Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/11/2010

n° 461- journal de l'Afghanistan - du 28-10 au -20-11- Suite - : Gorbatchev: La victoire est impossible en Afghanistan et prédit un autre Vietnam

n° 461- journal de l'Afghanistan - du 28-10 au -20-11- Suite - : Gorbatchev: La victoire est impossible en Afghanistan et prédit un autre Vietnam



Aujourd'hui, face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Les médias occidentaux dans leur large majorité acceptent les versions de l'armée américaine et ferment les oreilles aux autres sources.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre!

Sa diffusion est un acte de résistance.



journal de l'Afghanistan

n° 461- du 28-10 au 20-11

C.De Broeder & M.Lemaire



Avant propos

La guerre menée par le terrorisme contre ses adversaires déclarés est tout à fait invraisemblable.

Pour être crédible, cette histoire exigerait triplement et simultanément une excessive stupidité des terroristes, une incompétence extravagante des services policiers, et une folle irresponsabilité des médias. Cette invraisemblance est telle qu'il est impossible d'admettre que le terrorisme soit réellement ce qu'il prétend être’.

(MICHEL BOUNAN)

 

·                     Les médias occidentaux pro USA usent d’un terme générique- Al Qaida- Taliban - pour désigner tous les résistants .... idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes

Ps : Avant de vous lancer dans la lecture du journal, noter ceci: 'Al Qaïda'  & Al-Zarqaoui, Ben Laden Mollah Omar  = concept réducteur inventé par les Usa, pour désigner la résistance. Idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes



 Le "journal de l'Afghanistan" est  visible :

a) sur nos blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site : 

 www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

c) sur le site de Robert Bibeau :  : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html & http://boycottisraelinternational.com  

 

d) sur le site de eva R-sistons: - http://no-war.over-blog.com/

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be 



Sommaire.

1 Analyse & déclaration :

Résistance

Occupants:

2 Occupation de l'Afghanistan 

Les forces en présence

3 Politique

1) collaborateurs afghans

2) occupants 

 



1 Analyse & déclaration

a) Résistance  

L'intensité des combats a régulièrement augmenté depuis fin 2001, les résistants étant en mesure peu à peu de relancer leurs attaques contre les forces occidentales.

AFP

09-08



2 Les forces en présence

 Troupes d'occupation

Canada

Des militaires Estriens partent pour l'Afghanistan.

Une trentaine de militaires estriens bouclent présentement leurs valises en vue de leur départ imminent en Afghanistan. Familles, amis et frères d'armes se sont d'ailleurs réunis hier à la Citadelle de Québec afin de saluer une dernière fois les quelque 1900 militaires de Valcartier qui sont sur le point de se déployer sur la base militaire de Kandahar Air Field (KAF).

Pour cette dixième rotation des militaires des Forces canadiennes (FC) en Afghanistan, les Fusiliers de Sherbrooke envoient 18 de leurs membres en mission et le 714e Escadron des communications, cinq.

Plusieurs autres Estriens d'origine, qui travaillent maintenant à temps complet à la base militaire de Valcartier, s'apprêtent aussi à quitter leurs familles pour un voyage de six à huit mois.

Ce dernier contingent marquera la fin de la présence militaire canadienne en Afghanistan, mission de combat qui s'est amorcée en 2002.

29 octobre 2010


Estonie

Les soldats estoniens resteront un an de plus.
Le gouvernement estonien a approuvé jeudi le projet de décision prolongeant jusqu'à la fin 2011 la présence du contingent militaire estonien en Afghanistan, au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf), annonce le service de presse du gouvernement.
En vertu de la loi estonienne sur la coopération militaire internationale, c'est le parlement qui décide de participer à des missions militaires à l'étranger.
Pays balte de 1,3 million d'habitants, l'Estonie a une armée de 5.600 hommes. Membre de l'Otan depuis 2004, elle a rejoint les opérations de l'Otan en Afghanistan, au sein de l'Isaf, en 2003.
En 2011, le contingent estonien comptera 170 soldats. Depuis le début des opérations dans la province du Helmand (sud), huit militaires estoniens ont été tués et 40 autres blessés.
Par ailleurs, le gouvernement a également approuvé le prolongement des missions militaires estoniennes en Irak, au Kosovo, en Bosnie-Herzégovine, en Israël, au Liban et en Syrie.
Au total, plus de 200 militaires estoniens se trouvent aujourd'hui en mission à l'étranger.

