Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/08/2010

n° 137 - Journal du Liban - 06-07 au 15-08 - : Suite : Arrêtons de jouer les apprentis sorciers au Liban.

n° 137  - Journal du Liban - 06-07 au 15-08 - : Suite  : Arrêtons de jouer les apprentis sorciers au Liban.



Face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Sa diffusion est un acte de résistance.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre

Les médias occidentaux dans leurs larges majorités ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources.



Journal du Liban

      n° 137                                             06-07 au 15-08

C.De broeder & M.Lemaire



Le " Journal du Liban" est  visible  sur les blogs : 

a) sur mes blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site de Eva Resis      :  no-war.over-blog.com

http://no-war.over-blog.com/ 

 

c) Et sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html


Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire de la lutte pour la libération du territoire.

1) Lutte pour la libération du territoire

 2 Politique

a) Politique Libanaise

b)  Israélienne  


1 Lutte pour la libération du territoire

Les relents de la guerre

a) Liban

L'armée libanaise a fait état de l'infiltration ad'une patrouille Israélienne.

Un communiqué du commandement de l'armée libanaise a fait état de l'infiltration aujourd'hui d'une patrouille de l'ennemi israélien au-delà de la ligne technique entre le Liban et la Palestine occupée à al-Edayssé.

Le président Mihel Soulaymane a convoqué à une réunion extraordinaire du haut Conseil de la défense au Palais de Baabda pour analyser la situation découlant de l'agression israélienne aujourd'hui au sud-Liban, indique un communiqué de la présidence libanaise rapporté par l'agence nationale libanaise d'information.

Le président condamnant la nouvelle violation par Israël de la 1701 et la ligne bleue, a pris connaissance par le général Jean Qahoiji, commandant de l'armée libanaise, des détails de l'agression israélienne et affirmé la nécessité d'affronter toute agression quels que soient les sacrifices et parallèlement avec la communication avec les canaux et les milieux diplomatiques et les pays concernés..

D'après un communiqué distribué par le bureau d'informations de la présidence de la République, le président Soulaymane avait mis cette agression entre les mains des Nations Unies et des soucieux du respect et de l'application de la 1701.

03 Août

http://www.sana.sy/fra/55/2010/08/03/301572.htm

 

Provocations israéliennes meurtrières.

Selon diverses agences de presse, des affrontements armés se sont produits ce mardi 3 août 2010 entre l’armée israélienne et l’armée libanaise.
L’armée du Liban a riposté à une incursion de Tsahal dans le territoire libanais. Il est fait mention de la mort de 3 soldats et un journaliste libanais, ainsi que d’un gradé de l’armée israélienne. Par une déclaration en début d’après-midi (03/08/2010), Tel-Aviv a continué à menacer le gouvernement et
la Nation libanaises. Ce sont les premiers militaires tués depuis la guerre de l’été 2006.
Est-ce le début d’une nouvelle agression israélienne contre le Liban ? Ces provocations sionistes coïncident avec les rumeurs tentant d’imputer l’assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri à certains membres du Hezbollah. Ces rumeurs ont été accompagnées d’un exercice d’évacuation des ressortissants de
la France par le contingent français de la FINUL.
Es
t-ce là une préparation psychologique de l’opinion publique ? Tout est possible, car Israël n’a jamais supporté l’influence, démocratiquement acquise, du Hezbollah, ainsi que sa semi-défaite lors de la guerre de 2006.
Agression contre une flottille humanitaire dans les eaux internationales, soutien affirmé d’Obama à Israël, nouvelles sanctions des Etats-Unis et de l’Union européenne contre l’Iran, présence de navires américains, israéliens et français dans le Golfe persique…

Sommes-nous en train de vivre l’été de tous les dangers ?

