était pas une guerre, l’intervention à Gaza, c’était un massacre caractérisé d’une population qui n’avait pas les moyens de se défendre. Ce n’est pas une armée contre une armée. C’est une armée avec des moyens hypersophistiqués contre des gens qui n’avaient pas les moyens de se défendre !
On entend souvent dire pourtant que les Palestiniens sont armés, qu’ils envoient des roquettes depuis la bande de Gaza.
Quand on comprend cette stratégie israélienne du fait accompli avec ce qui s’est passé à Gaza, sur l’enfermement et de ce qui a été effectivement un massacre, eh bien il faut dire en premier lieu que la résistance est légitime. Cette résistance est la dignité d’un peuple et nous devons être du côté des résistants. MAIS être du côté des résistants, ce n’est pas épouser toute les positions des uns et des autres : on peut ne pas être d’accord avec l’opinion politique, on peut ne pas être d’accord avec les moyens. Je suis contre le fait de tuer des innocents. Mais sur quoi on est d’accord, c’est qu’on ne peut pas laisser faire.
De plus, les arguments de l’oppresseur sont nuls et non avenus. Il faut comprendre que la plus grande force de l’oppresseur, c’est de nous diviser sur les détails, et que nous ne sommes pas capables de devenir uni sur l’essentiel. Et uni sur l’essentiel, c’est le droit des Palestiniens à un Etat, l’arrêt de la colonisation lente.
L’Europe aide les Palestiniens en envoyant des convois humanitaires. Cela prouve-t-il que l’Union européenne souhaite aider Gaza ?
Il y a une répartition des rôles entre les Américains et les Européens. Pendant que les Américains bloquent le processus politique, les Européens le transforment en processus humanitaire. L’UE donne énormément aux Palestiniens, mais sur quel plan ? Sur le plan humanitaire. Pas de positionnement politique ; pas de politique étrangère européenne, pas d’alternatives. En fait, les seuls qui ont droit au chapitre sur le plan politique avec Israël et avec les Palestiniens, ce sont les USA. L’Europe s’aligne politiquement et ouvre une fenêtre humanitaire.
La question palestinienne n’est pas humanitaire, on ne la traite pas comme s’il s’agissait d’un affreux tremblement de terre, c’est une question politique. Bien sûr qu’il faut l’humanitaire mais il ne faut pas transformer la question politique en humanitaire. Il faut que l’humanitaire soit le complément d’un dispositif politique. Mais ne pas avoir de dispositif politique et ne faire que de l’humanitaire, c’est absolument un scandale.
Si on prend l’exemple d’Haïti, on entend dire que cette question est uniquement humanitaire. Mais c’est un peuple qu’on a affamé, c’est un peuple qui a été exploité, ce n’est pas uniquement humanitaire. Pourquoi le même tremblement avec la même magnitude au Japon fait quelques morts et en fait plus de 300.000 en Haïti ?

Il ne faut pas qu’on fasse de l’humanitaire un alibi. Ni en Haïti, ni au Tibet, ni en Palestine. Il faut que notre humanitaire soit conscient des vrais questionnements politiques qui sont les nôtres. Ca veut dire avoir une conscience citoyenne, une conscience européenne, être engagé.
Il y a de nombreux groupes qui défendent la cause palestinienne : des associations laïques, d’autres religieuses, musulmanes, ou même juives, des partis politiques. Mais souvent ils mènent des actions chacun de leur côté. Vous, vous dîtes qu’il faut s’unir pour défendre le droit des Palestiniens.
Les témoignages comme celui de Jean Charles Rielle (parlementaire suisse) et de tous ceux qui sont partis avec lui en Palestine doivent réveiller un dispositif qui soit une alliance beaucoup plus large que simplement une question religieuse, nationale ou même politique. La position du Parti socialiste suisse est beaucoup plus courageuse de ce qu’on a pu voir du PS français. Le PS français sur la question palestinienne, ce sont des lâches, des menteurs, des pro-sionistes. Alors qu’en Suisse même la ministre aujourd’hui en exercice qui a tenu en Europe le discours le plus courageux qui soit sur la question. Quand il y a des discours courageux, il faut les mettre en avant. Notre responsabilité, c’est de travailler ensemble, de ne pas se laisser diviser parce que sinon, c’est le début de la fin pour les Palestiniens.
Mais parmi les Palestiniens et l’autorité palestinienne, il y a des divisions, des conflits…
Concernant le Hamas, je vais vous étonner, je suis de ceux qui sont très critiques. J’étais contre leur présentation à ces élections. C’était une autorité sans pouvoir et un pouvoir sans autorité. C’était un piège parce que Israël et même les Etats-Unis savaient qu’ils avaient sur le terrain une représentation et qu’ils seraient élus car le Hamas faisait du travail social, parce qu’il n’y avait pas de corruption.

