Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

22/05/2011

n°476 - journal de l'Afghanistan - 29-03 au 22-05 –Suite -- Des équipes de tueurs en Afghanistan : la vérité.

n°476 - journal de l'Afghanistan - 29-03 au 22-05 –Suite -- Des équipes de tueurs en Afghanistan : la vérité.


Aujourd'hui, face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Les médias occidentaux dans leur large majorité acceptent les versions de l'armée américaine et ferment les oreilles aux autres sources.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre!

Sa diffusion est un acte de résistance.



journal de l'Afghanistan

n° 476 - du 29-03 au 22-05

C.De Broeder & M.Lemaire



Avant propos

La guerre menée par le terrorisme contre ses adversaires déclarés est tout à fait invraisemblable.

Pour être crédible, cette histoire exigerait triplement et simultanément une excessive stupidité des terroristes, une incompétence extravagante des services policiers, et une folle irresponsabilité des médias. Cette invraisemblance est telle qu'il est impossible d'admettre que le terrorisme soit réellement ce qu'il prétend être’.

(MICHEL BOUNAN)

 

·                     Les médias occidentaux pro USA usent d’un terme générique- Al Qaida- Taliban - pour désigner tous les résistants .... idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes

Ps : Avant de vous lancer dans la lecture du journal, noter ceci: 'Al Qaïda'  & Al-Zarqaoui, Ben Laden Mollah Omar  = concept réducteur inventé par les Usa, pour désigner la résistance. Idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes

 



 Le "journal de l'Afghanistan" est  visible :

a) sur nos blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

b) sur le site : 

 www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

c) sur le site de Robert Bibeau :  http://www.robertbibeau.ca/palestine.html & http://boycottisraelinternational.com  

 

d) sur le site de eva R-sistons: - http://no-war.over-blog.com/

 

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be 



Sommaire.

Tiré à part 

L'Otan admet avoir tué deux enfants en Afghanistan.

Camouflet : près de 500 détenus s’évadent par un tunnel

Dommages Collatéraux... le Pentagone prolonge

Mort d'un adolescent dans un bombardement de l'Otan.

1 Analyse & déclaration

Paroles & action des résistants

2 Les forces en présence

3 Dans le monde

4 Lutte pour la libération du territoire par la résistance Afghane.

5 L'Afghanistan en chiffre

6 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

6-1 Vidéo : Des soldats américains partagent leur prise de conscience.

6-2 Obama et l’Afghanistan.

7 Les Brèves

7-1 Manifestations anti-guerre, aux Etats-Unis.  

7-2 Juppé : "La France réfléchit à un éventuel retrait de ses troupes d'Afghanistan" .

 



4 Lutte pour la libération du territoire par la résistance Afghane

Pertes déclarée des occupants.

US & Isaf

24/04

Les résistants ont revendiqué le crash d’un hélicoptère appartenant à l’OTAN, dans la province de Kapissa, en Afghanistan, située à 65 km, au Nord de Kaboul.
Auparavant, le commandement des forces de l’OTAN avait, officiellement, confirmé ce crash, a rapporté Press TV. Selon les rapports parvenus, les deux pilotes de cet hélicoptère ont été sauvés. Rappelons que, depuis le début de la nouvelle année, au moins, 136 soldats, sous commandement américain, ont été tués, en Afghanistan.

24/04

 http://french.irib.ir/info/international/item/112719-les-résistants-ont-revendiqu%C3%A9-le-crash-de-l%E2%80%99h%C3%A9licopt%C3%A8re-de-l%E2%80%99otan

11/5

Un soldat français a été tué ce mardi dans une explosion dans le Sud de l’Afghanistan. Cela porte à 57 le nombre de militaires français décédés depuis le début de l’intervention alliée en 2001.

AP

13/05/

Un militaire américain a été tué, dans le Sud de l’Afghanistan, par un policier afghan.
Selon Press TV, lors d’une querelle entre des soldats américains et un policier afghan, ce dernier a ouvert le feu sur eux. Au cours de cette fusillade, un militaire américain a été tué, et d’autres, blessés. Rappelons que les Etats-Unis, sous prétexte de lutter contre le terrorisme, ont occupé, depuis 2001, l’Afghanistan. Les Etats-Unis et leurs alliés poursuivent leur occupation, à un moment où l’opposition à leur présence prend, chaque jour, davantage d’ampleur.

http://french.irib.ir/

15/05

Un militaire britannique a été tué  dans l'explosion d'une bombe artisanale en Afghanistan, portant à 365 le nombre de soldats de Sa Majesté tués dans ce pays depuis le déclenchement du conflit en 2001.

