Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/09/2011

n°37 - Journal de Libye - 23-08 au 06-09 / -- Fin - : 30.000 bombes, 60.000 morts : une sacrée mission humanitaire.


n°37 - Journal de Libye -  23-08 au 06-09 / -- Fin - : 30.000 bombes, 60.000 morts : une sacrée mission humanitaire.



Face aux ambitions hégémoniques de l'impérialisme, l'information est une arme au service de la paix.

Sa diffusion est un acte de résistance.

Dénoncer ne suffit plus, il faut expliquer, informer, transmettre

Les médias occidentaux dans leurs larges majorités ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et ferment les oreilles aux autres sources.



Journal deLibye

 n°37                                           23-08 au06-09

        C.De broeder & M.Lemaire



Le "Journal deLibye" est  visible  sur les blogs : 

a) sur nos blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

b) sur le site de Eva Resis           no-war.over-blog.com

c) Et sur le site de Robert Bibeau : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html & http://boycottisraelinternational.com  

d) sur le site : www.palestine-solidarite.org à cette adresse : http://www.palestine-solidarite.org/Journaux_Palestiniens.htm

 

NB : Si vous vouleznous contacter ou obtenir le Journal par mail une seule adresse : fa032881@skynet.be



Sommaire de la lutte pour la libération du territoire.

3 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos.

3-1 MORT OU VIVANT, KADHAFI EST DEVENU UN HÉROS AFRICAIN

Vidéo :http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1814 

3-2 La vraie raison pour la guerre en Libye-Kadhafi et son Dinar en or -

Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=FA2OxRJ_SRo&feature=related

3-3 Honte aux journalistes de radio France-Inter traitant de la Libye - Silvia Cattori
 http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1827

3-4 Les verités de la Libye par T.Meyssan 2011.09.02
vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=5ClBYu0JfBo&feature=youtu.be

3-5 Gaëtan PELLETIER : L’histoire des trois petits cochons... 

Le plan de l’OTAN est d’occuper la Lybie par Fidel Castro Ruz

3-6 Michelle Verrier : Honte aux journalistes de radio France-Inter traitant de la Libye !

3-7 Crimes racistes dont le CNP est l'instrument et l'OTAN l'instigateur.

4 Les brèves.

4-1 Le dégel de 15 mds USD annoncé à Paris.

4-2 Pepe Escobar : C'est une guerre [de] TOTAL, monsieur.

 



Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos.

 

3-1 MORT OU VIVANT, KADHAFI EST DEVENU UN HÉROS AFRICAIN

Vidéo :http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1814 

 

3-2 La vraie raison pour la guerre en Libye-Kadhafi et son Dinar en or -

Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=FA2OxRJ_SRo&feature=related

 

3-3 Honte aux journalistes de radio France-Inter traitant de la Libye - Silvia Cattori
       
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1827

 

 

3-4 Les verités de la Libye par T.Meyssan 2011.09.02
vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=5ClBYu0JfBo&feature=youtu.be


3-5 Gaëtan PELLETIER : L’histoire des trois petits cochons... 

 Voici en trois parties, le mensonge dévoilé par le président même du CNT. D’abord les images de ce montage.

Partie 1 : La falsification

Là, un beau plan large nous permet de confirmer l’ampleur de la foule en liesse à Tripoli heureuse d’être débarrassée de son dictateur.

« Mais comme le fait remarquer George W. Berry, cette séquence live tournée à tripoli par la BBC a un gros défaut. Non, ce n’est pas le fait qu’on n’aperçoit pas non plus de minois féminin (avec ou sans burka), c’est simplement que cette foule n’agite pas le drapeau libyen (pas plus celui de la Libye de Kadhafi que la bannière « rebelle ») mais celui de la république indienne. »

vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=R_-lzI8I0_0&feature=player_embedded

http://www.alterinfo.net/Propagande-et-images-de-liesse-a-Tr...

 

Partie 2 L’aveu.

