Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/12/2010

n°560 -Journal de Palestine - 09-10 au 30-11 : -Fin - : Dahlan présente un nouveau plan pour attaquer la bande de Gaza.


n°560 -Journal de Palestine - 09-10  au  30-11 : -Fin  - : Dahlan présente un nouveau plan pour attaquer la bande de Gaza.



          Face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

     Sa diffusion est un acte de résistance.

                 Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre.

Les médias occidentaux dans leur large majorité ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources.



Journal de Palestine 

n°560                    09-10  au  30-11

C.De Broeder      &  M.Lemaire



Vous retrouverez ce journal 

a) sur mes blog : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site de Eva Resis      :  no-war.over-blog.com

 

c) Et sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html & http://boycottisraelinternational.com  

 

d) sur le site : www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

 

NB : Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


Sommaire

4 Politique internationale des territoires occupés 

5 Médias/Vidéos 

5-1 Vidéo : Attention lingettes pour bébés.

5-2 Vidéo : Biographie de Yasser Arafat.

5-3 Silvia Cattori : Ils fêtent leurs actions criminelles à Gaza !

5-4 La "tentation victimaire"

5-5 Video: Tsahal abat deux militants islamistes.

6 Les brèves

6-1 Nureddin Sabir : Liste de 200 officiers de l’armée israélienne soupçonnés de crimes de guerre.

6-2 Révélation des noms de 200 militaires auteurs de crimes de guerre à Gaza.  

6-3 Viva Palestine : Des militants israéliens comparent le blocus de Gaza à la Shoa.  

6-4 Deux soldats israéliens condamnés pour s'être servis d'un enfant gazaoui comme bouclier humain.

6-5 Des slogans contre "Israël" lors du discours de Netanyahu en Amérique du Nord. 

 




4 Politique Internationale

Institutions et leurs satellites

Ue

Chaïmaa Abdel-Hamid: Sarkozy sur son cheval de bataille
Processus de paix. Au sein d’une UE tout à fait marginalisée concernant le processus de paix, la France tente de jouer un rôle de premier plan, mais sans pouvoir jusqu’à présent s’imposer à Israël. Sarkozy sur son cheval de bataille
Beaucoup d’interrogations se posent autour du rôle de l’Union Européenne (UE) dans le processus de paix. Les Européens sont-ils présents, absents, ou se contentent-ils de rester en coulisses ? Rien n’est précis mais ce qui est sûr, c’est que la France essaye de compenser ce manque. Paris, qui tente depuis un certain temps de marquer son empreinte sur les dossiers du processus de paix israélo-palestinien, a demandé à Israël de prolonger le moratoire sur la colonisation. Elle déplore vivement et désapprouve l’autorisation de la construction de 1 300 nouveaux logements à Jérusalem-Est, a déclaré à cet égard le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Vsalero. La France, qui par ses déclarations a révélé son désaccord avec les agissements israéliens, n’a pas manqué de rappeler que « la colonisation dans les territoires occupés est contraire au droit international et aux dispositions de la feuille de route du Quartette de 2003 ». Selon le porte-parole, cette colonisation « constitue un obstacle à la paix et compromet chaque jour un peu plus la solution à deux Etats que nous appelons de nos vœux ».
De plus en plus,
la France confirme son souhait de jouer un rôle plus actif dans le processus de paix, que ce soit à travers les tentatives de réconciliation entre les deux parties ou même des critiques fermes. Cela dit, après avoir fait part de son « inquiétude » et « déploré » la non-reconduction par Israël de son moratoire partiel de la colonisation en Cisjordanie, Sarkozy s’est attaqué à « la méthode suivie jusqu’à présent qui ne semble plus produire les résultats escomptés ». « Il s’agit nullement de critiquer qui que ce soit, je veux d’ailleurs rendre hommage aux efforts considérables du président Barack Obama pour  relancer le processus, mais j’observe que dix ans après Camp David, nous n’avons pas progressé et peut-être même reculé dans la reprise du dialogue », avait-il lancé. Mais pour Ossama Mégahed, spécialiste des affaires palestiniennes, l’influence française reste très limitée : «
Dans le fond, on ne peut pas parler d’un rôle concret de
la France. Il s’agit plutôt d’une logique de répartition de rôles. La France tente de s’emparer d’une partie du rôle américain. Mais ces tentatives restent toujours sans résultat concret ». Selon les experts, Sarkozy entend bien profiter de la situation pour tenter de réinsérer la France dans le dialogue israélo-palestinien d’où l’Europe, d’ailleurs, est presque exclue.
L’initiative avortée
 

