Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

13/04/2011

n°575 - Journal de Palestine - 16-03 au 13-04 – début - l'occupant israélien est responsable de l'escalade de la violence

n°575  - Journal de Palestine -  16-03 au  13-04 – début - l'occupant israélien est responsable de l'escalade de la violence



Face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Sa diffusion est un acte de résistance.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre.

Les médias occidentaux dans leur large majorité ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources.



Journal de Palestine

n°575                           16-03 au  13-04

C.De Broeder          &   M.Lemaire



Vous retrouverez ce journal 

a) sur nos blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site de Eva Resis      :  no-war.over-blog.com

http://no-war.over-blog.com/ 

 

c) sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

 

d) sur le site :  www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

e) sur le site de Robert Bibeau :   http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

 


NB : Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


Sommaire

Tiré a part

Al Qassam Website : Gaza : l’occupant israélien est responsable de l’escalade de la violence.

Le spectre d’une nouvelle guerre israélienne contre la bande de Gaza se profile de nouveau.

1 La lutte pour la libération dans les  territoires occupés

Au jour le jour

Gaza: l'ensemble des groupes armés menace Israël de représailles.  

Pertes des Résistants 

Bande de Gaza - Au jour le jour

Cisjordanie occupée par Israël depuis 1967 : Au jour le jour

2 La Palestine en chiffre (Depuis le début de l'Intifada le 25 septembre 2000)

3 Politique

a) Politique Israélienne

Pays cherche …

Israël projette de créer une île artificielle au large de Gaza

Fin

b) Politique Internationale

c) Les voisins

d) Monde

 



16-03 au 13-04: Peuple Palestinien : 12 tués   -  4 blessés

                           Occupants              :  0 tué     -    0 blessé



Tiré a part

Al Qassam Website : Gaza : l’occupant israélien est responsable de l’escalade de la violence.

Les Brigades Ezzedeen al Qassam, l’aile militaire du mouvement Hamas ont confirmé dans une conférence de presse qu’il était impossible de discuter d’une accalmie avec l’occupant israélien alors que celui-ci bombarde et commet des massacres contre notre peuple.

Les Brigades réaffirment que le sang de notre peuple est précieux, qu’il ne peut être gaspillé et que la résistance ne permettra jamais que l’ennemi répande le sang palestinien à volonté.

Abu Obeida a déclaré dans une conférence de presse tenue ce samedi après-midi [9 avril 2011] à la tour Shawa et Hosari, que l’occupation sioniste est responsable de l’escalade récente de violence dans la bande de Gaza, et que l’insistance et l’arrogance de l’ennemi à commettre des crimes contre notre peuple n’empêcheront jamais [la résistance] de faire son devoir en répliquant aux agressions.

Il a déclaré que « nous-mêmes ainsi que tous les autres révolutionnaires de notre nation et du monde libre iront sur le chemin du Djihad et de la révolution contre les occupants et les usurpateurs, et ce jusqu’à la libération de la Palestine et l’expulsion des envahisseurs sionistes, si Dieu le veut »,

Abu Obeida a déclaré : « l’ennemi sioniste continue de commettre des crimes, avec ses pratiques de toujours consistant à assassiner, à dévaster et à détruire ; l’occupation israélienne a intensifié depuis mars et plus récemment en avril son offensive contre notre peuple, frappant indifféremment civils et combattants de la résistance, tout en bénéficiant du silence international ».

Des frappes aériennes israéliennes sur Gaza ont encore eu lieu samedi soir, tuant un Palestinien et en blessant quatre autres.

Un missile tiré d’un drone sioniste et qui visait le quartier d’Al-Zeitoun dans la ville de Gaza a blessé quatre personnes, dont deux gravement, et tué Raed Zuhair Al-Bar, âgé de 30 ans, ont confirmé les médecins.

Conférence de presse sur l’agression contre Gaza

Au peuple palestinien ... Aux nations arabes et islamiques ...

L’entité sioniste poursuit ses crimes de guerre contre les civils palestiniens. Au mois de mars et mois d’avril, l’escalade dans l’agression a sérieusement augmenté, en ciblant les civils comme les combattants de la résistance et en profitant du silence international.

En mars, l’entité sioniste a commis un massacre contre les enfants de la famille Al Hilu, à l’est du quartier Ash-Shijaia, puis a commis l’assassinat des dirigeants d’Al Qassam, Ismail et Abdullah Lubbad et Mohamed Ad-Daya. L’entité sioniste a également pris pour cible les ambulanciers, la presse, les mosquées.

A l’est de la ville de Khanyounis, l’entité sioniste a assassiné une mère et sa fille de la famille Qideh. Elle devait bientôt se marier.

