Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/08/2010

n°51- journal d'Iran - 21-07 au 10-08 - : Suite - : Des ex-CIA mettent en garde Obama: Israël pourrait bombarder l’Iran ce Mois -ci !

n°51- journal d'Iran - 21-07 au 10-08 - : Suite  - : Des ex-CIA mettent en garde Obama: Israël pourrait bombarder l’Iran ce Mois -ci !



journal d'Iran   n°51 du 21-07 au 10-08

C.De Broeder & M.Lemaire



 Le "Journal d'Iran" est  visible  sur les blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site de Eva Resis      :  no-war.over-blog.com

c) Et sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire :

Politique internationale

1 Politique d'Iran

 

 



Politique internationale

1 Politique d'Iran

Les dires d'Ahmadinejad

Un nouveau scénario visant à enclencher une guerre psychologique.

Les États-Unis et le régime sioniste ourdissent un nouveau scénario visant à enclencher une guerre psychologique contre l'Iran, a estimé le président Ahmadinejad, regrettant que son homologue russe Dimitri Medvedev leur ait emboîté le pas.
Mahmoud Ahmadinejad a souligné que les ennemis de l'Iran ont décidé d'attaquer à l'aide du régime sioniste un ou deux pays de la région qui sont nos mis pour susciter un climat de terreur et intimider l'Iran.

24/07/2010  
 http://www2.irna.ir/fr/news/view/line-97/1007246445132211.htm

 

Ahmadinejad déplore que son homologue russe soit devenu "le porte-parole" des "ennemis" de l'Iran.
Le président Mahmoud Ahmadinejad s'en est pris à Dimitri Medvedev, déplorant que son homologue russe soit devenu "le porte-parole" des "ennemis" de l'Iran.
"Lors d'une réunion avec ses ambassadeurs, Dimitri Medvedev] a dit que [...] l'Iran se dirigeait vers la bombe" atomique, a affirmé Mahmoud Ahmadinejad dans un discours prononcé vendredi à Téhéran, "nous regrettons que Medvedev soit devenu le porte-parole du projet des ennemis de l'Iran", a-t-il poursuivi.
"La Russie est un grand pays [...] ami et nous voulons renforcer cette relation amicale, mais vous devez savoir que les remarques de Medvedev servent la propagande que les Etats-Unis vont mettre en place", a estimé Mahmoud Ahmadinejad.
Le Président iranien a évoqué la volonté de l'Iran de préserver et renforcer ses relations avec la Russie tout en rappelant les progrès scientifiques de l'Iran.

24/07/2010  
 http://www2.irna.ir/fr/news/view/line-97/1007246445132211.htm

Les Européens veulent imposer de nouvelles sanctions

Le président Mahmoud Ahmadinejad a mis en garde dimanche les pays de l'Union européenne contre l'adoption prévue lundi de nouvelles sanctions contre l'Iran, en affirmant que Téhéran réagira "avec fermeté" contre toute action hostile.

"Les Européens veulent imposer de nouvelles sanctions allant au-delà de celles adoptées par les Nations unies. Je voudrais leur dire que nous n'accueillons pas favorablement toute tension ou nouvelle résolution, nous voulons des relations logiques et amicales", a déclaré Ahmadinejad, selon la télévision iranienne de langue anglaise Press-TV. "Je dois dire que quiconque adoptant des mesures contre la nation iranienne doit savoir que l'Iran réagira avec fermeté face à de tels actes", a-t-il ajouté.

Mahmoud Ahmadinejad a également dénoncé la "guerre psychologique" menée contre l'Iran par les Etats-Unis et leurs alliés, affirmant que l'Iran "coupera la main des ennemis". "Quiconque participe au scénario des Etats-Unis (contre l'Iran) sera considéré comme un pays hostile. L'Iran donnera une réponse ferme à toute menace", a-t-il insisté.

Les pays de l'Union européenne sont parvenus jeudi à un accord sur le contenu de sanctions renforcées contre l'Iran, visant notamment son secteur énergétique, en raison du programme nucléaire controversé de Téhéran, suspecté de vouloir se doter de l'arme atomique.

Ces nouvelles sanctions doivent être approuvées lundi à Bruxelles par les ministres des affaires étrangères de l'Union européenne.