Mais cela a servi à diviser politiquement les autorités politiques. Il n’y aura pas d’avenir, si les Palestiniens ne se mettent pas d’accord.
Quand je suis allé aux Etats-Unis, j’ai répété : « vous ne pouvez pas continuer à parler avec les deux Palestine et nier ceux qui ont été élus par les « mauvais Palestiniens ». Avec une telle attitude, vous mettez un terme à tout processus de paix avant même de l’avoir commencé ! Vous avez décidé qui étaient les « bons » et la population Palestinienne a des problèmes avec ceux que vous dîtes « bons » parce que pour les Palestiniens, ce sont des corrompus. Pour eux, ils n’ont pas fait leur travail, ils ne sont pas légitimes ». Certains des conseillers d’Arafat, ou d’autres, sont des gens qui ont pris de l’argent et qui se sont construit des villas, tout le monde le savait.
Alors encore une fois il ne s’agit pas de nier, mais de mettre tout le monde autour d’une table et d’accepter de discuter avec tout le monde. Il y a eu des tentatives. Il y a un an, on était très près d’un accord entre les deux autorités. Et que s’est-il passé ? Cela a été torpillé. Pourquoi ? Parce qu’on ne discute pas. Il y a une vraie responsabilité palestinienne.
Mais, il faut comprendre qu’on est en train de diviser pour mieux régner et que c’est un jeu utilisé, et par les USA, et par les Européens. Toutes les tentatives ont été mises à mal par ce jeu. Donc c’est extrêmement difficile.
Alors on fait quoi ? On rencontre qui ?

On rencontre ceux qui ont été choisi à Washington ou à Bruxelles. On est dans un cercle vicieux qu’il faut briser. En disant deux choses : la résistance palestinienne doit s’unir, ne pas laisser les autorités politiques se diviser.
Mais ce qu’on voit aujourd’hui, c’est qu’Obama et Bruxelles ont une position de principe par rapport aux élus qui rend impossible l’unification de l’autorité. Et même s’il y avait un effort palestinien, je ne crois pas aujourd’hui qu’il serait soutenu, ni par les autorités européenne et étasunienne, ni même par beaucoup d’Etats arabes.
Les Etats arabes ? Pourtant, on entend souvent qu’Israël est un petit pays entouré de nombreux ennemis arabes.
En même temps qu’on dit tout cela sur les Etats-Unis, sur l’Europe, il faut dire et répéter que les plus grands traîtres à la cause palestinienne, ce sont les Etats arabes corrompus, ces dictateurs qui ont lâché les Palestiniens, au premier rang desquels l’Egypte qui a eu un rôle absolument horrible, innommable, en allant jusqu’à construire ce mur entre Gaza et l’Egypte et d’y trouver des légitimités, religieuses même.
La division palestinienne est instrumentalisée par beaucoup d’arabes pour rester passif et enfermer le peuple palestinien, ça va jusqu’à cette perversité là.
Si l’Union européenne ne fait rien, si les Etats-Unis protègent Israël, si l’Autorité palestinienne est divisée, que pouvons-nous faire à notre niveau ?
Une première chose : l’information, comme le fait Michel Collon. Faire vraiment un travail de décryptage, de déconstruction, c’est important. Sans ces informations très détaillées, on ne peut pas nourrir une conscience résistante. Les grands discours sur l’oppresseur israélien, c’est bien mais qu’est ce qu’on en fait ? Je pense que la conscientisation passe par l’information.
Ensuite, un mouvement global de résistance non violente. La résistance des Palestiniens c’est à eux de décider comment elle sera. Alors nous, ce qu’on fait : le BDS, le Boycott, le désinvestissement et les sanctions. Chacun d’entre nous doit savoir ce qu’on met dans notre assiette. Vous mangez peut-être quotidiennement des produits qui sont produits par des colons, par des gens qui oppressent. A un moment, il faut savoir ce qu’on met sur soi, où et quoi on va manger.
Ce sont les petits détails qui font les grandes consciences.
Des Palestiniens pratiquent aussi une résistance non violente, quels en sont les résultats ?
Cette initiative non-violente de la part du président palestinien actuel, qu’est-ce qu’on peut en dire ?