28/10

 http://fr.rian.ru/world/20101028/187733686.html


Grande-Bretagne

31-10

La Grande-Bretagne compte 9.500 hommes en Afghanistan, pour la plupart déployés dans le Helmand. Elle est le second contributeur à la force internationale de plus de 150.000 soldats américains et de l'Otan.

AFP

18-11

Près de 10.000 troupes britanniques, pour l'essentiel déployées dans la région de l'Helmand.

AFP


Tchecosclovaquie

Grand renfort tchèque…

A Prague, la chambre basse du Parlement a donné son feu vert à l'augmentation des effectifs tchèques en Afghanistan, pour les faire passer de 535 militaires actuellement à environ 720 en 2011, avant de les ramener à 640 en 2012.
Un avion de transport militaire EADS Casa C-295M sera en outre envoyé dans le cadre de cette mission.
La plupart des soldats tchèques aujourd'hui déployés en Afghanistan font partie d'une équipe de reconstruction, basée dans la province de Logar (est).

Cette décision doit encore obtenir l'aval du Parlement monocaméral. Le vote est attendu vers la fin de l'année, selon Henrieta Geierova, du service de presse du ministère de la Défense.
Le
s soldats slovaques sont notamment présents sur les bases aériennes de Kandahar, Tarin Kowt et Deh Rawood.

AFP 03/11



3) Politique

a) Les collaborateurs afghans

Karzai

Karzaï réclame une baisse des opérations militaires US

Le président afghan Hamid Karzaï a estimé, dans un entretien au Washington Post publié dimanche, que les Etats-Unis devaient réduire la visibilité et l'intensité de leurs opérations militaires en Afghanistan.
"Le temps est venu de réduire les opérations militaires", a déclaré le président afghan au quotidien américain. "Le temps est venu de réduire la présence, vous savez, des godillots en Afghanistan (...) de réduire l'intrusion dans la vie quotidienne afghane". Selon le Post, M. Karzaï a demandé l'arrêt des opérations des forces spéciales américaines qui selon lui exaspèrent les Afghans et pourraient aggraver l'insurrection talibane. Il affirme que la population ne supporte plus la présence de soldats américains dans leurs maisons et de blindés sur les routes, disant craindre que la présence à long terme d'un nombre élevé de soldats étrangers ne fasse qu'empirer le conflit. Dans cet entretien, Hamid Karzaï souligne également s'exprimer non pour critiquer les Etats-Unis, mais parce que la franchise peut améliorer les relations "circonspectes" entre les deux pays. Il admet qu'un retrait brutal des forces américaines serait dangereux, mais estime qu'elles devraient plus être cantonnées dans leurs bases et se limiter aux opérations indispensables le long de la frontière pakistanaise. Il dit aussi désirer que Washington exerce une pression plus forte sur les sanctuaires résistants au Pakistan et se concentre en Afghanistan sur des projets de développement et d'aide aux civils. (MJN)

Belga | 14 Novembre


Karzaï admet recevoir des « sacs d’argent » d’Iran et des ...  USA.
nb : Ndlr : La publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage les analyses des auteurs mais doit être vu comme information.  Interrogée hier matin, l'ambassade iranienne à Kaboul a qualifié les allégations du New York Times de « fausses, insultantes et ridicules ». « Ces spéculations sans fondement viennent de médias occidentaux qui cherchent à semer la confusion dans l'opinion publique et à ternir les liens forts entre les gouvernements et les peuples des républiques islamiques d'Afghanistan et d'Iran », a-t-elle ajouté.

