Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/06/2011

n°581 - Journal de Palestine - 13-05 au 06-06 : Fin- : La Topologie du « Gruyère » se poursuit jusqu’à nos jours.


n°581 -    Journal de Palestine -  13-05  au  06-06 : Fin- :  La Topologie du « Gruyère » se poursuit jusqu’à nos jours.



Face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Sa diffusion est un acte de résistance.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre.

Les médias occidentaux dans leur large majorité ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources.



Journal de Palestine

n°581                           13-05  au  06-06 

C.De Broeder          &   M.Lemaire


n°581 -    Journal de Palestine -  13-05  au  06-06  : mm1n - :  La Topologie du « Gruyère » se poursuit jusqu'à nos jours.


Vous retrouverez ce journal 

a) sur nos blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

b) sur le site de Eva Resis      :  no-war.over-blog.com

c) Et sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html & http://boycottisraelinternational.com  

d) sur le site : www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

 

NB : Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be


Sommaire

3 Blocus

4 Politique Internationale.

5 Monde

6 Médias/Vidéos 

6-1 Netanyahu s'assure le soutien du Congrès américain : l'analyse de Patrick Fandio.

7 Les brèves

7-1 "Dangereuse aventure".

7-2 La Topologie du « Gruyère » se poursuit jusqu’à nos jours.

7-3 L’occupation prévoit d’examiner le plan du plus grand vol de terres au Néguev.



3 Blocus

La seconde flottille déterminée à forcer le blocus israélien
Gaza
Les organisateurs d'une flottille d'aide humanitaire internationale ont réaffirmé hier à Istanbul leur détermination à forcer d'ici à la fin juin le blocus israélien sur Gaza. Quinze navires en provenance de différents ports de la Méditerranée appareilleront « dans 20 jours », soit aux alentours du 20 juin, pour Gaza, a indiqué Vangelis Pisias, coordinateur de la flottille, qui s'exprimait à bord du Mavi Marmara, navire amiral d'une première flottille pour Gaza prise d'assaut le 31 mai 2010 par des commandos israéliens. Neuf Turcs avaient péri à bord du Mavi Marmara durant l'assaut, qui avait suscité la réprobation internationale et a créé une grave crise dans les relations turco-israéliennes. Une manifestation devait avoir lieu dans la soirée sur la place de Taksim, la principale esplanade d'Istanbul, pour commémorer l'anniversaire de l'assaut. M. Pisias a également rejeté la proposition des autorités israéliennes de transférer les cargaisons humanitaires à Gaza après avoir vérifié qu'elles ne dissimulent pas d'armements.
Les bateaux de la deuxième flottille, venant du Canada, d'Espagne, des
États-Unis, de France, de Grèce, d'Irlande, d'Italie et de Turquie, se retrouveront dans les eaux internationales au sud de Chypre, a précisé Hüseyin Oruç, de l'organisation caritative islamiste turque IHH, partenaire de la flottille.
Outre quelque 1 500 militants d'une centaine de pays, ils transporteront des denrées humanitaires, des matériaux de construction - dont 600 à 700 tonnes de ciment -, des fournitures scolaires, des équipements médicaux, des médicaments et des jouets, a ajouté M. Oruç.
Interrogé sur la réaction des militants en cas de nouvel assaut israélien, M. Oruç a répondu qu'« ils n'attaqueront pas. Nous ne pensons pas qu'ils commettront une nouvelle fois cette même erreur (...) Les navires de la flottille sont des navires de paix. Les activistes vont naviguer paisiblement ». Le musicien israélo-suédois Dror Feiler, représentant de la branche suédoise de la flottille, a également exclu le recours à la violence.
La détermination de la flottille ne faiblit pas en dépit de la réouverture de la frontière entre l'Égypte et la bande de Gaza samedi à titre permanent. C'est la première fois depuis quatre ans que l'Égypte autorise la libre circulation des personnes. La réouverture du point de passage de Rafah, le seul de l'enclave palestinienne qui ne soit pas contrôlé par Israël, a été critiquée par l'État hébreu.

31 mai 2011
http://www.lorientlejour.com/numero/4546/article/706097/__La_seconde_flottille_determinee__a_forcer_le_blocus_israelien.html

 

Le départ de la première "Flottille de la liberté" de Hambourg vers Gaza

 Le Comité européen de la lutte contre le blocus de Gaza a fait part du départ de la première "Flottille de la liberté" le 2 juin.
Selon Qodsana citant une source d’information, un membre de ce comité a déclaré que la première "Flottille de la liberté" est un navire allemand et suisse qui quittera Hambourg pour rejoindre les autres flottilles en mer du Nord. A bord de cette flottille sont présentes 40 personnalités suisses dont des membres législateurs, des hommes politiques, des médiatiques, des activistes des droits de l’Homme et également 10 activistes allemandes. 11 autres flottilles accompagnent celle-ci.

Farid Merrad

01/06/2011

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/117291-le-d%C3%A9part-de-la-premi%C3%A8re-flottille-de-la-libert%C3%A9-de-hambourg-vers-gaza


Le bateau Spirit of Rachel Corrie attaqué par une patrouille navale israélienne.

Le bateau Spirit of Rachel Corrie qui transportait une cargaison humanitaire destinée à Gaza a été attaqué par une patrouille navale israélienne dans les eaux martimies palestiniennes le 15 mai, à 22h54 (HAE).