AFP

16-05

Quatre soldats canadiens ont été blessés, dont un grièvement, lorsqu'un hélicoptère Chinook s'est écrasé en tentant de se poser (…) au sol, en pleine nuit, dans un endroit isolé du district de Panjwaii, dans le sud de l'Afghanistan.

L'hélicoptère, qui transportait cinq membres d'équipage, quelque 25 soldats et un journaliste de La Presse Canadienne, s'est renversé sur le côté, créant un spectaculaire enchevêtrement de corps, d'armes et de pièces d'équipement.

16/5

http://www.google.com/hostednews/canadianpress/article/ALeqM5ifn6JBPoagvXYgzCs6d_FvUf8hTQ?docId=6860439

16-05

Deux soldats de l'Isaf ont été tués et un a été blessé, lorsqu'un policier a ouvert le feu sur eux", jeudi soir, à l'intérieur du quartier général de la police à Lashkar Gah, la capitale provinciale, a déclaré ce responsable ayant requis l'anonymat.
"Le policier afghan a été immédiatement abattu par d'autres soldats de l'Isaf", a-t-il ajouté, sans pouvoir préciser pourquoi ce policier avait ouvert le feu

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1263835/2011/05/13/Deux-soldats-de-l-Otan-tues-par-un-policier-en-Afghanistan.dhtml

 

17/5

Quatre soldats de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) ont été tués lundi dans un attentat dans le sud de l'Afghanistan, a annoncé lundi l'Isaf.
Selon les représentants de cette force de l'Otan, l'explosion a été causée par un engin artisanal. Aucun autre détail n'a été communiqué. 
L'année 2010 a été la plus meurtrière pour les forces internationales depuis le début du conflit avec 711 tués avoués.
Près de 132.000 soldats de l'Otan, dont deux tiers d'Américains, sont déployés dans le pays.

 http://fr.rian.ru/

19/5

Un militaire français est mort, mercredi soir, lors d’une explosion, au sud de la vallée de Tagab, dans la province afghane de Kapisa. Quatre de ses camarades ont été blessés. Son décès porte à 58 le nombre de soldats français morts dans le pays depuis 2001.

AP


Pertes des forces collaboratrice locales   - Province non précisée

18-04

Six policiers afghans ont été tués  par l'explosion d'une bombe artisanale dans l'est de l'Afghanistan.

Les policiers patrouillaient  matin dans le district de Jaghatu lorsque leur véhicule a été frappé par l'explosion d'une bombe déposée sur la route.

 AP

21/04

Au moins trois policiers ont été tués et six blessés dans l'explosion d'une bombe dissimulée dans leur minibus par les résistants dans l'est de l'Afghanistan.

AFP


Pertes des armées privées

19/5

Des résistants ont tué, jeudi 19 mai, trente-six employés – des Afghans et un Pakistanais – d'une entreprise de construction, lors d'une attaque qui a duré plusieurs heures, en pleine nuit, dans l'est de l'Afghanistan. "Trente-six de nos employés ont été tués, et un grand nombre ont été blessés" : des gardes, des ingénieurs et des ouvriers figurent parmi les victimes, a précisé le directeur de l'entreprise de construction routière Galaxy Sky, Noorullah Bidar.

AP


Détails

Kaboul

Base aérienne de Bagram,

27/04

Six militaires de la force de l'Otan en Afghanistan (Isaf) ont été tués au cours d'une fusillade au centre de formation de l'Armée de l'air afghane à l'aéroport militaire de Kaboul.