Les Brigades Al-Qassam ne sont pas restées les bras croisés, et nous avons répondu à cette agression barbare qui a conduit à la mort de près de cinquante civils palestiniens depuis le début de cette année et en particulier ces dernières semaines ; la majorité des tués n’étaient pas des combattants.

Opération des Brigades Al-Qassam pendant les quarante-huit dernières heures :

  le ciblage d’un bus qui roulait entre les sites sionistes militaires à la frontière de la bande de Gaza, à l’est de la ville de Gaza, vers environ trois heures le jeudi 7 avril à proximité du lieu appelé « Saad Kfar ». Le bus de déplaçait sur la même route que les chars et l’artillerie [sionistes].

  le pilonnage par Al-Qassam ces dernières 48 heures des sites militaire sioniste à proximité de la bande de Gaza, en tirant 28 roquettes et 40 obus de mortier.

Les Brigades Al-Qassam Brigades insistent sur les faits suivants :

  L’ennemi sioniste est responsable de ses crimes et de l’escalade de la violence dans la bande de Gaza ; l’arrogance sioniste et ses agressions ne nous empêcheront pas de faire notre devoir en répliquant aux attaques.

  Il n’y a pas de possibilité de parler d’accalmie avec l’occupation alors que l’entité sioniste bombarde notre peuple et commet des massacres, mais le sang de notre peuple ne sera pas répandu en vain.

  Nous allons continuer notre révolution et notre Djihad contre les occupants, aidés de notre nation tout entière et du monde libre, et ce jusqu’à libération de la Palestine.

Al Qassam Website –

9 avril 2011

Traduction : Info-Palestine.net -

Vous pouvez consulter cet article à : http://www.qassam.ps/news-4401-Isra...


Le spectre d’une nouvelle guerre israélienne contre la bande de Gaza se profile de nouveau.

17 palestiniens ont été tués depuis jeudi dernier. Aucun du côté israélien.
Alors que certaines agences internationales parlent de confrontation entre « Israël » et le Hamas, la situation sur le terrain est toute autre : des raids aériens israéliens menés par des drones et un pilonnage d’obus de chars et d’artillerie s’abattent dans l’enclave palestinienne, contrés par des salves de projectiles artisanaux qui font plus de peur que de mal.
Une trentaine de projectiles (20 obus de mortiers et 10 roquettes d’une portée de 50 Km) tirés de la bande de Gaza se sont abattus samedi dans le sud de la Palestine occupée, sans faire ni victime ni dégât majeur, a déclaré la radio militaire israélienne. Une cinquantaine avait été lancées vendredi.
De plus, les Israéliens sont récemment protégés par le nouveau système de défense antimissile Iron Dome ("Dôme de fer"), quoique pas très efficace. Depuis vendredi soir, il a intercepté cinq roquettes de type Grad , affirme la radio israélienne. 
Sans oublier non plus que malgré l’inoffensivité de ces projectiles palestiniens, les maisons des Israéliens sont équipées d’abris pour ce genre de situation. Selon l’AFP, la radio israélienne a précisé que la majorité des 700.000 habitants du sud d'Israël avait dû passer la nuit de vendredi à samedi dans des abris ou des "pièces protégées" de leurs habitations, conçues pour résister à des explosions.
Bien entendu, il n’en est de tous ces moyens de défense et de protection pour les palestiniens dans la Bande de Gaza. Abandonnés à eux-mêmes.