Sarkozy a décidé, le 27 septembre, de prendre l’initiative d’inviter les deux parties (Palestiniens et Israéliens) à Paris fin octobre pour prouver que l’Europe, et surtout la France, pouvaient agir au Proche-Orient. Une tentative qui n’a d’ailleurs pas prouvé une grande réussite, puisque ce projet de sommet a été boudé. En effet, le premier ministre israélien avait donné son accord et s’est depuis ravisé. Son bureau a annoncé, sans autres précisions, que cette réunion était reportée sine die : « Après consultations, les parties concernées se sont mises d’accord pour décider d’une autre date ». Résultat, l’initiative française a été enterrée. Le négociateur palestinien Saëb Erakat a aussi admis le report : « La poursuite de la colonisation israélienne ruine tous les efforts de paix, que ce soit ceux de Barack Obama ou ceux de Nicolas Sarkozy ». Selon des diplomates cités par Haaretz, « Netanyahu s’est rendu compte qu’il serait soumis à une pression énorme sur la question des colonies et a donc décidé d’annuler sa participation ». Sarkozy avait rejeté ces excuses qui l’empêchaient de se rehausser par une initiative dans le conflit israélo-palestinien, tandis que l’Europe se distinguait par son absence.
Le président français tenait pourtant bien à cette réunion qui lui permettait de jouer le médiateur entre deux adversaires intransigeants. Sarkozy avait utilisé tous ses atouts en envoyant en Israël son ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, accompagné de l’Espagnol Miguel Moratinos. Ils ont été renvoyés par Avigdor Lieberman, qui s’est ainsi vengé de sa position de « persona non grata » en Europe. La visite fut un échec. Pour le premier ministre israélien, l’Europe s’est volontairement désengagée du processus de paix au Proche-Orient en prenant partie pour les Palestiniens et ne peut prétendre intervenir en arbitre indépendant dans le conflit.
L’UE, rôle marginalisé ou réduit
Jusqu’à présent, le rôle des Européens dans le processus de paix s’est généralement limité au financement de l’Autorité palestinienne. Si on additionne les aides de
la Commission européenne et les aides bilatérales, ces financements font de l’Europe le premier contributeur du processus de paix. Selon les experts, l’UE, divisée entre soutiens inconditionnels et plus équilibrés d’Israël, ne parvient en général à produire que des consensus a minima lorsqu’il s’agit d’Israël. En effet, les pays européens sont en fait divisés en deux camps sur la question palestinienne, entre ceux qui refusent, pour des raisons historiques ou politiques, à envisager la moindre pression sur Israël, et ceux qui sont prêts à jouer un rôle plus actif, y compris au prix de frictions avec les autorités israéliennes. Ainsi, les initiatives du président Sarkozy se définissent comme étant un rôle français plutôt qu’un rôle européen. Mégahed explique que l’UE ne possède aucun mécanisme de pression sur Israël : « L’UE ne peut rien imposer à l’Etat hébreu même s’il a des solutions. C’est une question de pouvoir. Il se contente donc de faire des déclarations et des condamnations ». En tout cas, il reste bien clair que le rôle de l’UE reste dans le fond marginalisé. Quant à la France qui agit indépendamment, elle poursuit son appel, affirmant que la solution est la formation d’un Etat palestinien.

La demande ne cesse pas mais reste à savoir qui le reconnaîtra.

17 nov. 2010

Chaïmaa Abdel-Hamid

Al-Ahram HEBDO 

hebdo.ahram.org.eg/arab/ahram/2010/11/17/doss4.htm 



2 Europe

2 Espagne

L'Espagne annule la conférence des pays riverains de la Méditerranée.  

 Pour une deuxième fois en 2010, le gouvernement espagnol a annulé la conférence des pays riverains de la Méditerranée, prévue le 21 novembre à Barcelone, en signe de protestation contre la construction des colonies par le régime sioniste, dans les territoires occupés.

Certains Etats arabes du littoral méditerranéen ont annoncé qu'ils n'étaient pas intéressés de participer à ladite conférence, manière de protester contre l'extension des colonies à peuplement juif, dans la ville occupée de Qods, ont annoncé les sources proches du gouvernement espagnol.

