Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/08/2010

n° 444 - journal de l'Afghanistan - 07-08-10 - :Fin : - : Au-delà de la violence et de la non-violence : la Résistance comme culture.

n° 444 - journal de l'Afghanistan - 07-08-10 - :Fin : - : Au-delà de la violence et de la non-violence : la Résistance comme culture.



Aujourd'hui, face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Les médias occidentaux dans leur large majorité acceptent les versions de l'armée américaine et ferment les oreilles aux autres sources.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre!

Sa diffusion est un acte de résistance.



journal de l'Afghanistan

n° 444 - du 07-08-10

C.De Broeder & M.Lemaire



Avant propos

La guerre menée par le terrorisme contre ses adversaires déclarés est tout à fait invraisemblable.

Pour être crédible, cette histoire exigerait triplement et simultanément une excessive stupidité des terroristes, une incompétence extravagante des services policiers, et une folle irresponsabilité des médias. Cette invraisemblance est telle qu'il est impossible d'admettre que le terrorisme soit réellement ce qu'il prétend être’.

(MICHEL BOUNAN)

 

·                     Les médias occidentaux pro USA usent d’un terme générique- Al Qaida- Taliban - pour désigner tous les résistants .... idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes

Ps : Avant de vous lancer dans la lecture du journal, noter ceci: 'Al Qaïda'  & Al-Zarqaoui, Ben Laden Mollah Omar  = concept réducteur inventé par les Usa, pour désigner la résistance. Idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes

 



 Le "journal de l'Afghanistan" est  visible :

a) sur nos blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site :  www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

c) sur le site de Robert Bibeau :  : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html & http://boycottisraelinternational.com  

 

d) sur le site de eva R-sistons:    - http://no-war.over-blog.com/

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be 



Sommaire.

1 Analyse & déclaration

2 Politique

1) collaborateurs afghans

(suite au prochain N°)



1 Analyse & déclaration

a) Résistance  

L'intensité des combats a régulièrement augmenté depuis fin 2001, les résistants étant en mesure peu à peu de relancer leurs attaques contre les forces occidentales.

AFP

09-08

Les résistants séviront contre les informateurs de l’OTAN

Les résistants ont promis de punir les informateurs de l’OTAN dont les noms figurent dans les documents sur les opérations militaires en Afghanistan, publiés sur le site WikiLeaks, écrit vendredi le journal Daily Telegraph.

"Si ce sont des espions, nous savons comment les punir", a indiqué un porte-parole des résistants.

La publication par le site WikiLeaks de 75.000 documents militaires classés top-secret sur la guerre en Afghanistan (2004-2010) pourrait porter un coup d’arrêt au décloisonnement et au partage des informations entre les agences de renseignement américaines.

RIA Novosti

30 juillet 2010

http://www.armees.com/Afghanistan-les-résistantss-chatieront-les-informateurs-de-l-OTAN-journal,33667.html


b) Troupes d'occupation : Analyse & déclaration

USA & Coalition

13-07

143.000 soldats étrangers sont actuellement déployés en Afghanistan, dont environ 100.000 américains, près de neuf ans après l'invasion menée par les Etats-Unis.

Troupes privés : combien ?

AFP


Otan- Isaf 

Un partage des renseignements

L'Otan a commencé à mettre en place un projet favorisant le partage de renseignements entre les contingents étrangers en Afghanistan, ont indiqué jeudi des responsables de l'Alliance.

Le Réseau mission afghane fonctionne sur une liaison à haut débit incluant 63 sites en Afghanistan afin d'améliorer le partage d'informations opérationnelles et de bases de données, notamment pour mieux faire face à la menace des engins explosifs dissimulés en bord de route (IED) et accélérer les évacuations médicales. "Pour ceux qui sont déployés, cela signifie une information plus rapide et meilleure", a affirmé le général Leonardo di Marco, chef d'état-major en second des opérations de soutien de l'Otan.

http://www.lejdd.fr/International/Depeches/Afghanistan-Un-partage-des-renseignements-207694/

30-07

Plusieurs responsables américains et de l'Otan ont prévenu que l'arrivée de troupes supplémentaires ainsi qu'une offensive contre les résistants dans le sud du pays risquaient d'augmenter le nombre de victimes.