26 octobre 2010
http://www.lorientlejour.com/

 

Les grandes manœuvres

Les autorités afghanes ont ordonné que 150 ONG humanitaires cessent leur activité

Les autorités afghanes ont ordonné à 150 organisations humanitaires, dont quatre étrangères, de cesser leurs activités parce qu'elles n'ont pas remis de rapports sur leurs modes de financement et leurs projets, a fait savoir mardi un responsable gouvernemental afghan.

La décision prend effet immédiatement, a indiqué un porte-parole du ministère de l'Economie, qui dirige la commission à l'origine de cette mesure. En vertu du droit afghan, les organisations non gouvernementales (ONG) doivent remettre tous les six mois au ministère afghan de l'Economie un rapport détaillant leur financement et leurs activités, a rappelé le porte-parole du ministère, Sediq Amarkhil.

Envion 1.300 ONG, dont 360 étrangères, sont actives en Afghanistan. Elles emploient dans les 45.000 personnes.

09.11.10 à 11h25

http://www.20minutes.fr/ledirect/620429/monde-l-afghanistan-exige-150-ong-humanitaires-cessent-activite


Législatives : près de 6.000 plaintes pour irrégularités

La commission chargée d'enquêter sur les violations lors des législatives du 18 septembre en Afghanistan a annoncé jeudi avoir reçu près de 6.000 plaintes pour irrégularités et possibles fraudes, dont la moitié pourrait modifier une partie des résultats.

"Depuis le jour du scrutin, nous avons enregistré 5.971 plaintes", a déclaré Ahmad Zia Rafaat, membre et porte-parole de la Commission des plaintes électorales (ECC).

2.500 de ces plaintes ont été classées comme "sérieuses irrégularités".

Conformément à la loi électorale, l'ECC peut invalider les votes de bureaux où des fraudes ou irrégularités ont été constatées après enquête.

Ces plaintes s'ajoutent a priori aux 1.700 plaintes enregistrées pour des irrégularités constatées entre le début du processus électoral en avril et le matin du vote.

Bourrage d'urnes, fausses cartes d'électeurs, vote sous pression ou forcé, ces législatives - les secondes depuis la chute des résistants fin 2001 - ont été marquées par des irrégularités le jour du vote.

Le 20 octobre, la Commission électorale afghane avait annoncé l'invalidation de près d'un quart des suffrages exprimés. Ils représentent plus de 23% des quelque 5,6 millions de bulletins de vote glissés dans les urnes lors de ce scrutin qui doit désigner les 249 députés de l'Assemblée nationale.

Ce chiffre est comparable à celui de la présidentielle de 2009, qui avait vu la réélection controversée de Hamid Karzaï: un quart des votes (1,5 million) y avaient été annulés.

Les résultats définitifs du scrutin doivent être annoncés le 30 octobre.

L'organisation Free and Fair Election Foundation of Afghanistan (FEFA) a déploré le manque de "transparence" dans l'invalidation des suffrages exprimés.

29/10 AP

http://www.cyberpresse.ca/la-tribune/la-nouvelle/actualit...


Confection d'un gouvernement fantoche

Les Afghans protestent suite aux problèmes lors des élections du mois dernier.

Plus de 300 Afghans ont pris part à la manifestation dans les rues de Kaboul, mardi, pour protester contre les problèmes connus lors des élections parlementaires de septembre dernier en Afghanistan, et plusieurs doutent des capacités du gouvernement de tenir des élections justes.

Les résultats préliminaires ont été annoncés le mois dernier mais les résultats finaux n'ont toujours pas été établis.

La Commission des plaintes électorales de l'Afghanistan a écarté près du quart des votes, les jugeant frauduleux. Cette décision a mené à de nombreuses plaintes selon lesquelles le gouvernement manipule les résultats afin de s'assurer que les candidats qui leur sont favorables gagnent. De nombreux candidats ont demandé l'ouverture d'enquêtes qui sont toujours en cours.