13/11/2010

http://french.irib.ir


5 Russie

La Russie octroie 10 M USD d'aide humanitaire à la Palestine
Le
chef du gouvernement russe Vladimir Poutine a ordonné de débloquer en 2010 une aide humanitaire de 10 millions de dollars qui sera remise à l'Autorité palestinienne, a annoncé mercredi le service de presse du premier ministre.
Le ministère russe des Affaires étrangères est chargé de discuter avec l'Autorité palestinienne des conditions et du calendrier de la remise des fonds.

4/11/2010
http://fr.rian.ru/world/20101103/187778139.html 



5 Médias/Vidéos 

5-1 Vidéo : Attention lingettes pour bébés.

Vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xfsu4d_attention-lingettes-pour-bebes_news#from=embed&start=57


5-2 Vidéo : Biographie de Yasser Arafat.

Vidéo : SUR CE LIEN http://abpliege.domainepublic.net/spip.php?article706


5-3 Silvia Cattori : Ils fêtent leurs actions criminelles à Gaza !

L'INHUMANITÉ DE SOLDATS ISRAÉLIENS FILMÉE SUR LE VIF

Israël interdit la présence de journalistes et caméramans dans les zones où son armée d’occupation commet quotidiennement des exactions contre la population palestinienne. Rares sont les images « volées » qui permettent au monde de voir les comportements des soldats israéliens en action.

Les séquences que nous présentons ici ont été filmées lors de l’offensive israélienne de 2008 – 2009 à Gaza, qui a coûté la vie à quelques 1400 Palestiniens.

lien pour la vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=3RGUYhli6u4&feature=player_embedded#!

Entendre et voir des soldats rire, applaudir, manifester leur joie indécente au spectacle de maisons de malheureuses familles palestiniennes qu’ils font exploser, et voir qu’ils en redemandent alors qu’il n’y a pas d’armée en face, est un spectacle au-delà du supportable.

« Tout est filmé et enregistré. Allons, fais-en sauter une troisième s’il te plaît », insiste un soldat. « Tout est documenté, Bro. Wow. Qu’en est-il de la troisième maison ? La troisième maison, s’il vous plaît (rires…) ».

Au spectacle des explosions, les soldats crient de joie : « Wow ! Yaow ! Tellement beau…Il n’y a rien de tel [rires.] Bye, Gaza, Bye. Wow, Bro ! Quelle chose ! » [1].

Ces images insoutenables, faut-il le rappeler, s’ajoutent à d’autres images insoutenables de soldates et soldats, qui se sont faits allègrement photographier aux côtés de Palestiniens mis en situation d’infériorité et humiliés. [2]

Elles ont été filmées avec un téléphone portable par les soldats de la Brigade Golani et transmises par un soldat anonyme à Assaf Kintzer, militant du petit groupe « Anarchists Against the Wall ». A noter que ces images n’ont été reprises par aucune télévision occidentale. Haggai Matar, commente ainsi le comportement de ces soldats israéliens :
« Les soldats sont nonchalamment couchés sur le dos, riant, filmant ... ils sont tout simplement en train de détruire. "Bye, Gaza, bye", dit le caméraman, en reprenant une série d’expressions semblables exprimées partout dans cette guerre, écrites sur les murs des maisons occupées (…) Expression de la jubilation, de la passion de la destruction. Et tout cela avec le sourire, en riant, et avec une joie enfantine. »7

Peut-on s’en détourner, continuer de vaquer à nos occupations, comme si tout cela était normal ?

Nos autorités savent pourtant ! Mais elles font mine de ne pas savoir ; car on ne touche pas sans danger à l’impunité d’Israël.

Sur qui peut-on compter pour mobiliser les médias et dénoncer ces actes de barbarie toujours en cours au moment où nous écrivons ces lignes ?

[1] Voici la transcription complète des sous titres anglais de la vidéo (source : http://972mag.com/footage-soldiers-cheers-as-houses-are-bombed/) :

Soldier 1 : “Now, now.”
[An explosion behind the first house on the right]
Soldier 2 : “Wow ! Wow. Ya-alla (=oh my god). It’s the house [at the] back. It’s not that house.
[House on right explodes in a blaze].
Soldiers : Wow ! Wahoo ! Wow ! Wow !
Soldier 1 : Bro, he want like two, one – bang ! Wow. Bro, did you see the flames ?
Soldier 3 : Everything’s filmed ?..
Soldier 1 : Everything’s documented, bro. Wow. What about the third house ? The third house, please. [giggles]. How they’re taking houses down in a second, it’s killing me.
Soldier 3 : He went like two, one, bang ! Then like two, one, bang.
Soldier 4 : Can you hear that ?
Soldier 1 : Now.
Soldier 2 : Ten seconds.
Soldier 1 : Ten ?
Soldier 4 : How long ?
Soldier 2 : Four-three-two-one -
Soldier 1 : There you go.
[House on the left explodes.]
Soldiers scream with delight : WOW ! Yaow ! So beautiful.
Soldier 1 : There’s nothing like it [laughs.] Bye,
Gaza, Bye. Wow, BRO ! What a THING !
[Camera pans back, exposing two smiling faces in close up- presumably Soldier 1 and Soldier 2. ]
Soldier 1 : We’re so small next to that. We’re so small compared to that.

