Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

26/03/2011

n°69 - journal d'Iran - 20-2 au 25-10 : - Début : - Soros menace l’Iran de « la plus sanglante des révolutions ».».


n°69 - journal d'Iran - 20-2 au 25-10 : - Début : -  Soros menace l’Iran de « la plus sanglante des révolutions ».».



journal d'Iran   n°69 du 20-2 au 25-10

                              C.De Broeder & M.Lemaire



a) Le "Journal d'Iran" est  visible  sur les blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site de Eva Resis      :  no-war.over-blog.com

c) Et sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

sur le site :  www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

d) sur le site :  www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


Sommaire :

Tiré à Part

L'Iran a mis en garde mercredi contre une intervention militaire occidentale en Libye.

Manlio Dinucci : Des centaines de millions partis en fumée, tandis que les USA et Israël s’équipent pour affronter l’Iran.

Paroles & action du président Ahmadinejad  ...

 "Le monde a besoin d'une nouvelle gestion". 

Ahmadinejad souhaite un Ordre mondial basé sur la justice et l'amitié.

" Les Etats-Unis convoitent les ressources de la région". 

.1 Politique

1) Iran

2 Politique Internationale

1 Usa

2 Les voisins

3 Organisations Mondiales & régionales

4 Le Monde

2 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

2-1 VIDEO 1 : Meyssan explique la Révolution islamique (1)

2-2 VIDEO 2 : La Révolution islamique d'Iran 2/2

2-3 Thierry Meyssan et Jacques Borde s'expriment sur la "révolution islamique" d'Iran.

3 Les brèves

3-1 Soros menace l’Iran de « la plus sanglante des révolutions ».

3-2 Israël, inquiet de l'Iran, augmente son budget militaire.

Fin

4 Dossier & Point de vue

4-1 Les spécialistes pensent que le FBI applique des théories réductrices qui ne correspondent pas aux observations du gouvernement.

5 Déclaration, courrier des lecteurs & témoignage

5-1 Congrès international de Berlin : Soutien au soulèvement en Iran et aux résidents d’Achraf.

6  Analyse -  Géopolitique et stratégie – Réflexion

6-1 Aymane Chaouki : La peur arabe : Un aveu d'échec de la politique américaine au Moyen-Orient ?

6-2 Yahia Gouasmi : Le canal de Suez appartient-il à Israël ?

 6-3 Kaveh L. : L’Iran Entreprend Un Nouveau Voyage de Découverte.

 

 


 

Tiré à Part

L'Iran a mis en garde mercredi contre une intervention militaire occidentale en Libye.

"Les violences inhumaines" du pouvoir du colonel Kadhafi contre "le mouvement populaire" en Libye "ne doivent pas servir d'excuses pour une interférence militaire d'autres pays", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast à Press-TV.
"Ils (les Occidentaux) ne doivent pas tenter de transformer les autres pays en bases militaires", a-t-il ajouté.
Rappelons qu'un navire de guerre américain s'est rapproché mardi de la Libye, nouvel indice de la pression exercée par les Etats-Unis pour protéger ses intérets dans ce pays riche en pétrole. 
Les stratèges militaires américains planchent sur plusieurs scénarios qu'ils proposeront au président Barack Obama, mais le flou demeure concernant l'éventualité d'une telle intervention, selon un responsable du Pentagone.

02-03-2011

ttp://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=5063&cid=20&fromval=1&frid=20&seccatid=28&s1=1

 

Manlio Dinucci : Des centaines de millions partis en fumée, tandis que les USA et Israël s’équipent pour affronter l’Iran.
Le bombardier nucléaire s’entraîne dans la « guerre humanitaire »

Le bombardement aéronaval de la Libye a déjà fait voler en éclats la résolution du Conseil de sécurité : la no-fly zone pour protéger les civils a déjà été imposée, mais les bombardiers continuent à attaquer. Parmi eux les Tornado Ecr italiens qui, dès qu’ils voient un radar ou tout autre objectif « menaçant», lui envoient leurs missiles Agm-88 Harm (fabriqués par la société étasunienne Raytheon et payés par le contribuable italien plus de 300 mille dollars pièce) [on suppose que le contribuable français n’a pas de réduction particulière sur ses chasseurs à lui, en première ligne pour faire partir nos impôts en fumée sans que personne, gouvernement ou media, ne s’attarde ici à nous rendre ce genre de comptes, NdT]. En explosant, la tête du missile investit la zone environnante avec 13 mille fragments de tungstène coupants comme des rasoirs. Comme il n’existe plus de confrontation militaire globale, explique l’Aéronautique, le Tornado est utilisé aujourd’hui dans les « opérations de réponse aux crises ». Elle ne dit pas, cependant, que, à Torre Ghedi (Brescia), il y a des Tornado italiens qui sont armés de bombes nucléaires étasuniennes B-61.