« Le président du CNT libyen reconnaît ouvertement avoir utilisé des images bidonnées de la « libération » de Tripoli pour les besoins de sa propagande. Moustapha Abdeljalil, l’allié de Sarkozy et de BHL, avoue sur une télévision arabe avoir menti avec la diffusion d’images de la fausse chute de Tripoli tournées au préalable au Qatar et retransmises à travers le monde. »

vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=c8_afO3u7eA&feature=player_embedded

 

Partie 3 : Les « visions » de Castro

http://www.legrandsoir.info/Le-plan-de-l-OTAN-est-d-occuper-...

Le plan de l’OTAN est d’occuper la Lybie par Fidel Castro Ruz

Le pétrole est devenu la principale richesse aux mains des grandes transnationales yankees ; cette source de richesse leur a permis de disposer d’un instrument qui a accru considérablement leur pouvoir politique dans le monde. Quand elles avaient décidé de liquider la Révolution cubaine qui venait de promulguer les premières lois justes et souveraines dans notre patrie, elles avaient recouru à une arme qu’elles jugeaient imparable : nous priver de pétrole.

C’est sur cette source d’énergie que s’est développée la civilisation actuelle. Sur notre continent, le Vénézuela a été le pays qui l’a payé le plus cher dans la mesure où les USA s’étaient emparés des gisements énormes dont la Nature a doté ce pays frère.

À la fin de la dernière guerre mondiale, des quantités toujours plus élevées de pétrole ont été extraites des gisements d’Iran, ainsi que ceux d’Arabie saoudite, d’Iraq et des pays arabes situés autour qui en devinrent les principaux fournisseurs. La consommation mondiale n’a cessé de s’élever pour atteindre le chiffre fabuleux d’environ quatre-vingts millions de barils par jour, y compris ceux qui sont extraits des États-Unis, à quoi sont venus s’ajouter le gaz, l’énergie hydraulique et l’énergie nucléaire. Le charbon avait été jusqu’au début du XXe siècle la source d’énergie fondamentale qui permit le développement industriel, avant la production de milliards de véhicule automobiles et de moteurs consommant le carburant liquide.

Le gaspillage du pétrole et du gaz est associé à l’une des plus grandes tragédies, absolument pas solutionnées, que souffre l’humanité : les changements climatiques.

Quand notre Révolution a vu le jour, l’Algérie, la Libye et l’Égypte n’étaient pas encore productrices de pétrole, et une bonne partie des grosses réserves de l’Arabie saoudite, de l’Iraq, de l’Iran et des Émirats arabes unis restaient encore à découvrir.

La Libye est devenue en décembre 1951 le premier pays africain à atteindre son indépendance après la Deuxième Guerre mondiale au cours de laquelle son territoire fut le théâtre de combats importants entre les troupes allemandes et celles du Royaume-Uni qui rendirent célèbres les généraux Erwin Rommel et Bernard L. Montgomery.

Le territoire de la Libye est désertique à 95%. La technologie a permis de découvrir d’importants gisements d’excellent pétrole léger – qui produisent aujourd’hui 1,8 million de barils par jour – et des gisements abondants de gaz naturel. Cette richesse a permis au pays d’avoir une espérance de vie de presque soixante-quinze ans et le revenu par habitant le plus élevé d’Afrique. Son rude désert est situé sur un énorme lac d’eau fossile, qui fait le triple de la surface de Cuba, ce qui lui a permis de construire un vaste réseau de conduits d’eau potable à travers tout le pays.

La Libye, qui comptait un million d’habitants à son indépendance, en a aujourd’hui un peu plus de six.

La Révolution libyenne a eu lieu en septembre 1969. Son principal dirigeant était Mouammar Kadhafi, un militaire d’origine bédouine, qui s’inspira dès sa première jeunesse des idées du leader égyptien Gamal Abdel Nasser. Nombre de ses décisions furent sans doute associées aux changements qui se produisirent quand, tout comme en Égypte, une monarchie faible et corrompue y fut renversée.

Les habitants de ce pays ont des traditions guerrières millénaires. On dit que les anciens Libyens firent partie de l’armée d’Annibal quand celui-ci faillit liquider l’ancienne Rome en traversant les Alpes.

