Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/06/2011

n° 477 - journal de l'Afghanistan - 22-05 au 11-06 – Fin - : 52 afghans sont morts sous les tirs de l’OTAN ces derniers jours.

   

n° 477 - journal de l'Afghanistan - 22-05 au  11-06 – Fin  - : 52 afghans sont morts sous les tirs de l’OTAN ces derniers jours.



Aujourd'hui, face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Les médias occidentaux dans leur large majorité acceptent les versions de l'armée américaine et ferment les oreilles aux autres sources.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre!

Sa diffusion est un acte de résistance.



journal de l'Afghanistan

n° 477 - du 22-05 au  11-06

C.De Broeder & M.Lemaire



Avant propos

La guerre menée par le terrorisme contre ses adversaires déclarés est tout à fait invraisemblable.

Pour être crédible, cette histoire exigerait triplement et simultanément une excessive stupidité des terroristes, une incompétence extravagante des services policiers, et une folle irresponsabilité des médias. Cette invraisemblance est telle qu'il est impossible d'admettre que le terrorisme soit réellement ce qu'il prétend être’.

(MICHEL BOUNAN)

 

·                     Les médias occidentaux pro USA usent d’un terme générique- Al Qaida- Taliban - pour désigner tous les résistants .... idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes

Ps : Avant de vous lancer dans la lecture du journal, noter ceci: 'Al Qaïda'  & Al-Zarqaoui, Ben Laden Mollah Omar  = concept réducteur inventé par les Usa, pour désigner la résistance. Idem pour le mot 'terrorisme' employé par les Usa & ces acolytes

 


 Le "journal de l'Afghanistan" est  visible :

a) sur nos blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

b) sur le site :  www.palestine-solidarite.org à cette adresse :http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

c) sur le site de Robert Bibeau :  http://www.robertbibeau.ca/palestine.html & http://boycottisraelinternational.com  

d) sur le site de eva R-sistons: - http://no-war.over-blog.com/

Si vous voulez-me contacter ou obtenir le Journal par mail, une seule adresse : fa032881@skynet.be 



Sommaire.

3) Politique

4 Lutte pour la libération du territoire &  la victoire de la résistance Afghane

4-1 L'Afghanistan en chiffre 

 


3) Politique

a) Les collaborateurs afghans

Karzai

30-05

Dimanche, dans un communiqué inhabituellement virulent, Hamid Karzaï avait évoqué une "grave erreur" et un "meurtre", et lancé "un dernier avertissement aux troupes et responsables américains", sommés de cesser leurs opérations "unilatérales". (belga)  

30/05/11 08h22

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1271734/2011/05/30/L-Otan-presente-ses-excuses-pour-la-mort-de-civils-afghans.dhtml

 

Le ton montre entre le président Karzaï et la coalition internationale de l'OTAN

La multiplication des bavures de l'OTAN en Afghanistan menace les relations entre le président Hamid Karzaï et les membres de la coalition internationale. "S'ils continuent de bombarder des maisons afghanes alors que le gouvernement le leur a interdit, alors leur présence sera considérée, non plus comme celle d'une force menant une guerre contre le terrorisme, mais comme celle d'une force d'occupation", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse. "Et l'histoire de l'Afghanistan a montré comment les Afghans s'occupent des forces d'occupation", a-t-il averti.

"Le bombardement de maisons afghanes est interdit", a poursuivi M. Karzaï. "Cela doit cesser ou un jour nous devrons prendre une décision unilatérale pour que cela cesse", a-t-il menacé, sans plus de détails.

Dimanche, il avait lancé un "dernier avertissement" aux Américains, les sommant de cesser certaines opérations "unilatérales", au lendemain de la mort, selon les autorités locales, de quatorze civils dont dix enfants, dans une frappe d'hélicoptère sur deux maisons dans la province méridionale du Helmand.

Sur un ton inhabituellement virulent, M. Karzaï avait qualifié cette bavure de "grave erreur" et de "meurtres d'enfants et de femmes afghans". Washington avait indiqué prendre "très au sérieux" et partager les "préoccupations" du président afghan.

L'ISAF avait présenté ses excuses pour la "mort de neuf civils" — un bilan différent de celui des autorités — et avait accusé des résistants résistant qui venaient d'attaquer une patrouille de s'être réfugiés à dessein dans deux maisons où ils savaient que se trouvaient des civils. Les pertes civiles sont un sujet sensible en Afghanistan, où dix ans de présence militaire étrangère alimentent le ressentiment anti-occidental.