Depuis ce sont dont 17 d'entre eux qui ont été tués, dont cinq palestiniens abattus le premier jour. La plupart étant des membres des Qassam, branche armée du Hamas. Mais des civils également font également parti des victimes .
Et depuis la nuit dernière, 3 nouveaux palestiniens ont trouvé la mort sous les bombardements meurtriers israéliens :
Un membre des Qassam, abattu samedi matin par un obus de char à l'est de la ville de Gaza, et deux militants du Hamas tués lors d'un raid israélien sur Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, selon des sources médicales. Tous trois circulaient dans une voiture. 
Trois autres attaques aériennes, qui n'ont pas fait de victime, ont visé un tunnel de passage de marchandises près de Rafah, le camp de réfugiés de Jabaliya (nord) et une voiture à l'est de la ville de Gaza, selon l’AFP.
    Vendredi, neuf Palestiniens avaient trouvé la mort : cinq civils (dont un garçon de 10 ans, une femme de 45 ans et sa fille de 21 ans et un homme de 55 ans) et quatre combattants du Hamas.
À constater que le gouvernement de Gaza n’a cessé de multiplier ses déclarations d’accalmie, assurant que les mouvements de résistance palestiniens  se sont entendus pour reconduire une trêve tacite avec « Israël », à condition qu'elle soit réciproque.
Alors que les responsables israéliens font tout le contraire, multipliant leurs déclarations belliqueuses.
Le ministre de l'Education, Gideon Saar, membre du cabinet de sécurité, a déclaré à la radio: "Nous avons asséné des coups durs au Hamas et nous allons continuer à le faire". 
Mais ce samedi, le Hamas a haussé le ton. Après avoir décrété l'état d'urgence pour les services de sécurité, de même que les services de la défense civile et les services médicaux, il affirmé par la voix de son député Mouchir AlMasri qu’il n’est pas question que «  la résistance reste les bras croisés face à cette escalade israélienne ».
AlMasri  a aussi demandé à la Communauté internationale d'assumer ses responsabilités par rapport à ce qui se passe dans la Bande de Gaza.
Feu vert de l’ONU pour les Israéliens ??
Or, pour de la part de l’ONU, c’est tout à fait le contraire qui s’est dégagé.
Son secrétaire général Ban Ki-Mon a exigé « un arrêt immédiat des tirs de roquettes », ce qui semble une demande adressée aux Palestiniens.
Alors qu’il s’est dit « préoccupé par les informations faisant état de victimes civiles des opérations israéliennes à Gaza » et s’est contenté d’appeler à la retenue maximale, en s’adressant aux Israéliens.
Cette position semble adhérer à la version israélienne des faits, relayée bien entendu par les agences internationales:  Celle qui présente les bombardements israéliens depuis jeudi comme étant une riposte aux tirs de roquettes palestiniens, notamment à un tir de missile antichar  contre un bus qui a blessé jeudi un adolescent israélien! Un tir, dont la responsabilité a bel et bien été reconnue par les Qassam du Hamas.
Mais ce que ni les agences occidentales n’évoquent pas, ni les responsables onusiens ne mentionnent est que cette attaque avait été perpétrée en riposte à une série d’assassinat contre des militants du Hamas, dont trois d’entre eux ont été tués le 2 avril !!
Depuis le début de l'an 2011, "Israël" a tué 47 Palestiniens de la Bande de Gaza dont 7 enfants(5 le mois de janvier, 7 le mois de février, 15 le mois de mars). 
Dans un silence international plus que complice!

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=10423&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=20&s1=1



1 La lutte pour la libération dans les  territoires occupés

Au jour le jour

Gaza: l'ensemble des groupes armés menace Israël de représailles.  

L'ensemble des branches armées des mouvements palestiniens de la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas, a menacé dimanche Israël de représailles pour ses "crimes", après un raid israélien qui a coûté la vie à trois membres de l'aile militaire du Hamas. "Ce crime odieux ne restera pas impuni et l'ennemi devra en supporter les conséquences", ont affirmé des porte-parole des groupes armés palestiniens, lisant un communiqué conjoint lors d'une conférence de presse à Gaza. "Les dirigeants débiles de l'occupation vont regretter la minute où ils ont eu l'idée de commettre ces stupidités et l'avenir prouvera la véracité de nos dires", ont-ils ajouté, en référence au raid lancé dans la nuit de vendredi à samedi. "Les factions de la résistance étudient la réplique à ce crime et disposent de plusieurs options pour dissuader l'occupant et la résistance se mettra d'accord là-dessus en fonction de son appréciation de la situation", selon le texte, laissant entendre que la riposte ne serait pas immédiate. Les groupes armés de Gaza ont également rejeté la justification du raid par l'armée israélienne, selon laquelle il s'agissait d'une opération préventive contre "une cellule terroriste du Hamas qui planifiait des enlèvements (d'Israéliens) dans la péninsule du Sinaï et en Israël pendant les prochaines fêtes de la Pâque juive". Ces accusations ont pour "but de créer des tensions entre nous et la direction égyptienne", ont accusé les groupes armés de Gaza, alors que le Hamas s'est félicité de la chute de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak. "La politique de la résistance est de limiter ses opérations à l'intérieur des frontières de la Palestine occupée", ont-ils rappelé, apparemment en référence aux frontières de la Palestine mandataire, soit les territoires palestiniens et Israël. Il y a une semaine, la branche armée du Jihad islamique, les Brigades al-Qods, avait déjà déclaré qu'elle "répondrait au moment et à l'endroit appropriés" à un autre raid aérien israélien qui avait coûté la vie à deux de ses membres à Gaza. Le Hamas venait pourtant d'obtenir des groupes armés à Gaza une reconduction de la trêve de facto afin d'éviter une nouvelle épreuve de force, après la dévastatrice opération "Plomb durci" à l'hiver 2008/2009.

03/04

 http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/697977/___Gaza%3A_lensemble_des_groupes_armes_menace_Israel_de_represailles.html



Pertes des Résistants 

Bande de Gaza - Au jour le jour

Quatre nouvelles frappes aériennes sur la bande de Gaza.

La situation continuait de s'envenimer, jeudi 24 mars, entre Israël et Gaza, où les tirs de roquettes palestiniens continuent de répondre aux raids israéliens, et vice versa. Après que le ministre de la défense, Ehoud Barak, eut déclaré qu'Israël ne tolérera pas "d'attaques terroristes", l'armée de l'air israélienne a effectué quatre frappes dans la soirée dans le nord de la bande de Gaza.