Depuis les élections du 18 septembre, il y a eu plusieurs manifestations d'Afghans qui croient que leur vote n'a pas été comptabilisé et qui se plaignent des délais dans la nomination des gagnants.

L'élection devait réaffirmer la légitimité du gouvernement après les nombreuses failles lors de l'élection présidentielle de l'année dernière.

Les critiques envers le processus de réélection du président Hamid Karzaï ont envenimé les relations entre le président et ses alliés occidentaux.

Siddiq Mansoor Ansari, qui était candidat dans la province de Nangarhar, a qualifié l'élection de «sélection», et prétend être en possession de documents démontrant de nombreux cas de fraudes avant, pendant et après l'ouverture des bureaux de scrutin.

Pour sa part, Mohammed Daoud Sultanzoy, qui était candidat dans la province de Ghazni, a déclaré que «les lois électorales et la Constitution du pays ont été violées». Il croit également que si ces problèmes ne sont pas réglés, «l'Afghanistan fera face à de sérieux problèmes de sécurité».

3/11

http://www.google.com/hostednews/canadianpress/article/ALeqM5gpwEvoX6XkqHB8fcWDbEqURnHL9g?docId=5012293


Politique intérieure & extérieure

Kaboul-Islamabad: coopération accrue…

10/11

L'Afghanistan et le Pakistan se sont engagés à renforcer leur collaboration contre ‘l'extrémisme’, ont indiqué aujourd'hui les services du président afghan Hamid Karzai, alors que les deux pays entretiennent des relations orageuses sur la question des résistants.
Au cours d'un entretien téléphonique de M. Karzai avec le Premier ministre pakistanais Yousuf Raza Gilani, mardi, "les deux parties ont mis l'accent sur la nécessité d'une plus grande coopération et coordination entre leurs services de sécurité dans la guerre contre le terrorisme", selon un communiqué de la présidence afghane.
M. Karzai en a profité pour inviter M. Gilani à venir s'entretenir avec lui à Kaboul, proposition que ce dernier a acceptée, ajoute le texte.

AFP



b) Les occupants 

1) Usa

Les États-Unis sont toujours les premiers en termes de dépenses militaires avec 43% du total mondial...

Les dépenses militaires mondiales ont continué d’augmenter en 2009 pour atteindre un nouveau record, selon un rapport annuel publié mercredi 2 juin par l’Institut international de recherche pour la paix de Stockholm (Sipri).
Au cours de l’année écoulée, le monde a consacré 1.531 milliards de dollars (1.244 milliards d’euros) au secteur militaire, soit à prix constant une augmentation de 5,9% par rapport à 2008 et de 49% par rapport à 2000, écrit le Sipri.

Les États-Unis sont toujours les premiers en termes de dépenses militaires avec 661 milliards de dollars en 2009, soit 43% du total mondial. Une augmentation de 47 milliards sur un an qui représente plus de la moitié (54%) de la progression planétaire, souligne le Sipri.

La France dépense 64 milliards de dollars à … sa défense
La France, elle, leur a consacré 63,9 milliards de dollars.
L’Institut a constaté une hausse des dépenses militaires dans 65% des pays pour lesquels il a pu se procurer des chiffres.

Pour la Chine, l’Institut ne dispose pas de chiffres officiels, mais selon ses estimations, l’Empire du milieu a affecté 100 milliards de dollars à ses dépenses militaires en 2009.
Par zone géographique, c’est l’Asie-Océanie qui a le plus augmenté ses dépenses avec une hausse de 8,9%. »

Article publié par challenges.fr le 02/06/10.

P.S. : Article La France va doubler ses commandes d’armement en 2009.



Les voisins

Pakistan -

06/11

Les camions-citernes de l'Otan, chargés de ravitailler ses forces en Afghanistan ont encore été attaquées. 

Selon les autorités pakistanaises, deux explosions sur le trajet du convoi des camions-citernes sur le passage frontalier de Tourkham dans la zone tribale de Kheybar, en ont endommagé onze. Ces explosions ont eu lieu alors que les camions attendaient leur tour pour traverser la frontière avec l'Afghanistan.