LEMONDE.FR avec AFP | 31.05. 



b) Les occupants 

1) Usa

Dans les coulisses et au sénat

Les congressistes américains, contre la guerre en Afghanistan

Les législateurs US se déclarent contre la poursuite de la guerre, en Afghanistan, et demandent au président de réduire les effectifs des marines. En dépit des intérêts sécuritaires et internationaux des Etats-Unis, pour justifier leur présence, en Afghanistan, les congressistes ont appelé Barack Obama à faire sa priorité la réduction des marines dans ce pays. L'ambassadeur des Etats-Unis, en Afghanistan, Ryan Crocker, a, pour sa part, déclaré la guerre afghane beaucoup plus difficile que la guerre, en Irak.

http://french.irib.ir/info/international/item/118801-les-congressistes-americains-contre-la-guerre-en-afghanistan



2) Otan-Isaf

Sur le terrain

Les forces afghanes et de l'Otan "ont capturé un coordinateur du MIO"

Un homme présumé lié au récent attentat qui a tué six personnes, dont un haut responsable de la police et deux militaires allemands, dans le nord de l'Afghanistan a été arrêté, selon l'Otan qui le présente comme un militant du Mouvement islamique d'Ouzbekistan (MIO).

Les forces afghanes et de l'Otan "ont capturé un coordinateur du MIO" qui "a apporté son concours à l'attentat du 28 mai contre les bureaux du gouverneur de la province de Takhar", dans le nord du pays, explique la Force de l'Otan en Afghanistan (Isaf) dans un communiqué.

Le suspect a été arrêté lundi "en compagnie de plusieurs de ses complices durant une opération nocturne dans le district de Mazar-i-Sharif", la grande ville du nord afghan, précise l'Isaf.

Il a été "en contact direct avec la direction du MIO au Pakistan, à qui il a transmis des informations sur les dommages causés par l'attentat du 28 mai", affirme la Force.

Le 28 mai, une bombe avait explosé au siège - sécurisé - du gouverneur de Takhar, où étaient réunis plusieurs hauts responsables afghan et de l'Otan.

Le chef de la police pour le nord de l'Afghanistan, le général Mohammad Daud Daud, figure historique de la résistance anti-résistant, avait été tué ainsi que cinq autres personnes dont le chef provincial de la police et deux militaires allemands.

Le gouverneur de Takhar, Abdul Jabar Taqwa, et le commandant des forces de l'Otan pour le nord de l'Afghanistan, le général allemand Markus Kneip, avaient été blessés.

Le MIO, fondé en 1998, est interdit en Ouzbékistan, où il lutte contre le pouvoir autoritaire d'Islam Karimov et est accusé d'avoir perpétré des attentats meurtriers. Il a un temps été hébergé par le régime afghan des résistant, avant qu'ils ne soient chassés du pouvoir fin 2001.

Il reste présent dans le nord de l'Afghanistan, près de la frontière ouzbek, et dans les zones tribales pakistanaises.

Tachkent et certains observateurs affirment qu'il est affilié à Al-Qaïda.

1/6

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jgRiG8iaU7nzr6_GMrWq_A1iGydw?docId=CNG.b0cf5398a159a6a874c0f10fe9704b59.c11



Dans le monde

Belgique

Le PS souhaite un retrait belge d'Afghanistan.

Alors que le gouvernement Leterme entame un débat sur une diminution de l'engagement de la Belgique en Afghanistan, voire un retrait pur et simple, la vice-première Laurette Onkelinx (PS) souhaite que ce dossier soit tranché avant l'été, peut-on lire jeudi dans L'Echo et De Tijd. Cette rapidité se justifierait par la nécessité de prévenir à temps les partenaires de l'OTAN, précisent les quotidiens.
Le formateur Elio Di Rupo compte également aborder la question lors des entretiens qu'il doit avoir avec les présidents de partis. Selon les deux quotidiens, l'opération en Afghanistan absorbe la plus grosse partie des 155 millions d'euros inscrits au budget 2011 pour les opérations extérieures.