La première frappe a touché un ancien QG des services de renseignement de l'Autorité palestinienne, dans le nord du territoire palestinien, et a fait plusieurs blessés, selon des témoins. Le deuxième raid a visé un groupe de combattants palestiniens qui s'apprêtaient à tirer des obus de mortier à Beit Hanoun, près de la frontière avec Israël, selon les mêmes sources. La troisième frappe a détruit un lance-roquette dans le quartier de Zeïtoun, à la périphérie est de la ville de Gaza. Enfin, le quatrième raid a ciblé un terrain d'entraînement des Brigades al-Qassam, la branche armée du Hamas au pouvoir à Gaza, dans le camp de réfugiés de Beach Camp, également dans le nord du territoire.

CYCLE DE REPRÉSAILLES

Jeudi après-midi, deux roquettes de type Grad tirées de Gaza se sont abattues sur le sud d'Israël, près du port d'Ashdod. "Une roquette est tombée dans la ville et l'autre au nord de la ville", a précisé Micky Rosenfeld, porte-parole de la police israélienne. Ces tirs n'ont fait aucune victime. En tout, ce sont pas moins de onze projectiles qui ont été tirés de la bande de Gaza vers Israël.

La branche armée du Djihad islamique, les Brigades Al-Qods, avait affirmé, mercredi, son intention de frapper de plus en plus profondément en Israël, au lendemain de la mort de huit Palestiniens, quatre civils et quatre membres des Brigades Al-Qods, dans des frappes israéliennes à Gaza. "L'étape consistant à viser les deux villes de Sderot et Ashkelon, dans le sud d'Israël, est dépassée", avait déclaré un porte-parole des Brigades Al-Qods, Abou Ahmad, en référence à deux villes proches de la bande de Gaza.

Un officier de police israélien tient les restes d'une roquette tirée de la bande de Gaza. REUTERS/NIR ELIAS

Quelques heures plus tôt, l'aviation israélienne avait lancé un nouveau raid dans le nord de la bande de Gaza contre "des terroristes qui s'apprêtaient à tirer des roquettes contre Israël", selon une porte-parole de l'armée.

"VOLONTÉ DE FER"

Cet enchaînement meurtrier se poursuit depuis plusieurs jours, constituant les pires violences depuis la dernière guerre dans la bande de Gaza, il y a plus de deux ans. Dans ce contexte, mercredi, un attentat à la bombe a fait un mort et plus de trente blessés à Jérusalem.

L'attaque, non revendiquée pour l'instant, est le premier attentat à la bombe depuis l'arrivée au pouvoir du premier ministre Benyamin Nétanyahou, en 2009. "Ils [les groupes armés palestiniens] tentent de tester notre volonté et notre détermination, et ils vont découvrir que ce gouvernement, l'armée et le peuple israélien ont une volonté de fer pour défendre leur pays", a prévenu le premier ministre israélien juste avant de s'envoler pour une visite de vingt-quatre heures à Moscou.

24.03.1

sponsorisés par http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/03/24/trois-raids-israeliens-menes-a-gaza_1497641_3218.html

 

Israël s’attaque aux civils dans la bande de Gaza : 8 tués en 2 jours, dont 2 enfants

Les Forces d’Occupation Israéliennes (FOI) ont continué à commettre des crimes de guerre dans la bande de Gaza et ont intensifié leurs bombardements aériens et d’artillerie sur des zones habitées.

Ces bombardements prennent clairement pour cible des civils palestiniens. Hier, 22 Mars 2011, les FOI ont assassiné quatre civils palestiniens. Deux enfants ont été tués. Un homme, sa petite-fille, son cousin et un voisin ont également été tués.

Onze autres civils, dont huit enfants, ont été blessés dont trois grièvement. Ces enfants ont été pris pour cible alors qu’ils jouaient au football près de leurs maisons dans le quartier al-Shejaeya dans l’est de la ville de Gaza.

Selon une enquête menée par le PCHR, à environ 15h10 le 22 Mars 2011 les FOI positionnées le long de la frontière à l’est de la ville de Gaza ont tiré une série de quatre obus d’artillerie sur la rue al-Nazzaz dans le quartier al-Shejaeya. La rue Al-Nazzaz est à environ 2 kilomètres de la ligne frontalière.

Le premier obus est tombé sur une maison de 2 étages appartenant à Samer Walid Mushtaha. Le deuxième étage de la maison a été totalement détruit tandis que le premier étage a été partiellement endommagé. Le deuxième obus a atterri sur un terrain vague situé à proximité de terrains appartenant à la famille al-Helo.