La marine israélienne, surarmée et suréquipée ne se sent forte que lorsqu’elle s’attaque à des civils dont le seul objectif est de briser le blocus inhumain imposé à la Bande de Gaza.
Au cours de ces dernières heures, Global Research/Mondialisation.ca a communiqué plusieurs fois avec le navire Rachel Corrie en route pour Gaza. Ce qui est fourni ci-dessous est une mise à jour détaillée.

Un précédent article a été posté à 00h30 (HAE).

Le bateau avait quitté le port grec du Pirée, le mercredi 11 mai. L’initiative humanitaire est parrainée par la Fondation Perdana Global Peace (PGPF), présidé par l’ancien Premier ministre de Malaisie Mahathir Mohamad.

Participent à cette mission sont des militants pacifistes et des journalistes : 7 Malaisiens, 2 Irlandais, 2 Indiens et 1 canadien. Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) est un partenaire dans cette action. Julie Lévesque de Global Research est à bord du Rachel Corrie :

« Le cargo The spirit of Rachel Corrie (officiellement connu sous le nom FINCH) transporte 7,5 km de conduites d’égout en UPVC (en plastique) pour aider à restaurer le système d’égouts dévasté à Gaza. Le navire a été nommé en souvenir de la militante américaine courageuse qui a été écrasée et tuée par un bulldozer israélien en 2003 en tentant d’empêcher la démolition d’une maison palestinienne. Rachel est morte à l’âge de 23 ans. »

Le Spirit of Rachel Corrie est entré dans les eaux de Gaza sans avoir été détecté.

La marine israélienne avec ses équipements radar et toute sa technologie de pointe n’était pas au courant de la mission dévolue au bateau.

Ils n’étaient pas préparés. Ils n’avaient reçu aucune information préalable sur la Mission du Rachel Corrie, qui avait été planifiée depuis plusieurs mois, et qui devait arriver au large des côtes de Gaza le jour de la commémoration de la « Nakba ».

Ironiquement, l’agence israélienne de renseignement, le Mossad, n’était pas au courant de cette mission. Les navires de la marine israélienne ont agi de façon improvisée, sans connaissance préalable ni renseignement. Il n’y avait aucune indication qu’ils aient reçu des instructions précises du gouvernement israélien.

Au moment de l’attaque, les passagers à bord avaient l’impression que le navire était toujours dans les eaux internationales, alors qu’en fait, il était déjà à un mile à l’intérieur de la « zone de sécurité palestinienne », à savoir dans les eaux territoriales de Gaza, à une courte distance de la côte de Gaza. Cela a été en soi un succès important.

Ci-dessous est le rapport initial envoyé à Global Research/Mondialisation.ca par messages :

  - 10h54 (EDT), l’Esprit de Rachel Corrie a été intercepté par un navire israélien et un navire égyptien dans les eaux internationales [correction : dans les eaux territoriales de Gaza] 
  - 10h54 (5h54 de Gaza) : nous avons été interceptés par des navires israéliens et un navire égyptien. Nous avons désobéi aux ordres et nous continuons vers Gaza. 
  - 5h57 : un navire de guerre israélien arrive sur nous très vite ! Nous sommes dans les eaux internationales, donc ils n’ont pas le droit de nous attaquer. Nous continuons. 
  - 5h59 : ils commencent à tirer en direction de notre bateau ! Nous poursuivons notre route. 
  - 6h09 : ils tirent dans tous les sens. Nous ne pouvons pas continuer ... 
  - 6h35 : ils ont encerclé notre navire à deux reprises et ont tiré sur nous. Avec des mitrailleuses. Personne n’a été blessé. L’un des filets de pêche s’est pris dans l’hélice, nous ne pouvons plus avancer. 
  - 6h37 : un navire israélien vient d’un côté et le navire égyptien de l’autre. Tout en tirant. Nous sommes à présent arrêtés. Tout le monde est sauf. Personne n’est blessé.

Deux navires de guerre israéliens ont d’abord lancé une attaque « d’alerte » sur le Rachel Corrie, indiquant que si le navire ne pas changeait pas de cap, ils tireraient sur l’équipage et les passagers. Un des passagers a failli être tué durant les tirs.

L’échange qui suit a eu lieu entre la marine israélienne et le navire humanitaire, tel que rapporté par le journaliste de Free Malaysia Today à bord du Spirit of Rachel Corrie :

  - l’armée israélienne : il s’agit d’un coup de semonce. Rebroussez chemin... 
  - Le capitaine Jalil Mansor : nous sommes des civils non armés remplissant une mission humanitaire pour Gaza. 
  - L’armée israélienne : il s’agit d’une zone militaire fermée. Il s’agit d’une violation. Retournez. 
  - Mansor : Nous allons continuer (la mission).

Les Israéliens se sont ensuite dirigés vers l’arrière du navire humanitaire et ont tiré un deuxième coup de semonce en l’air.

  - Graham : il s’agit d’une violation (du droit international). Nous sommes une mission pacifique et sans armes. 
  - L’armée israélienne : retournez. Nous allons tirer à nouveau. Graham : Vous tirez sur des civils non armés. 
  - L’armée israélienne : nous n’avons pas tiré en direction de civils non armés. 
  - Graham : on dirait pourtant que vous tirez vers nous. 
  - L’armée israélienne : nous n’avons pas tiré vers vous. C’est seulement un coup de semonce.