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EklplZEFEEKAXAmHKT.shtml

http://www.sana.sy/fra/55/2010/08/03/301572.htm

04-08

L’armée libanaise prévient qu’elle ripostera à toute nouvelle agression israélienne
Le Liban ripostera à toute nouvelle agression israélienne, a affirmé mercredi à l’AFP un porte-parole de l’armée, après des informations sur l’envoi de troupes israéliennes à la frontière au lendemain de heurts sanglants entre soldats libanais et israéliens.
 

http://www.aloufok.net/spip.php?article2268

 

Le Hezbollah s’est élevé contre l’"agression" israélienne.

"Est-il possible de rester spectateur après ces agressions’", a demandé Hassan Nasrallah, son chef, dans un discours diffusé sur grand écran devant des milliers de ses partisans. 

"Partout où l’armée sera agressée et où se trouvera la Résistance, celle-ci ne restera ni silencieuse ni disciplinée", a-t-il martelé.

Il a précisé que les militants du parti avaient été mis "à la disposition de l’armée" libanaise mais que les combattants avaient reçu l’ordre de ne pas intervenir. "Nous leur avons dit : ’retenez-vous, ne faites rien’", a-t-il dit.

  4 août

http://www.aloufok.net/spip.php?article2268

http://fr.rian.ru/world/20100804/187177149.htm

 

Exercices militaires de la FINUL, condamnés par le Hezbollah  

Pour le responsable du Hezbollah chargé des relations avec le monde arabe, les exercices militaires de la FINUL, au sud du Liban, ne visent qu'à satisfaire les exigences maximalistes d'Israël.
Lors d'une interview accordée à la chaîne "Al-Alam", Hassan Ezzedine a jugé inadmissible la décision de la FINUL d'organiser des manœuvres militaires, dans le sud du Liban, manœuvres qui dépassent, largement, le cadre de la mission de cette force. "La résolution 425 du Conseil de sécurité, qui n'a pas été appliquée, fixait comme mission, pour la FINUL, l'accélération du retrait des troupes sionistes du sud du Liban. Cette mission qui a, d'ailleurs, échoué, diffère, totalement, de celle définie par la résolution 1.701, laquelle consiste à assister l'armée libanaise.", a-t-il poursuivi.

29/07/2010

IRIB-   

http://french.irib.ir/index.php/info/moyen-orient/item/99232-exercices-militaires-de-la-finul-condamn%C3%A9s-par-le-hezbollah


b) Israël

L’armée israélienne a déployé des troupes à la frontière avec le Liban 

Nouveau conflit en vue entre Israël et le Liban.

L’armée israélienne a déployé mercredi 4 août d’importants renforts dans le secteur de la frontière libanaise. Cette annonce de la radio militaire intervient au lendemain d’affrontements sanglants qui ont fait quatre morts -trois Libanais et un Israélien. 

Trois Libanais -deux soldats et un journaliste- et un officier israélien ont été tués mardi 3 août à la frontière entre Israël et le Liban dans des affrontements meurtriers sans précédent depuis 2006. 

En soirée, le Hezbollah, très présent dans le sud du pays, a affirmé qu’il avait décidé de ne pas intervenir dans ces heurts ayant opposé les armées libanaise et israélienne mais a averti qu’il n’hésiterait pas à le faire en cas de "nouvelle agression" de l’Etat hébreu.

Un porte-parole militaire libanais a indiqué que deux soldats libanais, âgés de 31 et 39 ans, avaient été tués et quinze autres personnes avaient été blessées, sans préciser le nombre de civils et de militaires parmi les blessés. 

Le quotidien libanais Al Akhbar a lui annoncé la mort de l’un de ses journalistes, Assaf Abou Rahal, 55 ans, dans ces heurts. 

Côté israélien, l’armée israélienne a indiqué qu’un officier, le lieutenant-colonel Dov Harari, 45 ans, avait été tué et qu’un autre avait été grièvement blessé. 

Israël et le Liban se sont rejeté la responsabilité de l’affrontement, la pire à la frontière entre les deux pays en guerre depuis le conflit destructeur de 2006. 

Les accrochages ont eu lieu vers midi dans le secteur d’Aadaissé, "après que des soldats israéliens eurent tenté d’arracher un arbre du côté libanais", selon le porte-parole militaire libanais.

