Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/11/2010

n°59 - journal d'Iran - 14-10 au 05-11 - : Début - Une guerre contre l’Iran devient-elle possible ?


n°59 -  journal d'Iran - 14-10 au 05-11 - : Début   - Une guerre contre l’Iran devient-elle possible ?


journal d'Iran   

n°59

du 14-10 au 05-11

C.De Broeder & M.Lemaire



a) Le "Journal d'Iran" est  visible  sur les blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site de Eva Resis      :  no-war.over-blog.com

c) Et sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

sur le site :  www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

d) sur le site :  www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire :

Tiré à Part

El Baradeï: les services secrets US n'ont pas le moindre document établissant une quelconque dérive du programme nucléaire iranien

La prochaine guerre sera ouverte sur plusieurs fronts et plus sanglante.

Eberhard Hamer : Les signes annonciateurs d’une troisième guerre mondiale s’accumulent.

Il y a du comique dans ce montage vidéo…il en faut parfois.

Suite

1 Politique

1) Iran

2 Politique Internationale

1 Usa

2 Les voisins

3 Organisations Mondiales & régionales

4 Le Monde

Fin

2 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

2-1 Vidéo : Iran - désinformation politique et médiatique.

2-2 Vidéo : Rencontre Nasrallah-Ahmadinejad en Syrie.

2-3 Une chaîne télévisée iranienne pour le monde arabe.

3 Les brèves

3-1 Israël a sa réponse pour un Iran nucléaire.

3-2 Turki Fayçal met en garde contre une catastrophe en cas d’attaque contre l’Iran.

3-3 La violation des droits de l’Homme, en France, inquiète les députés iraniens. 

3-4 Mottaki critique la politique ambiguë de l’Occident en matière des droits de l’Homme. 

3-5 Mottaki s’est entretenu avec le chef de la diplomatie allemande Guido Westerwelle.

3-6 La Résistance iranienne condamne la peine de mort contre Tarek Aziz.

4 Dossier & Point de vue

4-1 Le symbole du fusil arraché.

4-2 L'Iran multiplie les succès diplomatiques.

4-3 Chérif BOUDELAL : L’exploit scientifique et le défi politique de l’Iran !

5 Déclaration, courrier des lecteurs & témoignage

Do : Une guerre contre l’Iran devient-elle possible ?

5-1 Message de solidarité des syndicalistes iraniens a leurs camarades de France.



Tiré à Part

El Baradeï: les services secrets US n'ont pas le moindre document établissant une quelconque dérive du programme nucléaire iranien

1 Novembre

L'ex-directeur de l'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA) vient d'accorder une interview au quotidien autrichien "Die Presse", interview dont nous avons tiré un extrait.  ….
Q – Les Etats-Unis et l'Europe se sont maintenant concentrés sur l'Iran, d'autant plus qu'il pèse de tout son poids au Liban et en Irak. Qu'en pensez-vous?
R- L'Iran compte parmi les Etats les plus influents du Moyen-Orient et a sa propre idéologie, à l'égard de l'Occident. Il existe certaines ambiguïtés autour du dossier nucléaire iranien, ce dont doit répondre l'Iran. Malgré tout, personne, même les services du Renseignement américains, ne disposent du moindre document contre l'Iran.
Au terme de son interview, l'ex-directeur de l'AIEA a formulé le vœu qu’en 2011, le terrain soit rendu propice à la reprise d'un dialogue global avec la RII, car selon lui, seul, l’Iran, peut garantir la stabilité de la région.

 http://french.irib.ir
 Commentaires

1.Posté par daliana le 02/11/2010 10:06

S'ils n'ont pas de preuves ,ils peuvent toujours les inventer....comme les attentats "islamistes"qu'on nous chambarde de temps en temps ....des attentats découverts juste avant que les bombes n' explosent ....ça entretient la psychose au niveau du public et détourne l'attention sur les vrais problèmes et les chapelets des grandes malversations...et ça fait l'affaire des magouilleurs de tout genre

http://www.alterinfo.net/El-Baradei-les-services-secrets-US-n-ont-pas-le-moindre-document-etablissant-une-quelconque-derive-du-programme_a51306.html

 

La prochaine guerre sera ouverte sur plusieurs fronts et plus sanglante.