Après cette conversation, l’armée israélienne a tiré deux coups de plus et menacé : « La prochaine fois, nous allons prendre votre bateau à l’abordage. »

Ensuite, la marine égyptienne a été entendu disant aux Israéliens à la radio : « Arrêtez de tirez. Ils sont dans les eaux égyptiennes. »

Lorsqu’ils se sont rendus compte de la présence de forces navales égyptiennes, les Israéliens sont partis. (Free Malaysia Today-  http://www.freemalaysiatoday.com/2011/05/16/israel-fires-warning-shots-at-msian-ship] - 16 mai 2011)

La marine égyptienne de surveillance n’était pas au courant de ce qui se passait. La marine israélienne avait contacté la marine égyptienne mais tout d’abord sans recevoir aucune réponse.

Notre précédent rapport (déposé à 00h30) suite à la communication avec le navire peu après minuit a souligné la coopération entre la marine israélienne et leurs homologues égyptiens. Bien qu’il y ait coopération, les Egyptiens ont joué un rôle de soutien, qui a permis de limiter les attaques israéliennes. Ils ont également assuré l’accompagnement du Spirit of Rachel Corrie dans les eaux territoriales égyptiennes.

La marine israélienne a pris contact le Spirit of Rachel Corrie. Ils ont été informés sur la nature de la cargaison et sur le fait que l’équipage et les passagers étaient des civils non armés. L’attaque d’avertissement a été agressive, avec des armes automatiques.

Deux bateaux de la patrouille maritime israélienne armés de mitrailleuses ont été déployés. Les Israéliens ont également ouvert le feu sur un bateau de pêche palestinien qui se trouvait dans les eaux territoriales de Gaza.

À la suite de « l’attaque d’alerte » initiale ils ont ordonné à l’Esprit de Rachel Corrie faire demi-tour. « « Retournez ou nous tirons. » Mais une fois que le navire a changé de cap comme exigé par le commando israélien, ils ont continué à tirer sur le navire : « Ils ont commencé à tirer pour tuer. »

Le navire de la marine égyptienne tout en communiquant avec la marine israélienne a contribué à escorter le navire à bon port. L’équipage du navire égyptien a été disposé à assurer la sécurité de l’équipage et des passagers du bateau humanitaire. Il y avait communication entre les navires israéliens et égyptiens et les Israéliens « ont remercié » le navire égyptien pour être intervenu.

Le Spirit of Rachel Corrie, son équipage et les passagers sont désormais dans les eaux territoriales égyptiennes, ancrés au large du port égyptien de Al Arish, à une courte distance des eaux territoriales de Gaza
Il est essentiel à ce stade de mobiliser dans le monde pour un appui au bateau humanitaire, briser le blocus, ouvrir les eaux territoriales de Gaza à l’aide humanitaire et aux échanges, et aussi profiter de cette occasion pour ouvrir la frontière terrestre entre l’Egypte et Gaza.
Le convoi humanitaire est très important pour le travail de réhabilitation de l’infrastructure de santé publique de Gaza, notamment pour son système d’épuration qui a été partiellement détruite par les bombardements israéliens dans le cadre de l’opération Cast Lead (1).

16 mai 2011
Article original en anglais :  BREAKING NEWS: Israel's Attack on Humanitarian Ship to Gaza. Updated Report

15 mai

Traduction : Info-Palestine.net


Un bateau d’aide malaisien empêché de rallier Gaza.
La marine israélienne a empêché hier un navire d'aide à destination de Gaza d'atteindre le territoire palestinien, forçant à coups de semonce ce bateau affrété par une fondation malaisienne à rebrousser chemin vers l'Égypte, a-t-on appris de sources concordantes. Le ministre malaisien des Affaires étrangères, Anifah Aman, a « condamné fermement l'attaque par les forces navales israéliennes sur ce bateau d'assistance humanitaire ». La fondation Perdana Global Peace est dirigée par l'ancien Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad, fervent partisan de la cause palestinienne et critique virulent d'Israël.

17 mai

 http://www.lorientlejour.com/category/Moyen+Orient+et+Monde/article/704247/Un_bateau_d%27aide_malaisien_empeche_de_rallier_Gaza.html


 


Organisations Mondiales & régionales

Onu -

Ban Ki-moon inquiet d'éventuelles nouvelles flottilles pour Gaza.  

28/05
Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a envoyé des lettres aux gouvernements des pays méditerranéens exprimant son inquiétude sur les récentes informations dans la presse faisant état de préparatifs pour d'éventuelles nouvelles flottilles à destination de Gaza, un an après une attaque sanglante impliquant une flottille partie de Turquie.
Dans ces lettres, le chef de l'ONU estime que « l'assistance et les biens destinés à Gaza doivent être acheminés par les points de passage légitimes et les canaux établis ». Il exhorte tous les gouvernements concernés « à utiliser leur influence pour décourager de telles flottilles qui peuvent potentiellement aboutir à un conflit violent », a indiqué vendredi son porte-parole dans une déclaration publiée vendredi.
Ban Ki-moon exhorte toutes les parties, « y compris le gouvernement israélien, à agir de manière responsable et avec précaution pour éviter tout incident violent » et réitère sa conviction « que les flottilles n'aideraient pas à résoudre les problèmes économiques de Gaza ». Il admet toutefois que la situation dans ce territoire « reste intenable ».
Le Secrétaire général de l'ONU appelle le « gouvernement d'Israël à prendre de nouvelles mesures constructives et radicales pour mettre un terme à l'enfermement de Gaza, dans le cadre de la résolution 1860 (2009) du Conseil de sécurité ».
Le 31 mai 2010, neuf civils sont morts et plusieurs autres ont été blessés lors d'un incident visant une flottille de navires partie de Turquie pour amener de l'aide à la population de Gaza, qui est soumise à un blocus par Israël depuis 2007.
Dans un rapport publié en septembre 2010, une Mission internationale indépendante d'établissement des faits créée par le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies avait conclu que les militaires israéliens avaient manifesté une « violence totalement inutile » lors de leur interception de cette flottille.
De son côté, le panel de personnalités créé début août 2010 par le Secrétaire général de l'ONU pour examiner le même incident n'a pas encore remis ses conclusions et a demandé davantage de temps.
« Les quatre membres du panel ont convenu qu'ils avaient besoin de davantage de temps pour produire leur rapport final et pour explorer la possibilité d'arriver à un consensus sur les conclusions », a indiqué vendredi le porte-parole du Secrétaire général.

