Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/11/2010

n°59 - journal d'Iran - 14-10 au 05-11 - : Fin - Une guerre contre l’Iran devient-elle possible ?

n°59 -  journal d'Iran - 14-10 au 05-11 - : Fin    - Une guerre contre l’Iran devient-elle possible ?


journal d'Iran   

n°59

du 14-10 au 05-11

C.De Broeder & M.Lemaire



a) Le "Journal d'Iran" est  visible  sur les blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site de Eva Resis      :  no-war.over-blog.com

c) Et sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

sur le site :  www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

d) sur le site :  www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire :

 

2 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

2-1 Vidéo : Iran - désinformation politique et médiatique.

2-2 Vidéo : Rencontre Nasrallah-Ahmadinejad en Syrie.

2-3 Une chaîne télévisée iranienne pour le monde arabe.

3 Les brèves

3-1 Israël a sa réponse pour un Iran nucléaire.

3-2 Turki Fayçal met en garde contre une catastrophe en cas d’attaque contre l’Iran.

3-3 La violation des droits de l’Homme, en France, inquiète les députés iraniens. 

3-4 Mottaki critique la politique ambiguë de l’Occident en matière des droits de l’Homme. 

3-5 Mottaki s’est entretenu avec le chef de la diplomatie allemande Guido Westerwelle.

3-6 La Résistance iranienne condamne la peine de mort contre Tarek Aziz.

4 Dossier & Point de vue

4-1 Le symbole du fusil arraché.

4-2 L'Iran multiplie les succès diplomatiques.

4-3 Chérif BOUDELAL : L’exploit scientifique et le défi politique de l’Iran !

5 Déclaration, courrier des lecteurs & témoignage

Do : Une guerre contre l’Iran devient-elle possible ?

5-1 Message de solidarité des syndicalistes iraniens a leurs camarades de France.


 

2 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

2-1 Vidéo : Iran - désinformation politique et médiatique.

http://www.dailymotion.com/video/xdekpw_iran-desinformation-politique-et-me_webcam?start=5#from=embed


2-2 Vidéo : Rencontre Nasrallah-Ahmadinejad en Syrie.

http://www.youtube.com/watch?v=EVOiESj_aXA&feature=related


2-3 Une chaîne télévisée iranienne pour le monde arabe.

L’Iran a lancé le 10 septembre, pour le Eid el-Fitr, une chaîne de télévision diffusant en continu des programmes de divertissement pour les téléspectateurs arabes.
La télévision d'État, baptisée iFilm, a commencé à diffuser des programmes iraniens, des documentaires, des magazines et des films, pour quelque 300 millions de téléspectateurs du monde arabe. La majorité des programmes sont doublés en arabe, au Liban, en Syrie et aux Émirats arabes unis ; quelques-uns sont diffusés en farsi avec des sous-titres en arabe. La nouvelle chaîne émet sur les satellites Arabsat et Nilesat, et sera bientôt disponible sur Hotbird selon le quotidien anglophone Tehran Times.
Le lancement de cette chaîne de divertissement intervient trois ans après celui de Press TV, une chaîne d'information en anglais que la République islamique avait présentée comme un outil pour briser la mainmise des médias occidentaux. La télévision d'État iranienne propose également une chaîne d'information en continu en arabe, al-Alam, la chaîne Jam-e Jam, qui diffuse en farsi pour les Iraniens vivant à l’étranger, et la chaîne en arabe al-Kawthar qui diffuse des programmes religieux, des informations et des débats.
Avec ce lancement, l’Iran emboîte le pas à la Turquie, qui avait inauguré sa propre chaîne de divertissement en arabe, baptisée TRT-el Türkiye, en avril 2010.

Marie-José Daoud, Novembre 2010

 http://www.lecommercedulevant.com/affaires/m%C3%A9dias-et-pub/none-liban/une-cha%C3%AEne-t%C3%A9l%C3%A9vis%C3%A9e-iranienne-pour-le-monde-arabe/17456



3 Les brèves

Ndlr : la publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage les analyses ou point de vue des auteurs, mais doit être vu comme information.

3-1 Israël a sa réponse pour un Iran nucléaire.

Extrait

Israël manifeste publiquement sa volonté d'empêcher l'Iran de développer un arsenal nucléaire.