LEMONDE.FR

25.07.10 |
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2010/07/25/l-iran-met-en-garde-l-ue-contre-de-nouvelles-sanctions_1391976_3218.html

 

Washington cherche à atteindre un double objectif.

M. Ahmadinejad a affirmé que les Etats-Unis cherchaient à atteindre un double objectif par l'intermédiaire de ces deux guerres. "Tout d'abord, ils veulent entraver le développement et l'essor iranien, puisqu'ils s'opposent à notre croissance. Ensuite, ils veulent protéger le régime sioniste, qui a conduit à une impasse et qui pense s'en sortir grâce à une confrontation militaire" a-t-il assuré.

M. Ahmadinejad a plusieurs fois lancé des attaques(en paroles) contre Israël, qui, de son côté, n'a jamais exclu d'intervenir militairement pour stopper le programme nucléaire iranien, objet de tensions avec les grandes puissances.

27.07.
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2010/07/27/selon-ahmadinejad-washington-chercherait-a-declencher-deux-guerres_1392465_3218.html

 

"L'Iran ne reculera pas d'un iota son programme nucléaire".  

Le président Ahmadinejad a souligné que l'Iran ne reculera pas d'un iota, quant à son programme nucléaire. Lors d’une interview avec Press TV, aujourd'hui, mardi, Ahmadinejad a précisé que tout pouvait se faire, sur la base de l'amitié et de la paix, et que tous pouvaient en profiter.

Le président iranien a signalé que les Occidentaux ne pouvaient pas faire reculer l'Iran et que, pour cette raison, ils tentent, par une campagne de désinformation, de faire croire que l'Iran a reculé, par rapport à son programme nucléaire.

Ahmadinejad a réitéré que la Déclaration de Téhéran avait un cadre logique, légal et équitable, mais que Washington épaulé par Londres et certains pays, au lieu de répondre positivement à cette décision de l'Iran, a procédé à l'adoption de la résolution anti-iranienne 1.929, au Conseil de sécurité.

27/07/2010

Frenchirib

 

Achèver la nationalisation du pétrole.

Le président Mahmoud Ahmadinejad a appelé les responsables de l'industrie pétrolière iranienne à achever la nationalisation de ce secteur dont le processus a débuté en 1950.

Il a considéré que la nationalisation de l’industrie pétrolière iranienne sera complété quand l’ensemble du processus de l’extraction jusqu’ à la transformation des produits à valeur ajoutée issus du pétrole sera réalisé en Iran.
S'exprimant lundi lors d'une cérémonie qui s'est tenue à Téhéran en présence des hauts responsables de l'industrie pétrolière du pays, il a souligné qu’«aujourd'hui, nous sommes certains de notre capacité de fabrication de tout ce qui est nécessaire à l'industrie pétrolière du pays" ajoutant que nous espérons d’ici quelques années pouvoir annoncer que la République Islamique d’Iran répond à la totalité des besoins nécessaires a cette industrie.
«Chaque réalisation faite par des Iraniens dans l’industrie pétrolière et gazière apportera le bonheur aux nations en quête de justice qui célèbrent les réussites iraniennes", a poursuivi M. Ahmadinejad.

Il a en outre déclaré que les efforts de l'Iran dans ce domaine visent à éliminer les mécanismes injustes qui persistent dans les rouages du pouvoir de l'économie mondiale et d'assurer ainsi dans le monde l’avènement d’une justice véritable.

Téhéran.Irna.

02 Août 2010 

http://www2.irna.ir/fr/news/view/line-89/1008020033123132.htm

 

Les Sionistes sont les pires criminels de l'histoire.   -

De même, s'agissant de la présence des forces étrangères, en Afghanistan, Mahmoud Ahmadinejad a déclaré que les étrangers commettaient les crimes les plus abominables, à l'encontre de la population afghane.

Au sujet des expéditions américaines, en Irak, le président a indiqué que l'objectif en était de dominer le Moyen-Orient.

07/08/2010

IRIB

http://french.irib.ir/index.php/info/politique/item/99697-les-sionistes-sont-les-pires-criminels-de-lhistoire-ahmadinejad


Les grandes manœuvres  

Les responsables iraniens balaient les affirmations des USA sur un plan d'attaque de l'Iran.

Les responsables iraniens ont répondu aux déclarations du chef d'Etat major interarmées américain selon lesquelles un plan d'attaque contre l'Iran était prêt.

