Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

02/04/2011

n°512 - Journal d'Irak - 23/02 au 1/04/11 - : Suite - : Journées de la colère en Irak: le sang coule.


n°512 - Journal d'Irak - 23/02  au 1/04/11 - : Suite  - : Journées de la colère en Irak: le sang coule.


Aujourd'hui, face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix. Sa diffusion est un acte de résistance.

Les médias occidentaux dans leur large majorité ont de tout temps accepté les versions des armées occupantes et ferment les oreilles aux autres sources.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre!



Journal d'Irak

n°512                 du 23/02                   au 1/04/11

C.De Broeder & M.Lemaire



Le " Journal d’Irak  " est visible  sur ...

a) sur mes  blog :  http://www.dhblogs.be/categories/International.html

                              http://www.lalibreblogs.be/categories/International.html

b) sur le site http://turkmenfriendship.blogspot.com/2007/10/journal-dirak-de-m-lemaire.html

c) sur le site de Eva Resis  :  no-war.over-blog.com

d) Et Sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

e) sur le site :  www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire

1 Politique

a) Des collaborateurs Irakiens

b) Des occupants 

1) Usa

2 Lutte pour la libération du territoire.

 



1 Politique

a) Des collaborateurs Irakiens

Prisons, exactions & torture

Acharnement juridique contre Tarek Aziz

   Le 16 mars,  la « Haute cour pénale irakienne » a condamné Tarek Aziz et l’ancien ministre de l’Intérieur Saadoun Shaker à la prison à vie pour « leur rôle dans l’assassinat de fonctionnaires chiites dans les années 1980 ».

   Pour Tarek Aziz, cette condamnation est la sixième depuis son incarcération. En octobre 2010, il a été condamné à mort – ainsi que Saadoun Shaker, Abed Hammoud, Sabawi Ibrahim et Abdel Ghani Abdel Ghaffour - pour «l'assassinat de membres du parti Dawa », aujourd’hui au pouvoir.

   Le régime de Bagdad ne manquant pas d’imagination, d’autres procès sans preuves sont en cours d’instruction pour donner des gages aux milices chiites et à l’Iran. 

   La campagne internationale pour la libération de Tarek Aziz et des dirigeants baasistes condamnés à mort se poursuit *.

* Appel pour la libération de Tarek Aziz et de tous les prisonniers politiques en Irak

20 mars

http://www.france-irak-actualite.com/article-acharnement-juridique-contre-tarek-aziz-69749588.html



b) Des occupants 

1) Usa

Prisons, exactions & torture

DER SPIEGEL...La criminalité dans ses pires forme

 Un groupe de soldats américains "voyous" se sont présentés comme une «équipe de tueurs." ces membres du groupe ont tué des civils innocents en Afghanistan, puis les ont montrés dans la forme la plus hideuse à travers des photographies. L'armée américaine a présenté ses excuses pour l'incident après que SPIEGEL a publié plusieurs images de l'équipe "tueurs" dans sa nouvelle émission le lundi.

L'hebdomadaire allemand Der Spiegel a décidé de publier trois photos qui sont prises en Afghanistan, montrant des soldats américains posant à côté du cadavre d'un civil qu'ils sont accusés d'avoir exécuté.

Selon des sources gouvernementales, la diplomatie américaine a tout tenté pour empêcher la publication des photos. Des responsables de l'Otan estiment en effet que le scandale pourrait être aussi grave que celui de la prison d'Abou Ghraïb. Der Spiegel, qui a apparemment décidé de ne publier que trois photos, en possède plus de 4.000. Selon le magazine, il y aurait de nombreuses autres victimes, en plus des trois pour lesquelles les soldats vont comparaître.

 

Der Spiegel affirme que le Pentagone a tout fait pour éviter la publication des photos, craignant qu'elle ait le même effet que les photos prises par les gardiens américains de la prison d'Abou Ghraib, en Irak, qui torturaient et humiliaient leurs prisonniers pour le plaisir. "Nous n'en publions qu'une infime partie, trois sur quelque quatre mille photos et vidéos, juste ce qui est indispensable pour raconter l'histoire d'une guerre qui a commencé avec les meilleures intentions, qui devait chasser les terroristes d'Al-Qaida d'Afghanistan, qui était autorisée par un mandat de l'ONU, mais qui est depuis longtemps devenue une autre guerre", écrit le magazine.

23.03.2011

DER SPIEGEL...