Selon le chef des services de  renseignement militaire israélien, le général Amos Yadlin, la prochaine guerre au Proche Orient éclatera sur plusieurs fronts et provoquera un nombre considérable de tués comme aucune guerre passée n'en a connu !
Yadlin qui s’exprimait lors d'une session spéciale de la commission des Affaires étrangères à la Knesset a mis en garde ses membres de ne pas «confondre» les choses en raison du calme qui règne sur le plan sécuritaire dans la région.
Selon le quotidien israélien Yediot Ahronot, Yadlin a évoqué un avenir pessimiste de la situation dans la région, soulignant que "la Syrie jouit  de plus en plus de capacités de résistance, ainsi que le Hezbollah et le Hamas".  
Yadlin a affirmé que la Russie fournissait à la Syrie des  systèmes de défense anti-aériens des plus sophistiqués. Et d'ajouter:" ces systèmes pourraient ramener l'armée israélienne et la Force aérienne à ce qu'elles étaient dans les années soixante, au temps du canal de Suez, voire à la période de la guerre d'usure en 1973."
Révélant que « la Russie travaille aussi sur la modernisation  de l’armement de la Syrie », il a noté que «  la Syrie s’est engagée  dans des contrats d’achats intensifs avec les  industries militaires  russes » et que "tout ce qui sort des industries russes est vendu  à la Syrie."
Selon Yadlin, « la Syrie poursuit une politique  double : d’une part, elle entreprend une consolidation de ses relations  avec l'Iran et le Hezbollah, d'autre part, elle fait croire  qu’elle poursuit des pourparlers   avec Israël ».    
Pour ce qui est du  Hezbollah, Yadlin a affirmé qu'il continue à développer ses capacités, et que les armes sophistiquées dont dispose la Syrie peuvent se trouver entre les mains  du Hezbollah, si ce dernier le demande.
Cela dit, Yadlin a minimisé  la capacité du  Hezbollah  d'imposer son contrôle sur le Liban par la force au cas où le TSL publie son acte d’accusation, "sachant que le parti a une capacité suffisante pour contrôler le Liban en quelques  heures" a-t-il toutefois observé.  
Concernant  l'Iran, Yadlin a laissé entendre qu’ «Israël dispose de services de renseignements plus perfectionnés et plus étendus que dans le passé » !
Il a ajouté  que "l'Iran constitue la plus grande menace pour Israël et pour la région dans son ensemble. Car,  l'Iran a suffisamment de produit nucléaire pour une bombe atomique, et  sera prochainement en mesure de fournir suffisamment de matériel pour la production de bombes."  
Sur les missiles de l'Iran ", Yadlin a déclaré que" le missile Achoura fait partie des missiles qui ont une porté de plus de 4000 km et que sa mise en état opérationnel sera terminée à la fin de cette année. "  
Et de conclure que  « la région connaît de sérieuses et dangereuses évolutions des capacités militaires de la Syrie, du Hezbollah et de Hamas et que  la prochaine confrontation ne sera pas comme la récente guerre dans la bande de Gaza ou  celle de Juillet 2006 contre le Liban, car elle pourrait éclater sur  deux fronts, voire trois, et qu’il est impossible  de prédire l'avenir à la base de ces guerres, parce que la prochaine confrontation sera beaucoup plus grande, plus large et provoquera un grand nombre de victimes. »  
Enfin Yadlin a souligné que durant  son mandat qui a duré 5 ans, deux chefs d’état-major ont été remplacés, ainsi que trois ministres de guerre, et deux premiers ministres, sans oublier qu'il devait gérer deux guerreset suivre deux réacteurs nucléaires", en allusion à l'iranien et peut-etre au présumé syrien.

04/11/2010  

http://alqods-palestine.blogspot.com/

 

Eberhard Hamer : Les signes annonciateurs d’une troisième guerre mondiale s’accumulent.

Les USA traversent, non seulement en raison du rachat des dettes des banques par l’Etat, mais aussi de leur dette publique qui avait déjà énormément augmenté – leurs crédits à l’étranger leur coûtent 1 milliard de dollars par jour – leur pire crise financière depuis la Seconde Guerre mondiale.