Les miliciens pro-résistants ont mis en garde que tant que les attaques illégitimes des Etats-Unis contre le Pakistan se poursuivent, les assauts contre les camions de l'Otan se continueront aussi.

 http://french.irib.ir


Russie

Transit vers l'Afghanistan: accord élargi Russie-Otan à Lisbonne.  

La Russie et l'Otan vont signer un accord élargi sur le transit via le territoire russe du matériel destiné aux troupes de l'Alliance en Afghanistan, lors du sommet Otan-Russie prévu fin novembre à Lisbonne, a rapporté mercredi le quotidien russe Kommersant.

"Pour l'instant, on effectue le transit vers l'Afghanistan, conformément aux accords avec des pays séparés de l'Otan. A l'issue du sommet, le transit pourra être effectué dans les deux sens, et ce sera un accord avec toute l'Alliance", a déclaré une source au sein du ministère russe des Affaires étrangères, citée par le journal.
Selon Kommersant, "cet accord de transit est commercialement avantageux pour Moscou, compte tenu du projet de l'Otan de commencer le retrait des Forces internationales d'assistance et de sécurité (ISAF) d'Afghanistan à partir de l'année prochaine".  
 "Avec le début de ce processus, le besoin de transit sera bien plus grand. Il s'agit de dizaines de milliers de wagons de fret par mois", a indiqué une source au ministère des Affaires étrangères, citée par le journal.
Un accord sur la livraison d'une vingtaine d'hélicoptères russes Mi-17 à l'armée afghane peut également être signé dans le cadre du sommet à Lisbonne le 20 novembre, selon la source du journal.

10/11/2010

 http://www.almanar.com.lb

 

Victoire "impossible"

La victoire est "impossible" en Afghanistan, a estimé aujourd'hui l'ancien dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev dans une interview à la BBC. "La victoire est impossible en Afghanistan. (Le président américain Barack) Obama a raison de retirer les troupes" américaines, a déclaré M. Gorbatchev, qui avait lui-même été contraint d'ordonner un retrait humiliant des troupes soviétiques d'Afghanistan en 1989, après dix ans de guerre.
"Il va être de plus en plus difficile pour l'Amérique de se sortir de cette situation", a-t-il dit. "Mais quelle est la solution alternative? Un autre Vietnam? Dépêcher un demi-million de soldats? Cela ne fonctionnerait pas", a-t-il ajouté. Environ 150.000 militaires de la coalition internationale sont stationnés en Afghanistan, dont deux tiers d'Américains.
L'ancien dirigeant soviétique, devenu en 1985 secrétaire général du Parti communiste, avait mis en oeuvre dans les années suivantes les réformes de la perestroïka, politique de restructuration économique s'appuyant sur la pratique de la glasnost (transparence).
M. Gorbatchev a par ailleurs une nouvelle fois critiqué le premier ministre russe, Vladimir Poutine. "Je suis très inquiet. Nous sommes à mi-chemin entre un régime totalitaire et la démocratie. Et la bataille continue: nombreux sont les gens dans notre pays qui ont peur de la démocratie et qui préféreraient un régime totalitaire", a-t-il ajouté. "Par exemple, les Russes ne peuvent plus élire directement les gouverneurs de régions et le parti au pouvoir, Russie unie, menée par Vladimir Poutine, fait tout ce qu'il peut pour s'écarter de la démocratie, afin de se maintenir au pouvoir".

AFP

27/10

 

La Russie n'enverra pas ses soldats en Afghanistan.

Mercredi dernier, le journal britannique The Guardian a rapporté que la possible participation russe à l'opération américaine en Afghanistan était évoquée de plus en plus souvent à la veille du prochain sommet de l'OTAN à Lisbonne.

La chaîne privée afghane Tolo a pour sa part annoncé que les soldats russes pourraient être envoyés en Afghanistan dans le cadre de l'initiative commune Russie-OTAN.