Silvia Cattori
Lundi 22 novembre 2010

[2] Voir : « Une Palestinienne raconte les tortures et les humiliations subies », par Ma’an News, 8 octobre 2010

Source : Silvia Cattori
http://www.silviacattori.net/...


5-4 La "tentation victimaire"

Comment instrumentaliser l’antisémitisme en toute circonstance ?

La vidéo ci-dessous, extraite d’un long reportage consacré aux brigades anti-criminalité et diffusée mardi dernier sur TMC, illustre la "tentation victimaire" régulièrement défendue par le Conseil représentatif des institutions juives de France. Qu’il s’agisse de la mythomane du RER D en 2004, ou de sa récupération de l’affaire Fofana, le CRIF s’est souvent inscrit dans la concurrence communautaire au point d’être fustigé par des intellectuels éminents de culture juive, comme Alain Finkielkraut, Jean Daniel, Elisabeth Lévy ou Rony Brauman.
"Hausse fulgurante en France d’un antisémitisme rampant, notamment dans les banlieues " : depuis les années Cukierman/Sharon, le mantra d’une propagande permanente - seriné par cette instance politique- qui gagne les esprits.

Dans la vidéo, une jeune plaignante va spontanément user de ce stratagème pour adopter la posture de la victime. Les policiers de la BAC, stupéfaits par l’outrecuidance de l’interlocutrice, en resteront sidérés. Gilles-William Goldnadel, nouvel homme fort du CRIF, partisan ultra-sioniste de l’Etat d’Israël et adepte de l’accusation d’antisémitisme à outrance, n’a pas encore fait savoir s’il envisageait de porter plainte contre ces odieux policiers, visiblement antisémites à leur insu.

22/11/10

Lien vidéo :http://rutube.ru/tracks/3785237.html?v=a5619e026e875c0dfb876e138bcd0dfd&autoStart=true&bmstart=3947


 5-5 Video: Tsahal abat deux militants islamistes.

http://www.laprovence.com/article/monde/israel-negocie-lachat-de-20-chasseurs-f-35-supplementaires


5-6 Briseurs de silence

Briseurs de silence est un essai sonore inspiré par le travail de l'association israélienne "Shovrim Shtika" (Breaking the silence), qui recueille et rend publics des témoignages de soldats israéliens racontant ce qu'ils ont fait dans les territoires palestiniens pendant leur service militaire.   Des voix d'exilés israéliens - anciens soldats  de Tsahal ( de même que Simone Bitton elle-même) -, disent les mots de la génération actuelle de soldats et de soldates. Sur une trame composée de sons ramenés de Gaza et de Cisjordanie, la banalité et l'universalité du mal s'entend en français, avec cet accent hébraïque que l'on ne perd pas. Comme on ne perd pas la mémoire des gestes que l'on a faits, de l'humiliation qu'on a infligée, de la mort qu'on a donnée - parce que c'était comme ça, tu comprends, là-bas, la routine, c'était comme ça....    November 28, 2010

LIEN http://www.franceculture.com/player?p=reecoute-3194681#reecoute-3194681


6 Les brèves

Ndlr : La publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage les analyses ou point de vue des auteurs, mais doit être vu comme information

6-1 Nureddin Sabir : Liste de 200 officiers de l’armée israélienne soupçonnés de crimes de guerre.

Les officiers listés ci-dessous « ont occupé des positions de commandement au moment de l’agression » contre Gaza et par conséquent, ils « portent une responsabilité personnelle indéniable » dans les crimes de guerre et crimes contre l’humanité perpétrés contre la population de Gaza

Un jour, il faudra rendre compte devant la justice internationale...

Redress Informations & Analysis publie les noms, les photographies et d’autres informations concernant 200 commandants militaires israéliens de différents grades soupçonnés de crimes de guerre durant l’opération Plomb durci contre la population de Gaza qui se solda par l’assassinat de plus de 1400 personnes, principalement des civils, et parmi elles, plus de 340 enfants.