 http://soutien-palestine.blogspot.com/2011/05/ban-ki-moon-inquiet-deventuelles.html

 

Le Hamas a condamné la position adoptée par Ban Ki-moon  

29/05 

Le Hamas a déclaré dans un communiqué, que la demande de Ban Ki-moon mettant l’accent sur le non envoi de navires humanitaires à Gaza encouragera le régime sioniste à poursuivre son blocus dans cette région et à intensifier ses agressions à l’encontre du peuple palestinien.
Ce texte ajoute : «Cette demande est considérée comme une violation dangereuse des principes élémentaires de l’ONU, des Chartes internationales et de la 4ème Convention de Genève en matière d’envoi des aides humanitaires aux assiégés, via des points de passage sûrs». Rappelons que Ban Ki-moon, le Secrétaire général de l’ONU a demandé aux pays riverains de la Méditerranée de s’abstenir d’envoyer unilatéralement des navires humanitaires à Gaza.

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/116554-le-hamas-a-condamn%C3%A9-la-position-adopt%C3%A9e-par-ban-ki-moon



5 Monde

1 Australie

Les Australiens contre les contrats militaires avec Israël.  

Les Australiens, en organisant une manifestation, devant le ministère de la Défense, ont protesté contre les contrats militaires de leur pays avec le régime sioniste. Selon Press TV, depuis Sydney, une grande partie des contrats commerciaux australiens avec le régime sioniste est consacrée à l'achat d'équipements militaires. Les manifestants ont mis l'accent sur la nécessité du boycott des convois et des équipements militaires destinés à Israël, par le gouvernement australien, avant de demander l'engagement des autorités de Tel-Aviv envers les lois internationales et les droits de l'Homme.

14/05

 http://french.irib.ir/



Egypte

L'Egypte ouvre à partir de samedi sa frontière avec Gaza de façon permanente.

L'Egypte va ouvrir le point de passage avec la bande de Gaza de façon permanente à partir de samedi, afin d'alléger le blocus imposé par Israël à cette enclave palestinienne contrôlée par les islamistes du Hamas, a indiqué mercredi l'agence officielle Mena.
     Cette mesure devrait irriter Israël qui s'était inquiété auparavant du projet égyptien d'ouvrir quotidiennement ce passage, le seul de l'enclave palestinienne qui ne soit pas contrôlé par Israël.
      Les autorités égyptiennes vont ouvrir "à compter du 28 mai le point de passage de Rafah tous les jours de 09H00 à 17H00 locales, à l'exception des vendredis et des jours fériés", a précisé MENA.
      "Les femmes palestiniennes de tout âge seront exemptées de visa, de même que les hommes âgés de moins de 18 ans ou de plus de 40 ans", a-t-elle ajouté. L'exemption s'applique aussi aux Palestiniens voulant étudier en Egypte tant qu'ils ont une preuve de leur acceptation dans une université égyptienne.
      "L'ouverture du passage fait partie des efforts égyptiens destinés à mettre fin aux divisions interpalestiniennes et à réaliser la réconciliation nationale", toujours selon Mena.
      Malgré de précédents allègements des restrictions, les Palestiniens de Gaza devaient toujours coordonner leur entrée en Egypte avec les services de sécurité ou prouver un besoin d'aide humanitaire pour entrer en Egypte.
      Le 29 avril, le ministre égyptien des Affaires étrangères Nabil al-Arabi avait annoncé que son pays s'apprêtait à ouvrir de manière permanente la frontière avec Gaza, deux jours après le parrainage par

l'Egypte d'un accord de réconciliation entre les frères ennemis palestiniens le Hamas et le Fatah.
      Il avait souligné que son pays n'accepterait plus que le terminal de Rafah reste bloqué et jugé "honteux" de le maintenir fermer.
      Depuis que le président égyptien Hosni Moubarak a cédé le pouvoir sous la pression de la rue le 11 février, les nouvelles autorités égyptiennes ont desserré l'étau sur le passage de Rafah, qui n'était auparavant ouvert que de manière exceptionnelle, quelques jours par mois, pour des raisons humanitaires.
      Le régime déchu de M. Moubarak était régulièrement accusé de complicité de fait avec le blocus israélien pour son refus de maintenir le terminal ouvert, une décision qu'il justifiait en invoquant la lutte contre les trafics de toutes sortes avec l'enclave palestinienne.
      De très nombreux tunnels ont en effet été creusés sous la frontière entre l'Egypte et Gaza pour faire passer toutes sortes de marchandises, y compris des armes.
      Imposé en juin 2006 à la suite de l'enlèvement d'un soldat israélien, le blocus de la bande de Gaza a été considérablement renforcé après la prise de contrôle du territoire en juin 2007 par le Hamas.