Belga

(belga/mb)

En état d'ébriété, un major belge menace des collègues

  Le major Fabian Daras, le deuxième officier le plus gradé parmi les militaires belges à Kunduz (Afghanistan), a eu un comportement grave alors qu'il était en état d'ébriété. Il aurait été renvoyé chez lui, écrit Het Laatste Nieuws lundi.
Fabian Daras a insulté et menacé de mort des militaires allemands dans un bar du camp militaire de Kunduz. Il a également frappé un officier allemand, puis insulté et menacé de mort la police militaire qui voulait intervenir.

Selon le député Théo Franken (N-VA), cité par l'article, le major a entre-temps été renvoyé chez lui.

(belga)

23/05/11 06h23

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/1268199/2011/05/23/En-etat-d-ebriete-un-major-belge-menace-des-collegues.dhtml

    

  
 France 
 Stop à la logique de guerre ! 

Cinquante-sept hommes sont morts, Pourquoi ? Pour rien, pour faire allégeance aux USA, donc vraiment pour rien, le sang français pourra couler jusqu'à plus soif en Afgnanistan, ça ne changera en rien le mépris et la défiance qu'ils ont pour notre pays.
La lutte contre le terrorisme était notre grande et belle excuse pour aider les Américains dans cette guerre qui n'est pas la nôtre, maintenant que Ben Laden est mort et donc Al Quaïda décapitée, rien ne justifie le maintien de notre présence, et plus que jamais il faut partir, partir d'Afghanistan, partir de l'OTAN, retrouver notre souveraineté pour défendre notre politique étrangère et arrêter d'être les larbins de Washington.
Il y a 20 ans, nous entrions, déjà suite aux manœuvres américaines et avec l'alibi onusien dans une guerre tout à fait évitable, la deuxième guerre du Golfe. A cette époque, le Président de la république, François Mitterrand, parlait de
logique de guerre, cette logique de guerre marquait le début d'un incroyable désordre au Moyen-Orient et allumait un feu qui n'est pas près de s'éteindre.
Aujourd'hui, il est plus que temps de retirer nos soldats d'une guerre dont personne ne sait plus pourquoi, ni pour qui, on la fait, et qui continuera à apporter sont lot de deuils assorti d'un ressentiment anti-français de plus en plus fort.
Si  on continue comme ça, vaille que vaille, à la va-comme-je-te-pousse, aveuglément, la question devra être posée pour la présidentielle, et les réponses des différents prétendants dûment observées, quand on fait la guerre, une vraie guerre, on la fait au nom du pays pas d'une realpolitik foireuse que l'on ne maitrise pas, qu'on organise un référendum, ou au moins, qu'on interroge les français et on s'apercevra que cette guerre menée en notre nom, personne ici n'en veut .

L’auteur : Galahad


Kazakhstan

Le Sénat du Kazakhstan (chambre basse) a refusé de ratifier l'accord sur la participation de militaires kazakhs

Le Sénat du Kazakhstan (chambre basse) a refusé de ratifier l'accord sur la participation de militaires kazakhs à l'opération internationale en Afghanistan, rapporte jeudi l'agence News-Kazakhstan.

"Le comité des relations étrangères, de la défense et de la sécurité a proposé de rejeter ce projet de loi (de ratification) et de le renvoyer au Majilis (chambre basse du parlement kazakhe)", a déclaré le sénateur Moukhtar Altynbaïev.

Le responsable a également ajouté que selon la Constitution, "toute décision concernant la participation des militaires kazakhs à des opérations étrangères doit être prise à l'issue d'une session conjointe des deux chambres du parlement".

Le 18 mai, le Majilis kazakh a approuvé la ratification de l'accord avec l'Otan sur la participation du Kazakhstan à l'opération en Afghanistan. Selon l'accord, Astana doit envoyer un contingent dans le pays pour une durée de six mois.

Le 22 mai, le mouvement islamiste Résistants a diffusé une déclaration indiquant que l'envoi de troupes en Afghanistan aurait "de lourdes conséquences" pour le Kazakhstan.

Le ministère kazakh des Affaires étrangères a réagi à cette déclaration en précisant qu'Astana n'enverrait que quatre officiers dans l'état-major de la Force internationale d'assistance et de sécurité (FIAS)

9 juin

RIA Novosti



4 Lutte pour la libération du territoire &  la victoire de la résistance Afghane

Pertes déclarée des occupants.

US & Isaf

21/05

5 soldats français ont été tués dans une explosion à Kaboul. 4 soldats ont succombé à leurs blessures samedi et un autre avait été tué vendredi. L'année 2010 a été l'année la plus meurtrière pour les troupes ‘officielle’ étrangères stationnées en Afghanistan.