Une patrouille israélienne a traversé la barrière de sécurité dans un territoire controversé près du village, situé dans le secteur est du sud du Liban, selon l’armée.

"La patrouille ne s’est pas arrêtée malgré l’intervention de la Force des Nations unies au Liban (Finul) pour l’en empêcher. L’armée libanaise est intervenue en faisant usage d’armes à feu et de roquettes de type RPG", selon un communiqué. 

L’armée israélienne a elle estimé que l’armée libanaise portait la "pleine responsabilité" des heurts, tandis que le ministère des Affaires étrangères a averti le Liban des "conséquences" en cas de nouveaux incidents. 

"L’armée libanaise a ouvert le feu en direction d’une position de l’armée le long de la frontière libanaise, dans le nord d’Israël. La force se trouvait en territoire israélien, menant des travaux d’entretiens de routine en coordination avec la Finul", a indiqué l’armée. 

Le commandant du secteur nord d’Israël, le général Gadi Eisencott, a estimé que les soldats étaient tombés dans une "embuscade" de l’armée.

 4 août

http://www.aloufok.net/spip.php?article2268

 

Tirs israéliens contre un bateau de pêcheurs.
La marine israélienne a procédé hier à l'aube à des tirs de sommation contre un bateau de pêche libanais en Méditerranée, qui n'ont pas fait de blessés, a indiqué une porte-parole de l'armée israélienne.« Ces tirs de sommation ont eu lieu après l'intrusion d'un bateau libanais dans une zone interdite », a ajouté la porte-parole sans être en mesure de préciser si cet incident a eu lieu dans les eaux territoriales israéliennes.« Après ces tirs, qui n'ont occasionné ni blessés ni dégâts, le bateau
libanais a rebroussé chemin », a ajouté la porte-parole.
Dans un communiqué, l'armée libanaise a indiqué qu'un navire de guerre israélien a procédé à l'aube, vers 4 h, à plusieurs tirs nourris en direction des eaux territoriales libanaises, violant ainsi la résolution 1701 , précise le texte de l'armée.

09 août 2010
http://www.lorientlejour.com/category/Liban/article/66734...

http://french.news.cn/monde/2010-08/08/c_13435459.htm


c) Finul

La FINUL appelle à la retenue…
La Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) a appelé mardi à un "maximum de retenue" après les affrontements entre soldats libanais et israéliens à la frontière entre les deux pays, informent les médias étrangers.
"La mission prioritaire de la force de l'ONU est de restaurer la paix dans la région", a indiqué le représentant de
la FINUL Andrea Tenenti.
Ce mardi un échange de tirs a éclaté à la frontière israélo-libanaise.
Selon les témoins, les Israéliens ont lancé 7 obus contre le territoire libanais, dont un a touché un immeuble d'habitations.
Lors des quatre années écoulées après le conflit israélo-libanais de 2006 il n'y a pas eu d'affrontements entre les troupes régulières des deux pays.
La FINUL a été mise en place en 1978 afin de contrôler le départ des troupes israéliennes du sud du Liban
.
4/8/
http://fr.rian.ru/world/20100803/187171269.html



2  Politique

a) Libanaise  

Michel Sleimane, Hariri  & Nasralah,

04-08

Le président libanais Michel Sleimane a réuni les responsables de la défense et décidé de porter plainte auprès du Conseil de sécurité de l’ONU.

Ce dernier, qui s’est réuni à huis clos, s’est dit "profondément inquiet" au sujet des affrontements, et a rejoint l’appel à la retenue lancé par le secrétaire général de l’organisation, Ban Ki-moon.

L’Union européenne a fait part de sa "profonde préoccupation", appelant les deux pays à "la plus grande retenue", comme les Etats-Unis, alors que la France les appelait "au sens des responsabilités".

