Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/11/2010

n°556 - Journal de Palestine - 20-10 au 09-11 - Début - : Mechaal: L'administration américaine est incapable de faire quelque chose pour nous


n°556 - Journal de Palestine - 20-10 au 09-11 -  Début - : Mechaal: L'administration américaine est incapable de faire quelque chose pour nous



          Face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

     Sa diffusion est un acte de résistance.

                 Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre.

Les médias occidentaux dans leur large majorité ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources.



Journal de Palestine 

n°556                       20-10 au 09-11

C.De Broeder    &   M.Lemaire



Vous retrouverez ce journal 

a) sur mes blog : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site de Eva Resis      :  no-war.over-blog.com

 

c) Et sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html & http://boycottisraelinternational.com  

 

d) sur le site : www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

 

NB : Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


Sommaire

Tiré à part

Un sondage …

Nouveau scandale de torture d’enfants prisonniers : des soldats urinent sur des enfants de 13 ans.

Rachel Corrie : Justice à la sauce israélienne.

Des milliers d'oliviers infectés par les égouts d'une colonie en Cisjordanie.

1 Résistance

Détails par région:

2 Décompte des pertes humaines

Suite

3 Politique

Politique Palestinienne

Politique Israélienne

Fin

4 Politique internationale des territoires occupés 

5 Médias/Vidéos 

5-1 Les règles du journalisme Selon Djamal Benmerad.

5-2 Pierre Piccinin : La liberté d’expression menacée de mort.

5-3 Rencontre Stéphane Hessel - Régis Debray à Gaza.

5-4 Blagues à part », road movie

6 Les brèves

6-1 Mechaal: L'administration américaine est incapable de faire quelque chose pour nous.

6-2 « Israël »: les enfants jeteurs de pierres seront assignés à domicile.

6-3 L'Egypte poursuit la construction du mur d'acier.

6-4 Des centaines de colons envahissent Bethléem et Naplouse pour accomplir leurs rites.  

 



20-10 au 09-11: Peuple Palestinien : 5 tués   -  5 blessés

                        Occupants                : 0 tué     -  0 blessé



Tiré a part

Un sondage …
"49% des Palestiniens vivant en Cisjordanie, dans la bande de Gaza et à Jérusalem est, accepteraient de reconnaître l'Etat d'Israël en tant qu'Etat juif dans le cadre d'un accord de paix instituant un Etat palestinien", révèle un sondage réalisé par l'Université hébraïque de Jérusalem repris par Yedioth Aharonot.
Concernant les négociations israélo-palestiniennes, "un autre résultat montre que

56 % des Israéliens soutiendraient des discussions avec le Hamas dans le but d'aboutir à une solution avec les Palestiniens.
" 78 % des Israéliens soutiennent ces négociations, mais il n'y a que 30 % de Palestiniens qui partagent ce sentiment.
Seulement 6 % des Palestiniens et 5 % des Israéliens interrogés estiment qu'un accord pourrait être conclu lors des négociations en cours,
et "51 % des Palestiniens seraient favorables à une résistance populaire non violente en cas d'échec des pourparlers de paix".
Reste que "54 % des Israéliens craignent d'être victimes de violences de la part des Arabes.
Un sentiment encore plus fort chez les Palestiniens dont 76 % craignent la violence israélienne".

22.10.2010
http://www.courrierinternational.com/breve/2010/10/22/un-sondage-etonnant

 

Nouveau scandale de torture d’enfants prisonniers : des soldats urinent sur des enfants de 13 ans.

Des soldats israéliens ont uriné sur deux enfants de 13 ans et les ont obligés a rester tout nus dans les WC pendant deux jours.

Le Ministre des Prisonniers Issa Qaraqa’ et les deux enfants ex-prisonniers ont dit avoir contacté un homme de loi pour les deux enfants détenus, Muhammad Tariq Abd al-Latif Mukhaymar et Muhammad Nasir Ali Radwan, qui ont 13 ans tous les deux et sont de Beit Awar. Ils ont été détenus en juillet dernier quand ils étaient en sixième. 

Mukhaymar a raconté que les gardes des frontières les ont arrêtés, lui et Radwan, près du Mur de séparation, sur la route numéro 443 près de Beit Awar, les ont sévèrement battus, leur ont mis des bandeaux sur les yeux et les ont transportés à la colonie voisine de Binyamin.

Il a dit que les soldats les ont alors poussé dans les WC et les ont forcés à enlever leurs vêtements. Ils ont raconté qu’on les a laissés là tout nus pendant deux jours sans nourriture ni eau et que les soldats leur ont envoyé de l’air conditionné froid pendant tout ce temps.

Mukhaymar a dit qu’il avait très soif et qu’il a du boire l’eau des toilettes et qu’il était si frigorifié qu’il avait attrapé mal et que chaque fois qu’ils essayaient de dormir les soldats venaient les réveiller.