Le délégué permanent russe auprès de l'OTAN, Dmitri Rogozine, a démenti les informations faisant état d'un possible envoi des troupes russes en Afghanistan.

"Certains voudraient peut-être que la Russie envoie de la chair à canon en Afghanistan, mais je crois que ces derniers devraient modérer leurs appétits. Les soldats russes resteront où ils doivent rester, c'est-à-dire sur le territoire russe", a déclaré M.Rogozine à RIA Novosti.

"La coopération Russie-OTAN concernant la stabilisation de l'Afghanistan se déroule dans plusieurs domaines y compris la formation des policiers afghans et pakistanais", a déclaré M.Rogozine. "Mais il n'est pas prévu d'envoyer des spécialistes russes en Afghanistan".

27 octobre

http://fr.rian.ru/world/20101027/187726593.html



2) Otan-Isaf

Occupation de l'Afghanistan

L’Otan restera après le transfert des responsabilités.
L'Otan n'entend pas partir d'Afghanistan après le transfert à l'armée et à la police afghanes des responsabilités en matière de sécurité dans le pays, a annoncé mercredi James Appathurai, porte-parole de l'Alliance, en ajoutant que "transfert ne signifiait pas départ".
"Il n'y aura pas de vide après le transfert aux Afghans des responsabilités pour la situation sécuritaire dans leur pays. Nous resterons en Afghanistan aussi longtemps qu'il le faudra", a-t-il déclaré devant les journalistes à Bruxelles.
Et de préciser que le transfert aux Afghans de la direction des opérations de sécurité dans leur pays débuterait en 2011 pour s'achever d'ici fin 2014.
Selon M.Appathurai, l'Otan se propose de mettre en place un mécanisme de partenariat durable avec l'Afghanistan.
Par ailleurs, a-t-il appris, une rencontre de haut niveau des pays membres de
la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) en Afghanistan est prévue le 20 novembre prochain à Lisbonne en marge du sommet de l'Alliance.
Le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon et le président de
la Banque mondiale (BM) Robert Zoellick, ainsi que la direction de l'Union européenne et le premier ministre nippon y assisteront.
L'administration Obama a décidé en décembre dernier d'envoyer 30.000 soldats supplémentaires au sein de
la ISAF en Afghanistan, et de commencer à se retirer de ce pays d'ici le mois de juillet 2011, en laissant les forces de sécurité afghanes prendre la responsabilité de maintenir la sécurité dans le pays.
Néanmoins, la situation sécuritaire dans le pays ne s'est pas fondamentalement améliorée, et les attaques lancées par les résistants et les organisations terroristes se poursuivent sporadiquement.

11/11/2010
http://fr.rian.ru/world/20101110/187831862.html

 

L'Otan veut quitter l'Afghanistan en … 2014.

Nb Ndlr : La publication de l'article ne signifie nullement que la rédaction partage le point de vue des auteurs mais doit être vu comme information

 

L'Afghanistan doit être en mesure d'assurer sa propre sécurité sur l'ensemble de son territoire à partir de 2014.(…)

L'OTAN profitera également du sommet de Lisbonne pour adopter un nouveau "concept stratégique".