AFP

 


 

Province de Kandahar (sud)  

07/05
Dix explosions se sont produites au cours d'attaques, dont six étaient des attaques kamikaze, contre des cibles gouvernementales à Kandahar, la principale ville du sud de l'Afghanistan et ancienne capitale des résistants, ont annoncé les autorités locales.
"Jusqu'à présent, il y a eu dix explosions à Kandahar aujourd'hui (samedi). Nous avons la confirmation que six des explosions ont été des attaques kamikaze ", a déclaré à l'AFP Zalmay Ayubi, porte-parole des autorités de la province de Kandahar.
Yusuf Ahmadi, porte-parole des résistants, qui ont revendiqué l'opération, a confirmé à l'AFP que celle-ci se poursuivait, et assuré que de "lourdes pertes avaient été infligées à l'ennemi".
Un journaliste de l'AFP se trouvant sur place a précisé que l'attaque avait été déclenchée à partir un immeuble proche d'où les assaillants avaient préalablement demandé aux commerçants de partir.
La ville de Kandahar est placée sous le très étroit contrôle des forces de sécurité afghane, mais surtout des troupes internationales de l'Otan, qui y disposent de l'une de leurs principales bases aériennes.

 http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=14463&cid=20&fromval=1&frid=20&seccatid=25&s1=1

09/05/2011

Les combats ont continué de faire rage, aujourd'hui, à Kandahar.
  "Au deuxième jour des affrontements entre les forces de sécurité afghanes et les résistant, à Kandahar, 23 personnes ont été tuées, et 55 autres, blessées", selon Press TV, citant les autorités afghanes. "Outre les forces afghanes et les résistants, les civils, aussi, comptent des tués, parmi eux", ont indiqué les autorités afghanes. Les résistants se sont emparés, aujourd'hui, dimanche, d'une base de l'armée afghane et d'une école, d'où ils ont attaqué les forces de sécurité afghanes.

http://french.irib.ir/


 

Province de Laghman (est)

09/05

Cinq civils ont été tués  et cinq blessés par un kamikaze qui a fait exploser sa bombe à proximité de bureaux de l'administration dans l'est de l'Afghanistan, selon les autorités. L’attaque a eu lieu à Qarghayi, dans la province de Laghman a indiqué le porte-parole des autorités provinciales, Faizanullah Pattan, revoyant un précédent bilan à la hausse. Le kamikaze a fait exploser sa bombe devant les locaux du gouvernement du district, a-t-il ajouté, accusant les "ennemis de l'Afghanistan", termes qui désignent, pour les autorités, les résistants.
AFP


 

Province de Nangarhar(orientale)

23-04

Deux policiers afghans ont été tués dans le secteur de Dara Nur, dans le nord de la province de Nangarhar, quand leur véhicule est tombé dans une embuscade tendue par des insurgés, selon le ministère afghan de l'Intérieur. Deux autres policiers ont été blessés.

Par ailleurs, un hélicoptère de la force de l'Alliance atlantique s'est écrasé dans l'est du pays, dans le secteur d'Alasay dans la province de Kapisa.

AP


Province de Nouristan (l'Est du pays,)

10/05

Deux cents résistants ont attaqué un poste de la police afghane dans la région montagneuse de Chapras, dans la province orientale du Nouristan, ont annoncé les autorités.

Deux assaillants ont été tués et un autre a été blessé dans les combats qui ont duré plusieurs heures. Trois membres des forces de sécurité afghanes ont également été blessés, a dit à Reuters Sham ul Rahman, le chef de la police provinciale.

Les soldats de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) n'ont pas eu à intervenir.

Les résistants ont annoncé la semaine dernière le lancement de leur "offensive de printemps"…

AP


 

Province de Paktika (sud-est) 

01-5

Six civils et deux policiers ont été tués dans un attentat suicide perpétré par un kamikaze adolescent qui s'est fait exploser dans le sud-est, ont annoncé les autorités locales et la police.

"Un adolescent de 12 ans a déclenché sa ceinture d'explosifs sur le marché du district de Shkin, à la frontière" avec le Pakistan, a annonce Mukhlis Afghan, le porte-parole des autorités de la province de Paktika (sud-est) dans un communiqué.

Quatre personnes, dont le chef du conseil du district et une femme, ont été tuées et douze personnes ont été blessées.

AFP


Province de Zaboul (sud-est)

13/5

Un résistant porteur d'un passeport français a été tué ces derniers jours dans une opération de la coalition en Afghanistan dans la province de Zabol

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jPxmcZxgti-Kguk6I1HY9Ca9q-7A?docId=CNG.3be9e3c869ebef1819ab762968148b70.38



3) Prisons, exactions & torture  dans le camp de concentration de Guantanamo

Un Afghan, détenu à Guantanamo, trouvé (…) mort.  