Il a dit que le pire toutefois était quand les soldats entraient et que, au lieu de se soulager dans les toilettes, ils pissaient sur la tête et la figure des deux garçons.

Puis les soldats se moquaient d’eux et riaient en prenant des photos. Après deux jours de ce cruel traitement a témoigné Mukhaymar, on les a emmenés dans la colonie de Binyamin et on les a interrogés de 10H de soir à 3H du matin, puis on les a emmenés au camp militaire de Ofer.

Ils y sont restés pendant 3 mois avant d’être transportés à la prison des enfants de Rimonim. Ils n’ont jamais été présentés à la justice.

Le Ministre Qaraqa’ a conclu : "L’inqualifiable inhumanité des soldats d’occupation a encore augmenté dernièrement. Le Ministre des Prisonniers va porter plainte contre les soldats israéliens qui ont commis cette abomination."

04/11/2010

English PNN

Traduction : Dominique Muselet

http://french.pnn.ps/index.php?option=com_content&task=view&id=5179

 

Rachel Corrie : Justice à la sauce israélienne.

 « Est-ce que quelqu’un connaît le mot hébreu pour « occupation » ? a été une question posée par traducteur en hébreu assigné d’office pour le déroulement du procès.

Ainsi avait débuté le procès sur l’assassinat de la militante américaine Rachel Corrie.

La famille de Rachel Corrie a attendu sept ans pour que ce procès ait lieu.

Aujourd’hui, quelques mois plus tard, nous sommes de retour au tribunal du district de Haïfa pour entendre le soldat israélien qui était au volant du bulldozer qui a écrasé Rachel alors que celle-ci manifestait pacifiquement contre les démolitions de maisons palestiniennes dans la bande de Gaza, en 2003.

Et l’entendre est tout ce que nous pouvons faire - suite à une demande inhabituelle, formulée par l’État et acceptée par le juge, que le conducteur et les autres soldats parlent derrière un écran opaque pour protéger leur identité (pour « raisons de sécurité » ).

Je ne peux pas vous dire le nom du conducteur (il y a une obligation de le taire) mais je peux dire que c’est un immigrant russe en Israël qui, triste ironie, a la même date anniversaire que Rachel.

Cela a été un témoignage long et pénible, le conducteur répondant aux questions avec des variations de ce qui était toujours la même phrase : « Je ne me souviens pas ».

Il disait ne pouvoir même pas se rappeler le moment de la journée Rachel où été tuée et a il affirmé qu’il ne savait pas quand il avait renversé Rachel et roulé sur elle avec son bulldozer Caterpillar de quatre tonnes.

Comme on pouvait s’y attendre, il dit ne pas s’en être rendu compte quand il a roulé une seconde fois sur Rachel, l’écrasant à nouveau avec sa lame.

Pour Cindy Corrie, professeur de musique à la retraite de l’Olympia à Washington, cela a été la plus difficile partie de la journée : « Entendre l’homme qui a tué ma fille, sans l’ombre d’un remords dans la voix, dire qu’il ne se souvenait pas quand c’est arrivé... »

Comme Cindy le dit, même en imaginant qu’il l’ait fait par erreur, comment peut-il ne pas se rappeler le moment de la journée où il a tué un jeune fille de 23 ans ?

Outre le fait qu’il a fallu cinq ans pour que commence le procès, à compter du jour où les parents de Rachel Corrie ont pu déposer leur plainte - les procédures judiciaires et changements de dernière minute imposés par les procureurs de l’État d’Israël sont tout simplement embarrassants pour un pays qui prétend être une démocratie et pratiquer la règle du droit.

Avec de mauvaises traductions, des dates de procès qui changent et un juge qui arrête la procédure parce qu’il a pris d’autres rendez-vous (comme c’est le cas aujourd’hui où la session est raccourcie de deux heures) le procès a été retardé et tout le monde en est frustré.

La famille Corrie, les journalistes et les organisations de défense de droits de l’Homme ont été informés qu’ils pouvaient entrer dans la salle d’audience à 9 heures du matin.

A 8h15 l’Etat a rempli la salle avec ses « observateurs », ce qui signifie qu’en dehors de la famille Corrie et de ses avocats, seuls trois ou quatre journalistes ont été autorisés (et encore en rotation) a entrer dans la salle du procès pour écouter et rendre compte de ce qui s’y passait.

J’étais à l’intérieur à peine une demi-heure - juste le temps d’entendre le conducteur dire qu’il n’avait fait qu’obéir à des ordres.

Ses supérieurs, dit-il, lui ont donné des instructions de continuer les démolitions malgré les civils qui protestaient devant les maisons.