Le troisième obus a atterri près d’un groupe d’enfants et de jeunes garçons qui jouaient au football sur un petit terrain près de leurs maisons dans la rue al-Nazzaz.

Mohammed Saber Harara, âgé de 19 ans, et Mohammed Jalal al-Helo ont immédiatement été tués et leurs corps ont été réduits en morceaux. Juste quelques instants après, le quatrième obus a atterri près de Yaser Hamed al-Helo, âgé de 51 ans, et de son petit-fils Yaser Ahed al-Helo, âgé de 15 ans, alors qu’ils étaient en train d’ouvrir la porte de leur garage et de sortir leur voiture pour secourir les blessés. Ils ont été tués sur le coup.

Onze autres civils, dont huit enfants, ont été blessés par des éclats d’obus. Trois des blessés sont considérés comme dans un état grave.

Le PCHR ne communique pas pour l’instant les noms des blessés.

Dans une autre série d’assassinats, à environ 19h50 le 22 Mars 2011, l’aviation des forces d’occupation a tiré deux missiles sur des militants des Brigades al-Qods - la branche armée du mouvement du Jihad islamique - près de la mosquée Abdul Aziz al-Rantissi dans le quartier d’al -Zaytoon, toujours à l’est de la ville de Gaza. Ils étaient environ à 1500 mètres de la frontière avec Israël.

Quatre d’entre eux ont été immédiatement tués :

1. Sadi Mahmoud Helles, 22 ans, du quartier d’al-Shejaeya

2. Adham Fayez al-Harazin, 28 ans, du quartier d’al-Shejaeya

3. Mohammed Ateya al-Harazin, 27 ans, du quartier d’al-Shejaeya

4. Mohammed Akram Abed, 32 ans, du camp de réfugiés d’al-Shati

Traduction : Info-Palestine.net

24 mars

PCHR Gaza - http://www.pchrgaza.org/portal/en/i...

 

 

Israël pousse à la guerre : 3 militants du Hamas assassinés dans Gaza.

Un raid aérien a frappé une voiture dans la ville de Khan Yunis, tuant trois militants du Hamas

Une frappe aérienne israélienne a tué trois Palestiniens dans le sud de la bande de Gaza.

Selon des habitants, les premières cibles tôt ce samedi ont été une voiture circulant entre la ville de Khan Yunis et le camp de réfugiés de Deir al-Balah.

Un porte-parole militaire israélien a prétendu que le raid, planifiée conjointement avec l’agence de sécurité intérieure Shin Bet, était une attaque préventive contre des militants prévoyant de capturer des Israéliens lors de la prochaine fête juive de Pâques [il ne reste aucun colon israélien dans la bande de Gaza depuis août 2005. Ces résistants palestiniens assassinés devaient-ils s’échapper de leur ghetto et aller faire ces captures en Israël même ? N’importe quoi... N.d.T].

Le mouvement Hamas a déclaré que les trois hommes abattus étaient des membres de son groupe, mais les responsables ont refusé de commenter les allégations de l’armée israélienne.

Dans une déclaration publiée plus tard, le Hamas a qualifié la frappe « de crime » et a promis des représailles.

Un raid aérien israélien dans la même zone de Gaza a tué mercredi un membre du Jihad islamique circulant en moto. Provoquant une hausse de la violence au cours du mois dernier, Israël a mené une série de frappes aériennes, et des groupes armés palestiniens ont répondu par des salves de tirs de roquettes artisanales.

La plupart des tirs palestiniens ont été attribués au Djihad islamique. [mouvement de la résistance palestinienne].

2 avril

Al Jazeera

06/04

L'aviation israélienne a lancé tôt mercredi un raid dans la bande de Gaza, blessant quatre personnes, ont indiqué des médecins et des témoins.
Les cibles de cette attaque étaient un groupe de militants palestiniens et un atelier de fabrication d'explosifs, à l'est de la ville de Gaza. Tous les blessés étaient dans l'atelier au moment de l'attaque.

AFP



Cisjordanie occupée par Israël depuis 1967 :  Au jour le jour

Un jeune palestinien écrasé par une voiture à al-Qods. 

Un citoyen palestinien est mort  jeudi matin dans la ville d’al-Qods occupée, après s’être fait écrasé par une voiture de manière délibérée.

Des sources locales ont affirmé : « la voiture sioniste a écrasé un jeune palestinien âgé d’une trentaine d’années, et il a été tué sur le coup mais son identité reste inconnue ».

Les citoyens maqdissins subissent des agressions répétées de la part des colons sionistes de diverses manières, dont la dernière est le martyre du jeune Houssam Rouidi âgé de 24 ans et provenant de Kafr Aqb. Il a été poignardé à mort par des colons sionistes alors qu’il se rendait sur son lieu de travail dans la ville occupée.