C’est extraordinaire en soi ! Mais il faut faire attention. Les Palestiniens ont réussi à montrer qu’ils étaient depuis très longtemps dans la résistance non violente, alors maintenant un président qui essaie de retrouver une légitimité internationale par un mot d’ordre, la non violence, c’est très beau ! Mais si on laisse les non violents se faire massacrer, à un moment donné il est normal de dire « mais vous vous moquez de nous ».
Moi, je serais pour que ces initiatives se perdurent, qu’on les soutienne, mais quand ils se sont mis autour de leurs maisons pour les protéger, les tanks israéliens ont avancé et tué des civils.
La non violence prônée dans les médias est le discours dominant. D’accord allez chanter « Peace and love » ! Mais il n y aura pas de résistance non violente palestinienne s’il n’y a pas de conscience internationale qui la porte, si il n’y a pas le travail d’info, notre engagement.
La non violence, dans les médias, c’est le slogan des hypocrites. N’oubliez jamais ce qu’il s’est passé à Srebrenica, en Bosnie, on leur avait dit « donnez vos armes, rendez tout ». Ils ont tout rendu et… 7000 personnes ont été exterminées. Alors si cela peut se faire à Srebrenica, avec 60 ans de démission de la communauté internationale en Palestine, je suis sûr que ça peut se passer encore et pire même… Donc, je n’irai pas proposer aux Palestiniens de rendre les armes quand on voit le degré d’hypocrisie au niveau international sur cette question.

TARIQ RAMADAN

26/06/10
*Transcription: Hugues pour Investig’Action

http://www.michelcollon.info/index.php?view=article&c...


3-2 Myriam Abraham : L’Armée Israélienne a Conçu Une «Nouvelle Doctrine» De Guerre pour Gaza: Nettoyage Ethnique.

Selon un article publié en « exclusivité » sur le quotidien d’extrême droite israélien en ligne, Jpost, l’armée israélienne aurait « tiré les leçons de l’Opération Plomb Durci et du Rapport Goldstone » et prévoit dans sa prochaine attaque de Gaza le nettoyage ethnique de villages entiers et de camps de réfugiés.  

L’armée israélienne ne manque décidément pas d’idées lorsqu’il s’agit de commettre des crimes de guerre et crimes contre l’humanité à Gaza.

Selon le Jpost qui se targue d’une exclusivité médiatique, l’armée israélienne a conçu de nouveaux plans pour évacuer des villages entiers et des camps de réfugiés de la Bande de Gaza situés en « zones de conflit ».
Etant donné l’étroitesse de
la Bande de Gaza cela implique automatiquement de prévoir le nettoyage ethnique de pratiquement toute la Bande. Bien entendu le Jpost se garde bien de parler de nettoyage ethnique.
Lors de l’Opération Plomb Durci fin 2008/début 2009, l’ armée israélienne avait largué des millions de prospectus sur un certain nombre de zones de
la Bande de Gaza qu’elle avait prévue d’envahir et passé plus de 250 000 appels téléphoniques sur des lignes fixes et de portables pour demander aux Palestiniens de quitter ces zones.
Pour aller où ?
L’Egypte avait d’ailleurs aussitôt fermé hermétiquement sa frontière avec Gaza craignant un afflux massif de réfugiés palestiniens.
Cette doctrine pour appuyer toute opération terrestre de l’armée israélienne explique comment ses forces terrestres doivent agir quand elles combattent dans des zones peuplées de civils. A l’origine de cette nouvelle doctrine :
Le Concepts and Doctrine Section du Commandement des forces terrestres de l’armée israélienne, et elle a été approuvée par le Maj Gl Sami Turgeman en charge du commandement central ouest des forces terrestres en début de mois.
C’est donc ce Maj Gl Turgeman qui sera responsable en cas d’attaque du nettoyage ethnique de certaines zones peuplées de civils palestiniens de
la Bande de Gaza.
Selon la nouvelle doctrine régissant les opérations des forces armées terrestres israéliennes dans
la Bande de Gaza, avant une invasion du camp de réfugiés de Jabalya lors d’une opération de grande envergure, par exemple, l’armée israélienne préviendra les habitants avant et leur donnera un certain temps pour partir.
Le Jpost précise d’ailleurs - « une nouveauté » - que l’armée entrera dans les zones à attaquer plus lentement pour permettre aux civils palestiniens de s’en aller.
Le Jpost oublie de mentionner par contre où ces réfugiés déjà réfugiés à Gaza depuis des décennies sont supposés s’enfuir.
En Egypte ?
Cette doctrine israélienne de nettoyage ethnique lors d’une opération militaire terrestre de grande envergure contre
la Bande de Gaza n’est pas nouvelle. C’est l’option privilégiée de l’extrême droite israélienne depuis des années inclus au sein de l’armée israélienne.
Israël rêve depuis des décennies de se débarrasser à l’occasion d’une importante opération militaire terrestre des 1.5 millions de Palestiniens de Gaza majoritairement des réfugiés et de provoquer leur fuite dans le désert en Egypte.
Le président égyptien Hosni Moubarak a accusé Israël ce mercredi de vouloir transférer la responsabilité des Palestiniens de Gaza à l’Egypte.
« Israël essaie de se dérober de sa responsabilité vis-à-vis de Gaza et de la transférer à l’Egypte ».
Israël en tant que puissance occupante à la responsabilité des Palestiniens de Gaza.
Il a également dit qu’Israël travaille à perpétuer les divisions entre Palestiniens dans le but de séparer Gaza de
la Cisjordanie occupée.