L’information émane d’une source anonyme, sans doute de quelqu’un qui a des liens avec les forces armées israéliennes.

Voici une liste de 200 membres de l’armée israélienne qui portent la responsabilité directe de la mort et du carnage infligés à la population innocente de la bande de Gaza durant l’opération Plomb durci en décembre 2008/janvier 2009.

Les officiers listés ci-dessous « ont occupé des positions de commandement au moment de l’agression » contre Gaza et par conséquent, ils « portent une responsabilité personnelle indéniable » dans les crimes de guerre et crimes contre l’humanité perpétrés contre la population de Gaza. Leurs grades vont des simples commandants sur le terrain d’opération aux échelons les plus élevés de l’armée israélienne. « Tous ont pris une part active et directe dans l’offensive ».

En publiant les noms de ces personnes, la source espère attirer l’attention « sur les individus plutôt que sur les structures statiques au sein desquelles ils ont opéré ».

La source déclare : « Nous listons les personnes et les actions. C’est à ces personnes et à d’autres, comme elles, que nous nous opposons et contre lesquelles portent nos plaintes. »

Voir la liste : http://s242816488.onlinehome.us/cri...

 lundi 22 novembre 2010 - 07h:39

Nureddin Sabir
Précédente liste de criminels israéliens à Gaza :

Dès le 27 janvier 2009, Kawter Salam, journaliste palestinienne, publiait une liste avec noms et photos de criminels de guerre israéliens à Gaza sur son site : Kawter Salam

Publié en français sur Info-Palestine :

Noms et photos de criminels de guerre israéliens à Gaza

lundi 2 février 2009

J’ai décidé de publier certains noms et photos de personnels de l’armée israélienne qui ont participé à ce qu’on appelle l’opération « Plomb durci », l’offensive lancée par les Forces d’occupation israéliennes (FOI) sur la bande de Gaza, du 27 décembre 2008 au 18 janvier 2009.

Kawter Salam, journaliste palestinienne. 

19 novembre 2010 - Redress - traduction : Info-Palestine.net

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=9704


6-2 Révélation des noms de 200 militaires auteurs de crimes de guerre à Gaza.  

Un site internet a levé le voile sur les noms de dizaines d’officiers et soldats qui ont participé à des agressions atteignant le niveau de crimes de guerre contre les palestiniens dans la bande de Gaza, durant la dernière guerre il y a deux ans.

Selon la radio hébreu, le site internet a publié mardi dernier les noms d’environ 200 officiers et soldats de l’armée de l’occupation, accusés directement par le site d’ « abus » qui ont entaché l’opération militaire contre la bande de Gaza. 

Le site web a publié des informations personnelles sur ces militaires, leur numéro de matricule, et leur adresse, en précisant avoir obtenu ces renseignements d’une personne inconnue. Cependant, la radio sioniste a indiqué que la majorité des informations proviennent des sites de réseau social sur internet, notamment Facebook.

Il faut noter que de nombreuses organisations de droits de l’homme dans les territoires palestiniens et à l’étranger ont déposé des dizaines de plaintes qui exigeaient que des officiers et des soldats soient jugés pour avoir commis des crimes de guerre contre les palestiniens dans la bande de Gaza. C’est ce qui avait été mis en avant par le rapport du juge de l’ONU, Richard Goldstone, sur la guerre contre Gaza.

19/11

 http://www.palestine-info.cc/fr/


6-3 Viva Palestine : Des militants israéliens comparent le blocus de Gaza à la Shoa.  