01/04/2011

 http://www.palestine-info.cc/fr/



2 La Palestine en chiffre (Depuis le début de l'Intifada le 25 septembre 2000)



Civils & résistants tués                                                                            :  7.114

Palestiniens blessés                                                                               :  54.865

Internationaux blessés                                                                             : 192 (chiffre tout a fait minimal)

(balles réelles ou caoutchoutées, gaz lacrymogène, autres moyens)

Arrêtés     :                                                                                            :  47.733

En prison :                                                                                             : 11.800

Pacifistes en prison ou arrêtés                                                                  : 108

Autres actes           

Journalistes tués                                                                                      : 9

Journalistes blessés                                                                                :  ? + 38

Nombre de maisons palestiniennes détruites ou partiellement démolies       :  66.275

 

2-2 Occupants:

Israéliens  tués                                                                                        : 1.215

                                                                                                                ( 359 militaires/policiers)

Israéliens blessés                                                                                     : 6633


Les chiffres indiqués sont  vérifiés par le recoupement des chiffres des pertes communiqués par la résistance & les médias occidentaux & XINHUANET (Chine)  



3 Politique

a) Politique Israélienne

Netanyahu & Lieberman

Netanyahu menace de frappes plus dures si les tirs de Gaza continuent .

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a menacé dimanche le mouvement islamiste Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza de frappes encore "plus dures" si les groupes armés palestiniens continuent leurs attaques contre Israël.

"Si les attaques criminelles se poursuivent contre des militaires ou des civils israéliens, la réaction d'Israël sera beaucoup plus dure", a averti M. Netanyahu devant la presse, à l'ouverture du Conseil des ministres.

L'armée a déjà" infligé des coups sévères au Hamas et aux organisations terroristes, en hommes comme en matériel", s'est félicité le chef du gouvernement.

A l'issue de la réunion hebdomadaire du gouvernement, le cabinet de sécurité israélien, qui rassemble les principaux ministres du cabinet Netanyahu, doit tenir une réunion exceptionnelle, a rapporté la radio militaire.

Au total, 18 Palestiniens ont été tués et près de 70 blessés, selon des sources médicales palestiniennes, depuis le début de cette nouvelle flambée de violence, déclenchée jeudi par un tir de missile antichar contre un autobus scolaire qui a grièvement blessé un adolescent en Israël.

Les tirs de projectiles palestiniens --roquettes et obus-- vers Israël ont repris dimanche matin, avec une intensité moindre toutefois que lors des dernières 72 heures.

Des combattants palestiniens ont lancé dimanche matin trois obus de mortier et une roquette sur le sud d'Israël sans faire de blessé, selon un communiqué de l'armée israélienne.

10 avril

Afp


Sur le terrain.

Des colons prennent d'assaut l'est d'al Khalil.

Des dizaines de colons  ont pris d'assaut, hier lundi 28/3, la zone de Bouib à l'est de Yatta dans la province d'al Khalil (Hébron) et ont agressé les agriculteurs et les bergers dans la région sous la protection des soldats de l'occupation.

Le coordinateur du Comité populaire anti-mur et colonisation à l'est d'al Khalil, Rateb Jabour, a déclaré que des dizaines de colons  protégés par les soldats et les policiers de l'occupation ont pénétré dans la zone de Bouib à l'est de Yatta, agressé les fermiers et les bergers de façon arbitraire, causant la peur parmi les citoyens.

Jabour a souligné que les soldats sionistes n'interviennent pas pour arrêter les agressions répétées des colons sionistes dans cette région et les autres zones à l'est de Yatta.

De son côté, le secrétaire général des Comités populaires palestiniens, Azzmi Chioukhi, a exprimé sa crainte des résultats de la politique programmée de l'occupation et ses colons extrémistes contre les habitants de l'Est de Yatta et de la région de Bouib dans le but de les expulser.

Il a appelé toutes les côtés juridiques et officiels à intervenir immédiatement pour sauver les habitants de l'Est de Yatta et renforcer leur fermeté face à la politique de nettoyage ethnique adoptée par l'occupation.

29/03

http://www.palestine-info.cc/fr/

 

L'occupation envahit le village d'Orta et enlève des dizaines d'habitants.  

Les forces de l'occupation ont pris d'assaut le village d'Orta au sud-est de la ville de Naplouse en Cisjordanie occupée, le lundi soir 28/3, dans une opération qui a été décrite comme dangereuse dans le cadre des vagues d'assauts effectués par les forces contre le village depuis l'opération de la colonie d'Itimar, à la mi-mars.

Des témoins oculaires ont déclaré que les forces occupantes ont pénétré dans le village, y causant de grands ravages, et ont enlevé plus de 70 citoyens qu'ils ont laissés dans les cours principales du village après avoir fouillé leurs maisons et endommagé les contenus.