Peu de choses par rapport aux bombardiers stratégiques étasuniens B-2 Spirit (Esprit… Ndt), les avions les plus chers du monde (2,1 milliards de dollars pièce), employés contre la Libye. Conçus pour l’attaque nucléaire, ils ont été employés avec des armes non-nucléaires contre la Serbie en 1999 et l’Irak en 2003. Ces bombardiers stealth, invisibles aux radars, peuvent transporter plus de 18 tonnes de bombes selon diverses combinaisons : par exemple, 16 « intelligentes » (à direction laser ou Jdam) de 900 kilos, ou 34  bombes à fragmentation Cbu-87 qui dispersent chacune plus de 200 mines. Mais le B-2 Spirit peut transporter aussi 16 bombes nucléaires B-61 ou 16 missiles nucléaires Agm-129. Le fait que ces bombardiers stratégiques  soient de nouveau utilisés dans une action guerrière réelle, permet d’en améliorer l’efficience pour un éventuel usage dans une guerre nucléaire.

Il en va de même avec la centaine de missiles de croisière Tomahawk, que navires et sous-marins étasuniens et alliés sont en train de lancer contre la Libye. Ces missiles de la société étasunienne Hugues, qui coûtent 1,5 millions de dollars pièce,  volent à basse altitude le long du profil du terrain et touchent l’objectif avec des têtes (ogives) de divers type, soit pénétrantes soit à fragmentation (chacune avec des centaines de sous munitions). Ces ogives, comme beaucoup d’autres, sont fabriquées avec de l’uranium appauvri qui provoque ensuite des effets désastreux sur la santé et l’environnement. Les Tomahawk aussi peuvent être armés d’ogives nucléaires W-80 : leur usage dans une action de guerre réelle sert aussi à en perfectionner l’emploi pour l’attaque nucléaire.

Que la guerre contre la Libye en prépare d’autres, bien plus dangereuses, est confirmé par Benjamin Netanyahu : dans une interview à CNN, le premier ministre israélien a dit que, si l’Iran ne renonce pas à son programme nucléaire, il faut une « action militaire crédible pour détruire ses sites nucléaires ». Téhéran, bien que ne possédant pas d’armes nucléaires comme par contre en possède Israël, a un potentiel militaire bien supérieur à la Libye : pour opérer une « action militaire crédible » il faut pointer ses armes nucléaires contre l’Iran et être prêts à les utiliser. Dans cette perspective, les USA ont déjà déployé en Méditerranée les premières unités de leur composante navale du « bouclier anti-missiles », les navires lance-missiles Monterrey et Stout. La seconde, en attendant, lance des missiles Tomahawk contre la Libye. Mais, assure le président Napolitano (président de la République italienne et ex-dirigeant du PCI, NdT), « nous ne sommes pas entrés en guerre, c’est une opération de l’ONU ». 

Manlio Dinucci

Edition de mardi 22 mars de il manifesto
http://www.ilmanifesto.it/Quotidiano-archivio/22-Marzo-2011/art6.php3
Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio



Paroles & action du président Ahmadinejad  ...

 "Le monde a besoin d'une nouvelle gestion". 

Le Président Ahmadinejad a déclaré qu’avec l'échec du marxisme et du capitalisme, le monde a besoin, maintenant, d'une nouvelle doctrine et d'une nouvelle gestion.
Lors d'une rencontre avec les invités de la 24ème Conférence internationale sur l'Unité islamique, à Téhéran, Mahmoud Ahmadinejad a ajouté qu’aujourd'hui les Arrogants sont les plus grands obstacles, sur le chemin de la perfection de l'Homme, de la justice et de la souveraineté de l'unicité dans le monde. Le président iranien a souligné, également, que les Marxistes et les Capitalistes ont occupé la Palestine, en ayant recours à des démarches démagogiques et des propagandes mensongères, pour parvenir à leurs objectifs colonialistes, et ont amené les Sionistes, dans ce territoire, en déplaçant les Palestiniens.