Depuis début 2011, 182 soldats étrangers ont été tués dans ce pays où les protestations populaires contre la présence militaire de l'OTAN prennent chaque jour davantage d'ampleur.

 http://french.irib.ir/info/international/item/115082-5-soldats-francais-tues-en-afghanistan

 

24-05

En milieu de matinée, un équipage d'un Mirage 2000D français, engagé dans une mission ‘d'appui’ de troupes au sol dans l'ouest de l'Afghanistan, s'est éjecté à une centaine de kilomètres de la ville de Farah.

L'incident est survenu lorsque la patrouille mixte Mirage 2000D / Mirage F1, qui était initialement engagée dans l'escorte d'un convoi de la coalition, avait été redirigée vers une mission d'appui au profit de troupes italiennes prises à partie par des résistants.

L'aéronef était engagé pour contraindre les résistants au désengagement lorsque l'équipage a dû s'éjecter. Il est exclu que cet accident ait été provoqué par un tir des résistants.(…)

http://www.newspress.fr/Communique_FR_241513_4623.aspx

24/5

Un soldat de l'OTAN a été tué dans une explosion dans le sud de l'Afghanistan, a annoncé mercredi l'Alliance atlantique.

Le militaire a succombé à ses blessures mardi après avoir été visé par une attaque à la bombe, a précisé l'OTAN sans donner de détails. Cela porte à 29 soldats de l'OTAN tués ce mois-ci et à 180 depuis le début 2011.

http://www.google.com/hostednews/canadianpress/article/ALeqM5g8xlUxGfI_gVhuPNxzuUHP2XYyAQ?docId=6948213

27/05/2011

Journée noire pour l’Otan en Afghanistan: neuf militaires tués.  

Neuf militaires de l'Otan ont été tués jeudi en Afghanistan, dont huit Américains par l'explosion d'une bombe artisanale dans le sud du pays, une nouvelle journée noire pour les forces d’occupation.
"Huit soldats de l'Isaf ont été tués par un engin explosif artisanal dans le sud de l'Afghanistan" jeudi, a annoncé la Force de l'Otan en Afghanistan (Isaf), sans plus de détails, actualisant un premier bilan de sept morts.
Le Pentagone avait indiqué plus tôt que les soldats tués dans l'explosion étaient américains.
La Force de l'Otan n'a fourni aucun détail sur les circonstances de l'explosion et n'a pas communiqué non plus le nombre d'éventuels blessés.
Selon une source au sein de l'Isaf, ayant requis l'anonymat, les huit soldats tués jeudi ont péri dans les explosions successives de deux bombes artisanales dans le district - frontalier du Pakistan - de Shorabak, dans la province méridionale de Kandahar, fief historique des résistant.
Cette explosion est l'événement le plus meurtrier pour l'Otan depuis le 27 avril. Huit militaires - dont plusieurs officiers, tous américains avaient été abattus ce jour-là sur une base de Kaboul par un militaire afghan, ancien pilote de l'armée afghane.

Les neuf décès de jeudi portent à au moins 200 le nombre des soldats de l’occupation tués en Afghanistan depuis début 2011.
Plus de 2.400 militaires étrangers, dont plus de 1.500 Américains, ont été tués en bientôt dix ans d’occupation de l’Afghanistan.

http://www.almanar.com.lb

27/05/2011

Jeudi, un militaire de l'Otan avait péri dans le crash, pour l'heure inexpliqué, d'un hélicoptère dans le sud-est du pays.
L'Otan n'a, là encore, précisé ni le type d'appareil, ni la nationalité du militaire tué
ni si le crash avait fait des blessés.

http://www.almanar.com.lb

 31/05

Deux soldats australiens ont été tués hier en Afghanistan dans deux incidents séparés, a annoncé mardi le ministère australien de la Défense, précisant que l'un d'eux avait été abattu par un militaire afghan.
Ces deux décès portent à 26 le nombre des pertes militaires australiennes dans ce conflit.
L'un des soldats tués, un caporal de 25 ans, qui montait la garde a été abattu dans la vallée de Chora (sud-est du pays) par un homme de troupe appartenant à l'armée nationale afghane. L'autre militaire est un lieutenant qui a trouvé la mort quelques heures plus tard dans le crash d'un hélicoptère Chinook.