La Syrie a assuré le Liban de son soutien et l’Iran a condamné l’"incursion" de l’armée israélienne en territoire libanais.

http://www.aloufok.net/spip.php?article2268

 

26-07

Le Premier ministre Hariri estime qu'Israël se prépare à mener une guerre contre le Liban et se plaint des vols de surveillance menés par eux  au-dessus du territoire libanais, rappelle le quotidien de Washington.
Les tensions entre Israël et le Liban ont connu un regain à la suite d'informations selon lesquelles des militants libanais prévoiraient d'acheminer par bateau
de l'aide à Gaza en dépit du blocus imposé par Israël, rappelle également le quotidien.

Ehud Barak a qualifié ces initiatives de "provocation inutile", rapporte le Post.

26.07.2010,

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/israel-fra...

 

Réunion extraordinaire du haut Conseil de la défense

Le chef du gouvernement libanais, M. Saad Hariri a dénoncé les violations israéliennes de la souveraineté libanaise, réclamant à la communauté internationale à se tenir devant ses responsabilités et à exercer des pressions sur Israël pour l'arrêt de ses agressions et de ses violations et appliquer la résolution internationale /1701/.

Pour sa part, le ministre libanais des Affaires étrangères, M. Ali Chami, a convoqué les ambassadeurs des cinq pays membres permanents du Conseil de Sécurité et le coordinateur spécial des Nations Unies au Liban Michel Williams.

Des sources officielles ont indiqué que le chef de la diplomatie libanaise va informer les ambassadeurs lors d'une réunion ce soir, de l'agression israélienne contre l'armée libanaise dans la région d'al-Edayssé et qu'il va leur demander de condamner cette agression et d'exercer des pressions sur Israël pour respecter la résolution 1701.

Le député libanais, Michel Aoun, chef du bloc de changement et de réforme, a condamné également l'agression israélienne, affirmant qu'Israël était et demeure toujours l'agresseur du Liban.

03 Août

http://www.sana.sy/fra/55/2010/08/03/301572.htm

 

Hariri demande l'aide de Sarkozy

Le Premier ministre libanais Saad Hariri a demandé l'aide du chef d'Etat français Nicolas Sarkozy pour mettre fin aux "pratiques israéliennes agressives" après les affrontements qui ont opposé mardi les armées libanaise et israélienne à la frontière qui ont fait 4 morts.

"Le président du Conseil des ministres Saad Hariri a contacté le président français Nicolas Sarkozy et a évoqué avec lui l'agression israélienne contre l'armée libanaise", a indiqué un communiqué de son bureau de presse.

"Il lui a également demandé l'aide de la France pour mettre fin aux pratiques israéliennes agressives contre le Liban et son armée, et forcer Israël à appliquer totalement la résolution 1701", qui avait mis fin à la guerre de 2006 entre Israël et le Hezbollah.

M. Hariri a par ailleurs évoqué au téléphone avec le président égyptien Hosni Moubarak, le ministre des Affaires étrangères Ahmed Aboul-Gheit, le secrétaire général de la Ligue arabe Moussa Amr et le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu les "moyens de faire face à l'agression israélienne".

M. Hariri avait auparavant condamné la "violation de la souveraineté libanaise" et demandé "aux Nations unies et à la communauté internationale d'assumer leurs responsabilités et de faire pression sur Israël pour stopper son agression", selon un communiqué diffusé par ses services.

Trois Libanais -deux soldats et un journaliste- et un officier israélien ont été tués lors de ces affrontements survenus mardi vers midi (09H00 GMT) près du village libanais d'Aadaissé, dans le secteur est du sud du Liban proche de la frontière.

Les affrontements ont éclaté quand des soldats israéliens ont tenté d'arracher un arbre du côté libanais, selon des responsables militaires et de sécurité libanais.

L'armée israélienne assure que ses forces, qui menaient des travaux en territoire israélien entre la barrière de sécurité et la frontière internationale, ont essuyé des tirs.

La Finul a appelé les deux parties à la retenue, a indiqué à l'AFP son porte-parole, Neeraj Singh.

03.08.         
http://www.lemonde.fr/depeches/2010/08/03/frontiere-liban-israel-hariri-demande-l-aide-de-sarkozy_3208_38_43104541.html


2a-4 Des Canons ... pas du beurre

Nasrallah: la résistance attend l'ordre de l'armée.  