La 24ème Conférence internationale sur l'Unité islamique a débuté ses travaux, samedi, à Téhéran, avec la participation, entre autres, du Président du parlement iranien, Ali Larijani, et de 200 intellectuels originaires de 57 pays du monde.

20/02
IRIB-

 http://french.irib.ir/info/politique/item/109436-le-monde-a-besoin-dune-nouvelle-gestion-ahmadinejad 

 

Ahmadinejad souhaite un Ordre mondial basé sur la justice et l'amitié.

Le président iranien affirme que l'Iran et l'Inde doivent essayer de faire en sorte que le futur Ordre mondial s'appuie sur la justice et l'amitié.

Le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, l'a rappelé, mardi soir, lors d'un entretien avec le conseiller à la sécurité nationale indien, à Téhéran, en soulignant que l'Ordre régissant le monde est en déclin. "Il faut veiller, dans les circonstances actuelles, à ce que ceux qui ont imposé un Ordre d'oppression à l'Humanité, n'imposent pas, de nouveau, les mêmes pensées et les mêmes relations, dans un nouveau cadre", a-t-il indiqué. Le président iranien a, aussi, plaidé en faveur du recours à toutes les potentialités existant en Iran et en Inde, pour le renforcement du niveau des coopérations bilatérales et internationales. Le conseiller à la sécurité nationale indien a affirmé que la coopération avec la République Islamique d’Iran figure parmi les priorités des priorités de l'Inde, qui souhaite établir des relations stratégiques et tous azimuts avec l'Iran.

09 Mars 2011

Olivier Montulet

 

" Les Etats-Unis convoitent les ressources de la région". 

 "L'objectif des nouveaux plans des Etats-Unis et de leurs alliés est de faire main basse sur les ressources pétrolières et gazières du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord", a souligné le président Ahmadinejad. Devant les habitants de la province du Lorestan, dans l'Ouest de l'Iran, le président a mis en garde les Etats-Unis et leurs alliés contre toute ingérence, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, sinon les peuples se soulèveront et ces régions seront le cimetière de leurs soldats. Ahmadinejad a réitéré que les Etats-Unis et leurs alliés étaient persona non grata, chez les peuples du monde, avant d'ajouter que les Etats-Unis s’apprêtent à intervenir, militairement, dans certains pays. Le président iranien a souligné: "Les peuples qui se sont soulevés contre les dictateurs et les tyrans considèrent les Etats-Unis et leurs alliés, comme leurs complices, dans tous les crimes et les pillages, dans le monde".Et à Ahmadinejad de préciser: "Aujourd'hui, les hommes d'Etat américains prétendent défendre les droits des peuples et lutter contre les dictateurs, mais tout le monde sait que les Etats-Unis soutiennent la dictature, dans le sens propre du terme".

03/03/2011
IRNA -

http://french.irib.ir/info/politique/item/109995-les-etats-unis-convoitent-les-ressources-de-la-region-ahmadinejad



1) Politique Iranienne

Politique extérieure

Les présidents iranien et russe s'accordent pour la mise en marche de la centrale nucléaire de Bushihr.

Le 14 mars, Mahmoud Ahmadinejad, président iranien, a eu une conversation téléphonique avec son homologue russe Dimitri Medvedev, dans laquelle ils se sont accordés pour mettre en service à la date prévue la centrale nucléaire de Bushihr.

Selon Mahmoud Ahmadinejad, de vastes perspectives existent entre les deux pays en terme de coopération.  Il a souligné que la mise en marche de la centrale nucléaire de Bushihr sera dans l'intérêt des deux pays.