25 mai



France

Paris, contre les colonies...  

La France "condamne" la construction annoncée par Israël de 1.520 nouveaux logements, dans deux quartiers de Qods-Est, jugeant que la colonisation y est "illégale", comme en Cisjordanie", a déclaré, aujourd'hui, vendredi, Bernard Valero, le Porte-parole du ministère français des Affaires étrangères. "La colonisation est illégale, au regard du droit international. Elle sape la confiance entre les parties et constitue un obstacle à la solution des deux Etats", a-t-il déclaré, lors d'un point-presse. La commission de planification du ministère israélien de l'Intérieur a donné, jeudi, son feu vert définitif, à la construction de 620 logements, dans le quartier de colonisation de Pisgat Zeev, et de 900 autres, à Har Homa, à Qods-Est, près de la Cisjordanie.

21/05/"

 http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/114973-paris-contre-les-colonies

 

 Yves Clarisse : Juppé dépêché pour relancer le processus israélo-palestinien.

La France a accueilli comme une bonne nouvelle l'amorce du rapprochement inter palestinien et va dépêcher son ministre des Affaires étrangères Alain Juppé dans la région pour tenter de relancer le processus de paix avec Israël.

"La France considère que l'amorce d'une réconciliation inter palestinienne est une bonne nouvelle", a dit Nicolas Sarkozy à propos de l'accord conclu entre le Fatah du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et ses rivaux islamistes du Hamas en vue de la formation d'un nouveau gouvernement.

"Il y a contradiction à dire pendant des années que la paix n'était pas possible parce que les Palestiniens étaient divisés et maintenant qu'ils essayent de se rapprocher, dire qu'on ne discute pas avec eux parce qu'ils se rapprochent", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse au sommet du G8 à Deauville.

Il critiquait implicitement la position d'Israël, qui écarte toute idée de discussion avec un gouvernement palestinien soutenu par le Hamas.

Le président français a annoncé le départ d'Alain Juppé la semaine prochaine pour le Proche-Orient "muni d'un message de ma part (...) pour dire aux Palestiniens comme aux Israéliens que la paix a trop attendu, que la paix est à portée de main".

Il leur dira "que les paramètres de la paix sont parfaitement connus et que le temps ne travaille pas pour les hommes de paix, il travaille pour les terroristes et les extrémistes", a ajouté Nicolas Sarkozy.

La France espère réunir avant la fin juin une conférence des bailleurs de fonds des Palestiniens qui, selon elle, devra avoir aussi un volet politique.

Yves Clarisse

 jeu. 26 mai 2011

Reuters 

http://fr.news.yahoo.com/juppé-dépêché-pour-relancer-le-processus-israélo-palestinien-182459409.html


Iran

Ahmadinejad.

Obama est un "pion" et ne pourra pas sauver Israël.

Le président Mahmoud Ahmadinejad a accusé mardi Barack Obama d'être un "pion", en affirmant qu'il ne pourra "pas sauver" Israël.
Tu n'es qu'un pion à qui on a donné une mission: sauver les Etats-Unis et le régime sioniste, en utilisant des armes et la force. Mais tu ne pourras pas le faire", a affirmé M. Ahmadinejad en s'adressant directement à M. Obama, dans un discours retransmis en direct par la télévision d'Etat.      Le président iranien, qui s'exprimait lors d'une visite à la raffinerie d'Abadan (sud-ouest), a aussi qualifié M. Obama de "marionnette" qui subira "plus d'humiliations" encore que son prédécesseur George W. Bush au Moyen-orient grâce à la "résistance des peuples".
      "Depuis longtemps (les Etats-Unis) veulent créer deux Etats sur la terre de Palestine. Un pour les Palestiniens et un pour les occupants illégitimes (Israël, ndlr). Ils espèrent que les peuples de la région permettront que le régime sioniste soit reconnu", mais "ce plan satanique échouera", a-t-il dit.      Le président iranien dénonce régulièrement les dirigeants américains en termes virulents, et prédit non moins régulièrement la disparition d'Israël grâce à la "résistance" des peuples de la région. L'Iran est la bête noire des Etats-Unis et d'Israël.      Evoquant le récent discours du président américain sur le Moyen-Orient, il l'a accusé de vouloir "dicter aux peuples de la région ce qu'ils doivent faire".
      M. Obama "parle comme si le monde lui appartenait. (Mais) qui êtes vous?

Qui vous a permis d'intervenir dans les affaires des autres?", a-t-il demandé.     

La semaine dernière, le président américain a déclaré qu'"une paix durable passe par deux Etats pour deux peuples: Israël en tant qu'Etat juif et patrie du peuple juif et un Etat palestinien en tant que patrie du peuple palestinien (...)". Il s'est également prononcé pour un Etat palestinien "non-militarisé" dans les frontières de 1967.

24 mai 2011

(AFP)  


Israël est une «cellule cancéreuse».

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a à nouveau comparé dimanche Israël à une «cellule cancéreuse» infectant la région, en condamnant la répression des manifestations palestiniennes commémorant la «Nakba» qui ont fait au moins douze morts et des centaines de blessés.

«Lors de l'anniversaire de la création de ce régime, les gens ont manifesté dans différents endroits, mais il y a des morts et des blessés et ce régime a montré une nouvelle fois sa vraie nature», a dénoncé le président Ahmadinejad lors d'une interview télévisée.