Le ministre des Affaires étrangères Lieberman a commandé un rapport sur la manière de préparer le pays à la perspective que l'Iran soit doté de l'arme atomique, a déclaré hier un haut responsable israélien sous le sceau de l'anonymat.

Mais le précédent gouvernement avait déjà discrètement établi un plan pour « le jour d'après », au cas où Téhéran parviendrait au niveau d'enrichissement de l'uranium nécessaire à la mise au point d'une bombe.

Alors chef de file de l'opposition, l'actuel Premier ministre Netanyahu invitait le gouvernement à envisager des frappes préventives sur les sites nucléaires iraniens.

Il a depuis tempéré ses propos, sans exclure le recours à la force. Son gouvernement se prépare à plusieurs scénarios, comme en témoigne l'initiative d'Avigdor Lieberman, qui a demandé aux experts de son ministère d'envisager « que faire si nous nous réveillons et découvrons que les Iraniens ont l'arme atomique », a dit le haut responsable politique.

Lieberman, chef du parti ultraorthodoxe Israël Beitenou (« Israël notre maison »), appartient au cabinet restreint dans lequel six ministres entourent Netanyahu. Le bureau du Premier ministre s'est refusé hier à tout commentaire sur l'initiative de Lieberman.

Israël passe pour être la seule puissance nucléaire du Proche-Orient. Son aviation a mené des raids dits préventifs  (…)  en bombardant un réacteur nucléaire irakien en 1981 et à nouveau en 2007 sur un site syrien.

Le service de prévision du ministère israélien des Affaires étrangères est un des principaux aiguillons de la politique gouvernementale. Ce service est également en train de rédiger un rapport sur les scénarios à envisager au cas où l'Autorité palestinienne décide de prendre des initiatives unilatérales en vue de créer un État indépendant incluant les territoires occupés.

 26 octobre 2010

http://www.lorientlejour.com/category/Moyen+Orient+et+Monde/article/676127/Israel_prepare_sa_reponse_a_un_Iran_nucleaire.html


3-2 Turki Fayçal met en garde contre une catastrophe en cas d’attaque contre l’Iran.

L’ex-chef des renseignements saoudien, le prince Turki al-Fayçal, a mis en garde, jeudi, Washington contre une éventuelle frappe à l’encontre de l’Iran, sous prétexte de rassurer « Israël », insistant qu’une telle frappe mènera à « une catastrophe ».
Lors d’un débat sur le processus de paix, à l’institut Carnegie, à Washington, Turki al-Fayçal, a dit « personne nie qu’un Iran nucléaire représente un vrai danger pour le monde, mais le fait de dire que les Etats-Unis doivent frapper l’Iran afin de donner un coup de pouce au processus de paix israélo-palestinien, c’est comme si quelqu’un cueille des pommes en coupant l’arbre ».
Pour Fayçal, « une offensive contre les installations nucléaires d’Iran aura un effet désastreux, et amènera le processus de paix à la case départ ».
  

05/11/2010

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=161021&language=fr

 5 novembre 2010


3-3 La violation des droits de l’Homme, en France, inquiète les députés iraniens.  

La Commission des droits de l’Homme du parlement iranien, le Majlis islamique, se dit inquiète du mauvais traitement réservé aux immigrés, en France.
« Les droits de l’Homme constituent l’un des volets majeurs du droit international et la plupart des Etats du monde s’engagent à les respecter ou du moins, font semblant de le faire, lit-on, dans une lettre adressée, par la présidente de cette commission, au secrétaire général de l’ONU, au haut Commissariat onusien des droits de l’Homme, ainsi qu’au président du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU. La lettre appelle ces instances à nommer un émissaire, pour mener une enquête sur les cas de violations des droits de l’Homme commis en France. « A l’aune de cette initiative, il serait opportun d’exiger des autorités françaises de ne plus bafouer les droits des ressortissants étrangers et de se sentir responsables, face à l’opinion internationale, qui se pose de multiples questions sur l’attitude de Paris et qui attend toujours des réponses », poursuit le texte.

25/10/2010

http://french.irib.ir


3-4 Mottaki critique la politique ambiguë de l’Occident en matière des droits de l’Homme.  

Le Chef de la Diplomatie iranienne, Manoutchehr Mottaki,  a dénoncé une politique de double standard que maintient l’Occident en matière des droits de l’Homme. 