Le président russe insiste également sur le renforcement des coopérations avec l'Iran sur tous les plans. La Russie fera les efforts nécessaire pour assurer l'inauguration  de la centrale de Bushihr à temps prévu.

http://french.cri.cn/781/2011/03/15/441s240252.htm

 


Sur le terrain

Le site de Mir Moussavi dément son arrestation et s’excuse

 Le leader d'opposition iranien Mir Hossein Moussavi et sa femme Zahra Rahnavard se trouvent à leur domicile et n'ont pas été emprisonnés, c’est ce qu’a annoncé, mardi 8 mars, son site Kaleme.
Le site en question a également publié des excuses pour avoir affirmé le contraire la semaine dernière.
"Après l'enquête menée par Kaleme ces derniers jours, il est devenu évident que Mme Rahnavard et M. Moussavi sont à leur domicile et, par ce biais, nous corrigeons l'information sur leur transfert en prison et présentons nos excuses", écrit le site.
Mardi, le procureur général de Téhéran, Abbas Jafari Dolatabadi, avait  démenti l'emprisonnement des deux opposants Moussavi et Mehdi Karoubi.
"Les médias doivent faire attention à ce que dit le parquet. Cette information (l'emprisonnement) est totalement fausse et ils se trouvent à leur domicile", a-t-il déclaré à l'agence Fars.

09/03/2011

 http://www.almanar.com.lb



2) Politique des Usa

Préparation à la guerre

L'Iran "sape la paix et la stabilité dans le Golfe, selon Hillary Clinton

Le chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton, a accusé samedi l'Iran de "saper la paix et la stabilité dans le Golfe", soulignant "l'engagement sans faille" des Etats-Unis dans la région. 

"Les Etats-Unis ont un engagement sans faille envers la sécurité du Golfe, et une des principales priorités est de collaborer avec nos partenaires à propos des inquiétudes suscitées par le comportement iranien dans la région", a déclaré la secrétaire d'Etat à des journalistes après le sommet sur la Libye. 

"Nous partageons l'avis", a-t-elle continué, "que les activités de l'Iran dans la région, et notamment ses efforts pour faire avancer son agenda dans les pays voisins, sape la paix et la stabilité". 

Mme Clinton a enchaîné samedi les tête-à-tête avec ses homologues arabes, en marge du sommet convoqué à Paris pour faire front au régime Kadhafi en Libye.

Elle a longuement insisté, lors d'une conférence de presse, sur le caractère décisif du soutien de la Ligue arabe et du Conseil de coopération du Golfe (l'alliance des monarchies pétrolières du Golfe) à la mise en oeuvre de la résolution 1973 de l'ONU, qui permet à la communauté internationale un engagement militaire en Libye. 

Quelque 700 personnes ont attaqué vendredi soir à coups de pierres le consulat de l'Arabie Saoudite à Machhad (nord-ouest de l'Iran) pour protester contre l'envoi de troupes saoudiennes à Bahreïn et la répression de la contestation dans ce pays à majorité chiite (comme l'Iran) mais dominé par une monarchie sunnite.

Jeudi, Bahreïn avait rejeté la "pression" exercée par l'Iran, la qualifiant d'"ingérence" dans les affaires intérieures du petit royaume du Golfe, au lendemain de la répression sanglante d'une manifestation à Manama.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a aussi affirmé que l'intervention de forces des pays du Golfe pour mettre un terme à la révolte populaire à Bahreïn était "un acte hideux voué à l'échec".

AFP –

Publié le 19/03/2011


Dans les coulisses et au sénat

 Clinton: L’Iran cherche à influer sur l’issue des révoltes arabes.

L'Iran cherche à contacter les oppositions arabes pour influer sur l'issue des événements, c’est ce qu’a dit mercredi la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, dans une déposition au Sénat à Washington,en citant les situations en Egypte, à Bahreïn et au Yémen.
Selon la chef de la diplomatie américaine, l'Iran utiliserait le Hezbollah, son "intermédiaire" au Liban, pour contacter le mouvement palestinien Hamas "qui à son tour communique avec des homologues en Egypte".
"Nous savons qu'ils contactent l'opposition à Bahreïn. Nous savons que les Iraniens sont très impliqués dans les mouvements d'opposition au Yémen", a-t-elle ajouté.
"Que ce soit directement ou à travers des intermédiaires, ils cherchent sans cesse à influer sur les événements, ils ont une politique étrangère très active", a encore dit Clinton. 
 La chef de la diplomatie américaine a estimé que les peuples lancés dans la "printemps arabe" voulaient être aidés tout en maintenant à distance les intervenants extérieurs.
"La difficulté est de les aider sans donner l'impression que nous voulons préempter leur révolution", a-t-elle pousuivi, et "c'est aussi un défi pour les Iraniens".
Ceux-ci, a-t-elle prétendu, "n'ont pas beaucoup d'amis, mais ils essaient d'en courtiser de nouveaux".