AFP

1/6

Un soldat français de la Task Force La Fayette a été tué au combat mercredi dans la province de Kapisa, en Afghanistan. La mort de ce caporal-chef du 17e régiment de génie parachutiste de Montauban, annoncée par l'Elysée dans un communiqué, porte à 59 le nombre de militaires français morts dans ce pays depuis fin 2001.

Le 18 mai dernier, un soldat français avait été tué et quatre autres blessés par l'explosion ‘accidentelle’ d'une munition dans la même province.
Le caporal-chef Guillaume Nunes-Patego, 30 ans, participait mercredi en fin de matinée à une opération près du village de Shinza, dans la vallée d'Alasay, lorsque sa section a été prise sous les tirs des résistants. Les militaires français étaient en opération de reconnaissance et recherchaient des caches d'armes

AP

Deux attentats à Hérat font au moins 4 morts

À l'intérieur du complexe, jonché de gravats, des bâtiments se sont effondrés. Le correspondant de l'AFP a vu un soldat italien être extirpé des décombres.

Au moins quatre personnes ont été tuées et 24 autres blessées, dont cinq militaires italiens, lundi à Hérat, dans l'ouest de l'Afghanistan, dans deux attentats suicide revendiqués par les résistant, dont un contre le siège d'une équipe civilo-militaire de l'OTAN gérée par l'Italie.

Aucun tir n'était plus entendu vers 14h30 (6h, heure de Montréal) dans la zone du siège de l'Équipe provinciale de Reconstruction (EPR) d'Hérat, mais une épaisse fumée noire s'échappait du complexe abritant ses bâtiments, dont le portail d'entrée a été touché par une «énorme explosion», selon un correspondant de l'AFP.

«Il y a eu un attentat suicide à la porte de l'EPR d'Hérat et un second dans le centre-ville», a déclaré à l'AFP Farooq Kohistani, chef de la Brigade criminelle d'Hérat.

La cible du second attentat était inconnue dans l'immédiat. 

«Quatre personnes ont été tuées et 24 blessées», a déclaré le directeur provincial de la Santé, Ghulam Sayed Rashid. «Trois des blessés sont dans un état critique», a-t-il ajouté.

Le quartier semi-résidentiel où est situé le complexe, ceint de hauts murs de béton et très protégé, est bouclé par la police. Les forces afghanes et de l'OTAN sont déployées et des hélicoptères de la Force de l'OTAN en Afghanistan (ISAF) quadrillent le ciel, selon le journaliste de l'AFP.

Un cratère est visible devant le portail d'entrée de l'EPR et la rue alentour est jonchée de débris et de morceaux de métaux.

À l'intérieur du complexe, jonché de gravats, des bâtiments se sont effondrés. Le correspondant de l'AFP a vu un soldat italien être extirpé des décombres.

Selon le ministre italien de la Défense, Ignazio La Russa, cinq militaires italiens ont été blessés dans l'attentat contre l'EPR, survenu à 9h15 (00h45, heure de Montréal). «Un capitaine, blessé au ventre, est dans un état grave», a-t-il précisé.

Le chef de la police d'Hérat, Sayed Aqa Saqib, a indiqué n'être pas «totalement sûr» à l'heure actuelle de l'origine de la deuxième explosion qui a fait l'essentiel des victimes selon lui.

Les résistant ont revendiqué «l'opération en cours» à Hérat.

«Nos moudjahidine sont à l'oeuvre dans l'opération à Hérat. Il y a eu des explosions à l'intérieur du complexe de l'EPR ainsi qu'à l'extérieur», en ville, a déclaré un de leur porte-parole, Qari Yousuf Ahmadi, joint par l'AFP.

L'Afghanistan compte 28 EPR, réparties à travers le pays. Composées de civils et de militaires, elles sont chargées de mener des projets de développement et de reconstruction.

Celle d'Hérat, capitale de la province éponyme, est placée sous la responsabilité de l'Italie. Rome a déployé 3800 hommes en Afghanistan dans le cadre de l'ISAF qui en compte environ 130 000 hommes, aux deux tiers américains.

L'armée italienne assume le commandement militaire de la Région Ouest, à laquelle est rattachée Hérat.

La ville est l'une des sept zones dont les forces internationales doivent transmettre à l'été «la pleine responsabilité de la sécurité» aux forces afghanes, dans le cadre du processus dit «de transition» censé s'étaler jusqu'à fin 2014.