C’est en marge de la conférence des « Amis du Pakistan » que Manoutchehr Mottaki a fait cette déclaration au cours d’une rencontre avec son homologue canadien.

Le ministre iranien reprochait à Ottawa d’avoir été à l’origine d’une résolution « politique » contre la RII, déguisée sous le vernis des droits de l’Homme.

Toujours en marge de cette conférence, Mottaki s’est également entretenu avec le chef de la diplomatie allemande Guido Westerwelle. Ce dernier s’est félicité de ce que l’Iran ait accepté l’idée d’une reprise du dialogue avec les 5+1. « Nous espérons que ce futur dialogue créera pour les deux côtés de nouvelles opportunités, a affirmé le ministre allemand avant de demander à la RII de traiter avec clémence le dossier de deux ressortissants allemands arrêtés en Iran pour des activités non conventionnelles. « Le dossier de ces deux citoyens allemands sera poursuivi par la justice, a répondu pour sa part Mottaki.

16/10/2010

http://french.irib.ir


3-5 Mottaki s’est entretenu avec le chef de la diplomatie allemande Guido Westerwelle.

Ce dernier s’est félicité de ce que l’Iran ait accepté l’idée d’une reprise du dialogue avec les 5+1. « Nous espérons que ce futur dialogue créera pour les deux côtés de nouvelles opportunités, a affirmé le ministre allemand avant de demander à la RII de traiter avec clémence le dossier de deux ressortissants allemands arrêtés en Iran pour des activités non conventionnelles. « Le dossier de ces deux citoyens allemands sera poursuivi par la justice, a répondu pour sa part Mottaki.

16/10/2010

http://french.irib.ir


3-6 La Résistance iranienne condamne la peine de mort contre Tarek Aziz.

CNRI - La Résistance iranienne condamne vigoureusement la peine de mort prononcée contre Tarek Aziz, ancien vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères irakien.

Cela constitue une violation flagrante des normes judiciaires les plus élémentaires reconnues sur le plan international.

La peine de mort contre un politicien de 74 ans, après sept ans et demi de prison et en mauvaise santé, a été prononcée la demande du fascisme religieux au pouvoir en Iran et de la bande de Maliki. Ils essaient vainement de cette manière de détourner les esprits des crimes inhumains qu’ils ont commis contre le peuple irakien, crimes qui ces derniers jours ont révolté l’opinion publique irakienne et la conscience générale du XXIe siècle. Ce n’est pas un hasard si ce verdict a été bien accueilli et a provoqué une vague de joie dans le régime des mollahs.

La Résistance iranienne appelle l’ensemble des organes internationaux de défense des droits de l’homme, les Etats-Unis et l’ONU, vu leurs engagements vis-à-vis de l’Irak, à intervenir de manière urgente pour empêcher l’exécution de M. Tarek Aziz et la poursuite des violations sauvages et systématiques des droits humains en Irak.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 27 octobre 2010

http://www.ncr-iran.org/fr/content/view/8300/58/


4 Dossier & Point de vue

Ndlr : la publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage les analyses ou point de vue des auteurs, mais doit être vu comme information.

4-1 Le symbole du fusil arraché.

L'ennemi a menacé et crié, les sionistes ont été furieux, les Etats-Unis aussi.

Mais le président iranien été accueilli dans un enthousiasme inégalé, que ce soit sur la route de l'aéroport, que ce soit dans la banlieue sud de Beyrouth ou dans le sud du Liban.

Le président iranien a rendu hommage à la résistance héroïque des combattants et des Libanais face à l'Etat sioniste.

La foule enthousiaste a rendu hommage à ce président humble, sincère, qui parle avec le cœur et la raison, qui appelle à l'unité des libanais face à Israël et les forces de l'oppression. 

En clôture de la visite, sayyid Hassan Nasrullah, secrétaire général du Hezbollah, a offert au président iranien un fusil ayant appartenu à un soldat israélien, pris comme butin de guerre au cours de l'agression sioniste en juillet 2006.

Aucun cadeau ne peut être plus symbolique et plus valeureux pour le président iranien ! 

Par ailleurs, le président iranien avait offert au président libanais un nanoscope, outil fabriqué cent pour cent par les Iraniens, appareil que seuls 6 pays au monde fabriquent, dont l'Iran.