Les témoins ont souligné que les forces occupantes qui ont pris d'assaut le village par un grand nombre de blindés militaires ont commencé à interroger les personnes enlevées, avant de libérer plusieurs d'entre elles, alors que les sort des autres est inconnu jusqu'à maintenant.

Le village d'Orta subit, depuis l'opération de la colonie d'Itimar installée illégalement sur les terres agricoles du village et dans laquelle 5 colons ont été poignardés, à des opérations programmées et soudaines par les forces occupantes.

29/03/2011

 http://www.palestine-info.cc/fr/

Israël démolit un nombre record de maisons palestiniennes
En mars, les autorités israéliennes ont démoli 76 maisons palestiniennes en Cisjordanie (contre 70 en février et 29 en janvier), d'après les chiffres de l'Office de secours des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA).
"Le nombre de maisons palestiniennes démolies en Cisjordanie a atteint un record en mars", a annoncé Chris Gunness, porte-parole de l'UNRWA.
Selon l'intéressé, les actions de l'armée israélienne ont privé de logement 158 personnes, dont 64 enfants, au mois de mars, 105 en février et 70 en janvier. Il a jugé que ces actes constituaient une "forme de discrimination", avant d'ajouter que la colonisation juive empêchait la création d'un Etat palestinien en Cisjordanie.
Israël n'a pas encore commenté les déclarations de l'UNRWA.
Les Palestiniens plaident pour le retrait des troupes israéliennes des territoires palestiniens occupés depuis la guerre de 1967 (Cisjordanie, Bande de Gaza et Jérusalem-Est), dans lesquels ils envisagent de créer leur Etat avec Jérusalem-Est pour capitale. Israël considère toute
reconnaissance de l'Etat palestinien comme un obstacle aux négociations de paix. A peine relancées le 2 septembre dernier, les négociations de paix directes palestino-israéliennes ont été interrompues par le refus d'Israël de prolonger le gel de la construction de colonies dans les territoires palestiniens qui avait expiré le 26 septembre.

RIA Novost
GAZA, 4 avril -
http://fr.rian.ru/world/20110404/189063272.html

 

Planpour construire 942 nouvelles unités coloniales à al-Qods.

L'organisation colonialiste "Ir Amim" a annoncé que le soi-disant "Comité local pour la planification et la construction" examinera, aujourd'hui lundi 4/4, un nouveau plan colonialiste pour construire 942 nouveaux logements coloniaux dans le côté sud-est de la colonie "Gilo".

Après l'exécution de ce plan, les frontières de la colonie "Gilo" seront proches de la rue N° 60 connue sous le nom de "Route des Tunnels", et il est prévu que le comité local sioniste approuve ce plan afin de le proposer au prétendu Comité de district.

L'organisation a souligné dans une déclaration de presse publiée le dimanche, que l'un des principaux objectifs de ce plan est de travailler pour relier la colonie "Gilo" aux forêts naturelles situées au sud-est de la colonie, afin de fournir un cadre naturel aux résidents de la colonie.

Notons que les forêts naturelles appartiennent au village palestinien d'al-Walajah.

Le président du comité sioniste, Cobi Cahloun, avait déclaré que ce plan a déjà été proposé en janvier dernier, mais son approbation a été reportée suite à la demande de modification du comité.
La municipalité de l'occupation dans la ville occupée d'al-Qods a confirmé la poursuite du travail pour approuver ce plan en faveur des occupants juifs, et que l'extension colonialiste dans la ville sacrée est nécessaire à son développement - en d'autres termes, sa judaïsation.

 05/04/2011

 http://www.palestine-info.cc/fr/

 

 

Cisjordanie: plus de 100 Palestiniennes arrêtées.

L'armée israélienne a appréhendé plus d'une centaine de femmes dans une localité palestinienne près de Naplouse, en Cisjordanie, dans le cadre de l'enquête sur le meurtre d'une famille de colons juifs, ont indiqué des responsables locaux. Les femmes, dont certaines âgées, ont été regroupées dans un camp de l'armée proche d'Awarta où leurs empreintes digitales ont été relevées, et la plupart d'entre elles ont ensuite été relâchées, selon un journaliste de l'AFP.

Des centaines de soldats israéliens ont pénétré à Awarta dans la nuit et y ont imposé le couvre-feu avant d'arrêter ces femmes, a précisé à l'AFP le chef du conseil municipal de la localité Tayis Awwad. Les militaires ont procédé dans la nuit à des perquisitions sur place, a-t-il ajouté en citant des responsables des services palestiniens de sécurité.
L'armée israélienne avait appréhendé mardi une quarantaine de Palestiniens à Awarta pour les interroger.