Si les flux financiers cessent ou s’ils se détournent du dollar, les USA sont en faillite.

Pourtant les USA ne font pas un effort d’économie suffisant pour réduire leur dette publique croissante. Ils n’augmentent pas les impôts pour accroître leurs recettes, ne tentent guère de rogner sur les budgets publics, surtout pas sur leur budget militaire, celui qui a le plus augmenté.

Il faut dire que les USA, en divers endroits du monde, ont engagé au total 200 000 soldats. C’est pourquoi personne n’a compris que le plus grand chef de guerre du monde ait reçu le Prix Nobel de la paix bien qu’il ait renforcé ses troupes. Peut-être était-ce une mesure préventive, car la guerre en Iran dépend avant tout de lui.

Les exemples de chefs politiques qui, confrontés à un échec économique, ont choisi la guerre comme dernier recours pour se maintenir au pouvoir abondent dans l’his toire. C’est encore plus vrai lorsqu’un pays connaît des crises économiques successives et que la guerre semble le seul moyen d’en sortir. C’est ainsi que les USA ont surmonté leur plus grave crise économique du XXe siècle en entrant dans la Première Guerre mondiale, la crise économique mondiale en entrant dans la Seconde, et ils pourraient donc être tentés de résoudre la troisième crise écono mique de la même manière. Les deux guerres mondiales ont en effet permis aux Etats-Unis non seulement de venir à bout de leurs deux plus gros endettements, mais aussi de devenir la première puissance économique mondiale. La tentation est donc forte d’essayer une troi sième fois le même remède.

Dans ce contexte toute une série de préparatifs de guerre semblent alarmants:

1.    Le Premier ministre israélien, un homme d’extrême-droite, est un va-t-en-guerre imprévisible. Il se plaint constamment d’avoir reçu de la part de l’Iran des menaces variées dont aucune n’a jusqu’ici résisté à l’examen. Mais il hausse de plus en plus le ton et au cours des derniers mois il a fait la tournée des principales capitales mondiales pour y chercher un soutien. Il paraît même que Madame Merkel lui a juré la fidélité des Nibelungen, comme l’avait fait avant les précédentes guerres mondiales Guillaume II aux Autrichiens ou les Anglais et les Français à la Pologne.

2.    Israël a déjà positionné les sous-marins nucléaires qu’elle a achetés à l’Allemagne, armés de missiles à ogives nucléaires, en face de l’Iran et, non content d’avoir reconstruit et pointé sur l’Iran la base de lancement géorgienne que les Russes avaient détruite il y a un an et demi, y a fait envoyer un renfort de 90 spécialistes états-uniens.

3.    De semaine en semaine la presse, sous l’influence d’Israël, hausse le ton à l’égard de l’Iran pour différents motifs – une cam pagne de propagande analogue à celle qui a permis de faire accepter, voire soutenir la guerre en Irak dans le monde entier en répandant des affirmations mensongères.

4.    Les préparatifs militaires ne chôment pas non plus. Certes les troupes états- uniennes n’ont toujours pas réussi à «pacifier» les deux pays voisins, l’Irak et l’Afgha nistan. Mais ils y entraînent à la guerre la plus grosse concentration de troupes au monde. En outre, ils ont regroupé au large de l’Iran la plus grosse flotte militaire qu’ils aient jamais réunie. Le comité du Nobel a donc fait un bon calcul en cette affaire: pas de guerre en Iran sans l’assentiment du Président des USA, surtout s’il s’agit d’un Prix Nobel de la paix. Toutefois la pression des banques, des multinationales, du lobby de l’armement, de l’armée et du lobby israélien pourrait contraindre les USA à entrer en guerre, si Israël menait une première frappe contre l’Iran et que les puissances précitées voulaient protéger leurs intérêts.

N’oublions pas que les USA ne sont pas seulement la nation la plus endettée du monde, mais aussi que l’effondrement de leur de vise sig nifie celui de leur empire. La soi-disant «unique puissance hégémonique mondiale» implose en ce moment exactement comme l’a fait l’URSS il y a vingt ans. Les Chinois ont déjà fait comprendre qu’ils ne reconnaissent plus son hégémonie. Le Président des Etats-Unis se trouve donc, si Israël frappe, face à un dilemme désespéré: doit-il continuer à s’enliser dans les sables mouvants de la crise financière, économique et sociale ou chercher le salut dans une guerre mondiale, qui a déjà permis deux fois aux Etats-Unis d’en sortir gagnants.