Là aussi, un symbole plus fort que jamais: la puissance iranienne dans la région est une puissance industrielle. Malgré le blocus contre l'Iran, malgré les menaces de guerre, malgré les campagnes de dénigrement contre le régime, le pouvoir, les personnalités et le peuple iraniens, l'Iran avance à grand pas et affronte les grandes puissances mondiales qui veulent l'empêcher d'avoir accès à la haute technologie.

Ils peuvent toujours rêver.... le monde est en train de changer grâce à la résistance héroïque des peuples de la région. 

Texte transmis par "Association Palestine En Marche" sous le titre :" "Le fusil arraché":

5 Oct


4-2 L'Iran multiplie les succès diplomatiques.

Mis à l'index par l'Occident pour sa politique nucléaire, l'Iran a accumulé ces derniers jours les coups d'éclat diplomatiques illustrant son rôle incontournable dans la région, affirment des analystes à Téhéran. 
En une semaine, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a effectué un voyage triomphal au Liban sonnant comme un défi aux Etats-Unis et à Israël, le premier ministre irakien sortant Nouri al-Maliki est venu chercher le soutien de Téhéran pour former un nouveau gouvernement, et l'Iran a obtenu de Washington la reconnaissance publique de son rôle dans le dossier afghan.
 L'Iran a par ailleurs arraché, pour la première fois depuis la révolution islamique de 1979, la présidence de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), où l'Arabie saoudite, alliée des Etats-unis, joue un rôle déterminant.
Au delà de sa zone d'influence, l'Iran a entrepris de développer ses liens avec des puissances émergentes comme le Brésil, partenaire d'une initiative diplomatique iranienne sur le dossier nucléaire, ou le Venezuela dont le président Hugo Chavez effectuait mardi sa 9e visite à Téhéran.
La communauté internationale doit "prêter attention à l'influence importante de l'Iran dans la région, et l'utiliser pour préserver la paix et la stabilité", a résumé l'ambassadeur d'Iran à l'ONU Mohammad Khazai cité par l'agence IRNA.
Cette moisson de coups d'éclat est intervenue alors que les Occidentaux multiplient les efforts pour affaiblir et isoler Téhéran, notamment par de lourdes sanctions économiques prises dans la foulée d'une condamnation de la politique nucléaire de l'Iran par le Conseil de sécurité de l'ONU en juin.
Elle renforce indiscutablement la position diplomatique de Téhéran à un mois d'une reprise prévue des discussions avec les grandes puissances sur la question nucléaire après un an d'impasse, selon des analystes à Téhéran. 
"L'Iran vient de montrer que les Etats-Unis ne peuvent pas le marginaliser", souligne Mohammad Saleh Sedghia, directeur du Centre arabe d'études iraniennes basé à Téhéran. "La politique des sanctions économiques a peut-être un certain impact, mais elle ne peut pas aboutir à isoler l'Iran au Moyen-Orient".
"L'Iran est parvenu à surmonter politiquement le problème des sanctions et à éviter l'isolement", déclare également Gholam Reza Ghalandarian, directeur du quotidien conservateur Quds.
Au delà du conflit sur le dossier nucléaire, "les pays de la région et de nombreuses autres nations considèrent l'Iran comme un acteur géopolitique majeur", ajoute-t-il.
Plusieurs diplomates occidentaux en poste à Téhéran reconnaissent que l'Iran a marqué des points, tout en minimisant leur importance.
"Dans le contexte actuel, ces événements peuvent être considérés comme des succès pour l'Iran", admet un diplomate qui a requis l'anonymat. "Mais ce sont des succès largement optiques. Concernant l'influence de l'Iran dans la région, que personne ne conteste, il n'y a rien de nouveau".
"Et la question clé pour Téhéran demeure les dommages que les sanctions internationale commencent à infliger à son économie, et qui vont rendre sa politique nucléaire de plus en plus coûteuse", prétend-t-il.

19/10/2010

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=158667&language=fr


4-3 Chérif BOUDELAL : L’exploit scientifique et le défi politique de l’Iran !

L'Iran, ce pays d'une civilisation millénaire, se relève et s'affirme après une période de décadence due à la léthargie de son régime à l'instar des autres pays musulmans qui restent sous la botte de l’impérialisme US et des sionistes qui le contrôlent et dirigent.