Le secrétaire général du Hezbollah insiste sur le fait que la résistance est totalement prête et qu'elle attendait l'ordre de l'armée, pour faire face à l'agression israélienne contre le Liban.

Seyyed Hassan Nasrallah a dit, mardi, lors des cérémonies commémorant le 4ème anniversaire de la victoire de la résistance, que le Hezbollah s'est mis en état d'alerte, pour contrecarrer l'attaque de l'ennemi. "Il est sage que la résistance se mette sous les ordres de l'armée ; c'est pourquoi, le Hezbollah a fait part de sa disponibilité au commandant de l'armée, au président du parlement et au Premier ministre.", a fait savoir Seyyed Hassan Nasrallah qui a loué le courage du commandement de l'armée et des soldats libanais, dans la confrontation avec l'ennemi sioniste. "Les officiers et les soldats de l'armée sont des symboles nationaux de gloire pour tous les Libanais. Dans n’importe quel endroit où l'ennemi sioniste se lance dans une attaque contre l'armée libanaise, la résistance ne restera pas les bras croisés et coupera les mains d'Israël.", a martelé le secrétaire général du Hezbollah.

04/08/2010

http://french.irib.ir/

 

Berry: L'agression israélienne sur le Liban .

Le président de la Chambre libanaise des députés, M. Nabih Berry, a condamné l'agression israélienne aujourd'hui contre la localité d'al-Edayssé au sud-Liban, y trouvant un message clair contre l'effort arabe déployé par la Syrie et l'Arabie saoudite pour garantir la stabilité du Liban.

Dans une déclaration faite aujourd'hui, M. Berry a affirmé que l'ennemi israélien confirme par son agression aujourd'hui contre le Liban et l'armée libanaise et par ses violations quotidiennes de la résolution internationale /1701/ qu'il est la seule et l'ultime menace pour la stabilité et la souveraineté du Liban.

M. Berry a appelé le gouvernement libanais à déposer une plainte urgente auprès du Conseil de Sécurité, l'agression israélienne étant une violation de la résolution /1701/ et un acte nuisant à l'effort international déployé pour instaurer l'entente au Liban et accentuant la tension au sud Liban et dans la région.

Sur un autre plan, M. Berry a examiné la nouvelle agression israélienne contre l'armée et les territoires libanais et les derniers développements avec le représentant des Nations Unies au Liban, Michael Williams.

Dans une déclaration à l'issue de cette rencontre, M. Williams, a qualifié de très inquiétante cette agression israélienne, d'autant qu'elle intervient à la suite des visites très importantes des leaders arabes au Liban, pouvant jouer en faveur de l'instauration de la stabilité et de l'entente au Liban.

03 Août 2010

http://www.sana.sy/fra/55/2010/08/03/301674.htm


2a-5 Les grandes manœuvres

Elias Murr : Que l’Amérique garde ses armes.  