Le danger d’une nouvelle guerre mon diale n’a jamais été aussi grand depuis la fin de la Seconde. C’est à juste titre que depuis un an les mises en garde aux USA se sont accrues, venant surtout de certains milieux intellectuels européens. Mais nous ne pourrons pas l’empêcher.

Une guerre en Iran ne resterait pas un événement limité, même si au départ il ne s’agissait que de missiles.

Aux côtés de l’Iran se rangeraient les Chinois, directement ou indirectement, et probablement les Russes, pour ne pas laisser les troupes états-uniennes s’approcher de leurs frontières et la puissance des USA devenir excessive.

Les membres de l’OTAN seraient contraints de se ranger aux côtés d’Israël et des USA, surtout s’ils avaient auparavant prêté le serment des Nibelungen. Il faut donc nous attendre à voir l’Europe participer, elle aussi, à la guerre.

Quelles seraient pour nous les conséquences d’une troisième guerre mondiale en Iran?

1.    Toute guerre avec l’Iran entraînerait la fermeture immédiate du détroit d’Ormuz et un dramatique renchérissement du pétrole, et ceci d’autant plus que la guerre se prolongerait. Du pétrole plus cher, c’est toujours des coûts plus élevés pour l’économie et les consommateurs. Nous devons donc nous attendre à des pénuries, des restrictions et des augmentations de prix pour les biens de consommation.
2.    Toute guerre nécessite un surcroît d’armement. L’industrie mondiale de l’armement – et en particulier aux USA – se frottera les mains, elle sera utilisée à pleine capacité et pourra se développer. Il y aura des retombées dans les secteurs annexes, par exemple l’automobile, le textile, les chantiers navals, l’aéronautique et d’autres encore. La production augmentera, même si les prix en font autant.
3.    Les grands gagnants seront les banques. On ne parlera plus de produits financiers to xiques et de banquiers gangsters; les banques centrales devront financer la guerre par la création de monnaie. Les banques pourront de nouveau accorder des crédits. Dans un premier temps l’inflation maintiendra le dollar jusqu’à la fin de la guerre. C’est seulement après la guerre, comme d’habitude, que l’on procédera au grand nettoyage et qu’on expiera les péchés de la finance de guerre.
Les vassaux des USA doivent casquer pour les besoins financiers du maître, on l’a déjà vu avec les guerres d’Irak et d’Afghanistan. La guerre n’appauvrira donc pas seulement Israël et les USA, mais nous tous. Comme il n’y a pas d’argent pour financer une guerre, on devra recourir à l’inflation, comme lors des deux premières guerres mondiales; nous devons donc nous attendre à une inflation vertigineuse.
S’ils entrent en guerre avec l’Iran, les USA mobiliseront aussi l’OTAN («clause de défense collective»). Le gouvernement devra alors expliquer à nos soldats pourquoi ils ne doivent plus seulement s’ac quitter de leur tâche en Afghanistan, mais aussi en Iran, et réunir une majorité au Bundestag pour voter son budget de guerre. Le SPD et les Verts (Fischer) ont déjà voté une entrée en guerre sous le prétexte fallacieux d’un «maintien de la paix». Une troisième guerre mondiale, malgré la pression états-unienne, rencontrera plus de réticence. Et dans la population le refus devrait être massif et peut-être mener à la démission du gouvernement trop docile.
Mais peut-être le gouvernement Merkel voit-il lui aussi dans une guerre une issue politique à sa situation bloquée par l’aide aux banques, le surendettement public, le collapsus financier qui menace les systèmes de protection sociale et les troubles sociaux que risquent d’engendrer de véritables redressements de cap.
La guerre est à nos portes. Les mois qui viennent nous diront si nous allons être entraînés dans une troisième guerre mondiale ou si nous y échapperons encore.

Eberhard Hamer

19 mars 2010

www.horizons-et-debats.ch/index.php?id=2088

 

Il y a du comique dans ce montage vidéo…il en faut parfois.