L'armée américaine a annoncé qu'un Afghan, détenu, sur la base militaire de Guantanamo, était mort, à la suite de ce qui semble être un suicide. 

Le porte-parole du U.S. Southern Command, Bob Appin, a indiqué que le prisonnier, âgé de 37 ans, ne respirait plus, quand les gardiens l'ont trouvé, mercredi. Les gardiens ont tenté, sans succès, de le réanimer, a précisé le porte-parole. Il était détenu, à Guantanamo, depuis septembre 2007.

19/5

http://french.irib.ir



5 L'Afghanistan en chiffre 

Guerre appelée "Enduring Freedom déclenchée en octobre 2001 devenue en mai 2007 : "Force combinée 82 "

 

Les chiffres indiqués sont  vérifiés par le recoupement des chiffres des pertes communiqués par la résistance & les médias occidentaux & Bassirat.net.


                                      The War in Afghanistan Costs

 

relève le 22-05


Cost of U.S. War and Occupation of Afghanistan

                                                          

                                                           $1197.979.840.510

24.07http://www.costofwar.com/

http://www.nationalpriorities.org/costofwar_home
For more details, click here.



6 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

Ndlr : la publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage toutes les analyses des auteurs mais doit être vu comme information.

6-1 Vidéo : Des soldats américains partagent leur prise de conscience.

07, 2011 - http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=16858


6-2 Obama et l’Afghanistan
Les guerres d’Obama, Bob Woodward, Éditions Denoël, 523 pages
C’est un gros pavé que le journaliste vedette Bob Woodward consacre à la façon dont Barack Obama gère les conflits dont il a hérité. Une enquête particulièrement fouillée faite avec des multiples entretiens, la renommée de l’auteur lui ouvrant toutes les portes. Sous le titre
Les guerres d’Obama, c’est avant tout la gestion du dossier de la guerre d’Afghanistan dont il est question. Le livre décrit avec minutie les luttes d’influences mais également le désarroi des responsables américains, face à la guerre d’Afghanistan. Ce qu’on lit n’est pas franchement rassurant. Obama est sans cesse confronté aux demandes des militaires de déploiement supplémentaire de troupes. On voit bien qu’il est réticent. Il a le sentiment qu’on ne lui propose que trois options, dont deux sont impossibles, pour mieux lui faire choisir la troisième, celle initialement choisie par les militaires. Mais il n’ose pas les affronter directement. Il pense également qu’il a besoin de conserver auprès de lui Robert Gates, le secrétaire à la Défense, pour des raisons politiques.
Le « Nation building » est depuis longtemps abandonné. Mais même les plans les plus ambitieux ne pouvaient qu’au mieux stabiliser la situation. Les militaires n’offrent pas de porte de sortie à Obama, qui lui a en tête l’échéance de 2012. Il se fâche franchement lorsqu’on lui propose une augmentation des moyens qui, sur 10 ans, couterait 1 000 milliards de dollars. Impensable face à la crise économique et sociale que traversent les Etats-Unis. « Tout ce que l’on me propose, de retrouver la situation actuelle au bout de six ans, pas question que je donne mon feu-vert. » (page 367) Obama relit, avant de présenter son plan sur l’Afghanistan, le discours d’Eisenhower prononcé à la fin de son mandat sur la menace que représente le complexe militaro-industriel.
Obama avait une intuition politique « on ne peut rien faire en Afghanistan sans l’appui actif du Pakistan. » Mais les militaires pakistanais ne joueront pas totalement le jeu, tant ils craignent une main mise, directe ou indirecte, de l’Inde sur l’Afghanistan. Et Obama n’a pas pu ou pas su contraindre l’Inde à un rapprochement avec le Pakistan. Selon un de ses conseillers « Le Pakistan entretient des relations complexes et schizophrènes avec les terroristes, où il tient à la fois le rôle de parrain, de victime et de refuge. » Le président pakistanais Zardari présente les attaques des résistants pakistanais à l’intérieur de son pays comme étant orchestrés par l’Inde ou les Etats-Unis afin de déstabiliser le Pakistan et de s’emparer de son arsenal nucléaire. Le Pakistan pour prix de son soutien plein et entier aurait aimé voir reconnaître par les Etats-Unis la légitimité de son programme nucléaire.
Les jugements sont également sévères sur Karzaï, qui laisse la corruption se développer autour de lui, mais sait admirablement jouer sur le manque d’alternative des Etats-Unis. Ils s’en méfient, ils le méprisent, ils le prennent même pour quelqu’un qui a une dépendance à des substances prohibées, mais font comme s’ils étaient obligés de faire avec lui. « Karzaï est présenté comme délirant et paranoïaque. » (page 208) Les Américains savent qu’ils n’ont pas un partenaire solide et fiable en Afghanistan. 80% des policiers afghans sont illettrés, un bon nombre se droguent, sans parler des fantômes qui touchent leur paies et que l’on ne voit jamais à leur poste.
On a le sentiment, à la lecture de ce livre que les Américains restent en Afghanistan parce qu’ils pensent que partir rapidement serait un échec, signifierait la fin de leur crédibilité comme puissance stratégique, un coup dur pour l’OTAN et une victoire pour tous ceux qui se proclament ennemis de l’occident. S’ils ont l’impression que les résistants triomphent en Afghanistan, les extrémistes du monde entier vont en être galvanisés, dit-on dans l’entourage d’Obama.
On voit bien également que les différents responsables américains ne pensent et ne planifient que comme si la guerre étaient purement américaine, sans tenir compte réellement des puissances alliées. Il y a bien, contrairement aux affirmations publiques, une américanisation de la guerre.
« Un membre du groupe stratégique, en interdisant aux Américains de circuler à pieds dans Kaboul, ville supposément sure, quel message envoyons-nous aux Afghans ? » (page 211) Obama veut prendre son temps, il estime que les deux présidents que l’histoire récente a montré confrontés à une décision capitale dans un contexte de guerre, Johnson face aux généraux qui préconisaient l’escalade au Vietnam en 1965, George Bush en 2003 avant d’envahir l’Irak, n’ont ni l’un ni l’autre suffisamment poussé leur réflexion et examiné les solutions alternatives ou mesuré les conséquences ultimes de leur choix.