«Ce régime, comme une cellule cancéreuse qui se développe dans le corps, infecte n'importe quelle région où il se trouve. Il doit être être enlevé du corps», a-t-il ajouté, reprenant une image employée régulièrement par les dirigeants iraniens pour affirmer qu'Israël est voué à la disparition.

Au moins 12 personnes ont été tuées et des centaines d'autres blessées dimanche par l'armée israélienne qui a tiré sur des manifestants à la périphérie des territoires palestiniens, au Liban et dans le Golan syrien occupé, lors de la commémoration de la «Nakba» (catastrophe), appellation dans le monde arabe de la création de l'État d'Israël en 1948.

La «Nakba» s'est traduite par l'exode de quelque 760 000 Palestiniens, point de départ de la question des réfugiés palestiniens actuellement au nombre d'au moins 4,8 millions avec leurs descendants, et répartis pour l'essentiel entre la Jordanie, les territoires palestiniens, la Syrie et le Liban.


Une Égypte "anti-sioniste" et "anti-arrogance".  

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré mercredi qu'il souhaitait une Egypte "anti-sioniste" et anti-arrogance, en recevant un groupe d'intellectuels, de religieux et de jeunes révolutionnaires égyptiens, a rapporté l'agence officielle Irna.
"Nous devons faire en sorte que l'Iran et l'Egypte soient deux pays développés, puissants, anti-arrogance et anti-sioniste", a déclaré M. Ahmadinejad.
"L'un de mes rêves est d'aller en Egypte (...) Dès que je recevrai une invitation de la part des responsables égyptiens, je me rendrai immédiatement et avec fierté en Egypte", a-t-il ajouté.
Le Caire et Téhéran ont commencé à évoquer, après la chute le 11 février du régime du président Hosni Moubarak, la possibilité d'une reprise de leurs relations diplomatiques rompues en 1980 pour protester contre l'accord de paix israélo-égyptien de 1979.
Mardi, le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, s'est déclaré "optimiste" sur une normalisation des relations diplomatiques avec l'Egypte, en dépit de l'expulsion la veille par Le Caire d'un diplomate de la section d'intérêts iranienne soupçonné d'espionnage.
Le ministre égyptien des Affaires étrangères Nabil al-Arabi a déclaré le 25 mai, après avoir rencontré M. Salehi en Indonésie, que la décision d'une reprise des relations diplomatiques avec l'Iran serait soumise au futur Parlement qui doit être élu en septembre.
La délégation égyptienne est depuis lundi à Téhéran pour participer à une "conférence internationale sur le réveil islamique" réunissant des intellectuels d'une vingtaine de pays musulmans.
"Nous sommes prêts à rétablir nos relations diplomatiques le plus rapidement possible (...) Nous attendons que la partie égyptienne se déclare", a affirmé M. Salehi après avoir reçu mercredi la délégation égyptienne.
"L'Iran est prêt à faire des investissements importants en Egypte qui est un grand pays et un grand marché avec 80 millions de personnes", a-t-il ajouté.

Farid Merrad

01/06/2011

http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/706349/Iran%3A_Ahmadinejad_souhaite_une_Egypte_%22anti-sioniste%22_et_anti-occidentale.html



5 Russie

Moscou confirme l'expulsion d'un diplomate israélien
Le ministère russe des Affaires étrangères a confirmé jeudi, dans un communiqué, que l'attaché militaire de l'ambassade d'Israël à Moscou, Vadim Leiderman, avait été interpellé le 12 mai dernier en flagrant délit quand il recevait une information secrète d'un citoyen russe.
"En raison d'une activité incompatible avec le statut diplomatique de M.Leiderman, le ministère a exprimé une protestation et l'a déclaré persona non grata. Dans la note remise à l'ambassade israélienne, son attaché militaire a été invité à quitter la Russie sous 48 heures, ce qu'il a fait", lit-on dans le document.
Le colonel Vadim Leiderman de l'Armée de l'air d'Israël avait été nommé attaché militaire à Moscou en 2008. Il aurait dû quitter le pays en juin prochain.

19/5/
http://fr.rian.ru/world/20110519/189537611.html

 

Medvedev partage l'idée d'Obama.
La Russie soutient le président américain Barack Obama dans son idée de créer un Etat palestinien dans les frontières de 1967, a déclaré vendredi le président russe Dmitri Medvedev.
"Nous sommes d'accord que de nouvelles approches s'imposent pour régler
ce problème. J'ai dit hier à mon collègue Barack Obama que je partageais sa position, à savoir, que la situation actuelle résulte de l'attitude des deux parties, tant les Israéliens que les Palestiniens (…). L'Etat de Palestine doit se construire dans les frontières de 1967. On doit évidemment tenir compte des réalités actuelles, mais c'est la seule base pour créer un Etat", a souligné M.Medvedev lors d'une conférence de presse à l'issue du G8 à Deauville, en France.
Par ailleurs, le président russe a ajouté que la question de la reconnaissance de la Palestine ne se posait pas pour la Russie.
"Nous avons reconnu l'Etat palestinien depuis longtemps", a-t-il rappelé.