Alors que les manipulations de ceux qui veulent la guerre sont inquiétantes…

On voit ici qui a intérêt à répéter les mensonges ; Sarkozy répétant ce mensonge en appui à la propagande de son ministre Kouchner qui a toujours incité les européens à la confrontation avec l’Iran.

http://www.dailymotion.com/playlist/x1blkg_wassydoum_societe#videoId=xdekpw



Paroles & action du président Ahmadinejad  ...

Le Liban, la Syrie, la Palestine, la Turquie et l'Iran dans un même front

Accueilli en grande pompe, mercredi soir, par une foule enthousiaste, dans le stade al-Raya (banlieue-sud) le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad n’a pas caché ses émotions de venir au Liban.
FRONT COMMUN ENTRE LE LIBAN, LA SYRIE, LA PALESTINE, LA TURQUIE ET L’IRAN
Dans son discours M.Ahmadinejad a assuré que le Liban est une école de résistance face aux arrogants du monde.
Il a notamment évoqué un front commun de résistance entre le Liban, la Syrie, l'Irak, la Palestine, la Turquie et l’Iran.  "J'annonce que le régime sioniste poursuit sa chute et aucune puissance ne peut le sauver (en raison du) front résistant au Liban, en Syrie, en Palestine,
en Irak et en Turquie", a-t-il affirmé, sous les applaudissements.
Tout en assurant que l'entité sioniste est en pleine déroute, il a invité le peuple du Liban, « pays des purs », à ne pas écouter les démons qui n'aiment pas l'unité et l'harmonie.   
« Vous avez jeté le désespoir dans la cour des démons. Sachez que vos causes sont celles de l'Iran. Nous sommes ensemble dans une même tranchée. Votre dignité et votre développement sont les nôtres. Le peuple iranien sera toujours à vos côtés. » 
Tout en affirmant que le nouvel ordre mondial doit être global et juste, permettant à tous les peuples de participer à la gestion des affaires du monde, il a rendu un vibrant hommage aux Libanais et surtout aux jeunes moujahidine, leur disant : « L'avenir est à vous. Nous sommes fiers de vous, et nous serons toujours à vos côtés».  
ASSASSINAT HARIRI : MANIPULATION POUR CREER DES DISSENSIONS 
Évoquant la manipulation de l’enquête sur l’assassinat de l’ancien premier ministre libanais, Rafic Hariri, le président iranien a déclaré : "Au Liban, un ami et un patriote a été assassiné de manière vicieuse. Maintenant, en fabriquant des informations et en manipulant un système légal, ils (l'Occident) accusent d'autres amis  du crime", a précisé M. Ahmadinejad, en référence au Tribunal spécial pour le Liban (TSL).
"Ils tentent de parvenir à leurs fins en créant des dissensions" entre Libanais, a-t-il encore assuré.
NECESSITE DU RETRAIT DES ENVAHISSEURS, SINON LES CYCLONES DES PEUPLES LES EMPORTERONT  
Le président iranien a rappelé comment l'entité israélienne a essuyé des défaites en 1982, à l’issue de l’agression israélienne contre le Liban en 2006 et la dernière riposte courageuse de l'armée libanaise (à Adaïssé). Il assure que ces défaites ainsi que la résistance héroïque à Gaza montrent la faiblesse de l'entité israélienne.  
« Se sentant dans une impasse, celui-ci (Israël) peut chercher à provoquer des étincelles, dit-il, mais chaque étincelle ne fera qu'accélérer sa chute (...). Ils parlent de paix et continuent de s'étendre en bafouant les droits palestiniens et les résolutions internationales. L'entité sioniste est raciste et signifie l’expulsion d'un million et demi d'habitants originaires des territoires occupés. »  
M.Ahmadinejad a poursuivi que la solution consiste dans « la reconnaissance des droits des Palestiniens et dans le retour des envahisseurs vers leurs pays d'origine, sinon les cyclones du peuple palestinien et des autres peuples libres les
emporteront. »
 Ahmadinejad demande à certains régimes de la région d'écouter leurs peuples, qui appuient les Palestiniens. «Quant à ceux qui protègent l'entité sioniste, ils doivent savoir qu'ils doivent mettre un terme à son hégémonie et ils doivent réparer le mal qu'ils ont fait. S'ils se sentent coupables à l'égard des sionistes, ils n'ont qu'à leur donner des compensations chez eux. »  