Trackbacks

Voici l'URL pour faire un trackback sur cette note : http://savoir-la-verite.blog.tdg.ch/trackback/89417

 

USA : Ray McGovern, ex-agent de la CIA, arrêté et brutalisé pour « contestation pacifique » devant Hillary Clinton

Ray McGovern fait partie de ces nombreuses personnalités américaines dont il est difficile de faire taire la contestation à la fois des guerres d’Irak et d’Afghanistan et aussi de la version officielle du 11-Septembre.

Après avoir été arrêté en décembre dernier lors d’une protestation pacifique devant les grilles de la Maison Blanche, cet ex-analyste de la CIA à été de nouveau arrêté et cette fois brutalisé pour avoir ostensiblement tourné le dos à l’oratrice Hillary Clinton lors de son discours sur… la liberté d’expression !

28 février, 2011 by GeantVert

Voici la réaction émue et révoltée de la lanceu

se d’alerte Sibel Edmonds.

A ceux qui accordent leur confiance à notre police d’État: Honte à vous !

par Sibel Edmonds, sur son blog BoilingFrogs, le 16 fév. 2011

Sibel Edmonds, célèbre WhistleBlower du 11-Septembre et fondatrice de l’Association des whistleblowers, les « lanceurs d’alertes », cette ex-traductrice pour le FBI a été limogée en 2002 suite à ses révélations sur la corruption et l’infiltration du FBI par des agents étrangers.

Elle a par la suite dénoncé également la corruption de parlementaires américains, de responsables de la CIA et de l’armée privée Blackwater par des lobbys et agences de renseignements étrangers.

Voici une information que je viens tout juste de recevoir et qui m’a bouleversée au point que j’ai du mal à la relater de façon cohérente. Ray McGovern est un bon ami à moi. Nous vivons de moins de 20 km l’un de l’autre. Ensemble, nous avons participé à de nombreux événements et manifestations. Il est l’un des êtres les plus informés, structurés, doux, épris de paix et de recherche de la paix que j’ai connu. Ce coup a un impact très personnel : Mon père a été brutalisé de la même façon par des régimes dictatoriaux, et ce n’était que le début, avant que ça ne se transforme en torture, en ongles des pieds arrachés par la police d’État. Pourquoi ? Il était médecin, un chirurgien à l’esprit curieux, et il a pris position chaque fois qu’il le pouvait contre les dictatures et en faveur les libertés. Et c’est en participant à des manifestations pacifiques, en encourageant les autres à défendre leurs droits, et en lisant des auteurs tels que Steinbeck (l’auteur américain inscrit sur la liste noire des «communistes et anarchistes»), qu’il a atterri sur la liste des personnes à punir, à redresser…

À l’heure actuelle et au point où nous en sommes, tout ce que j’ai à dire à ceux qui tentent de comprendre [avec indulgence] l’état de notre police nationale est la chose suivante: "Honte à vous !" Quant à mes amis minoritaires et mécontents de BoilingFrogs(*), s’il vous plaît aidez à diffuser ces informations, parce que le sac à merde que sont nos médias ne le fera pas pour nous, merci.

Au discours de Mme Clinton: ancien combattant ensanglanté, battu et arrêté pour avoir manifesté son opposition silencieuse.

La Secrétaire d’État américaine Hillary Clinton a fait hier un discours à l’université George Washington pour condamner les gouvernements qui arrêtent les manifestants d’opinions et ne respectent pas la liberté d’expression. Ray McGovern, âgé de 71 ans [qui se trouvait] dans l’assistance, a été arrêté sous les yeux de [Mme Clinton] et devant tout le public, par la police et un fonctionnaire non identifié en civil, puis brutalisé et jeté tout sanguinolent en prison. Pendant ce temps, Mme Clinton n’a pas interrompu son discours. Le "crime" de M. McGovern a consisté, lorsque Madame Clinton a commencé son discours, à rester debout en silence dans le public et à lui tourner le dos. M. McGovern, un ancien officier de l’armée qui a également travaillé comme analyste à la CIA pendant 27 ans, portait un de ses anciens tee-shirts de combattant pour la paix.

Aveuglé par des agents de sécurité qui se sont jetés sur lui, M. McGovern a lancé, alors qu’on l’expulsait de la salle "Alors, c’est ça l’Amérique?" Comme vous le voyez, M. McGovern est couvert d’ecchymoses, de lacérations et des contusions infligées lors de cette agression.