Les bombes artisanales, bon marché et faciles à dissimuler, constituent de loin la première cause de mortalité dans les rangs des quelque 150.000 forces internationales et des forces afghanes.

http://fr.news.yahoo.com/73/20100730/twl-afghanistan-six-soldats-amricains-tu-d79e08a_1.html



2 Les forces en présence

 Résistance

Des résistants attaquent une prison: 14 détenus libérés

"Vingt prisonniers se sont échappés mais nous en avons repris six et 14 courent toujours", a poursuivi le responsable Mohammad Faqir Askar.
  Quatre détenus ont été blessés dans l'explosion, a dit Mohammad Faqir Askar, ajoutant que l'établissement compte 400 prisonniers.

18/07/2010

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=146792&language=fr


Troupes Afghane

20-07

Les alliés ont prévu que l'armée afghane passe de 85.000 hommes en 2009 à 134.000 d'ici octobre 2011.

AP

Transferts au printemps 2011 ?

Les forces afghanes devraient être aptes à prendre en charge au printemps prochain plusieurs provinces dont la sécurité relève actuellement des forces occidentales, a déclaré jeudi un haut responsable britannique. Le calendrier poursuivi jusque-là par les autorités britanniques et par l'Otan était plus ambitieux, puisqu'il se fixait comme objectif de procéder aux premiers transferts de responsabilité dans le courant 2010.

"Notre attente est de voir une premier poignée de provinces transférées entre le sommet de l'Otan (ndlr, en novembre à Lisbonne) et le printemps prochain", a dit ce responsable s'exprimant sous couvert d'anonymat.

En avril dernier, les ministres des Affaires étrangères de l'Otan s'étaient entendus sur un calendrier plus resserré avec les premiers transferts de responsabilité dès 2010.

Avant sa défaite aux législatives de mai, le Premier ministre britannique, Gordon Brown, avait demandé pour sa part à ce que la sécurité dans cinq provinces au moins soit transférée aux forces afghanes d'ici la fin de l'année.

Le sommet de l'Otan à Lisbonne, ajoute ce responsable britannique, devrait permettre de fixer dans le détail les conditions et les critères de ces transferts. La sécurité en sera la principale composante, mais il faudra aussi un accord entre l'Otan et le pouvoir afghan sur la gouvernance et le respect de la loi.

La Grande-Bretagne, deuxième contributeur de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf), et d'autres contingents de la force sous commandement de l'Otan ont accéléré les programmes de formation des soldats de l'Armée nationale afghane (ANA), passage obligé pour que ces transferts soient possibles.

Mais la tâche est délicate, comme l'a montré la mort de trois soldats britanniques tués cette semaine par un soldat afghan.

 16/7


Troupes d'occupation 

USA

31-07

Envions 150 000 forces américaines et de l’Otan sont déployées dans le pays.

http://fr.euronews.net/2010/07/31/afghanistan-operation-prince-noir-dans-la-province-du-helmand/

Otan-Isaf

17-07

L'Isaf compte environ 140.000 hommes, originaires de 47 pays, dont 9.500 Britanniques, qui constituent le deuxième contingent derrière les Américains.

http://www.lepoint.fr/monde/afghanistan-quatre-soldats-britanniques-et-americains-tues-17-07-2010-1215786_24.php

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/07/27/97001-201007...


Grande Bretagne.

L'armée britannique dévoile son nouveau drone de combat.

Nb : Ndlr : La publication de l'article ne signifie nullement que la rédaction partage toutes les analyses des auteurs mais doit être vu comme information.

L'armée britannique a présenté à la presse ce mardi un prototype de son futur drone de combat, le Taranis, développé par BAE systems en collaboration avec plusieurs autres entreprises britanniques, dont Rolls Royce.

Cet avion sans pilote furtif pourra être équipé de bombes et de missiles, et devrait disposer d'une autonomie nettement supérieure aux modèles existant, lui permettant même d'attaquer des cibles "y compris sur d'autres continents", d'après le ministère de la défense.

Les premiers tests en vol sont prévus pour 2011. Le développement du prototype est estimé à 143 millions de livres (171 millions d'euros), pour "un million d'heures de travail environ", selon BAE systems.

Depuis plusieurs années, les drones jouent un rôle de plus en plus important dans la stratégie militaire britannique, notamment en Afghanistan. Jusqu'à présent, les forces britanniques disposent sur place de six drones Reaper, utilisés pour lancer une centaine de missiles depuis leur déploiement en 2008.

Les Etats-Unis utilisent également de plus en plus ces avions sans pilote, notamment pour mener des incursions dans les zones tribales du Pakistan.