LE MONDE EST A LA VEILLE D’UN GRAND CHANGEMENT  
Le président iranien a en outre affirmé que le monde est à la veille d'un grand changement qui commence dans cette région. Il rappelle que les « arrogants » ont utilisé leur force pendant des siècles pour contrôler la région, et à travers elle, le monde. Rien ne les a arrêtés pour imposer leur volonté et ils ont bafoué les aspirations des peuples, leurs cultures et leur dignité. Il a souligné que leur pensée matérialiste est en contradiction avec les principes religieux...  
Dans une allusion indirecte au changement de pouvoir aux États-Unis, il a affirmé que les anciens colonisateurs et esclavagistes ont essuyé une violente défaite. Ils ont modifié leurs traits, mais le plan est toujours le même.  
ISRAEL CREE POUR COMPENSER LES DEGATS DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE  
S’agissant de l’entité sioniste, M.Ahmadinejad a réitéré qu’ « Israël » a été crée pour compenser les dégâts de la Seconde Guerre mondiale et profitant d'un moment d'égarement des Arabes. « Ils ont implanté une entité hostile et lui ont donné les moyens d'imposer sa force, tout en couvrant ses crimes. Voyez-vous dans le registre des sionistes autre chose que des crimes ?... »  
Il a ajouté que cette entité est la concrétisation du projet capitaliste et, pour preuve, il a relevé l'appui unanime dont bénéficie « Israël ». Mais M.Ahmadinejad affirme que les peuples ont d'autres aspirations.
Il a en outre attiré l'attention des présents sur le fait que lorsqu'ils envahissent un pays, les ennemis misent sur la discorde et les divergences religieuses et ethniques. C'est, poursuit-il, ce qui s'est passé en Irak. Il ajoute que les ennemis ne veulent pas d'un peuple fort et uni pour pouvoir lui imposer leurs volontés. 
« Heureusement, grâce à l'éveil des peuples, le plan a été découvert. Les peuples connaissent désormais l'importance de l'unité », conclut-il .
ENQUETE INDEPENDANTE SUR LES ATTENTATS DU 11 SEPTEMBRE
Évoquant les événements « douloureux » du 11 septembre 2001 aux États-Unis, M.Ahmadinejad réclame la formation d'une équipe indépendante chargée d'enquêter sur les dessous de ces tragiques événements, d'autant que l’administration américaine en a profité pour envahir l'Afghanistan puis l'Irak.  
Ces événements ont ainsi servi de prétexte pour atteindre des objectifs impérialistes. Pour connaître la vérité, il faut ouvrir les boîtes noires, insiste-t-il.  
Selon lui, c'est une issue honorable pour tout le monde car il semble de plus en plus clair que ces événements ont été accomplis selon un plan préétabli ayant des objectifs expansionnistes.  
Pour M.Ahmadinejad, la solution consiste dans le retrait (des Américains) de la région, la présentation d'excuses aux populations et le versement d'indemnités. « Sinon, les peuples de la région, avec l'aide de Dieu, les expulseront et livreront les coupables à la justice .  
AHMADINEJAD RECLAME LA LIBERATION DES DETENUS PAR ISRAEL   
Le président iranien a également évoqué les milliers de détenus palestiniens dans les geoles israéliennes et il informe les présents que l'épouse et le fils de Mohsen Moussaoui, diplomate iranien enlevé au Liban en 1982, font partie de la délégation qui l'accompagne.
 Il ajouté que ce diplomate et ses trois compagnons sont encore vivants et retenus en otages en « Israël ». Il réclame pour eux la visite de la Croix-Rouge et la libération, avec les autres « otages palestiniens ».
LA POLLUTION DUE AU CAPITALISME SAUVAGE  
Evoquant les modifications climatique, le président iranien a assuré que la pollution de l'air, les changements climatiques, et la crise économique sont dus au système unilatéral et au capitalisme sauvage qui bafoue les valeurs humaines ...
AlManar et Orient Le Jour

Jeudi 14 Octobre 2010

http://www.almanar.com.lb


Les commentaires sont fermés.