27/05
http://fr.rian.ru/world/20110527/189637714.html


Syrie

Nakba: Damas dénonce comme "criminels" les actes d'Israël au Golan et au Liban

Damas s'en est pris dimanche à Israël pour avoir ouvert le feu sur des manifestants sur le plateau du Golan et le sud du Liban qui défilaient pour commémorer la Nakba palestinienne, affirmant que l'Etat hébreu devra assumer la responsabilité de ses actes.
"Nous dénonçons fermement les actes criminels d'Israël contre notre peuple dans le plateau du Golan, en Palestine et dans le sud du Liban qui ont fait plusieurs morts et blessés", affirme le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. "Israël devra assumer la totale responsabilité de ses actes".

 15/05 

 http://www.iloubnan.info/politique/actualite/id/61607/titre/Nakba:-Damas-d%C3%A9nonce-comme-%22criminels%22-les-actes-d%27Isra%C3%ABl-au-Golan-et-au-Liban

 


Turquie

Des milliers de Turcs commémorent l'assaut du Mavi Marmara 

 

Des milliers de Turcs ont commémoré lundi soir à Istanbul la mort de neuf des leurs un an plus tôt dans l'assaut par des commandos israéliens du Mavi Marmara.

Ce navire d'aide humanitaire avait tenté de forcer le blocus de Gaza avec une flottille internationale, avant d'être intercepté par l'armée israélienne.

La foule, supérieure à 10'000 personnes, a marché le long de l'avenue Istiklal, la principale artère commerçante de la métropole turque, aux cris de "Maudit soit Israël !"

et "Israël, assassin !", agitant des drapeaux palestiniens et des flambeaux, ont constaté des journalistes de l'AFP.

A l'aube du 31 mai 2010, des commandos de marine israéliens lançaient, en dehors des eaux territoriales, un assaut contre le ferry turc Mavi Marmara, navire amiral

d'une petite flotte internationale qui tentait de rallier le territoire palestinien, tuant neuf ressortissants turcs.

Nouvelle flotille

Lundi à Istanbul, plusieurs militants des droits des Palestiniens venus de différents pays ont participé à la commémoration, après avoir réaffirmé à bord du Mavi Marmara l

eur détermination à forcer d'ici la fin juin le blocus sur Gaza avec une nouvelle flotille.

Quinze navires en provenance de différents ports de la Méditerranée appareilleront aux alentours du 20 juin pour Gaza, a indiqué M. Pisias. Les bateaux, venant

notamment du Canada, d'Espagne, des Etats-Unis, de France, et de Turquie, se retrouveront dans les eaux internationales au sud de Chypre, a précisé Hüseyin Oruç,

de l'organisation caritative islamiste turque IHH.

Un navire suisse sera de la partie, avait annoncé mardi passé à l'ATS Anouar Gharbi, président de l'ONG genevoise "Droit pour tous", à l'origine du projet.

Le port de départ a été choisi, mais pas divulgué pour l'instant, avait précisé mardi M. Gharbi.

Les conseillers nationaux Joseph Zisyadis (POP/VD), Carlo Sommaruga (PS/GE), Jean-Charles Rielle (PS/GE) ainsi que le chanteur Michel Bühler ont confirmé leur

présence sur le bateau.

Palestine-info.cc

31/05/2011



6 Médias/Vidéos 

6-1 Netanyahu s'assure le soutien du Congrès américain : l'analyse de Patrick Fandio.

La violence des troupes sionistes d’occupation en Palestine est écoeurante. L’impunité dont bénéficie ces brutes est scandaleuse et elle met à nue l’hypocrisie des pays occidentaux qui non seulement persistent à soutenir ces pratiques de la pire période coloniale, mais au contraire renforcent leur soutien à Israël face à la montée des mécontentements populaires au Moyen-Orient.

VIDEO http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=u_JzbcMsgxU

Vidéo  http://videos.tf1.fr/infos/2011/netanyahu-s-assure-le-soutien-du-congres-americain-l-analyse-6500867.html

 



7 Les brèves

Ndlr : La publication des articles ou analyse ne signifie nullement que la rédaction partage les analyses ou point de vue des auteurs, mais doit être vu comme information

7-1 "Dangereuse aventure".
Meir Dagan, l'ancien chef du Mossad, le service de renseignements israélien, a déclenché une polémique en Israël en critiquant durement les projets du Premier ministre Benjamin Netanyahu contre l'Iran, qu'il a qualifiés de "dangereuse aventure".
      M. Dagan faisait allusion à une hypothétique attaque par Israël des installations nucléaires iraniennes, rapporte vendredi le quotidien à grand tirage Yédiot Aharonot.
      Parlant en privé, il a affirmé avoir réussi à prévenir une telle opération, avec l'aide de ses homologues du Shin Beth (Sécurité intérieure) Youval Diskin et de l'armée Gaby Ashkenazi, selon le Yédiot, alors que les trois hommes ont récemment quitté leur poste.
      "Nous étions parvenus, Diskin, Ashkenazi et moi, à freiner toute aventure (contre l'Iran), je crains aujourd'hui que plus personne ne puisse stopper Netanyahu et Ehud Barak (le ministre de la Défense)", a-t-il déclaré.
      Lors d'une intervention publique jeudi, M. Dagan avait déjà mis en garde contre "une attaque contre l'Iran qui provoquerait une guerre régionale".
      "Je ne veux pas que pèse sur ma conscience une guerre comme en 1973", a-t-il ajouté, en référence au traumatisme des pertes israéliennes au début de la guerre israélo-arabe d'octobre 1973.
      Par ailleurs, il s'est alarmé de l'absence de projet du gouvernement Netanyahu en vue d'une paix avec les Palestiniens, se prononçant pour l'initiative arabe de 2002, qui propose une normalisation diplomatique avec le monde arabe en échange d'un Etat palestinien sur les lignes de 1967 et d'une "solution juste" pour les réfugiés.
      Ces propos ont provoqué une levée de boucliers au sein de la coalition de droite au pouvoir.
      "Dagan menace la sécurité de l'Etat", s'est alarmé le président de la Knesset Réouven Rivlin, cité vendredi par le quotidien Israël Hayom, proche du Premier ministre.
      Des ministres ont jugé les propos de M. Dagan "irresponsables" et de nature à "affaiblir les capacités de dissuasion" d'Israël.
      M. Dagan avait déjà assuré début mai qu'une attaque aérienne israélienne contre les installations nucléaires de l'Iran serait une "idiotie".