Hérat, deuxième ou troisième ville d'Afghanistan, selon les estimations, est située à une centaine de km de la frontière iranienne et a longtemps été épargnée par les violences. En octobre 2010, des kamikazes avaient attaqué la représentation locale de l'ONU, blessant trois gardes.

Les résistant ont récemment visé des cibles sensibles et protégées à travers le pays.

Dernière en date, le siège du gouverneur de Takhar, province du nord du pays, où un attentat visant de hauts responsables afghans et de l'OTAN a fait six morts samedi, dont le chef de la police pour le Nord afghan et deux militaires allemands.

AFP

 02/06/2011 
Un soldat français a été tué  en Afghanistan lors d'un accrochage avec les résistants. C'est le 59e militaire français tué sur le terrain depuis le début de l'intervention de la force internationale sous commandement de l'OTAN fin 2001. Un sous-officier français a trouvé la mort et trois autres militaires ont été blessés au cours d'un accrochage en Afghanistan, lors d'une mission de reconnaissance dans la vallée d'Alasay située dans la province de Kapisa, (Nord-Est du pays) a annoncé l'Elysée mercredi. La victime, le caporal-chef Guillaume Nunes-Patego du 17e régiment de génie parachutiste basé à Montauban est le 59e soldat français tué en Afghanistan depuis le début de l'intervention alliée en 2001.

Farid Merrad

 http://french.irib.ir/info/international/item/117411-afghanistann-un-autre-soldat-francais-tue

2 juin

Un soldat allemand a été tué et cinq autres blessés  dans un attentat dans le nord de l'Afghanistan, a annoncé l'armée allemande. L'attentat contre un char allemand a été perpétré à 36 kilomètres au sud de Kunduz. Samedi, un attentat suicide à l'intérieur d'un bâtiment officiel afghan dans le nord du pays avait fait six morts, dont deux dans les rangs de l'armée allemande. Environ 5.000 soldats allemands sont actuellement engagés en Afghanistan.

Europe1.fr avec AFP

3/6

Un policier et deux gardes d'une entreprise privée de sécurité ont été tués jeudi dans une attaque contre des postes de contrôle protégeant l'accès à un chantier routier du sud de l'Afghanistan, selon les autorités de la province d'Uruzgan. "Les combats ont duré plusieurs heures", a déclaré Milad Modaser, porte-parole du gouverneur d'Uruzgan, où se trouve le chantier.

http://lci.tf1.fr/filnews/monde/trois-morts-dans-l-attaque-d-un-chantier-en-afghanistan-6516839.html

04/06

Un attentat à la moto piégée a tué deux étudiants, dont l'un travaillait parallèlement auprès du chef local de la police, aujourd'hui à l'Université de la ville de Kandahar, fief historique des résistant dans le sud de l'Afghanistan, a annoncé la police.
"L'explosion s'est produite à la faculté d'Ingénierie de l'Université de Kandahar et a tué deux étudiants, dont mon secrétaire", a déclaré le général Abdul Razaq, chef de la police de la province de Kandahar.

AFP

05/06

Un hélicoptère de l'Otan s'est écrasé aujourd'hui, pour une raison encore inconnue, dans l'est de l'Afghanistan, tuant deux militaires étrangers, a annoncé la Force de l'Otan en Afghanistan (Isaf).
"Deux soldats de l'Isaf ont été tués dans le crash d'un hélicoptère dans l'est de l'Afghanistan aujourd'hui", indique l'Isaf dans un communiqué dimanche. L'Isaf ne dévoile jamais le lieu exact du crash ni la nationalité des militaires tués, laissant le soin aux Etats concernés d'annoncer le décès de leurs soldats.
La Force de l'Otan n'a pas non plus précisé le type d'appareil, ni le nombre d'occupants et n'a pas fait état d'éventuels blessés.

AFP

06/06

Un deuxième soldat britannique a été tué   en Afghanistan, dans l'explosion d'une bombe, a annoncé lundi le ministère de la défense, au lendemain de l'annonce du décès dimanche matin d'un autre soldat des Royal Marines. Trois soldats britanniques au total ont été tués en trois jours, portant à 371 le nombre de militaires du Royaume-Uni morts dans ce pays depuis le déclenchement du conflit en octobre 2001.
Le soldat  a été tué par un engin explosif lors d'une patrouille dans le secteur de Nahr-e Saraj, dans le sud de la province du Helmand.
Le premier soldat tué , appartenant au corps des Royal Marines, avait été touché dans la matinée par des tirs d'armes légères, en effectuant une patrouille également dans ce secteur.
 un autre soldat britannique avait déjà trouvé la mort dans cette même province, en patrouillant près de Lashkar Gah. Son unité avait essuyé des coups de feu et des tirs de grenade.