"En cas d'attaque contre l'Iran, leur destinée sera pire que leur pitoyable destin en Irak et en Afghanistan", a affirmé le ministre des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki, cité par l'agence Isna.
M. Mottaki a déclaré espérer que le bon sens l'emporte à Washington. "Ils ont dit qu'ils allaient aller (combattre) dans certains endroits, et ils y sont allés", a-t-il ajouté. "Mais nous avons vu ce qui leur est arrivé (dans ces endroits). Nous pensons qu'il y a encore des personnes rationnelles en Amérique (...) qui ne vont pas mettre en vente la dignité américaine".  
Les affirmations de l'amiral Mullen "ne sont pas dignes d'intérêt", avait auparavant réagi devant la presse le porte-parole de la Diplomatie iranienne, Ramin Mehmanparast.  
"Nous pensons que (les menaces des Etats-Unis) découlent de (leurs) défaites successives dans la région et de leur aventurisme militaire qui a mené à la mort de citoyens innocents et de leurs propres soldats", a-t-il ajouté.  
Dans un communiqué repris par l'agence officielle Irna, le ministre de la Défense Ahmad Vahidi a pour sa part jugé "fascistes" les commentaires de l'amiral Mullen.
"De telles remarques sont en contradiction avec le fait qu'ils assurent vouloir le dialogue et la paix", a-t-il déclaré.  
"Elles montrent qu'ils sont incapables de s'opposer à la volonté de l'Iran. Avoir des plans pour attaquer une nation indépendante au troisième millénaire, c'est une nette violation de la charte des Nations unies", a-t-il poursuivi.
 Rappelons que l'amiral Michael Mullen avait déclaré dimanche qu'un plan d'attaque des Etats-Unis contre l'Iran était prêt au cas où Téhéran se doterait de l'arme nucléaire, mais qu'il était "extrêmement préoccupé" par les conséquences que pourrait avoir une telle offensive.

03/08/2010

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=148868&language=fr

 

Les "bruits" autour d'une attaque israélienne contre l'Iran est "un signe de la peur de l'ennemi".

 L'Iran mettra Tel-Aviv à feu en cas d'attaque israélienne contre la République islamique, c'est ce qu'a averti l'ambassadeur iranien auprès de l'ONU, cité dimanche dans la presse locale.
 "Si le régime sioniste commet la moindre agression contre le territoire iranien, nous monterons au front et mettrons Tel-Aviv à feu", a précisé Mohammad Khazai, dans la ville de Kashmar dans le nord-est de l'Iran, selon le quotidien gouvernemental Farhang-e Ashti.
M. Khazai a souligné que les "bruits" autour d'une attaque israélienne contre la République islamique d'Iran étaient "un signe de la peur de l'ennemi".

01/08/2010

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=148648&language=fr

 

Echange du combustible: "signaux positifs" du groupe de Vienne

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, a affirmé que son pays percevait des "signaux positifs" de la part des membres du groupe de Vienne (Etats-Unis, Russie, France) pour les négociations à propos de l'échange de combustible.
"Il y a une sorte d'expression de disponibilité" de la part des membres du groupe de Vienne pour commencer des négociations, a précisé M. Mottaki lors d'une interview diffusée tard dimanche soir par la chaîne de télévision iranienne en arabe Al-Alam.   
"Nous pouvons évaluer cela comme étant des signaux positifs de la volonté politique du groupe de Vienne", a-t-il ajouté.  
Le ministre a en outre indiqué que le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, "cherchait à organiser une rencontre sur la base de la lettre de l'Iran à propos de l'échange du combustible pour le réacteur de recherche de Téhéran".
L'Iran a remis le 26 juillet sa réponse aux interrogations du groupe de Vienne sur la proposition d'échange de combustible nucléaire faite par le Brésil, la Turquie et la République islamique.
Le groupe de Vienne avait soulevé un certain nombre de questions concernant cette proposition faite le 17 mai, appelée Déclaration de Téhéran.
L'Iran avait proposé le 17 mai aux grandes puissances, dans le cadre d'un accord avec le Brésil et la Turquie, d'échanger en territoire turc 1.200 kilos de son uranium faiblement enrichi (3,5%) contre 120 kilos de combustible enrichi à 20% destiné au réacteur de recherche médicale de Téhéran.
Cette initiative a été ignorée par les grandes puissances, qui ont voté le 9 juin un quatrième volet de sanctions contre Téhéran.