En 30 ans, l’Iran a pu développer son industrie civile et militaire et affirmer sa supériorité civilisationnelle. Et c'est cela qui fait peur à ces ennemis, contrairement au prétexte qu'ils donnent à l’opinion selon lequel il veut développer les armes nucléaires pour « détruire Israël ».

Que ceux qui ignorent l’Histoire de ce pays sachent que lorsque les « Perses » habitaient les châteaux les ancêtres de leurs ennemis d’aujourd’hui habitaient les grottes et vivaient à l’état sauvage. Qu’ils sachent également que les Perses ont fourni une partie importante des Savants musulmans qui ont légué les prémisses de toutes les sciences à l’humanité que connaît le monde actuel. Que les régimes éhontés arabes prennent l’Iran comme modèle pour sortir de leur esclavage, et cessent d’être la raillerie de l’impérialisme siono/US et leurs subalternes, lesquels les divisent et les méprisent tout en utilisant leurs services pour réprimer leurs peuples et en accaparant leurs richesses.

Les médias sionistes ne rapportent de la visite du président iranien de trois jours au Liban (du mercredi 13 au vendredi15 octobre 2010) que son discours sur « la destruction d’Israël », en le déformant pour montrer qu’Israël et ses sionistes sont éternellement victimes des « antisémites ». Alors qu’il avait parlé de la fin proche de son existence en tant qu’Etat barbare et du sionisme qui le nourrit, les médias déforment sa déclaration en laissant entendre que le président iranien appelle à l’extermination de l’« Etat hébreu » et de ses habitants (juifs) !

Lorsqu’Ahmadinejad dit que les sionistes devront retourner dans leurs pays d’origine, il parle des sionistes qui ne veulent pas vivre en paix avec les Palestiniens et sur les mêmes pieds d’égalité qu’eux. Ahmadinejad, comme beaucoup de Palestiniens et d’Israéliens, entre autres, réclame un seul Etat pour tous les habitants de la Palestine historique, avec toute leur diversité. Oui, ni l’Etat barbare d’Israël, ni les sionistes apologistes des crimes « arrogants et sûrs d’eux » ne resteront éternellement dominateurs dans ce monde, jusque-là majoritairement sourd et aveugle. Les colonisateurs de la Palestine devront choisir entre poser leurs pieds sur Terre ou chercher une autre planète sur laquelle ils pourront prétendre être « les seuls élus de leur dieu » sans choquer personne. Et que tous les sionistes sachent qu’un jour ou l’autre seront jugés, à l’instar des collabos du nazisme, pour avoir fondé et soutenu un Etat barbare au cœur de la Palestine.

15 octobre 2010

Chérif BOUDELAL



5 Déclaration, courrier des lecteurs & témoignage

Ndlr : la publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage les analyses ou point de vue des auteurs, mais doit être vu comme information.

Do : Une guerre contre l’Iran devient-elle possible ?

Salut à toutes et à tous,

Cela fait des années que j’entends parler d’une guerre contre l’Iran ; et il est vrai que sur les sites internet tenus par les sionistes, et sur les sites où leurs interventions sont tolérées, il y a en permanence une terrible propagande anti-Iran. J’avais pourtant tendance à répondre :

http://mai68.org/spip/spip.php?arti...

« Je ne crois pas bien à une véritable guerre américano-sioniste contre l’Iran ; car, en Irak, la stratégie de l’impérialisme américain consiste à tenter de créer de toutes pièces une guerre civile entre sunnites et Chiites. Et les Américains voulaient ensuite prendre le parti des Chiites contre les sunnites.

Et gagner ainsi la guerre, les Chiites leur étant dévoués… dans leurs rêves tout au moins. « Or, l’Iran est Chiite ! donc, si les USA ou Israël font la guerre à l’Iran, toute la stratégie de guerre américaine en Irak s’effondre. »

Mais, aujourd’hui, les conditions semblent avoir changé, et Obama semble vouloir abandonner la guerre américano-sioniste contre l’Irak. C’est pourquoi la question se pose à nouveau :

Une guerre contre l’Iran devient-elle possible ?

Oui s’il est vrai qu’Obama abandonne les ambitions de l’impérialisme américano-sioniste en Irak.

Ce qui sera le cas s’il rapatrie effectivement les soldats américains présents en Irak.