On peut être d’accord ou non avec Mouammar Kadhafi. Le monde est actuellement bombardé de nouvelles de toutes sortes, surtout produites par les médias. Il faudra attendre le temps nécessaire pour connaître vraiment ce qu’il y a de vrai et de mensonges ou de semi-vérités dans ce qu’on nous dit de la situation chaotique en Libye. Ce qui est absolument évident à mes yeux, c’est que l’administration américaine se fiche bien de la paix en Libye et qu’elle n’hésitera pas à donner l’ordre à l’OTAN d’envahir ce riche pays, peut-être même dans quelques heures ou quelques jours.

Ceux qui, motivés par de perfides desseins, ont inventé, hier dimanche 20 février dans l’après-midi, le mensonge selon lequel Mouammar Kadhafi se dirigeait au Venezuela, ont eu droit aujourd’hui à la digne réponse du ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Nicolás Maduro, qui a affirmé « souhaiter que le peuple libyen trouve, dans l’exercice de sa souveraineté, un règlement pacifique à ses difficultés, de façon à préserver son intégrité et celle de sa nation, sans ingérence de l’impérialisme… »

Je n’imagine pas, quant à moi, que le dirigeant libyen puisse abandonner le pays et fuir les responsabilités qu’on lui impute, qu’elles soient fausses ou non, en tout ou partie.

Toute personne honnête sera toujours opposée à n’importe quelle injustice commise contre n’importe quel peuple du monde. La pire serait maintenant de faire silence sur le crime que l’OTAN s’apprête à commettre contre le peuple libyen.

Pour les chefs de cette organisation belliciste, il y a urgence. Il faut le dénoncer !

Fidel Castro Ruz

Le 21 février 2011 22 h 14

P.S. : Il y a plusieurs versions de l’histoire des petits cochons. Dans l’Histoire, la « grande », il faut bien des détours pour savoir qui sont les cochons, qui est le loup, et il ne reste plus au reste du monde que quelques briques pour se bâtir une maison à l’abri des loups.

Merci à Eva, et son blog

Gaëtan Pelletier. La Vidure

URL de cet article 14533
http://www.legrandsoir.info/libye-l-histoire-des-trois-petits-cochons.html


3-6 Michelle Verrier : Honte aux journalistes de radio France-Inter traitant de la Libye !

Nous publions ici copie d’un courrier qu’une auditrice avisée a adressé aux rédacteurs de radio France Inter. Ceci pour leur rappeler que la liberté de la presse n’est pas un droit pour les journalistes mais un droit des gens à être correctement informés ; que le devoir de chaque journaliste est d’informer le public dans le respect de la vie humaine, dans le respect que l’on doit aux victimes ; qu’il est d’autant plus impératif que les journalistes envoyés dans des pays en guerre s’attachent à éclairer des faits que les puissances belligérantes s’emploient à camoufler. (Silvia Cattori)

Des journalistes aux ordres.

En 2003, la France s’oppose à la seconde guerre d’Irak, les journalistes de la radio nationale soutiennent alors la décision de leur gouvernement. Ils défendent la légitimité morale de ne pas attaquer un pays souverain.

En 2011, le pouvoir en France a changé de mains et dès l’annonce de la résolution du Conseil de Sécurité de l’Onu, les journalistes de France-Inter se sont mis en rang derrière la coalition occidentale et l’Otan. Ils ont systématiquement rapporté et commenté les événements depuis la perspective des « rebelles ». Leurs experts en tous genres entendus à l’antenne renforcent régulièrement ce parti-pris.

Pourtant à leur corps défendant, les mensonges se dévoilent parfois d’eux-mêmes.

Ainsi « Le téléphone sonne » du lundi 22 août, animé de façon enjouée par le journaliste et ses invités alors que Tripoli est sous les bombes de l’Otan, commence par évoquer la nécessité de « protéger les civils » en Libye pour en venir somme toute assez vite à la véritable nécessité : l’Europe doit se rendre maître des moyens de sa puissance si elle veut encore exister entre les États-Unis et la Chine.

« Radio-Paris ment, Radio-Paris ment, Radio-Paris lalala.... »

« France-Inter en dit tant, France-Inter en fait tant, France-Inter est pour l’Otan ! »

Un langage désobligeant, violent et indécent.