02/08/2010

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=148723&language=fr


Politique intérieure & extérieure

Politique intérieure

Le Parlement adopte un texte contre les inspections de bateaux et d'avions

Le Parlement iranien a adopté mardi un texte législatif autorisant les représailles contre des pays qui inspectent des avions et des bateaux iraniens dans le cadre des sanctions votées par le Conseil de sécurité de l'ONU.

La séance a été diffusée en direct par la radio d'Etat iranienne. Le texte fait suite à la quatrième série de sanctions votées en juin dernier par le Conseil de sécurité des Nations unies en raison du programme nucléaire controversé de l'Iran.

Ces dernières dispositions autorisent les inspections internationales des cargaisons iraniennes suspectes acheminées par avion et par bateau.

Les sanctions ont été décidées à la suite du refus de l'Iran de mettre un terme à ses activités d'enrichissement d'uranium. Les pays occidentaux soupçonnent Téhéran de vouloir se doter de l'arme nucléaire, ce que démentent les autorités iraniennes.

20 juillet,

AP

 

L'Iran prêt à des discussions sans condition sur le nucléaire.

L'Iran est prêt à reprendre sans attendre des négociations sur un échange de combustible nucléaire, a déclaré lundi son représentant auprès de l'AIEA, Ali Asghar Soltanieh, cité par l'agence de presse Irna.

Iran, Turquie et Brésil ont annoncé en mai un accord aux termes duquel Téhéran acceptait de transférer à l'étranger une partie de son uranium en échange de combustible destiné à un réacteur à usage médical, à Téhéran. Cet accord n'a pas empêché, ces deux derniers mois, l'adoption de sanctions plus dures par les Nations unies, l'Union européenne et les Etats-Unis.

Evoquant une lettre que l'Iran a remise à l'Agence internationale de l'énergie atomique sur le projet d'échange de combustible, Soltanieh a déclaré: "Le message clair et net de cette missive est que l'Iran est absolument prêt, sans aucune condition, à engager des négociations sur le combustible destiné au réacteur de Téhéran".

En Turquie, le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a déclaré de même, dimanche, que l'Iran se disait prêt à engager des discussions sur son programme nucléaire avec l'Union européenne. Davugoblu s'est exprimé après un déjeuner avec ses homologues iranien et brésilien, Manouchehr Mottaki et Celso Amorim.

Lundi 26 juillet,

http://fr.news.yahoo.com/4/20100726/twl-iran-nucleaire-pourparlers-38cfb6d_1.html

 

Envolée de la Bourse de Téhéran.

Le principal indice de la Bourse de Téhéran a battu un record historique en atteignant lundi 16.058 points, en hausse de 1.000 points en deux semaines malgré les sanctions économiques imposées à l'Iran par les grandes puissances, ont rapporté les médias iraniens.
   "L'indice a augmenté de 188 points par rapport à hier et a atteint 16.058 points ce qui représente un record historique depuis la création de la Bourse de Téhéran il y a 43 ans", a indiqué l'agence Isna.  
L'indice de la Bourse de Téhéran était à 12.537 points à la fin de l'année iranienne le 20 mars.  
L'envolée de la Bourse de Téhéran, qui a pris près de 30% en quatre mois, est intervenue alors que l'ONU a renforcé les sanctions économiques internationales contre l'Iran en raison de son programme nucléaire controversé.
   Elle s'est accélérée après l'annonce de sanctions unilatérales américaines et européennes visant le secteur énergétique (pétrole, gaz, pétrochimie) mais aussi le système bancaire et le commerce extérieur de l'Iran à travers les transports maritimes et aériens du pays.  
Ces dernières semaines, le gouvernement a également vendu en bourse 18% des parts des deux principaux constructeurs automobiles du pays (Iran-Khodro et Saïpa), pour respectivement 430 millions de dollars et 1,5 milliard de dollars.
   La privatisation à travers la bourse de grandes sociétés d'Etat, comme Iran-Khodro et Saïpa, joue un rôle direct dans la hausse de l'indice.
   Selon les médias iraniens, la hausse de la bourse est également due à une baisse des taux d'intérêt bancaires et à une récession dans le secteur de la construction, intervenus ces derniers mois, ce qui a dirigé les liquidités vers la bourse.
   Le gouvernement a limité à 14% les taux d'intérêt bancaires sur un an.
   Quelque 330 sociétés iraniennes sont listées à la Bourse de Téhéran, pour une capitalisation totale officiellement estimée à plus de 75 milliards de dollars.
   "Le volume des échanges se situe entre 45 et 50 millions de dollars", a déclaré Mohammad Reza Rahbar, vice-président de la Bourse, cité par le quotidien économique Donaye Eghtessad.
   "Nous avons pris des mesures pour plus de transparence afin d'augmenter la confiance des gens. Je suis optimiste sur la poursuite de la hausse de la bourse", a-t-il ajouté.