Plusieurs critiques, au sein et en dehors de l'armée, soulignent que l'utilisation de ces armes pose des questions éthiques – l'opérateur au sol étant plus "distancié" du combat – et des problèmes logistiques, ces appareils nécessitant de vastes moyens pour leur entretien et leur préparation.

14.07

LEMONDE.FR |

 

13-07

Lashkar Gah, la capitale du Helmand, où sont stationnés quelque 9.000 membres de l'armée britannique participant à la Force internationale (Isaf).

AFP

18-07

Le Royaume-Uni compte 9.500 hommes au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) en Afghanistan et constitue le deuxième contingent derrière les Américains.

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=146793&language=fr


Italie

29-07

L’Italie dispose de 3300 militaires sur le sol afghan et assure, aussi, le commandement des forces étrangères de l'Ouest afghan, basé à Herat.

http://french.irib.ir/index.php/info/international/item/99203-deux-militaires-italiens-tues-en-afghanistan


Malaisie

1ers soldats en Afghanistan

15/07/

La Malaisie va commencer aujourd'hui à déployer un premier contingent de soldats, spécialisés dans l'aide médicale, en Afghanistan. Cette décision témoigne du resserrement de ses liens avec les Etats-Unis.(…)
Les soldats Malaisiens vont rejoindre une unité médicale néo-zélandaise dans la province de Bamiyan dans le centre du pays, a indiqué le porte-parole du ministère de la Défense, Salawati Yahaya, à l'AFP.
Le contingent comprendra quarante militaires, dont les douze premiers devaient partir aujourd'hui et le reste en septembre.
Il sera déployé à la demande du gouvernement afghan pour "apporter une aide médicale et dentaire à la population locale", a précisé le porte-parole.

Cet engagement témoigne du réchauffement des relations entre les Etats-Unis et
la Malaisie, pays à majorité musulmane.
En avril, le Premier ministre Najib Razak et le président Barack Obama avaient annoncé leur volonté de renforcer les relations bilatérales, notamment sur les questions de sécurité.
M. Najib avait indiqué que son pays était également disposé à participer à la formation de la police, de l'armée et de l'administration afghane.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/07/15/97001-20100715FILWWW00248-malaisie-1ers-soldats-en-afghanistan.php 


Pays Bas

Retrait des Pays-Bas, premier gros contingent à partir.

Les soldats néerlandais ont passé dimanche le relais aux forces américaines et australiennes pour le contrôle de la province de l'Uruzgan après quatre ans de mission.

Ce départ marque le début du retrait d'Afghanistan des gros pays pourvoyeurs de troupes.

Présents en Afghanistan depuis le 1er août 2006, les Pays-Bas ont déployé quelque 1950 soldats au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF), principalement dans l'Uruzgan, une province du sud du pays où les résistants sont très présents. Au total, 24 soldats néerlandais sont morts en quatre ans dans le cadre des opérations militaires.

L'OTAN souhaitait une prolongation d'un an, jusqu'en août 2011, de leur mission.

Mais des divergences ont provoqué le 20 février la chute du gouvernement et le non-renouvellement de la mission des soldats.

Approche saluée

"Nous avons obtenu des résultats évidents dont les Pays-Bas peuvent être fiers", avait assuré la semaine dernière le général Peter van Uhm, commandant en chef des forces armées néerlandaises.

Depuis le début de la mission, qui a coûté 1,4 milliard d'euros au gouvernement néerlandais, le nombre d'ONG présentes dans cette province est passé de 6 à 50 tandis que le nombre d'écoles a doublé pour atteindre 179.

Départs en vue

Le contingent néerlandais est le premier des gros pays pourvoyeurs de troupes de la Force de l'OTAN à quitter le pays près de neuf ans après la chute des résistantss.

Le contingent canadien partira en 2011. Et le président américain Barack Obama a fixé à juillet 2011 le début du retrait des troupes américaines qui composent les deux-tiers de la présence internationale (plus de 140'000 soldats étrangers). Le premier ministre britannique David Cameron a évoqué récemment la possibilité de rapatrier une partie des forces à l'été 2011.

L'objectif des forces de l'OTAN, qui combattent une insurrection en plein développement sur pratiquement tout le pays, serait de passer le relais aux forces afghanes de sécurité d'ici fin 2014.(…)

01 août 20
http://www.romandie.com/infos/ats/display.asp?page=20100801161601000172019048164_brf041.xml&associate=phf0016


Suède

Renforts de la Suède ?