03/03/2011

 http://www.almanar.com.lb

 

D'ex-dirigeants US pour la reconnaissance de l'opposition iranienne

 D'anciens hauts responsables américains, civils et militaires, ont demandé aux Etats-Unis de retirer les Moujahidine du peuple de la liste des organisations terroristes, lors d'un congrès organisé samedi à Berlin par ce mouvement d'opposition.

"Madame la secrétaire d'Etat, retirez les Moujahidine du Peuple (MEK) de cette liste", a lancé à l'adresse d'Hillary Clinton, chef de la diplomatie américaine, l'ancien directeur du FBI Louis Freeh (1993-2001). 

Il a souhaité que Mme Clinton rencontre la dirigeante du MEK, Maryam Rajavi, aux Etats-Unis, comme elle a rencontré cette semaine des opposants libyens. 

Retirer les Moujahidine du Peuple de la liste noire, a expliqué à son tour l'ancien Attorney general (ministre de la Justice 2007-2009) Michael Mukasey, leur permettrait de lever des fonds aux Etats-Unis et de louer des satellites pour diffuser des programmes de télévision en Iran même.

"Il est temps de nous défaire de notre propre hypocrisie", a-t-il déclaré, en rappelant pourquoi le MEK avait été placé sur la liste des organisations terroristes en 1997. Washington l'avait fait à la demande de l'Iran avec lequel il tentait une nouvelle fois de négocier et les y a maintenus parce que l'Iran menaçait de s'en prendre aux troupes américaines en Irak, a-t-il expliqué.

Mitchell Reiss, ancien directeur de la planification au département d'Etat, a confirmé cette explication. Au contraire, a-t-il dit, "je peux vous assurer que soutenir l'opposition iranienne renforcerait notre position de négociation au lieu de l'affaiblir".

Les généraux Peter Pace et Henry Shelton, deux anciens chefs d'Etat major inter-armes, ont eux aussi plaidé pour la fin de l'ostracisme de ce mouvement Peuple, formé dans les années 60 en opposition au Shah d'Iran et devenu depuis la bête noire du régime de Téhéran. On lui prête plusieurs révélations sur le programme nucléaire secret iranien.

Le général Pace a proposé une "discussion ouverte" pour mettre à jour les reproches qui peuvent être faits au MEK, reconnaissant que leur alliance avec le dictateur irakien Saddam Hussein avait joué contre eux. "Je crois en votre cause", a-t-il assuré aux milliers de partisans rassemblés dans une salle de congrès à Berlin. 

"Le régime iranien actuel à Téhéran ne doit pas être changé ni modifié, il doit être remplacé par un mouvement de résistance dirigé par le MEK", a déclaré le général Shelton. 

L'ancien chef du parti démocrate Howard Dean et l'ex commissaire européen Günther Verheugen ont également participé à ce congrès qui s'est ouvert par un discours de Maryam Rajavi. L'Union européenne a retiré le MEK de la liste des organisations terroristes en 2009.

AFP - 19 mars



2) Politique d'Israël

Préparation à la Guerre.

"L’Iran peut détecter des missiles à partir de la Syrie"  