Et c’est là que réside la raison pour laquelle ce procès est si important.

Ce procès ne cherche pas à dénoncer ou à demander des comptes au soldat qui a porté le coup final à Rachel.

La famille Corrie poursuit en justice l’Etat d’Israël, pour un dédommagement symbolique de un dollar, parce que cet Etat permet, et même encourage ses soldats à agir en toute impunité.

Qu’ils empêchent un navire d’aide humanitaire de se rendre à Gaza, ou empêchent dans le cas de Rachel de défendre la maison d’un expert-comptable palestinien, les soldats israéliens, trop souvent, agissent avec la dernière des brutalités, ce qui prouve bien qu’ils se croient au-dessus des lois.

Et, si la famille Corrie perd ce procès, ce sera une nouvelle preuve que la loi israélienne saura toujours protéger les assassins.

23 octobre

Sherine Tadros - Al Jazeera 

- Vous pouvez consulter cet article à : http://blogs.aljazeera.net/middle-e...

 

Des milliers d'oliviers infectés par les égouts d'une colonie en Cisjordanie.

Des milliers d'oliviers appartenant aux habitants d'un village palestinien du nord de la  Cisjordanie occupée ont été détruits après avoir été inondés par les égouts d'une colonie juive voisine, c’est ce qu’a affirmé, ce mardi, le maire Abdel Karim Hussein. 
Les villageois n'ont découvert le désastre que mardi, l'armée d’occupation israélienne leur ayant permis pour la première fois depuis un an de se rendre dans l'oliveraie dont l'accès leur est très souvent interdit sous prétexte que leurs terrains sont très proche de la colonie d'Elon Moreh, a précisé le maire.
"Ils ont été autorisés à aller dans leurs champs ce matin et quand ils sont arrivés le propriétaire pouvait à peine distinguer sa terre, inondée par les eaux d'égout et les produits chimiques", a-t-il dit.
"Plus de 2.000 arbres sont morts et ils ne peuvent pas cueillir sur les autres", a-t-il indiqué.
Notons que les colons israéliens ne cessent les terres agricoles des Palestiniens, des centaines d’arbres ont été arrachés ou empoisonnés ces derniers mois.

26/10

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=159669&language=fr



1 La lutte pour la libération dans les  territoires occupés

Résistance

27-10

L’armée a précisé dans un communiqué que plus de 160 roquettes et obus de mortier ont été tirés de la bande de Gaza en direction de l’Etat juif depuis le début de l’année.

CPI


Pertes des Résistants       

Bande de Gaza - Au jour le jour

18/10/

Deux Palestiniens ont été tués et un autre blessé dimanche lors d'un raid aérien israélien contre le nord de la bande de Gaza, a-t-on appris auprès du Hamas qui contrôle la région.
Un Palestinien a été tué sur le coup, un autre a succombé à ses blessures après avoir été évacué vers un hôpital, tandis qu'un troisième a été blessé, a indiqué aux journalistes Adham Abu Selmiya, un responsable du ministère de la Santé relevant du Hamas.
Les deux Palestiniens tués étaient âgés d'une vingtaine d'années, a-t-il précisé.
 http://www.almanar.com.lb

22/10

Un drone espion s'est écrasé dans le nord de la bande de Gaza jeudi, a rapporté l'AFP.
Les avions de combats et les avions espions de l'armée israelienne survolent, quotidiennement, la bande de Gaza.

 http://french.irib.ir

 

28/10/

Jihad Afana a été tué et un autre blessé mercredi par des tirs de char israélien contre le nord de la bande de Gaza, a-t-on appris de sources palestiniennes concordantes.  La branche armée du mouvement de la résistance Jihad islamique a confirmé dans un communiqué le martyre de Jihad Afana par un obus de char, "lors d'une mission dans le nord de la bande de Gaza".

 http://www.almanar.com.lb

28-10

Un travailleur palestinien qui récupérait des pierres près du point de passage d'Erez a été blessé par balles par des tirs de l’occupation israélienne, a ajouté M. Abou Selmiya.

 http://www.almanar.com.lb

03-11

« L’occupation israélienne a  lancé un raid mercredi matin visant une voiture, près du quartier général de la police à Gaza», a-t-on appris d'une source.
Le porte-parole des services médicaux, Adham Abou Salmia a déclaré que Mohamed Djamel Al Namnim, 27 ans, est mort, tandis que d’autres blessés ont été transportés à l’hopital d’Al Chifaa, à Gaza, suite au raid de l’aviation israélienne.
Notons que l'armée israélienne frappe souvent sur des cibles dans la bande de Gaza, prétendant qu’elle prévoyait d’affaiblir les activités de la résistance dans le secteur assiégé il y a plus de 4 ans consécutifs.