Elias Murr, ministre de la Défense libanais, a déclaré que son pays déclinera toute aide militaire des Etats-Unis, si elle était subordonnée à la condition de ne pas en faire usage contre Israël.
"Il aurait mieux valu à ceux qui souhaitent aider l’armée libanaise à condition que cette armée ne défende pas ses territoires, son peuple et ses frontières, de garder leur argent", a-t-il souligné.
Murr réagissait aux dispositions prises par le congress américain pour bloquer les aides à l’armée libanaise d’une valeur de 100 millions de dollars, et ce à l’issue des accrochages frontaliers intervenus la semaine dernière entre les forces libanaises et israéliennes.
La Syrie et l’Iran ont affirmé dans la foulée leur soutien à l’armée libanaise.
Le député démocrate américain, Howard Berman, président de la commission des relations extérieures du Congress, avait annoncé avoir usé de ses prérogatives en vue de suspendre le programme d’aides américaines destinées aux forces armées libanaises, sous prétexte que les armes fournies par Washington sont utilisées contre Israël, et que Hezbollah jouit d’un grand pouvoir au sein de l’armée.
Berman a ajouté que les heurts du 3 août dernier entre Libanais et Israéliens l’ont conforté dans sa position quant à la nécessité de suspendre ces aides.
Et Elias Murr de rétorquer, "si Berman voulait suspendre les aides, c’est son affaire".
Il a ajouté lors d’une conférence de presse à Beyrouth : "nous accueillons tous ceux qui veulent aider l’armée libanaise sans conditions. Mais, ceux qui souhaitent aider l’armée à condition qu’elle renonce à son devoir de défendre son territoire, son peuple, ses frontières contre Israël, qu’ils gardent leur argent, et qu’ils le donnent à Israël".
Le ministre libanais a affirmé : "nous affronterons Israël par les moyens dont nous disposons".
Le porte-parole du département d’Etat américain a exclu mardi avoir été au courant d’un quelconque plan pour réévaluer la coopération militaire avec le Liban dont il dit "qu’elle contribue au renforcement de la stabilité dans la région".
Les Etats-Unis ont fourni 720 millions de dollars d’aides militaires au Liban depuis 2006.

bbc arabic

12/08/2010

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/elias-murr-que-lamerique-garde-ses-armes/id-menu-957.html


2a-6 Sur le terrain

Espionnage: un ex-général inculpé…

Un ancien général de l'armée a été inculpé d'espionnage au profit d'Israël, à qui il aurait fourni des renseignements sur le parti chiite, a-t-on appris de source judiciaire.
"Le procureur du gouvernement auprès du Parquet militaire Sakr Sakr a inculpé le général à la retraite Fayez Karam de collaboration avec les renseignements de l'ennemi, de s'être réuni avec ses officiers à l'étranger et d'avoir communiqué avec eux par téléphone", selon la même source.
Le général Karam, cadre du Courant patriotique libre (CPL) dirigé par Michel Aoun, l'allié chrétien du Hezbollah, est également inculpé d'avoir "fourni à l'ennemi des informations sur le CPL et sur le Hezbollah ainsi que sur d'autres partis", en contrepartie de sommes d'argent.
Fayez Karam, dont l'arrestation a choqué l'opinion publique, est accusé d'avoir "donné des informations sur ce qui se déroulait lors des rencontres entre les dirigeants et les cadres du CPL et ceux du Hezbollah".
Une autre personne, Elias Karam, en fuite, a été également inculpée pour "avoir établi la liaison entre Fayez Karam et des officiers israéliens à Paris". La source ne précise aucun lien de parenté entre les deux inculpés.
Le général Karam est la première personnalité politique à être détenue dans le cadre de l'enquête qui, depuis
2009, a mené à l'arrestation d'une centaine d'agents présumés de l'Etat hébreu.
Ceux qui collaborent avec Israël encourent une peine de prison à vie assortie de travaux forcés.

Si le juge estime que cette collaboration a causé la mort, il peut demander la peine capitale.

AFP
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/08/10/97001-20100810FILWWW00375-liban-un-ex-general-inculpe-d-espionnage.php
10/08/2010 | Mise à jour : 14:38 Réactions (2
)

 


2a-6 Rafic Hariri.:

Sayed Hassan Nasrallah accuse Israël d'avoir assassiné Rafic Hariri.
Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah accuse Israël d'avoir organisé l'assassinat de l'ancien premier ministre libanais Rafic Hariri, a annoncé mercredi la chaîne BBC.
M. Nasrallah compte organiser lundi prochain une conférence de presse afin de présenter les preuves appropriées.
Rafic Hariri a été tué le 14 février 2005 à Beyrouth dans un attentat.

05/08/2010  

http://fr.rian.ru/world/20100804/187177149.html



b) Israélienne

2b-3 Sur le terrain.

"Israël" frappera les sites gouvernementaux libanais en cas de guerre.  