Le gouvernement suédois de centre-droit a annoncé aujourd'hui avoir l'intention de prolonger le mandat des quelque 500 soldats suédois en Afghanistan et est ouvert à l'envoi de renforts en cas de besoin s'il remporte les élections du 19 septembre.
"L'alliance (gouvernementale) veut prolonger le mandat des forces suédoises et est ouverte à une augmentation de la contribution militaire si la situation l'exige", indique le ministre suédois de
la Défense, Sten Tolgfors (conservateur), dans une tribune publiée par le quotidien Dagens Nyheter. "Nous voyons la participation dans les missions internationales de gestion de crise sous mandat populaire clair comme une expression de la solidarité et de la responsabilité de la Suède dans le monde", écrit-il dans un texte cosigné par les responsables des questions de défense des trois autres partis au pouvoir.
Une des premières décisions que doit prendre le nouveau Parlement qui sera issu des élections législatives du 19 septembre sera de décider s'il prolonge ou non le mandat des troupes suédoises en Afghanistan, constitué actuellement d'un bataillon de 500 soldats stationné dans le nord.
La Suède, non membre de l'Otan et officiellement neutre, participe à la force internationale ISAF sous le commandement de l'Otan en Afghanistan depuis début 2002. Divisée sur la question de l'Afghanistan, la coalition gauche-écologistes menée par les sociaux-démocrates n'a pas encore annoncé ses intentions en cas de victoire électorale.

AFP
02/08/2010 
 



2 Politique

a) Les collaborateurs afghans

Karzai

Karzaï accuse l'Otan d'avoir tué 52 «civils innocents»

Hamid Karzaï ne mâche pas ses mots. Le président afghan a accusé lundi les forces internationales d'avoir attaqué à la roquette et tué 52 «civils innocents» dans le sud de l'Afghanistan.

«Des missiles à guidage précis»

Selon une enquête des services secrets afghans (NDS), une maison dans le district de Sangin, dans la province du Helmand, a été touchée vendredi «par une roquette, tirée par les troupes de l'Otan».
L'amiral Greg Smith affirme de son côté que des unités de l'Otan et de l'armée afghane ont essuyé des tirs de mitrailleuses lourdes et de lance-roquettes (RPG). «La force conjointe a répondu par des attaques d'hélicoptères et de missiles à guidage précis contre les insurgés», souligne le responsable
militaire. «Les forces de la coalition ont tué six insurgés, dont un commandant résistants, selon un rapport vérifié sur le terrain et par des sources des renseignements», affirme l'amiral.

«Les hélicoptères ont commencé à tirer»

Samedi, deux habitants interrogés par un journaliste de l'AFP à l'hôpital de Kandahar, dans la province voisine, avaient affirmé qu'une quarantaine de civils pourraient avoir été tués et blessés la veille et que les roquettes avaient été tirées par des hélicoptères des forces internationales.
Selon les deux témoins, des habitants avaient quitté leur village sous la pression de résistantss assurant qu'une attaque de l'Otan était imminente. Les habitants avaient alors trouvé refuge dans un village voisin, qui a été bombardé par l'Otan, selon eux. Abdul Ghafar, 45 ans, a déclaré avoir perdu «deux filles, un fils et deux soeurs» dans l'attaque.
Avec six autres familles, ils avaient fui leur village et s'étaient réfugiés à
500 m, dans le village de Regey. Vers 16h30, «les hélicoptères ont commencé à tirer sur une maison et tué quasiment tout le monde à l'intérieur», a-t-il affirmé. Les civils sont les premières victimes du conflit en Afghanistan, .
26.07.

http://www.20minutes.fr/article/586437/Monde-Afghanistan-...

30-07

M. Karzaï a demandé à ses ministres d'examiner les 90.000 et quelque documents classés secret-défense qu'a publiés dimanche le site WikiLeaks. Il s'est dit particulièrement intéressé par ceux qui font référence aux victimes civiles. La publication de fichiers mentionnant des Afghans qui ont travaillé avec la force de l'OTAN (ISAF) est choquante et irresponsable, a-t-il accusé, car pour les personnes concernées, "leurs vies seront en danger désormais".