Le commandant des forces terrestres de l'armée israélienne, le général Sami Turjeman, a insisté sur la nécessité  d’effectuer des manœuvres fatales et rapides, à la lumière des changements qui ont modifié les caractéristiques du  conflit. Le but étant de pouvoir réduire la durée d’une guerre tout en conservant l’ancien principe  de la sécurité nationale israélienne à savoir : déplacer l’affrontement militaire chez le territoire ennemi le plus rapidement possible.
Pour ce qui est du système de radar anti-missiles dont  les autorités israéliennes ont annoncé son installation dans les prochains  jours, Turjman a estimé que cette annonce  s’inscrit "dans le cadre de la publicité pour relever le moral du front intérieur israélien qui est assez vulnérable,  aussi pour faire peur l’ennemi".
C'est ainsi que la 2ème chaîne de télévision israélienne a affirmé que "l'armée israélienne attend avec impatience le  système de radar de type (Raz) qui devra être installé dans les prochains jours, notant qu'il est en mesure de détecter et de surveiller un missile lancé contre l’entité sioniste  avec précision , qu’il s’agisse d’ un mortier ou d’un missile, ce qui risque de  changer le cours des opérations militaires dans une guerre à venir".
Toutefois, le général-major en retraite  Joseph Cherkaoui, un  expert dans les affaires militaires, a rapporté "que la plupart des généraux de l'armée israélienne ont avoué que le front intérieur de l'Etat juif est ouvert et vulnérable aux menaces intérieures venant  du Hamas dans la bande Gaza  et du  Hezbollah au Sud-Liban voire aux  menaces extérieures provenant de l’Iran "!
Et de noter : "Israël a une préoccupation majeure : l’Iran qui a installé  un système de radar de pointe sur le territoire syrien, pouvant  détecter toute menace de missiles lancés contre l'Iran avant l'attaque".
Cherkaoui a souligné que "l'Etat juif estime désormais qu’il est en grand danger  et que  les responsables de l'armée israélienne reconnaissent  qu'ils n'ont pas la capacité de frapper l'Iran parce qu’elle dispose d’un important arsenal de systèmes de radars  anti-missiles, et donc l’Iran ne fait plus partie des calculs israéliens  même si elle reste une  menace majeure pour eux".
Il a ajouté "que le nouveau système militaire israélien ne pourra pas intercepter les missiles  , voire que ce système  comme ses prédécesseur est un échec et qu’Israël est  en grande difficulté en raison de la perte de la Turquie, qui était  un allié stratégique militaire d’une grande importance ».

02/03/2011

http://www.almanar.com.lb



Les organisations mondiales

2 AMNA

Ali-Asghar Soltaniyeh: le soutien des pays membres du MNA concernant les activités nucléaires de l'Iran est très précieux.

 L'ambassadeur permanent de l'Iran auprès de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a déclaré que le soutien des pays membres du mouvement des non-alignés concernant les activités nucléaires de l'Iran est très "précieux".

S'adressant au correspondant de l'IRNA à Vienne, Ali-Asghar Soltaniyeh a déclaré que le communiqué du MNA à la réunion du Conseil des gouverneurs de l'AIEA, mercredi a confirmé encore une foi le droit indéniable de l'Iran à utiliser l'énergie nucléaire pacifique.
Se référant à la visite de représentants du MNA sur les sites nucléaires de l'Iran dans les villes d'Arak (dans la province de Markazi) et de Natanz (dans la province d'Ispahan), Ali-Asghar Soltaniyeh a déclaré que ces visites ont constitué une "étape positive."
La déclaration du MNA critiquée dans le récent rapport de l'AIEA par son directeur général sur le programme nucléaire de l'Iran.

Irna.

10 Mars 2011.



Les Voisins

Dans le monde

France

Dominique de Villepin : "Les sanctions anti-iraniennes sont inefficaces" ()  

Pour l’ancien Premier ministre français, Dominique de Villepin, les sanctions décidées par l’Occident, à l’encontre de l’Iran, sont loin d’avoir produit les effets escomptés.  "Ces sanctions ne pourront pas résoudre le problème, et la priorité devrait aller au dialogue", a estimé Dominique de Villepin, avant de conseiller aux pays occidentaux de réviser leur politique, à l’égard de l’Iran, et de penser à de nouvelles formules, pour débloquer la situation. "L’Occident doit atteindre à un certain équilibre, dans son attitude envers l’Iran, un pays ancien et doté d’une vieille civilisation", a ajouté Villepin, qui se pose en véritable alternative au Président français Sarkozy, pour les présidentielles 2012.

19/02/2011

 http://french.irib.ir



2 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

2-1 VIDEO 1  : Meyssan explique la Révolution islamique (1)

http://www.dailymotion.com/video/xh1tn8_meyssan-explique-la-revolution-islamique-1_news#from=embed

2-2 VIDEO 2  : La Révolution islamique d'Iran 2/2

http://www.dailymotion.com/video/xh0u71_la-revolution-islamique-d-iran-2-2_news#from=embed

 

2-3 Thierry Meyssan et Jacques Borde s'expriment sur la "révolution islamique" d'Iran.