Tel sont les plans que veulent adopter les pays membres de l'OTAN durant le sommet de l'alliance militaire qui aura lieu demain et samedi à Lisbonne, au Portugal. L'avenir de l'Afghanistan figurera en tête de liste de l'ordre du jour de ce sommet. Le président de l'Afghanistan Karzaï prendra également part à ce sommet afin d'offrir les assurances que les forces de l'ordre seront en mesure d'assurer la sécurité du pays d'ici 2014.
À l'heure actuelle, la Force internationale de stabilisation, l'ISAF, compte quelque 150 000 soldats issus de 48 pays (28 pays membres de l'OTAN et 20 autres). Ces troupes sont sous le commandement de l'OTAN.
"Au sommet de l'OTAN, les dirigeants vont discuter des progrès réalisés en Afghanistan et lancer le processus de transition qui doit permettre au gouvernement de l'Afghanistan de se charger de sa sécurité", selon le premier ministre canadien Stephen Harper, repris sur le site cyberpresse.ca.
Transfert début 2011
Le secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a fait savoir au cours des derniers jours que le transfert de la responsabilité de la sécurité vers les forces afghanes commencera au début de 2011 dans une région qui n'a pas encore été déterminée. Durant la période de transition de trois ans, l'objectif de l'ISAF est de faire en sorte qu'elle ne joue plus qu'un rôle de soutien après avoir laissé la responsabilité de la sécurité, district par district, à l'armée et à la police afghane. "Nous allons entrer dans une phase fondamentalement nouvelle en Afghanistan", a affirmé le secrétaire général de l'OTAN, convaincu que la stratégie de sortie de l'alliance militaire sera avalisée par ses membres durant le sommet.
Missions de combats
Les États-Unis font partie des pays qui soutiennent un retrait progressif des forces de l'OTAN de l'Afghanistan en ayant en tête la date de 2014.

L'administration de Barack Obama souhaite en effet commencer à rapatrier une partie de ses quelque 130 000 soldats à partir de juillet 2011.

Le président doit expliquer durant le sommet de Lisbonne les détails du plan concocté par son administration destiné à transférer aux forces afghanes les missions de combat dans certaines régions du pays au cours des 18 à 24 mois, a rapporté plus tôt cette semaine le quotidien The New York Times.
Moderniser l'OTAN
Durant le sommet de deux jours, les pays membres de l'alliance doivent adopter un nouveau "concept stratégique" visant à alléger et à moderniser la structure de l'OTAN. Ce nouveau concept doit réaffirmer la mission de l'OTAN, soit de défendre le territoire de ses membres et maintenir la solidarité entre alliés en cas d'attaque contre l'un d'eux. Mais l'Alliance doit tenir compte de nouvelles menaces qui n'ont plus rien à voir avec la guerre froide: le terrorisme international, la prolifération des missiles balistiques, les attaques informatiques, entre autres.
L'OTAN doit aussi tirer des leçons de son expérience en Afghanistan. Quand l'Alliance sera appelée à intervenir dans un pays du même genre, elle devra tenter de former dès le début des opérations des forces de sécurité nationales capables de prendre en temps et lieu le relais. Enfin, l'OTAN doit chercher à approfondir ses relations avec des pays comme
la Russie ou qui font partie de la zone Asie-Pacifique, de la Méditerranée et du Golfe

 reuters

 (afp/7s7)

18/11/10 14h28

Lire aussi: Coup d'envoi du sommet de l'OTAN à Lisbonne 

Lire aussi: "L'OTAN ne veut pas devenir le gendarme du monde" 

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1184428/2010/11/18/L-Otan-veut-quitter-l-Afghanistan-en-2014.dhtml


Dans les coulisses 

15-11

La situation en Afghanistan devrait figurer en tête du menu des discussions du sommet de l'Otan à partir de vendredi à Lisbonne.

Le président américain Barack Obama doit pour sa part procéder en décembre à un examen de la stratégie des Etats-Unis dans ce pays.

http://www.lexpress.fr/actualites/2/cinq-militaires-de-l-otan-tues-dans-des-combats-en-afghanistan_936619.html

L'Otan réduit ses troupes … au Kosovo

29/10

L'Otan, très engagée en Afghanistan, a annoncé aujourd'hui qu'elle allait diminuer quasiment de moitié ses troupes au Kosovo, jugeant que la situation y était assez calme en dépit d'une crise gouvernementale et de la perspective d'élections anticipées.
"L'Otan a décidé aujourd'hui d'adapter la présence de (sa force),
la Kfor, au Kosovo" dont les effectifs, "au cours des prochains mois", "vont être progressivement réduits pour passer à environ 5.000 soldats au total", a indiqué M. Rasmussen dans une "déclaration".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/10/29/97001-20101029FILWWW00465-l-otan-reduit-ses-troupes-au-kosovo.php

Les commentaires sont fermés.