02/08/2010   

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=148802&language=fr


Politique extérieure

Le président du parlement iranien, présent à Genève pour la Conférence mondiale des présidents de parlements organisée par l'Union interparlementaire, s'est par ailleurs insurgé contre les nouvelles sanctions décidées contre l'Iran par le Conseil de sécurité de l'ONU en juin. Il a prévenu que Téhéran, prendrait des mesures de rétorsions en cas d'inspections de bateaux ou d'avions. "Si un avion ou bateau iranien est inspecté par un autre pays, il doit s'attendre à ce que nous prenions des contre-mesures ou des mesures similaires à leur encontre", a-t-il expliqué.

 22/07/2010

http://french.irib.ir/

 

Larijani prône un renforcement des relations entre Téhéran et Riyad.  

Le président du parlement iranien, a insisté sur la nécessite de renforcer les relations entre l'Iran et l'Arabie saoudite, soulignant que les ennemis de l'Islam, dont "Israël" à leur tête, redoute tout rapprochement dans les relations entre les pays islamiques, et notamment entre l'Iran et l'Arabie. 
Qualifiant l'Arabie saoudite de pays influent dans la région et dans le monde arabe et islamique, M.Larijani a indiqué que l'essor des relations entre Téhéran-Riyad est dans l'intérêt des deux pays ainsi que de tous les pays islamiques.
Larijani a en outre regretté la mal compréhension entre Téhéran et Riyad, tout en espérant un renforcement dans les relations basé sur la compréhension et la bonne intention.  
"Les développements dans la région nécessitent une coopération entre Riyad et Téhéran dans le but d'instaurer la stabilisation et la sécurité dans la région et le monde islamique", a conclu M.Larijani.

 06/08/2010

http://www.almanar.com.lb

 http://french.irib.ir/index.php/info/politique/item/99592-les-ennemis-craignent-le-renforcement-des-relations-des-pays-islamiques-ali-larijani


Sur le terrain

Le premier astronaute iranien en orbite dès 2017.  

L'Iran enverra son premier astronaute en orbite géostationnaire dès 2017, a annoncé Mahmoud Ahmadinejad cité par l'agence iranienne IRNA.
"Ce projet est prévu par le programme de l'Agence spatiale iranienne pour la construction et le lancement d'un vaisseau spatial en orbite (géostationnaire) de plus de 35.000 kilomètres d'altitude", a indiqué le président.
"Les chercheurs iraniens travaillent déjà sur un lanceur à trois étages qui sera prochainement placé en orbite de 1.000 kilomètres d'altitude", a ajouté M.Ahmadinejad cité par l'agence Fars.
"Nous avons lancé un satellite à une altitude de 250 kilomètres, en 2011 ce sera déjà 700 kilomètres et en 2012 nous atteindrons l'orbite de 1.000 km d'altitude", a-t-il déclaré.
L'Iran a lancé son premier
satellite Omid ("Espoir") au moyen de la fusée-porteuse Safir-2 ("Ambassadeur") de conception et de fabrication iranienne en février 2009. Le premier satellite iranien d'une masse de presque 27 kg a été placé sur une orbite circumterrestre basse (périgée de 250 km et apogée de 450 km).
Début juillet dernier, le ministre iranien des Télécommunications Reza Taghipour a annoncé que l'Iran lancerait un nouveau satellite Rassad-1 (Observateur) fin août. Selon le conseiller du ministère des Télécommunications Mohammed Hosseinpour, l'Iran mettrait en orbite deux satellites de télécommunications en 2010.
05/08/2010

http://fr.rian.ru/world/20100805/187190469.html


Préparation à la guerre

Téhéran posséderait quatre missiles S-300.
L'Iran dispose de quatre missiles destinés à doter les systèmes de DCA S-300, dont deux lui ont été vendus par la Biélorussie et deux par un vendeur resté inconnu, a annoncé mercredi l'agence iranienne FARS.
Le système de missiles sol-air S-300 est destiné à la protection des grands ouvrages industriels et des centres administratifs, des bases militaires et des postes de commandement.