Les troupes israéliennes pénètrent régulièrement et massivement à Awarta depuis la tuerie du 11 mars dans laquelle une famille de l'implantation israélienne limitrophe d'Itamar, les parents et leurs trois enfants, dont un bébé, ont été égorgés dans leur sommeil. L'armée israélienne a notamment imposé la semaine dernière un couvre-feu de cinq jours à Awarta à la suite de ces assassinats, attribués à des Palestiniens, dont les auteurs n'ont pour l'instant pas été identifiés.

 07/04/2011

 http://www.palestine-info.cc/fr/

 

Le régime israélien poursuit ses frappes aériennes sur Gaza  

Le régime israélien a poursuivi ses raids aériens sur Gaza samedi portant à 17 le nombre de morts, neuf Palestiniens ont été tués dans des attaques aériennes, vendredi.
Le gouvernement du Hamas a estimé que depuis jeudi, le régime israélien a commis des crimes de guerre contre les femmes, les enfants et les personnes âgées. Il a également noté que le régime israélien n’a pas hésité à tirer sur des ambulances de Gaza.
«Israël ne parviendra pas à atteindre ses objectifs politiques et n’y à briser l'esprit du peuple palestinien qui résiste face à l'escalade.
Le correspondant de l’Irna dans la ville de Gaza a compté près de 40 personnes blessées après les raids sur la bande de Gaza et dans le sud près de la ville de Gaza.
La violence est monté d’un cran le long de la frontière entre le régime israélien et la bande de Gaza depuis des semaines.
Après 10 jours de frappes aériennes israéliennes et de roquette contre Israël, et la crainte de voir la tension s’aggraver pour aboutir à une autre confrontation, est très présente.
Dans le sud de Gaza, où habitait la plupart des victimes de jeudi, les funérailles ont eu lieu après la prière du vendredi midi et des dizaines de personnes y ont assisté en demandant: «Vengeance! Vengeance! "
Le Hamas a menacé samedi le régime israélien de représailles s'il poursuivait ses frappes aériennes sur la bande de Gaza, où 18 Palestiniens ont été tués en trois jours par Tsahal.
La tension à la frontière entre Israël et la bande de Gaza est montée d'un cran jeudi.
Un porte-parole du Hamas a déclaré mis en garde samedi contre une escalade des tensions si le régime israélien ne mettait pas un terme aux frappes aériennes.
"Si l'escalade israélienne se poursuit, dans le silence complice de la communauté internationale, les réactions des factions résistantes s'accroîtront", a prévenu Sami Abou Zouhri.
Un autre porte-parole du mouvement, Fawzi Barhoum, a exhorté la Ligue arabe, qui a les yeux tournés vers les contestations populaires qui secouent depuis janvier le monde arabe, d'organiser une réunion sur la question de la bande de Gaza.
"Il est temps pour eux de reconnaître Gaza et d'inscrire le combat palestinien à leur ordre du jour", a déclaré Barhoum.

09/04/2011

http://www2.irna.ir/fr/news/view/line-98/1104091751171645.htm



Pays cherche …

Israël projette de créer une île artificielle au large de Gaza

Israël étudie des plans pour la création d'une île artificielle au large de la bande de Gaza avec un port et un aéroport destinés aux Palestiniens, a indiqué mardi la deuxième chaîne de télévision privée israélienne.

Ce projet, mis au point depuis trois mois par le ministre des Transports Yaakov Katz, avec le soutien du chef du gouvernement Benjamin Netanyahu, prévoit la construction d'une île artificielle de 4 km de long sur 2 km de large.

Cette île accueillerait, outre un aéroport, un port, une zone touristique, une marina, des hôtels et une unité de dessalement de l'eau de mer.

Elle serait reliée à la terre ferme à Gaza par un pont de quatre km de long. Son coût est estimé à 5 à 10 milliards de dollars selon les options choisies tandis que les travaux devraient durer de 6 à 10 ans, a ajouté la télévision.

Les responsables du projet, qui doivent encore obtenir le soutien final et officiel de Benjamin Netanyahu, estiment que cette île devrait être gérée par l'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas.

Soumise à un strict embargo maritime par Israël, la bande de Gaza, un étroit territoire de sable parmi les zones les plus déshéritées au monde, est contrôlée depuis juin 2007 par le mouvement islamiste Hamas.

Selon le projet de développement israélien, les contrôles de sécurité des personnes, mais aussi des marchandises, seraient assurés par une «force internationale», qui pourrait inclure des représentants de l'OTAN, à la fois sur l'île ainsi que sur le pont «afin d'éviter des trafics».

Selon la télévision, ce projet, qui a également reçu le «soutien enthousiaste» du président Shimon Peres, permettrait à Israël de se débarrasser «définitivement de la bande de Gaza» en abandonnant sa tutelle sur les échanges commerciaux du territoire tout en maintenant son blocus en pleine mer pour empêcher la contrebande d'armes.

29 mars 2011

http://alqods-palestine.blogspot.com/


Les commentaires sont fermés.