Néanmoins, dans ce cas, si l’impérialisme américano-sioniste fait une vraie guerre contre l’Iran, cela va très mal se passer pour lui. Car l’Irak va se reconstituer par solidarité avec l’Iran afin de lui apporter son soutien militaire, d’une façon directe ou d’une façon cachée. Ou les deux.

C’est pourquoi, je pense qu’il est plus probable de voir une action éclair israélienne comme cela s’était produit contre la centrale nucléaire d’Osirak vendue par la France à l’Irak à l’époque de Saddam Hussein.

Mais, un tel raid semble inefficace dans le cas de l’Iran. Parce que, si en Irak tout était concentré en un seul point, et par conséquent destructible en un seul raid ; je pense qu’il en va autrement en Iran, et qu’Ahmadinedjad ayant tiré la leçon a décentralisé au maximum sa production d’uranium enrichi.

Si ce n’était pas le cas ; alors, cela signifierait que, contrairement à Ho Chi Minh (*), Ahmadinedjad est un bien piètre stratège.

Bien à vous,
do
http://mai68.org

Note (*) : Ho Chi Minh avait tout décentralisé en tout plein d’endroits différents et loin les uns des autres. Il avait notamment totalement décentralisé la production des vélos si indispensables pour parcourir la piste Ho Chi Minh afin d’amener toute la logistique de guerre aux vaillants guerriers

viet-cong (Tant qu’à faire, sachez aussi que les vélos, ils s’en servaient la plupart du temps à pieds.

Ils ne montaient pas souvent dessus comme le fait un cycliste. Ils posaient dans les porte-bagages du vélo les armes, munitions, la bouffe, etc. Et ils poussaient le vélo à la main !).

La fameuse piste Ho Chi Minh était elle-même décentralisée. Elle était principalement constituée de multiples souterrains parallèles. Quand un souterrain s’effondrait à cause des bombardements américains, ils faisaient une dérivation vers un autre souterrain en attendant que l’autre soit réparé.

7 août 2010

do

http://mai68.org/spip/spip.php?article1413

URL de cet article
http://www.legrandsoir.info/Une-guerre-contre-l-Iran-devient-elle-possible.html


5-1 Message de solidarité des syndicalistes iraniens a leurs camarades de France.

Solidarité des syndicats des travailleurs iraniens avec les travailleurs et salariés français

Les syndicats ouvriers iraniens, tout en soutenant entièrement votre glorieux mouvement de protestation, déclarent haut et fort : « Vous criez le mal commun de tous les travailleurs du monde ». Attaquer les acquis des travailleurs sous prétexte de la mondialisation est inscrit dans le programme de la plupart des Etats capitalistes, et cela n’a d’autres conséquences que la pauvreté, la misère et le chômage pour les travailleurs. Votre victoire dans cette bataille sera la victoire de tous les travailleurs du monde. Nous sommes à vos côtés dans cette lutte. L’Etat français veut avancer son programme dans le but de la mondialisation et la sortie de crise au dépens de vos acquis concernant vos droits à la retraite si chèrement acquis.

Comme vous le savez, durant ces dernières années, les travailleurs syndiqués en Iran ont été privés des leurs droits élémentaires universellement reconnus et nombres d’entre eux sont toujours emprisonnés, licenciés ou trainés d’un procès à l’autre. Nous considérons vos luttes et vos victoires comme les nôtres. Nous sommes conscients que la seule voie de délivrance des travailleurs dans leur lutte contre toutes ces injustices réside dans l’union et la solidarité internationale des travailleurs. Encore une fois nous exprimons notre solidarité avec votre puissant mouvement de grèves et de protestations, et vous souhaitons la victoire dans ce combat unitaire que vous menez. En espérant le développement de la paix, de la justice et de la liberté partout dans le monde.

Le Syndicat de Travailleurs de la Régie du Transport de Téhéran et sa banlieue

Le Syndicat de Travailleurs de la Régie du Transport de Téhéran et sa banlieue (Sherkat-é-Vahéd),

Le Syndicat des Travailleurs de la Sucrerie de Haft-Tappeh,

Le Syndicat des Travailleurs de la Métallurgie et de la Mécanique.

Octobre 2010

Transmis par le Collectif solidarité iran paris

http://soliranparis.wordpress.com/

contact

nomore@riseup.net

http://lille.indymedia.org/article23991.html



Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

  • " Déclaration Universelle des Droits de l'Homme  - Article 19

Les commentaires sont fermés.