Les S-300 sont capables de détruire les missiles balistiques, les missiles de croisière et d'abattre les avions à une distance de 150 km et à une altitude allant jusqu'à 27 km.

Début juin, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté une résolution décrétant de nouvelles sanctions contre l'Iran en réponse à son refus d'abandonner la production d'uranium enrichi. Cette mesure  frappe notamment les livraisons de systèmes sol-air S-300 à Téhéran.

Certains spécialistes estiment toutefois que les systèmes S-300 constituent une arme défensive, ne tombant donc pas sous le coup des sanctions.

5/8

http://fr.rian.ru/world/20100804/187178594.html

 

L'Iran lance quatre nouveaux sous-marins "maison"

L'Iran a procédé au lancement de quatre nouveaux sous-marins fabriqués sur son sol, portant à 11 le nombre de sous-marins de 120 tonnes type Ghadir à sa disposition.

"Avec la production en masse de ce sous-marin ainsi que de divers lanceurs de missiles, la chaîne de production défensive du pays est complète", a déclaré le ministre de la Défense, Ahmad Vahidi.

L'Iran a menacé, s'il était attaqué, de fermer le détroit d'Ormuz, par où transitent 40% des cargaisons mondiales de pétrole.

9/8
http://fr.news.yahoo.com/4/20100808/twl-iran-defense-38cfb6d.html

Manœuvres militaires.  

L'Iran a entamé des exercices militaires majeurs en prévention à une guerre imminente.

Selon la Force aérienne iranienne, ces manœuvres d'une durée d'une semaine, auront lieu dans la partie occidentale du pays, près de l'Irak et du Golfe.
 Le chef-adjoint de la Force aérienne,  le général Mohammed Alavi a expliqué que l'exercice viserait à améliorer la coordination des opérations ainsi que les missions de nuit. "Les manœuvres comprendront également le ravitaillement en vol des aéronefs", a-t-il ajouté.
Le 26 Juillet, Alavi avait déclaré que l'exercice commencerait le 31 juillet dans la province de Hamadan.  Il a dit que 43 avions y participeront dont les F-4 et F-5 américains, les F-6 et F-7 chinois et le Su-24 russe.
Cet exercice a été préparé après que l'Iran eut signifié qu'une frappe majeure de l'armée américaine était en cours au Moyen-Orient. 
 Le 27 juillet, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré que Washington attaquerait au moins deux pays du Moyen-Orient d'ici novembre 2010: "Ils ont décidé d'attaquer au moins deux pays de la région au cours des trois prochains mois", a déclaré Ahmadinejad à la télévision iranienne sans préciser de quels pays il s'agissait.
 Pour sa part, Alavi a déclaré que la Force aérienne déploiera ses appareils aériens sans pilote au cours de l'exercice, ajoutant que des missions d'attaque seraient menées pour la première fois par les F-7 et le Su-24.
  L'exercice intitulé: "Devotees to the Sanctity of Religious Leadership", (Les adeptes de la sainteté du leadership religieux) comprendrait également le lancement de munitions air-sol, selon les autorités.  

05/08/2010

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=149146&language=fr

 

L'Iran ripostera aux vols de reconnaissance des avions étrangers. 

Le ministre iranien de la Défense, le Général de brigade Ahmad Vahidi, a déclaré, samedi, que l'Iran dispose de plans défensifs, pour faire face à toute attaque ennemie, a rapporté l'Agence Farsnews. "Les batteries anti-aériennes des forces armées riposteront, fermement, à tout survol du territoire iranien, par des avions de reconnaissance étrangers.", a-t-il dit, en allusion aux informations faisant état de plans américains, pour envoyer des avions de reconnaissance, en vue de survoler l'espace aérien de la RII. "L'armée de l'air est parée à toute attaque ou agression ennemie.", a-t-il rappelé.

IRIB

07/08/2010

http://french.irib.ir/index.php/info/politique/item/99705-liran-ripostera-aux-vols-de-reconnaissance-des-avions-etrangers-officiel


Les commentaires sont fermés.