Jacques Borde, chroniqueur entre autres à Médialibre, et Thierry Meyssan, s’expriment sur la révolution islamique d’Iran et remettent son histoire et ses idéaux en perspective, bien loin de la propagande occidentale qui s’est mise en place dès l’arrivée au pouvoir de l’Imam Khomeyni. Lequel a été diabolisé dès son accession au pouvoir. Pourquoi un chef spirituel d’une telle dimension se trouve présenté comme un vieillard obscurantiste et barbare, quand le chef spirituel du bouddhisme tibétain est vénéré par l’Occident ? Pas besoin d’être grand clerc pour comprendre qu’il n’y a derrière une telle différence de traitement rien d’autres que des objectifs géopolitiques. S’il en fallait une preuve, il suffit de se rappeler que l’une raisons pour lesquelles la dictature du Shah a été lâchée, est l’ambition qu’elle avait développée de faire de l’Iran une puissance régionale, et en faisant notamment une puissance maîtrisant le nucléaire.
La théocratie démocratique iranienne était facile à diaboliser dans un occident individualiste, matérialiste et narcissique. Problème, la révolution islamique a su évoluer et se régénérer et ainsi assurer le développement de son pays, au point de s’imposer progressivement en contre-modèle.
Le terme même de « Révolution islamique » repose sur un malentendu. Cette expression donne lieu à une incompréhension dans de nombreux pays, car on pourrait comprendre qu’il s’agit là d’une idéologie qui voudrait imposer une religion. Or, ça n’est pas du tout le projet de cette Révolution, qui est avant tout politique et qui vise en réalité à libérer l’homme d’un système de domination mondial.
http://www.medialibre.eu/



3 Les brèves

Ndlr : la publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage les analyses ou point de vue des auteurs, mais doit être vu comme information.

 

3-1 Soros menace l’Iran de « la plus sanglante des révolutions ».

Extrait

Alors que la révolte globale actuelle qui balaie le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord est née d’un cri universel de l’homme pour la liberté, la sécurité alimentaire, et un niveau de vie décent, il est important de comprendre que l’élite mondiale se tient en embuscade pour exploiter le chaos comme une opportunité pour réagencer à nouveau le paysage géopolitique à leur image, notamment en exploitant les manifestations comme un moyen pour affaiblir et renverser le gouvernement iranien.
Les citoyens des pays producteurs de pétrole doivent recevoir plus de bénéfices des ressources nationales de leur pays, a déclaré l’investisseur milliardaire George Soros à la BBC.

Les révoltes en Libye ont été en partie le résultat d’une « 
révulsion vis-à-vis de la corruption » alimentée par le détournement de l’argent du pétrole, a t-il ajouté.
Plus de « 
transparence et de responsabilité » sont nécessaires de la part d’autres pays producteurs comme la Russie et l’Arabie saoudite a t-il dit.
M. Soros a également prédit que le régime iranien serait renversé dans la « plus sanglante des révolutions ».
« Ils se sont rebellé »
La Libye produit 1,6 millions de barils de pétrole par jour et est le 17ème plus grand producteur au monde.
Et le maintien du colonel Kadhafi au pouvoir dépendait des milliards de dollars de revenus pétroliers qui affluent dans le pays.
Parlant de la vague des gouvernements mis en cause en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, M. Soros a dit: « 
Ce qui a été la cause des révolutions est une révulsion vis-à-vis d’une corruption qui est alimentée par l’utilisation abusive des ressources naturelles comme par exemple en Libye.
« 
La transparence, et encore plus important la responsabilité dans l’utilisation des ressources naturelles, est ce qu’il faut pour que les gens vivant dans ces pays puissent bénéficier de ces ressources nationales.
« 
La Libye a produit d’énormes richesses que Kadhafi s’est approprié et maintenant le peuple se révolte contre ça. »
« Progrès considérable »
Interrogé sur le point de savoir s’il devrait y avoir plus de transparence concernant le devenir des revenus du pétrole, M. Soros a répondu: « Tout à fait. »
Et il a dit que les États-Unis et l’Europe devaient soutenir plus activement les révolutions en Libye et ailleurs afin que les nouveaux régimes coopèrent avec l’Occident.
« 
Ce qui se passe actuellement au Moyen-Orient est très similaire à ce qui s’est passé dans l’ex-Union soviétique en 1989-91. Mais à l’époque il s’agissait d’un régime hostile à l’Occident qui a été détruit par la révolution« , a t-il dit.
« 
Actuellement, il s’agit de régimes soutenus par l’Occident, aussi l’Occident doit regagner l’allégeance des habitants de ces pays, en appuyant vraiment la transition vers la démocratie.
« 
Il est très important que l’Europe et les États-Unis se tiennent devant la révolution plutôt que derrière, parce que s’ils sont derrière, ils vont perdre l’allégeance des nouveaux régimes qui vont émerger et s’ils sont correctement pris en charge, ce seront des régimes démocratiques et ce sera un progrès énorme. »
Source:
bbc.co.uk

Lundi 7 Mars 2011

http://infoguerilla.fr/?p=8486


3-2 Israël, inquiet de l'Iran, augmente son budget militaire.