AFP

7 juin

Un soldat australien de 23 ans a été tué en Afghanistan, portant à quatre le nombre de soldats décédés dans ce conflit en deux semaines et à 27 le nombre des pertes militaires australiennes depuis le début de la guerre, a indiqué l'armée mardi. Le jeune soldat, dont le nom n'a pas été rendu public à la demande de la famille, appartenait au groupe des opérations spéciales.
Il a été tué lundi soir lors d'échanges de coups de feu avec des résistants, a précisé le chef des armées Angus Houston.

Les faits se sont produits dans la province du Helmand (sud), alors que les soldats effectuaient une perquisition dans une cache d'armes.

AP 



Détails

Kaboul

Des kamikazes déguisés en policier ont attaqué un édifice gouvernemental dans l'est de l'Afghanistan, tuant six personnes au cours d'une fusillade de plusieurs heures, ont rapporté les autorités, dimanche.

Le porte-parole des résistant, Zabiullah Mujahid, a fait savoir, dans un texto envoyé à l'Associated Press, qu'ils revendiquaient la responsabilité de cet attentat dans la province de Khost. L'attaque survient au lendemain d'un autre attentat-suicide, où un résistants avait réussi à s'introduire dans l'hôpital militaire de Kaboul, tuant au moins six Afghans, tous étudiants en médecine.

Dans l'attentat de dimanche, quatre hommes armés de fusils d'assaut et d'explosifs sont arrivés peu avant l'aube devant les édifices provinciaux abritant le service d'ordonnancement du travail, aux abords de la ville de Khost, a expliqué le chef de police provincial, le général Abdul Hakim Ishaqzai. Les forces de sécurité ont contrôlé les hommes, qui portaient des uniformes de la police frontalière afghane, leurs soupçons ayant été éveillés par la fourgonnette civile qu'ils conduisaient, a-t-il ajouté.

Les gardiens ont fait feu sur les assaillants, qui ont toutefois réussi à occuper l'étage supérieur du bâtiment, a mentionné le général Ishaqzai. Des échanges de coups de feu entre les résistants et les forces de sécurité ont suivi.

Deux des kamikazes se sont fait exploser pendant la bataille, tuant deux soldats afghans, a indiqué le commandant de l'armée pour la province de Khost, le général Raz Mohammad Oryakhail. Les forces de sécurité afghanes ont tué par balles les deux autres résistants.

Trois policiers et un jardinier qui travaillait sur les lieux ont aussi été tués, a ajouté le général Ishaqzai. Cinq policiers, un soldat et un civil ont pour leur part été blessés.

Le chef de police soutient que les assaillants auraient pu être arrêtés si le fusil d'assaut d'un gardien ne s'était pas bloqué. Les États-Unis ont fourni des armes hongroises AMD-65 aux policiers afghans, mais plusieurs ont critiqué leur défectuosité.

Ailleurs dans l'est du pays, un membre de l'OTAN a été tué dimanche dans un attentat à la bombe. L'alliance militaire n'a pas révélé la nationalité de l'individu.

http://www.google.com/hostednews/canadianpress/article/ALeqM5hVAgUQB7ChPxK5zl8Pk_Bwezh6zw?docId=6924503


Province de Kandahar (sud) 

24-05

Dans la ville de Kandahar, un policier a été tué et trois autres blessés dans l'explosion d'une autre bombe le long d'une route.

http://www.google.com/hostednews/canadianpress/article/ALeqM5hVAgUQB7ChPxK5zl8Pk_Bwezh6zw?docId=6924503



4-1 L'Afghanistan en chiffre 

Guerre appelée "Enduring Freedom déclenchée en octobre 2001 devenue en mai 2007 : "Force combinée 82 "

 

The War in Afghanistan Costs

relève le 11-06 – 12h48

 

$ 422.533.216.580

11.06

http://www.costofwar.com/

http://www.nationalpriorities.org/costofwar_home

.


Les commentaires sont fermés.