Mardi, neufs militants juifs, venus des États-Unis, d’Europe et d’ « Israël », ont été arrêtés par les soldats de l’Israel Defense Forces (IDF) alors qu’ils tentaient de briser le blocus en entrant à Gaza par la mer. Selon les premiers témoignages, l’abordage se serait déroulé de façon pacifique, sans accrochage entre les soldats et les militants.
  Seulement voila, ces témoignages venaient de porte-parole de l’armée israélienne, et celle-ci avait alors un monopole de l’information, puisque les militants étaient alors détenus et n’avaient pu être entendus. Les militants, une fois arrêtés ont été conduits dans le port d’Ashdod pour y être interrogés. Une fois libérés, les témoignages des militants diffèrent de ceux de l’armée. Cité par le journal israélien Haaretz, Yonatan Shapira, militant pacifiste, ancien pilote de l’armée de l’air israélienne, a déclaré qu’il n’y avait « pas de mots pour décrire ce qui s’est passé pendant l’assaut. » Shapira insiste sur le comportement non-violent des militants, qui contraste avec l’extrême brutalité des soldats. Les soldats « nous ont sauté dessus et ils nous ont frappé. J’ai moi même reçu un coup de Taser » déclare Shapira, qui ajoute qu’il y a « un gouffre entre la version officielle de l’armée et la réalité de l’attaque.«
Eli Usharov, journaliste israélien de la chaîne de télévision Channel 10, qui avait embarqué à Chypre à bord du navire en compagnie des militants, a confirmé pour Haaretz le récit de Yonatan Shapira ainsi que l’usage d’une violence non justifiée. « Ils ont tiré au Taser sur Yonatan. Il s’est mis à crier, puis a été emporté sur le navire militaire » déclare Usharov, qui ajoute que Yonatan ainsi que son frère ont été menottés. En revanche, il semblerait que l’atmosphère se soit quelque peu détendue à bord du navire militaire et que les militants aient pu débattre franchement avec les soldats.
Pour finir, Shapira a déclaré que lui et ses compagnons étaient fiers de leur action et que quinconque se taisait face aux crimes commis à Gaza devenait complice de ce crime.

Reuven Moskowitz, survivant de l’Holocauste a même déclaré : « Ce qui m’est arrivé pendant l’Holocauste me fait faire des cauchemars toutes les nuits. Je ne veux pas que nous fassions la même chose à nos voisins. Oui, je compare ce que j’ai enduré avec ce qu’endurent les enfants palestiniens assiégés. »
Et d’ajouter : "C'est un devoir sacré pour moi en tant que survivant (de la Shoah, ndlr) de protester contre la persécution, l'oppression et l'enfermement de tant de gens, dont plus de 800.000 enfants à Gaza",.
"L'Etat d'Israël est un rêve magnifique qui s'est réalisé, il faut faire en sorte qu'il ne devienne pas un cauchemar. Je suis sioniste, je crois que j'ai ma place sur cette terre, mais ce n'est pas une raison pour voler la terre des Palestiniens et violer les droits d'1,5 million de personnes", a-t-il conclu.

01/10/2010

 http://www.almanar.com.lb


6-4 Deux soldats israéliens condamnés pour s'être servis d'un enfant gazaoui comme bouclier humain.

Un tribunal militaire israélien a condamné à trois mois de prison avec sursis deux soldats israéliens reconnus coupables de s'être servi d'un enfant palestinien de neuf ans comme bouclier humain lors de la guerre dans la Bande de Gaza en 2009.

Les deux militaires ont aussi été rétrogradés.

Le mois dernier, ils avaient été reconnus coupables le mois dernier d'avoir demandé à un garçon gazaoui de neuf ans d'ouvrir des sacs dont ils craignaient qu'ils renferment des explosifs.

C'est la plus grave condamnation de soldat liée à l'opération "Plomb durci" menée par l'armée israélienne dans la Bande de Gaza durant l'hiver 2008-2009.

AP


6-5 Des slogans contre "Israël" lors du discours de Netanyahu en Amérique du Nord. 

Le premier ministre Benjamin Netanyahu, était stupéfait et en colère lors de son discours, le lundi 8/11, devant l'assemblée générale des fédérations juives en Amérique du Nord, suite aux slogans scandés durant son discours de la part d'opposants d'"Israël" et des agissements de Netanyahu dans les territoires palestiniens occupés.

Ces slogans répétés l'ont obligé à interrompre son discours quatre fois.

Les médias sionistes qui ont publié les détails de cette information ont rapporté que Netanyahu était embarassé à cause des slogans scandés par des citoyens américains contre les politiques de l'occupation.

Une américaine brandissait une pancarte qui condamnait les crimes sionistes.

Netanyahu a prétendu lors de son discours que les agressions contre la Bande de Gaza ont renversé des dizaines d'hommes armés.

Lorsqu'il a abordé le sujet de Gaza, un pro-palestinien a crié des slogans contre "Israël" et ses crimes dans la Bande de Gaza, ce qui a fait intervenir les services de sécurité qui l'ont expulsé à l'extérieur du lieu.

09/11/2010

 http://www.palestine-info.cc/fr/



Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières,les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

" Déclaration Universelle des Droits de l'Homme  - Article 19



Les commentaires sont fermés.