Salutations cordiales**

 3 juin 2011 (AFP)
http://www.robertbibeau.ca/palestine.html


7-2 La Topologie du « Gruyère » se poursuit jusqu’à nos jours.

Le grignotage des terres palestiniennes opère d’une façon intelligente : destruction de la moindre infrastructure agricole, déracinement des oliviers et des arbres fruitiers, destruction de maisons,…, bref toute manœuvre imposant le départ des palestiniens de leur terre est mise en branle par l’Occupation Sioniste.
Une fois les terres « nettoyées », l’Occupation passe à la deuxième phase qui consiste à étendre leurs colonies existantes ou à construire de nouvelles, sans oublier d’étendre les murs dites de « sécurité ».
Mais le plus flagrant dans cette topologie est son application dans le domaine concernant une ressource naturelle : l’or bleu.
L’Occupation Sioniste procède déjà à la destruction des puits privant d’eau les palestiniens, leurs animaux et leurs terres agricoles.
Mais aussi, à des endroits, elle procède à des opérations de vol de cette eau par dérivation ou par d’autres moyens techniques agricoles au profit de ses colonies.
Pire l'entreprise sioniste Mekorot qui contrôle la distribution et la vente d'eau en Cisjordanie a, à ce jour, saisi 80% des eaux souterraines dont la majorité est dédiée aux colonies et moins de 20% aux palestiniens.

Enfin et sans fin, en guise de conclusion, le projet sioniste s’est, à ce jour, emparé de plus de 43% de la superficie de la Cisjordanie au bénéfice de sa politique d’extension colonialiste ; parmi ces 43%, 13 venant des terres agricoles fertiles.
Je vous laisse deviner ce que serait à terme l’Etat Palestinien dont nous miroitent l’impérialisme protecteur de l’entité sioniste et de ses alliés…

Seul l’acte résistant dans toute sa diversité, armé et pacifique, pourra mettre un terme définitif à cette redoutable topologie…et à libérer la Palestine, toute la Palestine

http://libanresistance.blogspot.com/2011/05/le-projet-sioniste-dont-le-lancement.html


7-3 L’occupation prévoit d’examiner le plan du plus grand vol de terres au Néguev.

Le journal hébreu Yediot Aharonot a rapporté dans son site internet que le gouvernement examinera la semaine prochaine un plan important concernant les terres du Néguev désertique.

Le journal a ajouté que selon les informations qu’il a obtenues, dans le cas de l’approbation du plan, les « bédouins arabes » recevront de grandes zones qui leur fourniront un logement dans des localités reconnues par l’occupation. Leur superficie est de 200 mille dunums (20 000 hectares), tout en sachant que les Arabes du Néguev possèdent près de 1,1 millions de dunums.

Toujours selon Yediot, malgré le manque de clarté des critères d’accès à la terre, les ministres devraient se prononcer sur ce plan, tandis qu’un comité spécial sera chargé de sélectionner la superficie des terres qui seront réparties entre les Arabes du Néguev dont il n’est pas certain qu’ils approuvent ce plan. 

Le journal a affirmé que des côtés décrits comme informés des détails du plan, ont vivement critiqué l’intention du gouvernement de « distribuer des centaines de milliers de dunums aux bédouins sans définir de critères ». Selon ces sources bien informées, « le problème avec le plan est qu’il est post-sioniste, il ne tient pas compte des décisions de justice et ne résout pas le problème des bédouins du Néguev ».

Malgré le fait que le plan s’empare de 900 mille dunums des terres des bédouins du Néguev, d’autres sources bien informées du projet l’ont qualifié de « dangereux précédent juridique ». Elles considèrent que les bédouins l’utiliseront pour acquérir des centaines de milliers de dunums supplémentaires, et que le plan ne fournit pas de solution aux revendications relatives aux terres confisquées dans les années cinquante, et que les bédouins continuent des réclamer et de souligner leur propriété.

Selon le site Arabs48, 180 000 Arabes possèdent autour de 1,1 millions de dunums, sans oublier que les déportations ont commencé au Néguev après la Nakba. En effet, 90% d’entre eux ont été déplacés à l’extérieur des frontières et l’occupation s’est emparée de leurs terres. La superficie des terres des Arabes du Néguev atteignait 11 millions de dunums avant la Nakba.

CPI

31/05


Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières,les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

" Déclaration Universelle des Droits de l'Homme  - Article 19



Ce message vous a été envoyé parce que vous faites parties de mes contacts  Pour ne plus recevoir d'e-mail de notre part, signaler le nous avec si possible un commentaire explicatif.

 

 


 

 

 


Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières,les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

" Déclaration Universelle des Droits de l'Homme  - Article 19


Les commentaires sont fermés.