Myriam Abraham

Source de certaines informations l’ article du Jpost : “IDF draws up new Gaza war doctrine » YAAKOV KATZ - 06/23/2010 05:27
URL : http://www.jpost.com/Israel/Article.aspx?id=179244

Mercredi 23 Juin 2010


3-3 Manlio Dinucci : Transfert de munitions en Israël pour une possible attaque de l’Iran.
L’Arabie Saoudite ne permettrait pas aux bombardiers israéliens de traverser leur espace aérien pour frapper les sites nucléaires iraniens : c’est ce qu’a déclaré le prince Mohammed Bin Nawaf, envoyé de Riyadh à Londres, démentant la nouvelle donnée par le Times. L’alarme est donc stoppée ? Rien n’est moins sûr. Personne à Washington n’a démenti l’information, venant du Pentagone, que une attaque israélienne contre des sites nucléaires iraniens a été « planifiée en accord avec le département d’Etat états-unien », et qu’un autre corridor aérien est prévu, surtout pour l’attaque contre Bushehr, à travers la Jordanie, l’Irak et le Koweït. Mais au-delà des mots ce sont les faits qui démontrent que les préparatifs d’une possible attaque contre l’Iran s’intensifient.

Le ministre de la Défense Ehud Barak, en visite à Washington, a obtenu d’autres grosses fournitures militaires, en particulier des bombes Jdam de la société états-unienne Boeing. Ce sont des bombes à forte potentialité qui, avec l’ajout d’une nouvelle section de queue à guidage GPS, peuvent être lancées à plus de 60 kms de l’objectif sur lequel elles se dirigent automatiquement. Récemment elles ont aussi été dotées d’un système à direction laser, qui les rend encore plus précises. Elles ont été utilisées, écrit le journal israélien Haaretz, durant la deuxième guerre du Liban, en 2006, et dans l’opération Plomb durci à Gaza en 2008.

Barak a en outre demandé à Washington d’augmenter de 50 % les « dépôts d’urgence » que l’armée états-unienne a constitués en Israël en décembre dernier, sur décision de l’administration Obama. Comme le rapporte Haaretz, ces dépôts contiennent des missiles, bombes, munitions pour l’aviation, véhicules blindés et autres armements, qui sont catalogués au moment de leur arrivée pour assurer un « accès facile et rapide du côté israélien ». A coup sûr, même si ça n’est pas dit, une partie des armements destinés aux « dépôts d’urgence » arrive de Camp Darby, la base logistique de la US Army, (en Italie, entre Pise -aéroport civil et militaire, personnel exclusivement militaire dans la tour de contrôle- et Livourne, port marchand, NdT) : depuis longtemps déjà, d‘après le Global Security, la 31ème Escadre d’approvisionnement de la base est responsable aussi des dépôts situés en Israël, sorte de succursale de Camp Darby qui a approvisionné les forces israéliennes pour ses attaques contre le Liban et Gaza.

Parmi les munitions que les USA fournissent à Israël, se trouvent les « ogives lourdes pénétrantes », comme les Blu-117 d’une tonne, adaptées à l‘attaque contre les bunkers iraniens. Ces armes mêmes qui depuis des mois se sont accumulées dans la base états-unienne de Diego Garcia, dans l’Océan Indien, où ont été transférés les bombardiers B-2 capables de franchir les défenses anti-aériennes. Selon Dan Plesh, directeur du Centre d’études internationales de l’Université de Londres, « les bombardiers USA sont déjà prêts à détruire 10 000 objectifs en Iran en quelques heures ». Et, derrière ses déclarations lénifiantes, l’Arabie Saoudite est en train de potentialiser ses 150 chasseurs-bombardiers F-15 fournis par Boeing, avec les technologies les plus avancées qui les rendent plus efficaces dans les attaques nocturnes et pleinement inter opérationnelles avec les forces aériennes états-uniennes.

Manlio Dinucci,

19 juin
Traduction Marie-Ange Patrizio



Les commentaires sont fermés.