 

M. McGovern est [légalement] représenté par le Fonds de Partenariat pour la justice civile (PCJF). "C’est le comble de l’hypocrisie que la secrétaire d’État Clinton déclame les soi-disant préoccupations du gouvernement américain sur les droits à la liberté d’expression pendant que cet homme est brutalisé et arrêté sous ses yeux, parce que se livrant à un acte pacifique de dissidence durant son discours", a déclaré le procureur Mara Verheyden-Hilliard de l’PCJF.

Sibel Edmonds

Sibel Edmonds, sur son blog BoilingFrogs,

 le 16 fév. 2011

Sibel Edmonds, célèbre WhistleBlower du 11-Septembre et fondatrice de l’Association des whistleblowers, les « lanceurs d’alertes », cette ex-traductrice pour le FBI a été limogée en 2002 suite à ses révélations sur la corruption et l’infiltration du FBI par des agents étrangers.

Elle a par la suite dénoncé également la corruption de parlementaires américains, de responsables de la CIA et de l’armée privée Blackwater par des lobbys et agences de renseignements étrangers.

Traduction Martin pour ReOpenNews

Note ReOpenNews :

(*) BoilingFrogs : soumission à la méthode de cuisson lente des animaux à sang-froid, où une grenouille placée dans une eau à la température de la pièce, chauffée lentement, ne tentera même pas de s’échapper pour sauver sa vie.

 



Des alliés (des Usa)

1 Onu

Des agences onusiennes signent un accord de coopération avec le gouvernement irakien

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), l'Organisation des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) ont signé, lundi, un Programme d'action et de coopération avec le gouvernement irakien.

Cet accord s'inscrit dans le cadre des plans d'appui de ces agences au programme de développement de l'Irak au titre de l'année 2011-2014, précise un communiqué publié au siège de l'ONU.

"Ces signatures assurent le soutien de l'ONU dans de nombreux domaines critiques du Plan de développement national du gouvernement, y compris dans la réalisation d'ici à 2015 des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD)", a précisé la Représentante spéciale adjointe de l'ONU en Irak, Christine McNab.

"Les activités seront menées avec l'objectif permanent de renforcer les capacités du gouvernement irakien, pour qu'il puisse fournir des services essentiels aux personnes qui sont les plus dans le besoin, créer des opportunités d'emploi, renforcer les mécanismes afin d'améliorer la gouvernance et protéger les droits fondamentaux de tous les citoyens", a-t-elle dit dans ce communiqué.

Le programme de partenariat financera la poursuite des opérations de déminage dans le pays ainsi que des actions en faveur de la défense de l'environnement et d'un développement économique durable au niveau local.

L'ONU va également promouvoir, en vertu de cet accord, une gouvernance participative et inclusive en Irak à travers le renforcement des capacités des institutions-clés comme le Conseil des représentants, la Haute Commission électorale indépendante (IHEC) et la Commission nationale de l'intégrité.

Les trois agences onusiennes signataires ont chiffré à 600 millions de dollars le coût de ce Programme d'action, soit un tiers du total des ressources demandées par le programme de l'ONU en Irak pour 2011-2014, précise t-on.

14/03

http://www.aufaitmaroc.com/actualites/monde/2011/3/14/des-agences-onusiennes-signent-un-accord-de-cooperation-avec-le-gouvernement-irakien 


2 Turquie

Erdogan appelle l'Irak à coopérer dans la lutte contre le PKK.

 Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a exhorté lundi les autorités irakiennes à coopérer avec son pays dans la lutte contre les rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), au premier jour d'une visite en Irak.

M. Erdogan était arrivé en début d'après-midi à Bagdad pour une visite de deux jours en Irak visant à renforcer les relations politiques et économiques entre les deux voisins.

"L'obstacle important qui empêche de renforcer la relation est l'organisation terroriste qui a une base dans le Nord et (...) je souhaite que nous combattions ensemble cette organisation terroriste", a déclaré le Premier ministre turc dans un discours devant le Parlement irakien et retransmis par la télévision publique irakienne.

Le PKK, considéré comme une organisation terroriste par la Turquie et de nombreux pays, mène depuis 1984 une lutte armée pour la défense des droits des Kurdes. Le conflit a fait 45.000 morts, selon l'armée turque. Ankara évalue à environ 2.000 le nombre des rebelles retranchés en Irak.