"Israël" frappera directement les institutions gouvernementales libanaises si le Hezbollah lance des roquettes contre des villes israéliennes, c'est ce qu'a déclaré le ministre de la guerre,
Ehud Barak, dans une interview publiée lundi par le Washington Post.
Barak, qui est attendu à Washington lundi, indique dans cet entretien que le gouvernement israélien ne tolérera aucune nouvelle attaque du Hezbollah.
Si le Hezbollah lance une roquette sur Tel Aviv, "nous ne poursuivrons pas chaque terroriste ou chaque attaquant du Hezbollah", selon lui. "Nous considérerons qu'il est légitime de frapper n'importe quelle cible appartenant à l'Etat libanais et pas seulement au Hezbollah".  

26/07/2010

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=147882&language=fr

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/israel-frappera-le-liban-en-cas-d-attaque-du-hezbollah-26-07-2010-1013107.php

 

08-08

Mercredi, le ministre israélien de la guerre Barak a déclaré à la radio israélienne que son pays avait "protesté auprès des États-Unis et de la France contre un transfert d'armes sophistiquées à l'armée libanaise", soulignant "qu'un tel armement avait servi dans l'incident" de mardi. "Nous mettions déjà en garde contre le danger de voir ces armes tomber aux mains du Hezbollah, mais sous nos yeux, quelque chose de plus troublant est en train de se passer, et elles sont utilisées contre nous directement par l'armée libanaise", a dit Barak.

08/08/2010

http://www.lorientlejour.com/category/Liban/article/667241/Sleiman_a_Adaisse_%3B_la_France_garde_%22pleine_confiance%22_dans_larmee_libanaise.html


2b-4 Les grandes manœuvres

Manœuvre israélienne d'envergure à la frontière avec le Liban.  

Dans le cadre des préventions à une éventuelle guerre avec le Liban, les médias israéliens ont diffusé les faits d'une manœuvre militaire d'envergure simulant le transport des brigades israéliennes d'un front à un autre, durant la guerre.
La télévision israélienne a qualifié cette manœuvre de sans précédant, étant donné que c'est la première fois que l'armée transfère des brigades du sud des territoires occupés vers les frontières nord avec le Liban.  
Pour le commandant du département du Transport des troupes, le général Youram Azoulai, il s'agit d'un grand transfert de chars, de blindés, d'artillerie et de soldats du sud vers le nord.  
Cette manœuvre a pris en considération les scénarios d'une prochaine guerre, au cours de laquelle le Hezbollah lancera des milliers de roquettes non seulement vers le front intérieur mais aussi sur les routes principales empruntées par l'armée.
Raison pour laquelle, le général Youram Azoulai, a recommandé aux soldats d'élargir l'étendue de leur déploiement, pour réduire au maximum le taux des pertes dans leurs rangs.
En revanche, plusieurs officiers ont émis des doutes sur la faisabilité d'un tel déplacement sous le feu des missiles de l'"ennemi".  
Pour le chef de
la Brigade logistique, le général Nisem Peretz, "la menace grandissant de l'ennemi, notamment au niveau des missiles, entravera, sans doute, le mouvement de  notre armée".  
Un autre chef d'une Brigade, le général Fayshben, a, lui aussi, émis des doutes sur "la possibilité de déplacer les réservistes vers le front nord, au moment même ou le front interne sera ciblé par les missiles ennemis".
Entre-temps, le quotidien Yediot Ahranot, a rapporté que l'armée israélienne a intensifié les entrainements militaires dans les hauteurs du Golan afin d'habituer les soldats à agir dans des terrains similaires aux deux fronts syrien et libanais et notamment la vallée de Houjeir (sud-liban), où des dizaines de soldats israéliens avaient été tués ou blessés par les tirs du Hezbollah.
Il est à noter que ces manœuvres interviennent quelques jours après l'agression israélienne, du 3 août, contre le Liban, durant laquelle l'armée libanaise a riposté aux violations de l'occupation, tuant un officier et blessant un autre

13/08/2010

http://www.almanar.com.lb

http://www.alterinfo.net/notes/?start=10


Les commentaires sont fermés.