Karzaï a ajouté que son gouvernement était en contact avec ceux d'entre les Résistants qui voulaient se désarmer, rompre avec les terroristes et reconnaître la constitution et le gouvernement afghans.

http://french.irib.ir/

 

Karzaï accuse les Etats-Unis d'ingérence, et menace de rejoindre les résistants

Le président afghan Hamid Karzaï s'en est pris aux occidentaux pour la seconde fois en une semaine, accusant les Etats-Unis d'ingérence, c'est ce qu'a rapporté dimanche le Wall Street Journal.  
Au cours d'une réunion privée avec quelque 70 parlementaires afghans samedi, M. Karzaï a également averti que l'insurrection des Talibans pourrait devenir un mouvement de résistance légitime si les étrangers continuaient de se mêler des affaires afghanes, toujours selon le quotidien qui cite des participants à cette rencontre. 
Au cours de ces discussions, Hamid Karzaï, a déclaré qu'il serait contraint de rejoindre lui-même l'insurrection si le parlement ne le soutenait pas dans sa volonté de prendre le contrôle d'un organisme chargé de superviser le processus électoral.
Jeudi, M. Karzaï avait accusé les Occidentaux d'être les responsables des fraudes lors des dernières élections présidentielles et provinciales.

Lundi 5 Avril 2010

http://www.almanar.com.lb/


Les grandes manœuvres

28 résistants présumés relâchés

Vingt-huit résistants présumés ont été relâchés par les autorités afghanes dans le cadre du plan de réconciliation proposé par le chef de l'Etat, Hamid Karzaï, annonce lundi la présidence.

Quatorze résistants détenus dans des prisons afghanes et américaines avaient déjà été libérés il y a un mois, peu après l'assemblée traditionnelle ou "jirga" convoquée pour l'adoption formelle de ce plan. La présidence afghane annonce en outre la libération prochaine de 45 autres détenus après révision de leur cas.

Le plan de Karzaï propose entre autres de reverser les miliciens islamistes de rang subalterne dans l'armée et la police, de rayer certains dirigeants résistants de la "liste noire" de l'Onu et de demander l'asile pour d'autres dans des pays musulmans d'où ils pourraient entamer des négociations en bonne et due forme avec Kaboul.

http://www.lejdd.fr/International/Asie/Depeches/Afghanistan-28-résistantss-presumes-relaches-206977/ 


Sur le terrain

30/07

Hamed Karzaï, a déclaré que les alliés avaient les capacités d'attaquer les bases des résistants au Pakistan, tout en remettant en cause leur volonté de le faire. 

La guerre ne se fait pas dans les villages ou les maisons d'Afghanistan, mais dans les sanctuaires, les sources de financement ou d'entraînement, et ils se trouvent hors de l'Afghanistan", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Kaboul.

http://french.irib.ir/


Pays corrompu cherche …

Conférence des donateurs.

La conférence des donateurs, à laquelle doit participer mardi la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, constitue la suite de celle organisée à Londres en janvier. Selon des diplomates occidentaux, le président Hamid Karzaï doit y présenter un calendrier de montée en puissance de l'armée et de la police pour permettre en principe un retrait des troupes étrangères d'ici à la fin 2014.

19.07.

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2010/07/19/l... 


Politique intérieure & extérieure

17-07

Une conférence doit s'ouvrir mardi à Kaboul.

La sécurité était renforcée dans la capitale en vue de cet rencontre, à laquelle sont attendus les responsables de l'Alliance, de l'ONU et des dirigeants de premier plan, dont la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

Au cours de cette conférence, le gouvernement de Kaboul devrait présenter ses projets pour l'amélioration de la sécurité, la réintégration des résistants dans la société et la lutte contre la corruption.

AP

20-07

Ouverture dans la matinée d’une grande conférence rassemblant les autorités afghanes et des représentants et ministres des Affaires étrangères de plus de 60 pays donateurs.
Au cours de cette réunion, Kaboul et ses partenaires internationaux doivent s'accorder sur les priorités de développement du pays, déchiré par presque neuf ans de guerre. Décrite comme la plus grande rencontre internationale jamais organisée dans la capitale afghane, elle se déroule sous très haute sécurité, des soldats afghans et de l'Otan ayant été mobilisés pour éviter toute attaque des résistants, dont la rébellion n'a cessé de se renforcer depuis quatre ans.

AFP



10-2 Provinces Afghanes

Carte cliquer dans l'image : http://en.wikipedia.org/wiki/Image:AfghanistanNumbered.png 

 

AfghanistanNumbered.png‎ (181KB, MIME type: image/png 



Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

  • " Déclaration Universelle des Droits de l'Homme  - Article 19

 

Les commentaires sont fermés.