L'aviation turque bombarde régulièrement les positions présumées des rebelles et l'armée turque a mené une série d'incursions terrestres dans le nord de l'Irak.

Accompagné d'une importante délégation de chefs d'entreprises turcs, M. Erdogan a été accueilli sur le tarmac de l'aéroport de Bagdad par son homologue irakien Nouri al-Maliki, avec qui il s'est entretenu dans la Zone verte, un secteur ultrafortifié du centre de Bagdad.

Après des décennies de guerres et de sanctions, les besoins pour la reconstruction demeurent énormes en Irak, et bien supérieurs aux capacités de l'Etat, dont les frais de fonctionnement engloutiront 70% du budget 2011.

Lors d'une conférence à Bagdad, le chef de la Commission nationale d'investissement, Sami al-Araji, a déclaré lundi à la délégation turque que son pays recherchait des investisseurs dans les domaines du pétrole, de l'électricité, de la santé et de l'éducation.

"Tous ces domaines ont besoin des entreprises turques", a-t-il dit, selon un journaliste de l'AFP sur place.

Un haut responsable de la délégation turque a indiqué à l'AFP que les échanges bilatéraux s'étaient élevés en 2010 à 7,5 milliards de dollars.

"Nous espérons qu'ils atteindront les 10 milliards cette année et le volume de 25 milliards de dollars n'est pas un objectif irréaliste à l'avenir", a-t-il ajouté.

Mardi, le Premier ministre turc doit se rendre à Najaf, une ville sainte chiite à 150 km au sud de Bagdad, pour y rencontrer le guide spirituel de la communauté chiite, l'ayatollah Ali Sistani.

Il doit également aller à Erbil, capitale du Kurdistan irakien, et devenir ainsi le premier chef de gouvernement turc à se rendre dans cette région autonome du nord de l'Irak, avec lequel les rapports d'Ankara étaient autrefois tumultueux en raison du soutien donné, selon les Turcs, par les Kurdes d'Irak aux rebelles du PKK.

Les combats entre les forces armées turques et les rebelles kurdes s'intensifient généralement avec l'arrivée des beaux jours. Après le dégel, les rebelles quittent leurs camps du nord de l'Irak, bombardés par les chasseurs turcs, pour pénétrer en Turquie par les massifs montagneux afin d'y organiser des attaques.

AFP

28 mars 2011



2 Lutte pour la libération du territoire

Les combats par provinces

1-1 Bagdad

16-03

A Bagdad, sept personnes ont été blessées mercredi matin, dont un policier, dans l'explosion de trois bombes artisanales dans autant de quartiers, a indiqué sous couvert de l'anonymat un responsable du ministère de l'Intérieur.

http://www.romandie.com/ats/news/110316091009.zgzbomwu.asp

22/03

Un officier supérieur de l'armée, trois policiers et un milicien ont été tués et huit personnes blessées dans des attaques.

Dans le quartier de Karrada, dans le centre de la ville, un policier a été tué et trois autres ont été blessés par une bombe qui a visé leur patrouille.

AFP


1-2 Province d'Anbar (vaste territoire à l'ouest de Bagdad comprenant les villes de Amiriya, Baghdadi, Diyarah, Falloujah, Habbaniyah, Haditha, Haqlaniyah, Hawija Hit, Houssabayh, Karabilah,  Khaldiyah, Koussaïba, Mahawil, Oubaïdi, Ramadi (capitale de la province d'Al-Anbar,) Kaïm (à la frontière avec la Syrie), Sindjar & Zaidan  

Falloudja, à 50 km à l'ouest de Bagdad,

02-01

Un policier a été tué et deux autres ont été blessés vendredi par l'explosion d'une voiture.

http://fr.news.yahoo.com/


1-3  Province de Salaheddine, au nord de Bagdad

Tikrit  

30-03

La police irakienne a pris d'assaut, hier, le conseil provincial de Salaheddine, au nord de Bagdad, mettant fin à son occupation par un commando armé après une opération sanglante qui a fait au moins quarante et un morts. Les hommes armés, qui étaient équipés de vestes explosives, avaient pris le contrôle en début d'après-midi de cet édifice du centre de Tikrit, à 160 km au nord de Bagdad, à la faveur de la panique provoquée par un premier attentat suicide devant le bâtiment.