Israël considère «avec la plus grande gravité» le passage annoncé de deux navires de guerre iraniens en Méditerranée à travers le canal de Suez, pour la première fois depuis 1979, et a averti qu'il accroîtrait son budget de Défense en raison des tensions régionales.

«La composante sécuritaire est indispensable à tout accord de paix et nous sommes aujourd'hui témoins de l'instabilité de la région dans laquelle nous vivons et que l'Iran tente d'exploiter afin d'étendre son influence en dépêchant deux navires de guerre à travers le canal de Suez», a déclaré le premier ministre, Benyamin Nétanyahou, selon un communiqué de son bureau.

«Israël considère avec la plus grande gravité cette initiative iranienne, de même que d'autres développements qui soulignent ce que j'ai répété ces dernières années, à savoir que les besoins de sécurité d'Israël vont augmenter», a-t-il averti à l'ouverture du conseil des ministres.

«Et le budget de la Défense devra augmenter en conséquence», a ajouté le premier ministre.

Le budget annuel israélien de la Défense est de l'ordre de 13 milliards de dollars, dont 2,7 milliards de dollars d'assistance militaire américaine, soit un peu moins de 7% du PIB.

Avant même l'affaire des navires iraniens, le ministère de la Défense avait réclamé une rallonge de 200 millions de dollars. Elle est en cours d'examen par la commission de la Défense et des Affaires étrangères de la Knesset (Parlement).

Le gouvernement israélien a approuvé dimanche des coupes de 1% du budget,  affectant tous les ministères -sauf ceux de la Défense, de l'Éducation et des Affaires sociales- afin de financer des mesures contre le coût de la vie.

Israël observe avec inquiétude l'évolution de la situation au Proche et Moyen-Orient, en particulier en Égypte, partenaire clé avec lequel il a signé un traité de paix en 1979 qui fonde sa stratégie militaire sur son front sud.

Cet accord s'accompagne d'une garantie du libre passage des navires israéliens dans le canal de Suez.

Les Israéliens craignent une montée en puissance des mouvements islamiques à la faveur de la contestation qui ébranle la région, et de se retrouver encerclés par des nations ennemies.

Depuis plusieurs jours, les autorités israéliennes «surveillent attentivement» le mouvement des deux bateaux iraniens, un patrouilleur de 1.500 tonnes, l'Alvand, et un navire de ravitaillement et de soutien de 33.000 tonnes, le Kharg, tous deux de fabrication britannique.

L'Égypte a autorisé les deux bateaux à emprunter le canal de Suez, a annoncé vendredi l'agence officielle égyptienne Mena, une première depuis la révolution islamique en 1979.

Selon la radio publique israélienne, Israël et les États-Unis ont demandé à l'Égypte de ne pas autoriser ce passage. Interrogé par l'AFP, le porte-parole de M. Nétanyahou, Mark Regev, a refusé de «confirmer ou démentir» cette information.

D'après une source diplomatique iranienne, les deux bâtiments doivent effectuer une visite «de routine» de quelques jours en Syrie, après des arrêts à Oman et à Jeddah (Arabie saoudite).

Pour des analystes de défense, l'Iran cherche à réaffirmer ainsi sa présence en Méditerranée orientale, où Téhéran dispose d'alliés comme la Syrie, la Turquie et le puissant mouvement chiite Hezbollah au Liban.

Israël, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, le nationaliste Avigdor Lieberman, a qualifié mercredi de «provocation» l'envoi des navires iraniens et lancé une mise en garde à Téhéran.

L'État hébreu considère l'Iran -qui prédit régulièrement sa disparition et soutient le Hezbollah et le Hamas palestinien- comme sa principale menace.

http://www.cyberpresse.ca/international/moyen-orient/201102/20/01-4372196-israel-inquiet-de-liran-augmente-son-budget-militaire.php


Les commentaires sont fermés.