26 avril

 http://pascalbonifaceaffairesstrategiques.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/04/26/obama-et-l-afghanistan.html

 



7 Les Brèves

Ndlr : La publication de l'analyse ne signifie nullement que la rédaction partage le point de vue de l'auteur, mais doit être vu comme information

PS : La publication de l'article doit être vu comme information.

7-1 Manifestations anti-guerre, aux Etats-Unis.  

- Les activistes anti-guerre se sont rassemblés, devant la Maison Blanche, pour demander le retrait des forces américaines de l'Irak et de l'Afghanistan.
Les participants à ce rassemblement, qui a eu lieu, suite à l'annonce de la mort d'Oussama Ben Laden, ont demandé la cessation des politiques belliqueuses washingtoniennes. Ils ont, notamment, demandé au Président états-uniens, Barack Obama, de fonder ses politiques sur les principes humains et d'éviter les interventions militaires dans d'autres pays. Après les attentats du 11 septembre, les Etats-Unis ont attaqué, en 2001, l'Afghanistan, puis, sont entrés en guerre en, 2003, contre l'Irak, sous prétexte de la lutte contre le terrorisme. Dans un discours télévisé, le Président US, Barack Obama, a annoncé que le Chef d'Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, avait été tué.

04/05

http://french.irib

 


7-2 Juppé : "La France réfléchit à un éventuel retrait de ses troupes d'Afghanistan" .

 05/05

La France réfléchit à un éventuel retrait de ses troupes d'Afghanistan, avant la date prévue de 2014, a déclaré, mercredi, le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé. Lors du Sommet de Lisbonne, à l'automne dernier, les alliés s'étaient mis d'accord sur un retrait progressif de leurs soldats d'Afghanistan, d'ici à 2014. Après la mort (ndlr…)  d’Oussama ben Laden, qui a relancé le débat sur la présence de troupes étrangères, dans ce pays, Alain Juppé a reconnu que le calendrier pourrait être modifié. A la question d'une journaliste de France 24 lui demandant si "le calendrier pourrait être un peu avancé à avant 2014", il a répondu: "C'est l'une des options auxquelles nous allons réfléchir, bien sûr"."Les Américains y réfléchissent aussi, d'ailleurs", a-t-il ajouté.

 http://french.irib


Les commentaires sont fermés.