Puisqu’officiellement, il n’y a pas de guerre en Libye, que l’Otan est venu au secours d’un peuple qui lutte pour la démocratie, il ne reste qu’un seul personnage à abattre, le Colonel Kadhafi et les « quelques fidèles qu’il compte encore »...

La Libye demeure néanmoins pour l’heure un État souverain. Un État qui n’a violé aucune résolution de l’Onu, qui n’a menacé ni attaqué aucun autre État, proche ou lointain.

Les journalistes vont alors docilement jouer le rôle qu’ils ont accepté de jouer : ridiculiser, discréditer et diaboliser le dirigeant de la Libye et ignorer les nombreux Libyens qui ne sont pas d’accord de voir leur pays détruit par des envahisseurs étrangers. Ces journalistes n’ont aucun problème à répéter que Kadhafi est « un criminel », « un tyran » détesté, « un dictateur » redouté, qu’il amuse parfois la galerie avec ses « bouffonneries ». Ses déclarations ne sont que des « diatribes », il « harangue ses partisans » qui sont des gens « impitoyables », « le numéro 1 libyen est-il fou ? », etc..., etc...etc.

L’arrestation non vérifiée de deux de ses fils est annoncée comme une nouvelle réjouissante. Les mauvais traitements que subissent les prisonniers ne les dérangent pas. Alors que des images permettent de comprendre que les rebelles se conduisent en barbares et procèdent à des exécutions sommaires, les journalistes les suivent comme s’ils étaient des héros, ils vont même jusqu’à les trouver « sympathiques », et ils présentent leurs actes de barbarie comme des victoires !

Le sommet de l’indécence est atteint quand les rédactions des différents journaux acceptent d’annoncer une fois encore d’un ton plaisant que « la tête de Kadhafi est mise à prix à .... de $ » ! Quelle barbarie ! Auditrice de France-Inter à qui une telle information est destinée, je suis remplie d’effroi : comment est-il possible de diffuser de tels messages piétinant toutes les règles du droit national et international ? Tous les droits humains fondamentaux ? Comment la radio nationale publique peut-elle se faire complice d’une incitation au meurtre pur et simple d’un être humain en dehors de tout tribunal ?

Des reportages de perroquet.

Pourquoi avoir des « envoyé,e,s spéciaux » s’ils sont « embedded » ? Pour faire illusion sur l’authenticité et la réalité des enquêtes sur place ? Au fil des comptes rendus et des entretiens avec « les correspondant,e,s », on est fixé sur le manque de sérieux et l’objectivité de leur travail.

Ainsi, les journalistes envoyés en Libye nous abreuvent de témoignages individuels d’ « insurgés » s’exprimant souvent en anglais, sans intérêt parce qu’ils n’éclairent rien et n’apportent aucune information sur ce qui se passe réellement, sur ce que ressent la population que l’on ne voit pas. Ou encore, de leur propre aveu, ils rapportent des rumeurs. Quand il y en a, les communiqués lacunaires de l’Otan sont fidèlement répétés, ponctués de ce commentaire puéril : « On n’en saura pas plus » !

A Paris, à la rédaction de France-Inter, on entend des journalistes connus, qui ont des années de métier, dont les commentaires se situent invariablement du côté des rebelles et des forces de l’Otan ; leurs analyses se bornent à évaluer ou à vanter les moyens d’action aérien, naval, et terrestre de la plus puissante organisation militaire du monde contre un petit pays de 6 millions d’habitants.

Par ailleurs, bien qu’il soit établi que les membres du Conseil de transition soient pour la plupart d’anciens hauts responsables du gouvernement de Kadhafi qui, lui, doit être liquidé, les journalistes de France-Inter évitent soigneusement de parler de leur activité passée et de mener des enquêtes à leur sujet.

La responsabilité du « crime contre la paix ».