AP


1-4 Province de Diyala

15-03

Au moins 11 soldats irakiens ont été tués et 29 autres blessés lors d'une attaque kamikaze visant le complexe du gouvernement local d'une ville de la province de Diyala, dans l'est de l'Irak

http://french.peopledaily.com.cn/International/7320593.html


1-5 Province de Ninive (Mossoul (capitale de la région nord du pays - à 375 km au nord de Bagdad,) Hawijah, Kassak"(70 km au nord-est de Mossoul) & Tall Afar )

Mossoul

12/03 

Sept soldats irakiens ont été tués samedi dans une embuscade près de Mossoul dans le nord de l'Irak,

Les militaires, qui avaient terminé leur service et avaient remis leur tenue civile, s'en allaient en voiture quand des hommes armés ont bloqué la route et ouvert le feu à la mitrailleuse, juste à la sortie de Mossoul. Ils ont ensuite pris la fuite.

AP

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110312.FAP6310/irak-sept-soldats-irakiens-tues-dans-une-embuscade-pres-de-mossoul.html 

28/03

Au moins neuf personnes ont péri aujourd'hui dans des violences en Irak, dont six femmes et un homme abattus en pleine nuit dans une maison d'un quartier déshérité de Mossoul, selon des sources au sein des services de sécurité.(…)

AFP


1-6 Province du Ta'mim

Kirkouk (Capitale de la province)

12-03

Au moins vingt personnes ont été blessées vendredi dans un attentat à la voiture piégée à Kirkouk dans le nord de l'Irak, selon une source policière.

"Une voiture a explosé dans le quartier kurde de Rahimawa près d'un poste des services de sécurité à Kirkouk, et 20 personnes ont été blessées", a indiqué la même source.

AP

16-03

Une femme et son bébé âgé de quelques heures ont péri dans un attentat près de l'hôpital général de Kirkouk, dans le nord de l'Irak.

L'attentat a également fait 33 blessés, dont quatre policiers, a-t-il précisé.

La province riche en pétrole de Kirkouk est l'objet d'un bras de fer entre Bagdad et les autorités kurdes qui veulent l'annexer à leur région autonome du nord de l'Irak.

Elle demeure l'une des plus violentes d'Irak, en raison des tensions entre Arabes, Kurdes et Turcomans.

Vingt personnes avaient déjà été blessées vendredi dans un attentat à la voiture piégée dans un quartier kurde de Kirkouk.

http://www.romandie.com/ats/news/110316091009.zgzbomwu.asp

22-03

Un membre des milices anti-Qaïda Sahwa dans la province de Kirkouk a été assassiné devant son domicile à Ryaz, près de Hawija, à 230 km au nord de Bagdad, a indiqué la police.

AFP


1-7 Province d'Al-Basra

Bassorah 

06/03

Six personnes ont péri et 12 autres ont été blessées ce matin dans le sud de l'Irak par l'explosion d'une bombe artisanale près du bus à bord duquel elles se trouvaient, a indiqué un responsable local. L'attentat, qui visait un convoi militaire américain, a eu lieu vers 10H00 (07H00 GMT) près d'une gare ferroviaire dans le quartier de Maakal, dans le nord de la ville portuaire de Bassorah

AFP



Prisons

08/03

Un haut responsable présumé de la branche irakienne d'Al-Qaïda a été arrêté ce matin lors d'un raid de l'armée à Mossoul, dans le nord de l'Irak, a annoncé l'armée irakienne.
Ibrahim Mohamed Ahmed al-Joubouri, alias Ibrahim "al-Abrach", était le "ministre des Finances" de l'Etat islamique d'Irak, la branche locale de la nébuleuse islamiste, a affirmé sous couvert de l'anonymat un officier de l'armée basé à Mossoul, à 350 km au nord de Bagdad.
"Joubouri a été arrêté lors d'un raid de l'armée contre une maison du quartier d'Addaya, dans le sud de Mossoul, où il se cachait", a-t-il dit, précisant que le suspect était Irakien. Une importante quantité d'armes et une demi-tonne d'explosifs ont été découvertes dans cette maison, a-t-il ajouté
Les forces de sécurité annoncent régulièrement des coups de filet contre des dirigeants présumés de l'Etat islamique en Irak, une organisation qui a revendiqué la plupart des plus sanglantes attaques perpétrées récemment dans le pays, dont le carnage du 31 octobre contre la cathédrale syriaque catholique de Bagdad.
Même si les attentats demeurent fréquents en Irak, les violences restent sans commune mesure avec le pic des affrontements confessionnels de 2006 et 2007.

AFP


Les commentaires sont fermés.