CPI

http://alqods-palestine.blogspot.com/search?updated-max=2010-11-05T06%3A48%3A00%2B04%3A00&max-results=300


Cisjordanie occupée par Israël depuis 1967 :  Au jour le jour 

Des colons accusés d’avoir incendié une mosquée.
Une mosquée de Cisjordanie a été endommagée lundi avant l’aube par un incendie perpétré par des colons juifs, selon des témoins et les autorités locales palestiniennes.

Six hommes armés sont arrivés en voiture vers 3 heures du matin dans le village de Beit Fajjar, près de Bethléem dans le sud de la Cisjordanie, et se sont arrêtés devant la mosquée, affirment des témoins palestiniens.

Ils ont tracé sur le mur de l’édifice des inscriptions vengeresses ou insultantes en hébreu, avant de pénétrer à l’intérieur et de mettre le feu, selon ces mêmes témoins.
Ils sont repartis une vingtaine de minutes après leur arrivée.
Parmi les six hommes, plusieurs portaient une kippa et l’un était masqué, affirment ces témoins, assurant qu’il s’agissait de colons.

04 octobre 2010 –

Avec les agences de presse

 

L’occupation se prépare à raser le quartier AlBustan pour y construire un jardin pour les colons juifs. (…)

Les autorités de l’occupation ont mobilisé leurs forces, 500 soldats et policiers, pour arracher une tente de protestation palestinienne dans le quartier AlBustan, à Silwan à l’Est d’AlQuds, et ce, dans le cadre d’une campagne israélienne visant à raser le quartier très proche de la mosquée sainte d’AlAqsa.
De violents affrontements sont alors éclatés entre les habitants et les forces d’occupation. 13 Palestiniens ont été blessés et 8 autres arrêtés.
Rappelons que les autorités israéliennes entendent raser le quartier AlBustan et expulser ses habitants palestiniens pour y construire un jardin pour les colons juifs.

19/10/2010

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=158582&language=fr

 

Récolte des olives : heurts entre colons israéliens et Palestiniens.
Des colons et des agriculteurs palestiniens se sont affrontés mercredi à coups de pierres en Cisjordanie occupée pour un différend suscité par la récolte des olives, selon des sources concordantes.
Un agriculteur a été blessé à la tête avant que l’armée israélienne ne disperse les protagonistes au moyen de gaz lacrymogènes, entre la colonie de Yitzhar et le village de Burin, près de Naplouse, dans le nord du territoire palestinien, selon des témoins palestiniens.
L’armée israélienne a confirmé avoir mis fin aux affrontements mais a démenti tout usage de gaz lacrymogènes.
Les incidents ont éclaté après l’inscription de graffiti en hébreu sur une cabane qui a été ensuite incendiée dans un autre village proche de Naplouse, ont précisé des habitants.
Les médias israéliens ont rapporté que l’inscription disait "Bons voeux des collines", une allusion aux colonies, habituellement construites sur les hauteurs en Cisjordanie.
L’armée israélienne a indiqué avoir été saisie d’une plainte au sujet de cet incendie et avoir transmis le dossier à la police pour une enquête.
La récolte des olives donne souvent lieu à un échauffement des tensions permanentes entre la population palestinienne et les quelque 300.000 habitants des colonies en Cisjordanie, considérées comme illégales par la communauté internationale.
La campagne qui vient de débuter est marquée par une poussée de déprédations sur les arbres par rapport aux années précédentes, selon le quotidien israélien Haaretz, qui cite un document interne du ministère israélien de la Défense.
En deux semaines, 500 oliviers de Palestiniens et 100 arbres de colons ont été abattus, empoisonnés avec du désherbant ou incendiés, selon le journal.

20 octobre
http://www.aloufok.net/spip.php?article2643



2 La Palestine en chiffre (Depuis le début de l'Intifada le 25 septembre 2000)


Civils & résistants tués                                                                            :  7.092

Palestiniens blessés                                                                               :  54.834Internationaux blessés                                                                             : 192 (chiffre tout a fait minimal)

(balles réelles ou caoutchoutées, gaz lacrymogène, autres moyens)

Arrêtés     :                                                                                            :  47.733

En prison :                                                                                             : 11.800

Pacifistes en prison ou arrêtés                                                                  : 108

Autres actes           

Journalistes tués                                                                                      : 9

Journalistes blessés                                                                                :  ? + 38

Nombre de maisons palestiniennes détruites ou partiellement démolies       :  66.275

 

2-2 Occupants:

Israéliens  tués                                                                                        : 1.210

                                                                                                                ( 359 militaires/policiers)

Israéliens blessés                                                                                     : 6630


Les  chiffres indiqués sont  vérifiés par le recoupement des chiffres des pertes communiqués par la résistance & les médias occidentaux & XINHUANET (Chine)  


Les commentaires sont fermés.