Le contrôle de l’information constitue le premier acte de la guerre. Un journaliste qui se met au service d’un camp renonce de facto à exercer son métier. Ridiculiser, diaboliser, répandre sans vérification des informations incitant au mépris, à la haine et au meurtre contre le camp des perdants, engage la responsabilité de celles et ceux qui contribuent ainsi à la guerre. Ils prennent de graves responsabilités car ils devront répondre de « crime contre la paix », tel que définit par la Charte des Nations Unies en 1948. En plus de devoir rendre des comptes à leur conscience, ils pourraient un jour avoir à rendre des comptes publiquement.

Dans un article récent, Thierry Meyssan, actuellement en danger à Tripoli sous la férule des « démocrates » du Conseil de transition, rappelle précieusement « qu’au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’Assemblée générale des Nations Unies a par quatre fois légiféré pour interdire et condamner ce type de pratique.

La Résolution 110, du 3 novembre 1947, relative aux « mesures à prendre contre la propagande en faveur d’une nouvelle guerre et contre ceux qui y incitent », sanctionne « la propagande de nature à provoquer ou à encourager toute menace à la paix, rupture de la paix, ou tout acte d’agression ».

La Résolution 381, du 17 novembre 1950, consolide cette condamnation en condamnant la censure des informations contradictoires comme partie intégrante de la propagande contre la paix.

Enfin, la Résolution 819, du 11 décembre 1954, sur « la suppression des obstacles au libre échange des informations et des idées », pose la responsabilité des gouvernements à supprimer les obstacles qui entravent le libre-échange des informations et des idées.

Ce faisant, l’Assemblée générale a élaboré sa propre doctrine en matière de liberté d’expression : elle a condamné les mensonges qui conduisent à la guerre et a érigé la libre-circulation des informations et des idées et le débat critique en armes au service de paix. »

Michelle Verrier 
Philosophe

Courrier adressé à radio France Inter par Mme Michelle Verrier le 28 août 2011

http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article5269

http://librepenseur-demosophy.blogspot.com/2011/09/sarkozy-reussit-son-coup-en-libye-les.html >


3-7 Crimes racistes dont le CNP est l'instrument et l'OTAN l'instigateur.

On se souviendra de la campagne de dénonciation d'une épuration ethnique lors de la guerre de 0tan en Yougoslavie.
Les exactions et les crimes commis contre les Africains subsahariens sont connus depuis le début de l'offensive des mercenaires de l'OTAN. La presse otanienne (tous les quotidiens belges) a entretenu, à l'instigation de l'OTAN, des services français et britanniques et des marionnettes du CNP la campagne de dénonciation des soi-disant mercenaires (que sont donc "nos" pilotes de F-16 ?).
Complicité de crimes racistes de la part de la presse européenne et de tous les gouvernements engagés  dans l'agression. Complicité, notamment des journalistes volontairement "embedded', tels ces deux journalistes RTB-F postés à la frontière  libyo-tunisieinne, au début de l'agression constatant "qu'en Tunisie les Africains ne sont pas lesbienvenus" !!
Complicité des partis parlementaires belges !
Il faudra aussi expliquer pourquoi, malgré le blocus maritime (y compris avec le porte-avion Ch. De Gaule) les navires de guerre de l'OTAN laissaient,passer les réfugiés vers l'Italie et assistaient à des naufrages au mépris des lois maritimes.
Complicité du président sénégalais Wade, engagé dans sa réélection avec l'aval de la Françafrique, déclarant que certains de ses compatriotes tentent de fuir par le désert pour;;;gagner l'Europe. Unvrai "Bounty" ce Wade (noir à l'extérieur et blanc à l'intérieur...).
Désormais bien armé,Aqmi va pouvoir opérer au Mali, au Niger, en Mauritanie, au Nigéria et ailleurs. AREVA va devoir facturer les
rançons de ses pilleurs d'uranium et/ou protéger ses techniciens par des mercenaires armés et de soldats français.
A noter l'emploi d'un vocabulaire adopté à la propagande de guerre : l'OTAN ne bombarde pas, mais "frappe", et surtout pas de bombardement de Tripoli où on entendait de "fortes explosions".
T.D.

2 mars 2011
Human Rights Watch (HRW).
http://www.rnw.nl/afrique/article/hrw-il-ny-a-pas-de-mercenaires-dans-l%E2%80%99est-de-la-libye



4 Les brèves

Ndlr : La publication de l'article  ne signifie nullement que la rédaction partage le point de vue de l'auteur mais doit être vu comme information.

4-1 Le dégel de 15 mds USD annoncé à Paris.
La conférence de Paris sur la Libye, tenue le 1er septembre, a permis de dégeler 15 milliards de dollars du régime de Mouammar Kadhafi au profit du Conseil national de transition (CNT), a déclaré jeudi soir le président français Nicolas Sarkozy au terme de la conférence.
"Les représentants de la Libye ont demandé aux 63 Etats présents à la conférence de dégeler les avoirs. Au terme de plusieurs interventions lors de la conférence, 15 milliards de dollars ont été immédiatement dégelés. La France a pour sa part dégelé aujourd'hui même 1,5 milliard d'euros", a indiqué le chef de l'Etat français.
Selon lui, la communauté internationale n'a pas l'intention de fixer aux nouvelles autorités libyennes les règles de l'utilisation de moyens débloqués.

"Nous ne devons pas fixer des règles au CNT. Le premier ministre libyen a lui-même proposé d'envoyer une commission internationale d'experts afin d'aider à élaborer une conception de la meilleure utilisation d'avoirs dégelés qui représentent unesomme considérable", a conclu le président français.

RIA Novosti

2 septembre -
http://fr.rian.ru/world/20110902/190804925.html


4-2 Pepe Escobar : C'est une guerre [de] TOTAL, monsieur.

extraits:

[...] Le Premier ministre par intérim du Conseil National de Transition (CNT), Mahmoud Jibril, a affirmé : « Le monde parie sur les Libyens et les Libyens ont montré leur courage et fait de leur rêve une réalité ». Le « monde » signifie désormais l'OTAN et une bande de monarchies régressives du Golfe Persique. Quant au reste : fermez-la !

 

Pourtant, le plus sinistre, collant à son personnage, doit avoir été le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen : « Nous n'avons absolument aucun plan pour intervenir dans les pays de la région ». Puis est arrivé l'inévitable « mais ». Rasmussen a ajouté : «Mais, de façon plus générale, je pense que ceci pourrait établir un modèle. Nous avons démontré notre capacité à agir en soutien des Nations-Unies et nous avons démontré notre capacité d'inclure des partenaires extérieurs à l'Otan dans de telles opérations ». 

L'Afrique et le Moyen-Orient, sans parler de la plus grande partie des pays du Sud, ont été prévenus : l'impérialisme humanitaire, sous le voile de respectabilité du R2P, est la nouvelle loi de la terre.

 [...]

l'UA a défendu depuis le début un cessez-le-feu et des négociations. Les FOL ["Friends of Libya"] l'ont impérialement ignorée. 

Peut-être les Africains ont-ils été les seuls à écouter la menace de l'ère du Vietnam proférée par Ali Tarhouni, un membre du CNT - très proche du Qatar - qui a déclaré, à propos des quelques villes et régions toujours fidèles à Kadhafi : « Parfois, pour éviter une effusion de sang, on doit faire couler le sang - et plus tôt nous le ferons, moins de sang coulera ». 

Peut-être les Africains ont-ils été les seuls à remarquer le nettoyage ethnique soutenu perpétré par les « rebelles » et de plus en plus rapporté (pas par les médias affiliés aux grandes entreprises), comme si personne ne savait que la population de la Cyrénaïque avait historiquement des préjugés extrêmes contre les Africains sub-sahariens.

 

Ou peut-être les Africains lisent-ils l'agenda des FOL comme dans un livre ouvert : le nouveau statut libyen comme une colonie occidentale à peine déguisée, et la fable néo-orwellienne de l'impérialisme humanitaire.

Pepe Escobar
Asia Time Online, le 4 septembre 2011
http://atimes.com/atimes/Middle_East/MI03Ak01.html

http://questionscritiques.free.fr/edito/AsiaTimesOnline/Pepe_Escobar/Libye_pactole_petrolier_Total_Sarkozy_Mahmoud_Jibril_040911.htm 



Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières,les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

" Déclaration Universelle des Droits de l'Homme  - Article 19


Les commentaires sont fermés.